L'OL, retour vers le futur

Lyon est à la recherche d'un nouvel entraîneur, et le profil recherché en dit long sur les nouvelles perspectives du club...

Modififié
0 8
Jean Fernandez. Un nom, un seul, évoqué dans la presse et cela suffit pour que tout soit dit. Jean Fernandez, ou le symbole que quelque chose ne tourne vraiment plus rond au royaume de l'Olympique Lyonnais. Jadis, le multiple champion de France pouvait se permettre de regarder ses dauphins comme on regarde une plaquette de Galak, avec appétit. Aujourd'hui, son piédestal a fondu comme neige au soleil, et la plaquette de chocolat blanc avec. Aujourd'hui, pour se refaire la cerise, l'OL parle donc de recruter Jean Fernandez, dont le plus beau fait d'arme est d'avoir fait remonter le FC Metz en première division ; Jean Fernandez, l'encore actuel entraîneur d'Auxerre. Soit.

Au moins, c'est plus crédible que les autres noms balancés à la horde d'affamés en mal de dépêches. Gerets... Ranieri... Lippi... Et pourquoi pas Trapattoni ? C'est vrai ça, pourquoi pas Trapattoni ? Car si le nom de Jean Fernandez est bien moins ronflant, il a le mérite d'être moins farfelu. Mais, il n'en demeure pas moins légèrement inquiétant quant aux ambitions d'un club qui avait réussi l'exploit de claquer un doublé malgré Alain Perrin... Comme quoi l'entraîneur ne fait pas tout, et qui sait, avec Jean Fernandez, peut-être que l'OL... Et peut-être même qu'avec Joël Muller ? Ou avec Rémi Garde tiens, qui sait ? Eh oui, qui sait ne devrait même pas trop tarder à savoir, car le nom de Rémi Garde est également une piste évoquée par la presse locale, et cette piste pourrait même être la bonne.

Rémi Garde à vue ou pas

Rémi Garde... Là, franchement, ce n'est même plus de la décroissance, c'est de l'économie parallèle. Mais Jean-Michel, en bon économiste qu'il est, a réponse à tout. Cela s'appelle même une stratégie, comme il l'a récemment exposé sur OL TV. « Nous allons repositionner la stratégie de l'OL en revenant à une organisation interne. Nous allons nous appuyer sur des jeunes du centre de formation et sur un staff lié au club, comme au début de la décennie gagnante de l'OL » . Entrerait donc ici Rémi Garde. Et sont en tout cas déjà sortis Patrick Paillot, le directeur du centre de formation, Philippe Sauze, le directeur général, et Sonny Anderson, entraîneur des attaquants. Le plan concerne donc autant l'encadrement que les joueurs : « Des jeunes du centre de formation et un staff lié au club » ; les Lacazette, Grenier et autres Jérémy Pied auront a priori leur carte à jouer. Les Bastos, Delgado et autres Kallström devraient dégager. Et si d'aventure certains sont prêts à allonger la thune pour la barbichette de Lisandro ou les gants de Lloris, il n'est pas improbable que les stars plient bagages et aillent montrer leur talent ailleurs qu'entre Rhône et Saône.

Rémi Garde à vue ou pas, l'OL est donc officiellement en phase de reconstruction. Tel est donc le réel bilan du passage de Claude Puel. Pas de titre en trois ans, et l'aveu d'un retour en arrière d'une décennie pour le club. Retour vers le futur, comme au moment où était nommé Paul Le Guen, dont Rémi Garde a d'ailleurs été l'adjoint. Le board de l'OL lui avait déjà d'ailleurs proposé le poste, au moment du départ de Gérard Houllier, mais l'ancien joueur d'Arsenal ne se sentait pas prêt. Aujourd'hui si. Surtout, le club n'a sans doute plus autant le choix qu'à une époque. Aujourd'hui la reconstruction de l'OL doit officiellement commencer. Et sans vouloir remettre en cause les talents de Rémi Garde, car après tout Blanc, Deschamps, Guardiola ou Sacchi n'avaient pas plus d'expérience en la matière au moment de leur prise de fonction, c'est quand même un peu con cette histoire. Parce que le meilleur entraîneur français, en matière de construction, s'appelle Claude Puel, et apparemment, il ne devrait pas tarder à se retrouver sur le marché... L'ironie du sort sans doute.

Par Simon Capelli-Welter

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est clair que Jean Fernandez - mon cher Jeanot que j'adore en tant que supporter de l'OM - n'a pas du tout le profil de Lyon. Faut regarder les entraîneurs en prenant en compte leur philosophie et leur passé (sauf s'ils sont jeunes). Or Jeanot, à part jouer le maintien et sauver les équipes en besoin de points, il n'a pas vraiment les capacités de faire revenir l'OL sur le devant de la scène. Il ne connait pas assez l'Europe et n'a plus assez d'années pour devenir un cador en LdC. Certes, il en reste pas moins un en Ligue 1. Grand Monsieur, que je respecte beaucoup.

Il a par exemple échoué à l'OM lorsqu'il devait les emmener en Ligue des Champions. Je lui en veux pas mais il vaut mieux lui confier un bon club sain comme Sochaux, Nantes ou bien Auxerre justement qu'un gros club français avec toutes les complications médiatiques et les ambitions extrêmes présentes.

Rémi Garde, je ne le connais quasiment pas, donc je m'abstiens. Quant à Trapattoni, Lippi et Ranieri... Ouais, ça connait le haut niveau mais ça va coûter bonbons aussi. Et après les 3M€ pour dégager Puel, je ne crois pas qu'ils aient tant que ça à débourser pour le futur coach, surtout quand on voit tous les chantiers qui les attend, notamment en défense. Le mieux pour Lyon, selon moi, resterait Gerets, mais en aucun cas je veux le voir là bas. Ça me ferait vraiment mal au c**.
J'ai tendance à me méfier des entraîneurs Golden Boys à la Guardiola...Certes, pour Pep, ou pour un Villas-Boas ou un De Boer, on ne peut pas dire que ce soit un échec, mais il suffit de voir les Ferrara, les Leonardo et les Montella pour voir que c'est pas non plus le mieux.

A voir, bien entendu.
Toute façon pour les jeunes entraineurs faut bien se lancer à un moment ou à un autre. Pour les 3 derniers cités y a encore du boulot, même si Leonardo semble tenir la corde, grâce à un meilleur charisme et une équipe de stars. On verra également de quoi sera capable Luis Enrique avec la Roma.

Mais finalement, Guardiola ou plus récemment Villas Boas ont peut être fait plus de tord aux jeunes entraineurs qu'ils ne leur ont fait du bien. Dès leurs début c'est carton plein. Difficile de faire mieux. La barre est placée très haut. Et la hype des jeunes entraineurs prend bien mais est elle vraiment justifiée ? Ne serait ce pas un splendide concourt de circonstances qui aurait fait que la moyonnaise a pris instantannément (ou presque) ?

Bref, Remi Garde-à-vous à Lyon, pourquoi pas. Encore hier je me faisais la réflexion comme quoi l'OL devrait peut être refaire appel à ses vieilles valeurs, redevenir humble, et recommencer un long processus qui les a tout de même menés sur le toit de la Ligue1 (je sais, pas très ronflant comme titre mais quand même...) et établis comme une référence, peut être pas de premier plan mais référence quand même, en Europe.

La fin de quelque chose est arrivée, il n'y a plus qu'à recommencer. Si Aulas confirme Garde aux commandements de cet Olympique cela sera la preuve d'un vrai désir de renaissance, plus que reconstruction.
Moi je vois qu'Arsène Wenger pour remettre l'OL en selle -

http://lefootagedejeanluc.blogspot.com/ … -lyon.html
"Mais, il n'en demeure pas moins légèrement inquiétant quant aux ambitions d'un club qui avait réussi l'exploit de claquer un doublé malgré Alain Perrin..."

Je dirais plutôt : "un club qui avait réussi l'exploit de claquer Alain Perrin malgré un doublé..."
Wagneau, faut dire ce qui est. La concurrence à l'époque ne faisait pas vraiment rage. Si Lyon est champion c'est plus grâce à ce manque que pour avoir éclaté la Ligue 1 de son génie et de sa domination...

Après ils gagnent la coupe... ouais, c'est vrai, et une première. Tant mieux pour le CV d'Alain. Mais quand même, comparé aux années précédentes il y avait un réel moins bien.

Mon avis, hein.

EnzoScifo, la meilleure option locale serait peut être Gourcuff. Mais deux Gour-C dans la même équipe, ça commencerait à faire un peu trop, et les choix ne pourraient jamais être réellement objectifs, dépourvus de sentimentalisme mal senti. Sinon, Wenger, pourquoi pas. Je pense qu'Arsenal a besoin de quelqu'un de nouveau. Lyon aussi. Il pourrait s'inscrire dans un projet à long terme puisqu'il n'y a personne d'autre que lui (à tort ou à raison ?) qui privilégie la filière "jeunes pousses" avec autant d'acharnement...

A voir.
Saviola,

Tu as raison, il y avait peut-être un peu de moins bien par rapport aux années précédentes. Mais le mec sort avec le doublé en poche (plus quelques tensions dans le vestiaire il est vrai). Et il se fait virer comme un malpropre.

Mais le vrai "moins bien" que je constate, c'est depuis que claude Puel est à lyon. Que retiendra-t-on de puel ? Une demi finale de champions, des podiums sans brio, lyon qui ne joue pas et puel qui n'a eu de cesse de se voiler la face sur le niveau de jeu de son équipe.

Ce qui m'étonne surtout, c'est la différence de traitement et de réputation entre puel et perrin par exemple...
On prete a puel des talents de constructeur, de fondateur qu il n a pas, il a juste profite d une generation dore a l epoque a lilles et n avait pas d autres choix que les faire jouef ensemble. Article insipide
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Kaboul vu par...
0 8