Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 23 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OL-PSG (1-0)

L'Olympique lyonnais file tout droit vers le titre

Grâce à un but d’Ada Hegerberg en début de match, l’OL sort vainqueur de son choc face au PSG et s’ouvre la route vers le titre.

Modififié
C’est sûrement le titre de championne de France qui se jouait ce soir au Groupama Stadium entre l’Olympique lyonnais et le Paris Saint-Germain, les deux premiers du championnat. L’équipe du président Aulas se présente avec son armada habituelle et son trio Le Sommer – Hegerberg – Van de Sanden qui pèse 26 buts en dix matchs. En face, Patrice Lair décide d’évoluer avec une étonnante défense à cinq dont le dernier rempart se nomme Christiane Endler, qui remplace Katarzyna Kiedrzynek blessée. Pourtant, les filles de la capitale n’ont pas su contenir les assauts d’Ada Hederberg, qui offre la victoire aux Lyonnaises dans une première mi-temps emballante, tout le contraire de la deuxième. Lyon est champion d’automne et compte cinq points d’avance sur son adversaire du soir.

L’OL étouffe le PSG


Il ne fallait pas arriver en retard au Groupama Stadium, réquisitionné pour l’occasion, par les féminines de l’Olympique lyonnais pour ce classique du football féminin face au Paris Saint-Germain. Le chronomètre du stade n’affiche pas la première minute, que déjà, Ada Hegerberg et Shanice van de Sanden font passer les premiers frissons à la défense renforcée des Parisiennes. Grâce à un jeu plus direct et un harcèlement permanent, les filles de Reynald Pedros ne laissent pas le PSG respirer. Les appels en profondeur de la star norvégienne de l’OL usent l’équipe de la capitale. Et même si, sur une de ses rares incursions dans la surface rhodanienne, Marie-Antoinette Katoto met sur les fesses Kadeisha Buchanan, c’est bien Lyon qui assoit sa domination dans le camp parisien.

Cette bonne entame de match est finalement récompensée : l’inévitable Hegerberg saute plus haut que Paredes sur un énième centre de Lucy Bronze et donne l’avantage aux Lyonnaises (12e). En face, le Paris Saint-Germain n’arrive pas à mettre le pied sur le ballon, et les attaquantes Katoto et Diani ne suffisent pas à inquiéter la défense rhodanienne. Il faut attendre la 30e minute pour voir Bouhaddi s’employer sur une reprise de l’internationale U20, Marie-Antoinette Katoto. Pour maintenir la pression, les Lyonnaises ne comptent par leurs efforts, notamment Kheira Hamraoui dont l’impact au milieu de terrain se fait sentir.

Un deuxième acte bien pâle


Au retour des vestiaires, les Parisiennes, qui voient la course au titre leur échapper, exercent un pressing initié par le duo Diani – Katoto qui ne ménage pas ses efforts. Les Lyonnaises laissent volontiers le ballon à leurs adversaires pour procéder en contre avec la vitesse de son trio d’attaque. L’entrée de Grace Geyoro apporte plus d’allant au milieu parisien, qui s’installe de plus en plus dans le camp lyonnais. Le match s’installe clairement dans un faux rythme, et les 7050 spectateurs du Groupama Stadium se réchauffent comme ils peuvent en entonnant le « AHOU » lyonnais.


À force de ronronner, la défense lyonnaise se fait peur, et Kadidiatou Diani profite d’un relâchement d’Amel Majri pour aller inquiéter Sarah Bouhaddi (65e). Patrice Lair tente alors le tout pour le tout en passant à quatre derrière. Mais rien n’y fait. Les Lyonnaises sont trop fortes pour le PSG et ce championnat. Paris est relégué à cinq points et voit Montpellier revenir à une longueur. La lutte pour la deuxième place s’annonce acharnée. Quant aux Lyonnaises, elles sont championnes d’automne et on voit mal ce qui va les empêcher de soulever pour une douzième fois consécutive (!) le titre de champion de France.

Par Rémi Salvayre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1 Hier à 15:00 Erick Thohir bientôt actionnaire d'Oxford United 3 Hier à 13:01 La manifestation des ultras des Young Boys contre l'e-sport 19 Hier à 11:32 Évra raconte sa vengeance après une blague de Piqué 68
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall
À lire ensuite
Chelsea, roi sans couronne