Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 24e journée
  3. // Lyon/PSG (1-1)

L'OL tient son match nul

Dans le choc au somment de cette 24e journée, à Gerland, Lyonnais et Parisiens ont livré un gros match qui n'aura pas désigné de vainqueurs : 1-1. Statu quo en tête du classement, donc.

Modififié

Lyon - PSG
(1-1)

C. Njie (30') pour Lyon , Ibrahimovic (69') pour Paris S-G.


68e minute de jeu. Après une faute de Rose sur Verratti dans la surface lyonnaise, Ibrahimović a la possibilité de remettre les deux équipes à égalité sur penalty. Le Suédois choisit de tirer sur sa droite, mais Lopes, impérial depuis le début de la rencontre, en fait de même et repousse la tentative du Parisien. Problème, M. Turpin estime que trop de joueurs étaient entrés dans la surface ou alors que Lopes était trop avancé au moment de la frappe. Bref, penalty à retirer. Cette fois, Ibra ne tremble pas et envoie une mine dans la lucarne opposée. La décision est litigieuse, certes, mais au vu de la seconde période, l'égalisation parisienne est plutôt méritée. Au final, Lyon et Paris se partagent les points et gardent leur position au classement.

N'Jie dans la peau de Lacazette


Venus en terres lyonnaises avec la ferme intention d'en repartir assis dans le fauteuil de leader, les Parisiens ne perdent pas de temps et entrent tambour battant dans cette rencontre. Le 4-3-3 classique de Laurent Blanc est très bien en place et monopolise immédiatement le ballon, obligeant les locaux à rester acculés en défense. D'ailleurs, après seulement sept minutes de jeu, Gerland croit voir Ibra concrétiser cette domination parisienne avec un parfait enchaînement contrôle poitrine/reprise de volée, mais le but du Suédois est refusé, à juste titre, pour une position de hors-jeu. Après dix premières minutes très timides, les Lyonnais arrivent enfin à jouer leur football et Tolisso est même tout proche d'ouvrir le score, mais sa frappe vient heurter le poteau droit de Sirigu. Si le match devient de plus en plus équilibré, les actions chaudes restent parisiennes à l'image du face-à-face entre Lopes et Cavani, remporté par le gardien lyonnais (12e) ou encore cette tête non cadrée par un David Luiz absolument seul dans les cinq mètres cinquante (22e). Malgré ça, les Lyonnais sont bien mieux en place, et à la 31e minute de jeu, Clinton N'jie est à la conclusion d'un superbe mouvement collectif pour venir crucifier Sirigu. L'OL, après un début de match poussif, a fait mieux que faire jeu égal et parvient donc à virer en tête à la pause.

Le show Lopes


Irrité par le comportement de ses joueurs lors de la première période, Laurent Blanc a profité du repos pour passer un savon à toute son équipe. Un méthode presque payante, puisqu'après cinq minutes de jeu dans ce second acte, Ibra est tout proche d'égaliser, mais sa belle tête décroisée est parfaitement repoussée par un Lopes impérial. Quatre minutes plus tard, on prend les mêmes et on recommence : centre de Maxwell, tête d'Ibra et parade spectaculaire d'Anthony Lopes, encore. Si les Lyonnais connaissent une nette baisse de régime dans ce début de seconde période, Lopes, lui, est au sommet de son art. Et ce n'est pas Canavi qui dira le contraire, l'Uruguayen buttant deux fois sur le portier lyonnais en deux minutes (60e et 62e). Et même lorsque Rose déséquilibre Verratti (67e) dans la surface, Lopes continue son show et repousse le penalty d'Ibrahimović. Sympa, M. Turpin décide toutefois de donner une nouvelle chance au Suédois qui, cette fois, trouve la lucarne. 1-1. Si la fin de match est plutôt à l'avantage du PSG, le score n'évoluera plus et les deux équipes se quittent finalement sur ce score de parité. Et si dans l'ensemble le PSG s'est montré plus solide, nul doute que les Lyonnais vont mettre du temps à digérer la décision de M. Turpin.


À lire : les notes du match

⇒ Résultats et classement de L1

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi
À lire ensuite
Bilbao largué par MSN