1. //
  2. // 24e journée
  3. // Lyon/PSG (1-1)

L'OL tient son match nul

Dans le choc au somment de cette 24e journée, à Gerland, Lyonnais et Parisiens ont livré un gros match qui n'aura pas désigné de vainqueurs : 1-1. Statu quo en tête du classement, donc.

Modififié
5 131

Lyon - PSG
(1-1)

C. Njie (30') pour Lyon , Ibrahimovic (69') pour Paris S-G.


68e minute de jeu. Après une faute de Rose sur Verratti dans la surface lyonnaise, Ibrahimović a la possibilité de remettre les deux équipes à égalité sur penalty. Le Suédois choisit de tirer sur sa droite, mais Lopes, impérial depuis le début de la rencontre, en fait de même et repousse la tentative du Parisien. Problème, M. Turpin estime que trop de joueurs étaient entrés dans la surface ou alors que Lopes était trop avancé au moment de la frappe. Bref, penalty à retirer. Cette fois, Ibra ne tremble pas et envoie une mine dans la lucarne opposée. La décision est litigieuse, certes, mais au vu de la seconde période, l'égalisation parisienne est plutôt méritée. Au final, Lyon et Paris se partagent les points et gardent leur position au classement.

N'Jie dans la peau de Lacazette


Venus en terres lyonnaises avec la ferme intention d'en repartir assis dans le fauteuil de leader, les Parisiens ne perdent pas de temps et entrent tambour battant dans cette rencontre. Le 4-3-3 classique de Laurent Blanc est très bien en place et monopolise immédiatement le ballon, obligeant les locaux à rester acculés en défense. D'ailleurs, après seulement sept minutes de jeu, Gerland croit voir Ibra concrétiser cette domination parisienne avec un parfait enchaînement contrôle poitrine/reprise de volée, mais le but du Suédois est refusé, à juste titre, pour une position de hors-jeu. Après dix premières minutes très timides, les Lyonnais arrivent enfin à jouer leur football et Tolisso est même tout proche d'ouvrir le score, mais sa frappe vient heurter le poteau droit de Sirigu. Si le match devient de plus en plus équilibré, les actions chaudes restent parisiennes à l'image du face-à-face entre Lopes et Cavani, remporté par le gardien lyonnais (12e) ou encore cette tête non cadrée par un David Luiz absolument seul dans les cinq mètres cinquante (22e). Malgré ça, les Lyonnais sont bien mieux en place, et à la 31e minute de jeu, Clinton N'jie est à la conclusion d'un superbe mouvement collectif pour venir crucifier Sirigu. L'OL, après un début de match poussif, a fait mieux que faire jeu égal et parvient donc à virer en tête à la pause.

Le show Lopes


Irrité par le comportement de ses joueurs lors de la première période, Laurent Blanc a profité du repos pour passer un savon à toute son équipe. Un méthode presque payante, puisqu'après cinq minutes de jeu dans ce second acte, Ibra est tout proche d'égaliser, mais sa belle tête décroisée est parfaitement repoussée par un Lopes impérial. Quatre minutes plus tard, on prend les mêmes et on recommence : centre de Maxwell, tête d'Ibra et parade spectaculaire d'Anthony Lopes, encore. Si les Lyonnais connaissent une nette baisse de régime dans ce début de seconde période, Lopes, lui, est au sommet de son art. Et ce n'est pas Canavi qui dira le contraire, l'Uruguayen buttant deux fois sur le portier lyonnais en deux minutes (60e et 62e). Et même lorsque Rose déséquilibre Verratti (67e) dans la surface, Lopes continue son show et repousse le penalty d'Ibrahimović. Sympa, M. Turpin décide toutefois de donner une nouvelle chance au Suédois qui, cette fois, trouve la lucarne. 1-1. Si la fin de match est plutôt à l'avantage du PSG, le score n'évoluera plus et les deux équipes se quittent finalement sur ce score de parité. Et si dans l'ensemble le PSG s'est montré plus solide, nul doute que les Lyonnais vont mettre du temps à digérer la décision de M. Turpin.

À lire : les notes du match

⇒ Résultats et classement de L1

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

dizzymusictv Niveau : CFA
Mourinho vient de tweeter « Ce n'était finalement pas la peine d'envoyer ma femme superviser cette équipe parisienne ».
pierre ménès 2.0 Niveau : Ligue 1
Je donnerais cher pour revoir un vine de la faute qui mène au peno parc qu'il me semble qu'il y a que dalle...
Sinon Lopes c'était de la folie pure..Tout comme Cavani d'ailleurs.

ALLEZ L'OL!!!!
Ce match est sorti du lot comparé aux purges de ces derniers dimanches. Les 2 équipes ont envoyé du jeu, surtout Paris, Lyon ayant attendu de se rebeller après « l'injustice » du pénalty à retirer.
Anthony Lopes c'est vraiment du lourd, un vrai chat sur sa ligne (sauf sur le pénalty évidemment) ! Quant à ce pénalty, il fera jurisprudence : les arbitres vont en faire retirer un paquet dans les semaines qui viennent !
Cavani, s'il était rémunéré au taux de conversion de ses occaz, franchement il devrait compter sur la CAF pour payer le loyer de son loft parisien.
Fekir était orphelin de Lacazette mais à régalé sur la passe dé pour N'Jie. Big up à Marquinhos qui à encore fait une action défensive magnifique.
Bref, le podium reste figé, un week-end inutile en somme…
Bob le Flambeur Niveau : DHR
Vous savez ce pote complètement nul, qui court dans tous les sens mais qui rate tout ce qu'il entreprend ? Sur tous les terrains du monde, on le met arrière droit. Il n'y a qu'au PSG qu'on le met avant-centre.
Note : 23
Le titre "Paris tient son match nul" marcherait très bien aussi...
SaintBlaiseDePyongyang2 Niveau : Loisir
Du PSG très classique comme depuis pratiquement 1 an. Défense très basse, ça joue à la baballe avec Motta le sénateur, un Matuidi + haut sur le terrain que Cavani l'arrière gauche et que Ibra.
Le but lyonnais vient d'ailleurs d'une perte de balle d'Ibra en position de milieu axial. Mais d'après Blanc lui même, c'est une bonne chose pour le psg de voir Ibra dans cette position. Un nombre d'occasions très pauvres en première mt, à part sur coup de pieds arrêtés à la limite où ils arrivent de temps en temps à être dangereux. Mais dans le jeu, c'est le néant, encore. Du mieux en seconde, la meilleure MT parisienne depuis des lustres

Ca reste quand même faible dans l'ensemble quand on sait qu'en face, c'était le centre de formation lyonnais amputé d'éléments majeurs dont le meilleur buteur de L1. Motta toujours aussi mauvais, Cavani n'en parlons pas, Paris joue à 10. Le meilleur a comme d'habitude été Verratti, le problème du psg d'après Blanc. A noter l'entrée merveilleuse de Cabaye, 10 secondes, 0 ballon touché, 1 carton jaune. 3e au classement du ratio carton/minute, là où Verratti n'est pas dans le top 10. Mais bon, on entendra pas Blanc là dessus en conference de presse, evidemment, ni les médias préférant le français Cabaye à verratti comme on nous a rabaché toute la saemaine ( Duluc, Leboeuf, Fernandez et d'autres )
Matuidi a fait son premier bon match depuis longtemps, s'occupant du travail censé être fait par l'ailier gauche qui n'existe pas au psg, mais trop plombé par sa faiblesse technique pour être décisif. Le coté gauche Cavani-Matuidi c'est d'une médiocrité sans nom pour une équipe de ce standing, mais ça ne pose pas de soucis à son entraineur donc bon, tant mieux pour les autres


Lyon n'a pas fait un grand match, mais suffisant pour être encore leader. Ce qui est déjà enormissime avec une telle équipe. Lopes a été énorme, pas aidé par l'arbitre pour faire un match sans faute. Turpin respecte la règle, le problème c'est qu'on voit ce genre de phase à chaque pénalty ( que ce soit le gardien qui reste pas sur sa ligne, suffit de voir Mandanda par ex ) ou les mecs qui rentrent avant. Mais bon, sur le contenu, Paris ne méritait tout de même pas de perdre
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Le PSG peut vraiment remercier l'arbitre pour ce péno qui n'en était pas un... Turpin va rentrer chez sous escorte policière si il tient à sa vie.
pattes chez saloute Niveau : Loisir
Euh, le gardien lyonnais, son nom c'est quoi déjà? Manuel Lopes ou Anthony Neuer?

Manuel Lopes hein, ça fait plus Portugais.
Doctor Dim Niveau : DHR
Insupportable le Dugarry...
Le Penalty était justifié comme le fait de le retirer, le Psg a toujours des attaquants aussi maladroits, Matuidi revient un peu à un meilleur niveau, dommage que Pastore ai été absent
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Fournier a demandé aux arbitres d'être pointilleux, ça lui est revenu dans la gueule !

Dommage que Paris n'ai joué que 45 minutes...
Et quand je pense que ya tous les pseudos supporter de canapé du psg qui place cette équipe juste en dessous du real du barca du bayern mais au dessus de chelsea de la juve de l'atletico de dortmund etc je suis mort de rire incapable d etre encore leader d'un championnat 7 ème à l'indice uefa ou ya pas un rond ou le premier joue avec une équipe de - de 18 vivement chelsea
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Au vu du match, la victoire de Paris aurait été mérité, à part leur but Lyon n'a pas eu d'occasions franches. De notre côté on a eu 5 face à face, on en fout pas un seul au fond, c'est inquiétant, surtout pour Cavani, mais ça montre que nos attaques ont été bien plus dangereuses.

Je retiens la très bonne influence de Blanc sur son vestiaire à la mi-temps, à chaque fois qu'on l'entend gueuler ça marche, la seconde mi-temps Lyon n'a dominé que les 5 minutes après le penalty, le reste ils n'ont pas vu le jour.

Pour le penalty la faute est indiscutable, le fait de le retirer est juste l'application de la règle, et pour une fois qu'une règle est appliquée, on va pas se mettre à critiquer l'arbitre.
Cà fout les boules de ne pouvoir marquer que sur un péno foireux face à une équipe aussi faiblarde.
Le jeu du PSG est au point mort. Merci Lolo!
Turpin a pas intérêt à se produire sur scène à Lyon pour son spectacle de stand-up...
Fichtre&Foutre Niveau : DHR
Le péno me semble bon.. m'enfin.
Paris très poussif en 1ère, beaucoup plus libérés en seconde mi-temps.

Quel match de Lopes !!!! Incroyable, le score aurait pu ou du être bien plus sévère sans un Cavani en dessous de tout.. Mais je persiste à croire que Cava finira par se réveiller !
JohnnyGourcuff Niveau : DHR
La FIFA à décider d'embaucher Clement Turpin pour la prochaine CAN pour éviter tout risque de corruption et de prouver qu'un arbitrage impartial peut exister
Le pire c'est que tout le monde a déjà oublié la main dans la surface de Matuidi.
ParisianoLF Niveau : Loisir
Pénalty retiré logiquement. Aussi logique que Cavani ne vaut pas 64 millions.
SaintBlaiseDePyongyang2 Niveau : Loisir
Message posté par pattes chez saloute
Euh, le gardien lyonnais, son nom c'est quoi déjà? Manuel Lopes ou Anthony Neuer?

Manuel Lopes hein, ça fait plus Portugais.


Miguel Lopes d'après Stephane Guy
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Bilbao largué par MSN
5 131