En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Toulouse-Lyon (1-2)

L'OL tout en douleur

Modififié

Toulouse 1-2 Lyon

Buts : Gradel (90e+6) pour Toulouse // Fekir (24e sp), Rafael (90e+2) pour l'OL

Quasiment intraitable à l'extérieur depuis le début de saison (une seule défaite, au Parc des Princes), l'OL avait à cœur de finir son année en beauté du côté de Toulouse. Et, comme face à l'OM, les Lyonnais sont parvenus, dans la souffrance, à assurer l'essentiel : la victoire qui consolide leur place sur le podium. De quoi passer les fêtes au chaud.

Ce roublard de Mariano

Les Lyonnais avaient bien l'intention de surfer sur leur réussite du moment, histoire de boucler avec les honneurs cette première partie de saison. Une intention qui se retranscrit rapidement sur la pelouse tant les Gones entrent fort dans cette partie. Il ne faut d'ailleurs pas plus de dix minutes pour voir Fekir, puis Diaz, tester la résistance des gants de Lafont. Les occasions s'enchaînent, le camp toulousain tient le coup jusqu'à ce que Mariano s'écroule dans la surface après un choc avec le portier toulousain. L'arbitre ne se pose pas de question et siffle penalty. Au ralenti, l'attaquant lyonnais semble pourtant en rajouter des caisses. Pas le problème de Nabil Fekir qui inscrit son treizième but en seize matchs. Ouais, solide. Sans doute révoltés par cette décision litigieuse, les Toulousains se montrent enfin dangereux, mais Somalia puis Jullien viennent buter sur un Lopes aussi costaud que face à l'OM.

Lopes et son poteau écœurent le TFC

Le second acte repart sur les mêmes bases que la fin du premier avec des locaux qui sentent qu'ils ont un coup à jouer. Delort se retrouve même en position idéale, mais l'attaquant foire sa tentative à l'entrée des six mètres. Dur. Bousculés, les hommes de Génésio se contentent alors de tenir le résultat tout en guettant la moindre possibilité de contre. Inéluctablement, la rencontre perd en intensité. Lyon gère tranquillement, mais n'est pas à l'abri d'une frayeur, à l'image de cette reprise de la tête de Delort qui vient cabosser le poteau de Lopes à la 82e.


Et quand ce n'est pas sur la chance, l'OL peut toujours compter sur son portier, encore auteur d'une parade de grande classe sur une frappe de Jean. Les arrêts de jeu deviennent alors complètement dingues et voient Rafael doubler la mise, puis Gradel réduire l'écart sur penalty. Finalement, l'OL s'est fait peur, mais l'OL valide surtout un sixième succès d'affilée à l'extérieur et continue de coller aux basques de l'ASM sur la deuxième marche du podium. Bref, les fêtes seront agréables du côté de Lyon. Un peu moins du côté de Toulouse qui continue de se rapprocher de la zone rouge.


Toulouse : (4-5-1) : Lafont - Adou (Sanogo, 83e), Jullien, Diop, Yago - Blin (Sangaré, 67e), Imbula, Sylla, Gradel, Somalia (Jean, 78e) - Delort. Coach : Pascal Dupraz.
OL (4-3-3) : Lopes - Tete, Marcelo, Morel, Marçal - Tousart, Ndombele (Ferri, 62e), Aouar - Fekir, Mariano (Diakhaby, 87e), Depay (Rafael, 78e). Coach : Bruno Génésio.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici GM
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée
    Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 2
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17