1. //
  2. // 13e journée

L'OL récupère son totem

Lyon premier, Bordeaux dans le tempo, Paris qui se fissure, Lille qui coule, Saint-Étienne qui cale, Montpellier qui frappe, Marseille qui fatigue, Valenciennes toujours là et Nancy qui coule. Bienvenue en Ligue 1 où dix-huit équipes se tiennent en douze points.

0 8
Lyon, retour vers le futur

Lyon est maillot jaune de Ligue 1 avec une étape en moins (OM-OL le 28 novembre). C'est beau. Inattendu, mais beau. Les Lyonnais profitent de la fringale parisienne pour monter les cols à leur rythme. Après la gifle infligée aux Bastiais il y a quinze jours, c'est Reims, un autre promu, qui a vu sa différence de buts faire la tronche (0-3). Il ne faut pas aller bien loin pour comprendre la bonne forme lyonnaise. Le combo Malbranque-Gonalons pète le feu, Gomis enfile les caramels, Biševac est devenu un patron et Réveillère a retrouvé les cannes de ses 20 ans (le PSG doit d'ailleurs se bouffer les doigts de l'avoir recalé à la visite médicale, mais passons). Collectivement, l'OL est la plus belle bécane du pays. C'est fluide, volontaire, engagé, efficace et réaliste. Les hommes de Rémi Garde ont pris les points et leur projet de jeu est séduisant. Reste à confirmer ce postulat face aux gros (pour le moment, Lyon n'a joué que Bordeaux et Lille pour une défaite et un nul). Ça tombe bien, le calendrier des prochaines semaines est fait pour eux : Montpellier, Marseille, Toulouse, Saint-Étienne et Paris. En attendant, l'OL partira en tête lors du prochain contre-la-montre. Une place que le club connaît bien.

À Paris, rien de neuf

Que dire ? Ou plutôt, par où commencer ? Perdre à domicile, ça arrive. Perdre à la maison en étant en supériorité numérique pendant soixante-dix minutes, c'est plus rare. Surtout que Rennes a terminé les trente dernières minutes à neuf. Après la débâcle collective de Saint-Étienne, le PSG vient à nouveau de perdre à la maison (au Parc, les Franciliens affichent un bilan de trois victoires, deux nuls et deux défaites, dégueulasse). On pourra toujours dire que le PSG a joué contre huit mecs regroupés devant leur but et un gardien remplaçant qui jouait le match de sa vie, mais ça ne suffit pas. Ça ne suffit plus en tout cas. Les ouailles de Carlo Ancelotti ont été maladroits, aussi bien défensivement (c'est quoi ce mur, Sirigu ?) qu'offensivement. Il n'y a aucun collectif au sein de cette équipe. Le jeu est lent, trop central, et certains joueurs ont besoin de repos (Matuidi notamment). En gros, ça ne ressemble pas à ce que l'on peut attendre d'une équipe avec un tel effectif et un tel CV sur le banc. Carlo a même lâché le mot « crise » , c'est dire si ça va mal... Au final, on ne pourra que regretter les absences, beaucoup trop nombreuses (Jallet, Van der Wiel, Bodmer, Motta, Verratti, Sissoko, Ibrahimović), et l'impression assez bizarre que ce club n'avance pas (un point sur les trois dernières journées). De son côté, Rennes a bien joué le coup, marquant sur ses deux occasions et défendant avec intelligence. Il n'en fallait pas plus pour élire Salma Hayek MVP de la rencontre. Un putain de film, cette Ligue 1 !

Montpellier, un poing c'est tout

On va encore dire que Montpellier est une équipe violente. Mais bon, à un moment, les Héraultais ne font rien qui pourrait améliorer leur réputation. Alors que l'équipe venait de livrer son meilleur match depuis longtemps sur la pelouse de Valenciennes (1-1, galette de Charbonnier, poteaux de Cabella et de Camara), les champions de France ont trouvé le moyen de finir à dix suite à l'attentat de Saihi sur Danic. Ça, ça passe encore. Mais il faudra attendre la zone mixte pour voir Montpellier jouer sa meilleure action collective. Jourdren et Jeunechamp font un marquage à deux sur un confrère de L’Équipe. Noms d'oiseaux et patate de Jeunechamp. Le journaliste de L’Équipe, coupable aux yeux des joueurs d'avoir écrit un papier scandaleux dans la semaine (avec le recul, il n'y avait rien de sulfureux dans ledit article) s'en sort avec un nez fracturé et une plainte déposée contre l'ancien Nîmois. Montpellier met du temps à s'excuser et la sanction qui devrait tomber risque d'être lourde pour Jeunechamp. Qui va s'en plaindre ?

Marseille, encore raté

Encore raté. Les entraîneurs passent, les séries restent. Marseille n'arrive toujours pas à briser cette maudite série en Gironde. Depuis 1977, Marseille ne gagne plus à Bordeaux. 2012 n'a pas échappé à la règle. Un seul but (Gouffran sur un caviar de Trémoulinas) et on ferme un match très ennuyeux. La première période est sans doute ce que l'on a vu de pire depuis l'ouverture de la chasse. Une rencontre où Élie Baup a envoyé un signe fort à ses dirigeants en faisant entrer le voisin de tout le monde : Fabrice Apruzesse, un ancien chauffeur livreur, joueur de CFA2 à ses heures perdues et quelques kilos en trop sur la balance de l'Amour. Oui, quantitativement et qualitativement, l'effectif olympien n'est pas assez étoffé. Les Marseillais tirent la langue et l'infirmerie dégueule (Rémy, Gignac). À ce rythme-là, les points pris en début de saison font un bien fou, car la cadence est infernale. C'est dommage pour les coéquipiers de Steve Mandanda, car la pole position leur tendait les bras en cas de victoire en Gironde.

Pendant ce temps-là :

- Nice a validé sa 700e victoire en Ligue 1 en venant à bout de Toulouse (1-0).
- Bastia a encore pris trois balles dans le buffets. À l'autopsie, on relève déjà 32 impacts depuis la première journée.
- Lorient n'a pas pris de buts contre Lille, et Bourillon a marqué. Oui, dans le même match.
- Nancy a trouvé le moyen de mettre trois buts en une mi-temps à l'extérieur et de ne pas gagner la rencontre.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
*somagic* Niveau : CFA
Lorient prend raclée sur raclée ? Lille y va et perd... dans une une 1ere mi temps indigne d'une équipe voulant jouer l'europe.
Rennes équipe cyclique ? elle bat Paris dans un match improbable à 9 contre 11 ( avec encore une merveille de but d'allessandrini)
Bordeaux se reprend, l'OM reste fragile...
Finalement chez les gros seul Lyon pour le moment fait un parcours digne d'être récompensé par un titre au bout avec un nombre interressant de victoire et surtout qu'une défaite.
Les 9ers se tiennent en 6 points...Lorient, malgré une série incroyable de faiblesse, n'est pas si loin de l'Europe...
Championnat serré...
Mouai... c'est déprimant de faiblesse surtout et laisse augurer une prochaine campagne européenne (meme si on n'est qu'à un tiers du championnat) insipide comme on peut la connaitre maintenant (hormis Lyon, voire Paris qui assure qd même un minimum)
Totem en référence à Gomis?
Je me disais pareil concernant Réveillere, le PSG peut vraiment se mordre les doigts. D'où m'est venu une seconde réflexion: si il était parti qu'aurait fait l'OL ? Le mec est gardé car personne n'en veut et au final il est titulaire à chaque fois (et brillant).

Enfin en attendant moi je suis bien content
Ca fait plaisir d'être leader en sachant que cette année on sent qu'on a la possibilité de la tenir.
Merci quand meme à Rémi Garde(ou aux joueurs) de me faire revenir au stade aussi souvent cette année(blindé hier d'ailleurs, forcément 20€ les 4 places) pour voir des buts, mais aussi un sacré jeu collectif qu'on avait vraiment perdu ces dernieres années.. ++ particulier pour Umtiti et Dabo aussi qui font un match énorme; pour le premier encore un jeune de l'OL qui brille, ca fait plaisir de voir qu'on a une super génération qu'on peut inclure comme titulaire en Ligue1 ou LigueEuropa. Ca fait tourner et eux se donnent a fond pour avoir une place.
Faut pas se voir trop beau non plus, le stade a tremblé hier sur le contre de Reims et la reprise acrobatique manquée. Des grosses lacunes sont encore visibles en défense et en attaque.
Plasil Power Niveau : CFA
Pour ceux qui sont étonnés de voir Bordeaux 2em, je tiens quand même à rappeler quelques vérités qui ne trompent pas:
- sur l'ensemble de l'année 2012, Bordeaux est 1er ex-aequo avec Paris (62 points)
- Bordeaux a déjà donné 6 points cette saison à domicile entre la 93em et la 94em (2-2 contre Ajaccio, 1-1 contre Nice et Lille). Alors on peut dire qu'on a volé deux points à Lyon, mais avec des matchs se terminant à la 92em et pas à la 94em, Bordeaux serait premier avec 4 à 6 points de plus qu'aujourd'hui.
A partir de là, il est logique de retrouver cette équipe qui n'a perdu qu'une fois cette saison en tête avec l'autre équipe régulière qui n'a perdu qu'une fois cette saison: Lyon.
Les deux meilleures équipes de L1 sans soucis même si avec le réveil du PSG et l'enchaînement des matchs avec l'EL, ces équipes auront du mal à rester aux premières places toute la saison.
d'acc avec plasil, places méritées pour bordeaux et l'OL mais jusqu'à quand

faut être lucide, qd paris va se mettre à jouer, ça risque d'être compliqué

sinon je rejoins el chichon, sympa le match au stade hier, beau tps, des buts, public de papas...

seul bémol: reims n'a rien montré, on se demande où est passée l'équipe joueuse du début de champ
Reveillère ne partait pas pour son niveau de jeu mais à cause de son salaire. Je pense que les clubs ont eu peur de son genoux sans ligament. Tant mieux pour nous!
A la place on aurait surement vu Zeffrane, Dabo ou bisevac.

Lyon joue bien cette année, les joueurs en veulent. On verra si ça suffira contre les gros du championnat.
On dit que Lyon a un probleme de banc ce qui ^pourrait lui couter le titre mais quand on voit que Dimanche, Grenier, Mvuemba, Fofana sont sur le banc, Lovren, Bastos et Briand sont blessés et un jeune comme N'Jié fait une super rentré l'OL s'en sort beaucoup mieux que Marseille par exemple.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8