L'OL puélien... (Part II)

Deuxième partie sur le Lyon de Claude Puel, enfin parvenu à la première demi-finale de son histoire. Focus toujours sur la méthode Puel et retour sur un passé de joueur et d'entraîneur assez bizarrement occulté...

Modififié
0 0
La mission essentielle de Claude Puel, à son arrivée à Lyon à l'été 2008, était d'assurer la transition entre l'OL d'avant et l'OL du futur. D'où le contrat long de 4 ans et la fonction d'“entraîneur général”, terme imprécis mais qui conjugué à la durée indiquait clairement un rôle proche du manager à l'anglaise qu'il occupait au LOSC. Parce qu'on a oublié que Puel était très bien à Lille et qu'il n'a consenti à en partir qu'à condition d'entraîner un plus grand club et avec des fonctions aussi élargies que chez les Dogues. Preuve de sa détermination et de ses ambitions. Le statut, la fonction, la hiérarchie : des notions très importantes pour celui qui a gravi un à un les échelons à l'ASM après sa fin de carrière de joueur en 1996. Trois ans avant de devenir coach de l'équipe première en 1999 mais en passant par le poste de préparateur physique (Puel est un dingue de préparation physique) puis celui d'entraîneur de l'équipe réserve. Le respect de la fonction chèrement acquise, voilà qui explique sa froide colère quand on lui parle imprudemment de démission... Pas question d'abdiquer. Ajoutez à ça un sens de la fidélité quasi indéfectible pour les clubs par lesquels il est passé (un club unique comme joueur de Monaco, de 1977, à 15 ans, jusqu'à 2002 en tant que coach puis Lille 2002-2008).

Sa force, il la puise aussi dans son palmarès. Un tableau de chasse conséquent que beaucoup ont eu tendance à oublier : 2 titres de champion (1982 et 1988 et deux coupes de France 1985 et 1991) avec Monaco en tant que joueur. Il a même disputé une finale de C2 en 1992 (stupidement perdue face au Werder Brême 2-0) et une demi-finale de Ligue des Champions en 1994. En tant qu'entraîneur, il a brillamment coaché l'ASM magnifique des Simone, Trézeguet, Barthez, Gallardo ou Giuly, sublime champion de France 2000. Un juste rappel pour ceux qui avaient zappé son passé européen de joueur ou qui ont cru qu'il avait été coach jamais titré... L'ASM 2000 pratiquait un football de rêve, certes différent de son style lillois ou lyonnais, mais dans les trois clubs, un esprit toujours tourné vers l'offensive. Les six années passés à Lille ont aussi fait du club nordiste un actuel prétendant au titre. Un héritage dont Rudi Garcia ne contestera pas la richesse...


La gestion humaine

La saison passée, Puel a dû gérer la fin de la comète des années de gloire symbolisées par la présence du vieux capitaine Juninho. Un cas pas facile à gérer tant le Brésilien incarnait l'OL des 7 titres de champion. Mais Puel a dû trancher face à un leader charismatique mais déjà déclinant : pas de passe-droit pour qui que ce soit. Une position de principe qui enverra plus souvent qu'à son tour ce pauvre Juni... sur le banc. Au Vélodrome, en mai, il était remplaçant. Beaucoup y ont vu une humiliation infligée au Brésilien. Puel ne fonctionne pas ainsi : en souvenir de ses moments de joueur injustement passés sur le banc, seuls ne jouent que les meilleurs à l'instant T ! Les statuts, les rentes de privilèges n'existent pas. D'où parfois l'incompréhension devant son turnover qui n'épargne réellement personne... Autre cas délicat, la saison passée : Benzema. Petit génie de l'attaque mais dont le caractère ne cadrait pas vraiment avec le moule puélien. Voilà pourquoi il ne retiendra ni Juni et ni Benz à la fin de la saison, leur laissant le champ libre pour partir là ils voudraient. Le coach ira plus loin. Car passeront à la trappe : Kader Keita, Mensah, Fabio Santos et Grosso. Typique de l'esprit puélien, Grosso et son statut d'intouchable (comme pour Cris) : là aussi, pas de sentiments... D'où le choix risqué de faire venir le jeune Aly Cissokho, en lieu et place du sénateur et champion du monde italien (pas si mauvais non plus, il faut le dire). Soit un jeune affamé plutôt qu'un vieux guerrier repu que Puel avait essayé de piquer dans son orgueil en lui faisant tâter du banc. Donc confiance totale au petit Cissokho... mais avec fessée punitive mémorable pour “indiscipline” (début décembre, il s'était retrouvé en tribune à Lille, privé de match, pour avoir déclaré avant dans la presse qu'avec Puel, on faisait trop de physique et pas assez de ballon).

Cette saison, Puel fera monter aussi en grade les jeunes Taffer, Gonalons, Gassama (déjà utilisé l'an passé), etc. Mais le vrai pari, c'est Miralem Pjanic à qui il a confié, à 19 ans, les clefs de l'entrejeu lyonnais. Pari ambitieux et jusqu'ici pas toujours concluant. Mais il faut encore rappeler que Puel a commencé sa carrière pro à 17 ans et l'arrêtera à 35 : l'âge n'attend ni pour commencer trop tôt (Pjanic, donc) ni pour finir tard (Cris a 33 ans et jouera encore au moins, a priori, la saison prochaine). Et puis Puel défend ses choix jusqu'au bout avec parfois un sens du coaching qui depuis quelques mois lui donne souvent raison. Il lance Gonalons à Liverpool qui égalise à Anfield, et il titularise Pjanic à Bernabeu qui égalise à son tour contre le Real et qualifie l'OL. Plus important, la confiance constante accordée à Makoun, très souvent sifflé par le public de Gerland depuis l'automne. C'est pourtant Jean II qui plantera le but de la victoire à l'aller contre les Meringués... C'est d'ailleurs contre le Real qu'a peu à peu émergé l'OL nouveau, puélien. Avec un onze-type où chacun semble avoir trouvé ses marques. Après des phases d'expérimentations diverses, c'est la ligne d'attaque qui a enfin été stabilisée : Bastos à gauche, comme il aime (et non plus à droite), Lisandro dans l'axe (et non plus exilé à gauche pour servir Gomis !) et Delgado à droite (enfin arrivé à sa maturité). Signe incontestable de l'harmonie tactique qui règne entre les trois attaquants : les permutations Bastos- Delgado ou Bastos-Ederson sur les côtés, observée à Rennes (2-1) et à Bordeaux. Puel est aussi capable de trouvailles tactiques inédites, comme placer Toulalan en défense centrale. Avec succès...

page]
Un parcours dans les temps

Avec la demi-finale de Ligue des Champions qui s'annonce, Claude Puel a fait basculer le groupe lyonnais dans la Grande Aventure, celle du mois d'avril européen, un territoire jusque-là inconnu mais plein de promesses. Avec pareil défi aussi excitant à relever, il tient enfin ses troupes, désormais convaincues que l'OL renaît au bon moment à l'ambition. Le rêve pour tous les entraîneurs : les challenges nouveaux et élevés vont accentuer l'émulation entre joueurs. Il n'y aura que 11 places à distribuer et chacun sait qu'avec Puel, ce sont les 11 meilleurs qui joueront. Il est donc en train de façonner un OL qui lui ressemble vraiment, à l'image de Lisandro, une fois de plus. Lisandro et Puel parlent peu mais juste. La voix est basse, mais les propos très intelligibles. Le regard est franc. On retrouve cette attitude chez les taiseux comme Toulalan ou Lloris. Un mot sur Lloris... Pas de grand club sans grand gardien. Lyon ne s'est pas trompé en allant chercher Hugo à Nice. On savait que le jeune garçon était un talent prometteur mais son explosion au plus haut niveau (dans le Top 5 mondial ?) a quand même surpris. Claude Puel ne peut là aussi que se réjouir de la “chance” qu'il a eue d'avoir touché pareil atout dans son jeu.

Finalement, le “succès” européen de l'OL n'est pas sans rappeler le grand OM du début des années 90. Ce n'est pas l'OM flamboyant de 1991 avec des stars hyper talentueuses à leurs postes respectifs (Papin, Waddle, Mozer, Olmeta, etc.) qui a remporté la Ligue des Champions. Mais l'OM 1993, plus humble, plus travailleur, voire un peu moins doué (Deschamps, Boksic, Völler, Barthez, Eydelie, Sauzée). Idem pour l'OL 2010, a priori inférieur au grand OL de Juninho, Diarra, Essien, Malouda, Tiago, Wiltord et qui pliait le championnat quand bon lui semblait mais qui n'est pas allé plus loin que les quarts. L'OL puélien sent plus la sueur et l'abnégation. Il est même un peu truqueur et rosse (voir les 5 cartons jaunes à Chaban-Delmas et un Cissokho plus que limite). Pas très fair-play, mais il faut savoir ce qu'on veut : on loue souvent le “métier” et l'“agressivité dans le bon sens du terme” des joueurs des clubs étrangers en coupes d'Europe. Pourquoi Lyon devrait tendre l'autre joue ? Finalement, ce sont aussi deux coaches en apparence “ternes” qui ont marqué l'histoire de l'OL : Santini a apporté le premier titre de champion de France et Puel la première demie de C1 tant attendue... L'ensemble de l'alchimie concoctée par Claude Puel (mais aussi par Laurent blanc à Bordeaux) a permis au foot français de club de renouer avec les canons de l'excellence : gagner les matchs qu'on n'a pas le droit de perdre.

Voilà. On ne va déifier Claude Puel. Le jeu de Lyon est souvent loin d'être emballant et son parcours européen n'était pas le plus ardu (avec un Liverpool à la rue total cette saison, un Real trop présomptueux et encore en rodage et un Bordeaux malencontreusement privé de quelques cadres essentiels). Et puis l'OL puélien peut encore tout perdre en avril, gicler en C1 contre le Bayern et finir 6ème et non européen pour la saison 2010-11. Pas grave !... Claude Puel devra quand même poursuivre sa mission et effectuer une troisième saison, avec un groupe vraisemblablement bonifié, voire renforcé (Pjanic a intérêt de progresser...). C'est là qu'on pourra établir ou non (et toute proportion gardée !) la comparaison Berlusconi-Sacchi et Aulas-Puel. Mais dès les 21 et 27 avril, l'OL puélien pourrait bien brûler les étapes et retrouver Bernabeu fin mai. A suivre...

[A lire : L'OL Puélien (Part I)


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
vendredi 28 avril On a besoin de vous connaître ! 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:12 La jolie chute de Neymar 5 Hier à 08:00 Le Festival La Lucarne est de retour 2
vendredi 28 avril Ile de Guam : le président de la Fédération suspendu 7 vendredi 28 avril Domenech préfère Wenger à Guardiola 30 vendredi 28 avril Si les plus grands buts étaient publiés sur un site porno... 27 jeudi 27 avril Macron buteur sur penalty 44 jeudi 27 avril Revivez Manchester City - Manchester United (0 - 0) jeudi 27 avril La Mannschaft sans Götze pour la Coupe des confédérations 3 jeudi 27 avril Un accord pour Theo Hernández au Barça ? 31 jeudi 27 avril Coupe des confédérations : Turpin arbitre vidéo 6 jeudi 27 avril Grosse baston en Uruguay 21 mercredi 26 avril L'arbitrage vidéo adopté pour la Coupe du monde 2018 40 mercredi 26 avril Bolivie : Le but splendide d'un gardien 5 mercredi 26 avril Le festival d'un joueur colombien 7 mercredi 26 avril Mourinho ne retiendra pas De Gea 32 mercredi 26 avril Monaco sur Mboula (Barça) 38 mercredi 26 avril 203€ à gagner avec Athletic Bilbao & Malmö FF mercredi 26 avril Bruno retourne à la case prison 7 mercredi 26 avril Nouveau : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mercredi 26 avril Un PSG-OM à 13h ? 23 mardi 25 avril Les idées farfelues de la LFP 49 mardi 25 avril Amazon, Facebook et Netflix bientôt sur les droits TV ? 25 lundi 24 avril Golazo au Pérou 3 lundi 24 avril Didier Zokora en Indonésie 5 lundi 24 avril MPG : les tops et les flops de la 34e journée lundi 24 avril Un supporter du Real exulte sur le but de Messi 32 lundi 24 avril Un joueur de D1 turque se suicide 12 dimanche 23 avril James égalise et Messi abat le Real 4 dimanche 23 avril Rakitić donne l'avantage au Barça dimanche 23 avril Casemiro débloque le Clásico, Messi répond dimanche 23 avril But injustement annulé pour City 11 dimanche 23 avril Glissade et reprise de volée en D4 anglaise 2 dimanche 23 avril Joli retourné en Belgique 3 dimanche 23 avril Faut-il regarder le Clasico ? dimanche 23 avril Anelka préfère Poutou à Domenech 65 samedi 22 avril 224€ à gagner avec Juve, OL-Monaco & Toulouse-Nice samedi 22 avril Toby Alderweireld sur les tablettes de l'Inter 7 samedi 22 avril Fraude à Pôle Emploi pour Abenzoar ? 14 samedi 22 avril Cristiano Jr marche dans les pas du père 14 samedi 22 avril La sale soirée de David Stockdale avec Brighton 6 vendredi 21 avril Schweinsteiger profite de son anonymat aux USA 14 vendredi 21 avril La Serie A adopte l'arbitrage vidéo pour la prochaine saison 96 vendredi 21 avril La galoche murale de Messi et Ronaldo 14 vendredi 21 avril Blatter veut faire revenir Platini 19 vendredi 21 avril Fin de saison pour Zlatan 42 jeudi 20 avril Des maillots de MLS en plastique recyclé 10 jeudi 20 avril Talisca redonne l'avantage au Beşiktaş jeudi 20 avril L'égalisation d'Alexandre Lacazette jeudi 20 avril Bruno Fernandes pourrait retourner en prison 5 jeudi 20 avril La Ligue 1 Conforama ! 108 jeudi 20 avril 358€ à gagner avec Naples & Manchester City jeudi 20 avril Les clubs de Premier League dans le rouge 12 jeudi 20 avril L'arbitrage vidéo pour les barrages de L1 ? 28 mercredi 19 avril Germain clôt les débats 4 mercredi 19 avril Reus réduit le score mercredi 19 avril Falcao double la mise mercredi 19 avril Le but d'entrée de Mbappé 2 mercredi 19 avril Quand la police espagnole charge le parcage du Bayern 42 mercredi 19 avril Un supporter de Brighton repeint sa maison 14 mercredi 19 avril Le steward complètement anémique de Tottenham 33 mercredi 19 avril L'ovation de Bernabéu à Xabi Alonso 15 mardi 18 avril Prono Monaco Dortmund : 5€ offerts sans dépôt, jusqu'à 735€ sur l'affiche de LDC ! 1 mardi 18 avril Un mec à poil sur le selfie de Cuenca 35 mardi 18 avril Énorme boulette d'un gardien en D2 hollandaise 4 mardi 18 avril Le supporter argentin jeté d'une tribune est décédé 43 mardi 18 avril Indonésie : soucis administratifs pour Essien 7 mardi 18 avril Redknapp nouveau coach de Birmingham 13 mardi 18 avril Brighton fête la montée dans un train 5 mardi 18 avril Paulinho dément un départ de Chine 11 lundi 17 avril Jeté d'une tribune, un supporter argentin est en état de mort cérébrale 43 lundi 17 avril Brighton débarque en Premier League ! 18 lundi 17 avril Zola démissionne de Birmingham City 7 lundi 17 avril Des rats jetés sur le terrain, à Brøndby 15 lundi 17 avril Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 33e journée 4 lundi 17 avril INÉDIT : 5€ offerts sans aucun dépôt chez Unibet + 100€ de paris gratuits 8 dimanche 16 avril Un golazo prodigieux inscrit dans le championnat péruvien 7 dimanche 16 avril Tévez, Disneyland et les fans du Shanghai Shenhua 6 dimanche 16 avril Super Pippo fait remonter Venise en Serie B 9 samedi 15 avril Sirigu repousse deux penaltys 6 samedi 15 avril Curt Onalfo : « Alessandrini est un joueur de classe mondiale » 31 samedi 15 avril Tottenham met la pression sur Chelsea 9 samedi 15 avril Tim Howard suspendu après avoir insulté un supporter 6 samedi 15 avril Momo Sissoko en Indonésie 4 samedi 15 avril Le magnifique but de David Villa 5 samedi 15 avril Allemagne : Un joueur blessé à l'entraînement par ses propres fans samedi 15 avril Le patron d'Adidas plaide pour une délocalisation de la finale de la Coupe d'Allemagne 11 vendredi 14 avril La fête à Laval, les trompettes au Gazélec 2 vendredi 14 avril Suspendu à vie pour avoir pincé les fesses de l'arbitre 18 vendredi 14 avril Marc Bartra revient sur son calvaire 18 vendredi 14 avril Diarra vers l'Indonésie ? 13 vendredi 14 avril Orange prêt à aider Canal + pour les droits TV ? 12 vendredi 14 avril En Irak, hommage après l'attaque de Dortmund 24 jeudi 13 avril 214€ à gagner avec Juventus, Real Madrid & Tottenham jeudi 13 avril Morel donne l'avantage à l'OL ! 5 jeudi 13 avril L'égalisation de Tolisso jeudi 13 avril L'ouverture du score de Ryan Babel 1 jeudi 13 avril Paulinho expulsé de Chine pour avoir posé avec une pornstar ? 53 jeudi 13 avril À Nice, les joueurs remplacent les candidats à la présidentielle 22 jeudi 13 avril Lucas Alcaraz à la tête des Fennecs 15 jeudi 13 avril Wandrille Lefèvre suspendu pour avoir posé avec une arme 3 jeudi 13 avril Didier Drogba signe en D2 américaine 37 mercredi 12 avril Les deux buts de CR7 7 mercredi 12 avril Le coup de boule surpuissant de Vidal 2 mercredi 12 avril Le doublé pour Mbappé 2 mercredi 12 avril Le BvB réduit le score mercredi 12 avril Le csc du 2-0 1 mercredi 12 avril Mbappé ouvre le score 1 mercredi 12 avril Le tifo du Borussia 2 mercredi 12 avril Falcao et l'intérêt de la Chine 3 mercredi 12 avril Mesures de sécurité renforcées pour la finale à Cardiff mercredi 12 avril L'Eurovision loue 7 000 sièges du Karpaty Lviv 2 mercredi 12 avril Tableau noir fou en D1 roumaine 20 mercredi 12 avril Gignac, 379 minutes plus tard 6 mercredi 12 avril But de fou en D2 américaine 4 mercredi 12 avril Ils gagnent à l'Euro Millions et investissent dans leur club 6 mercredi 12 avril Pronostic Borussia Dortmund Monaco : 10€ offerts sans dépôt et jusqu'à 550€ à gagner ! mardi 11 avril Le doublé de Dybala d'entrée 4 mardi 11 avril Oscar rate deux pénos dans le même match 14 mardi 11 avril Un raté de classe mondiale en Pologne 3 mardi 11 avril Un arbitre frappé après avoir sifflé un penalty 14 lundi 10 avril EXCLU : 10€ offerts sans dépôt pour parier chez Winamax lundi 10 avril Knockaert meilleur joueur de Championship 12 lundi 10 avril La sacrée bourde d'un gardien au Mexique 6 lundi 10 avril MPG: Tops et Flops de la 32e journée 4 lundi 10 avril Golazo astral en Macédoine 4 dimanche 9 avril Le caramel de Suso 6 dimanche 9 avril City mettra le paquet sur Bonucci 19 dimanche 9 avril Louche de caviar aux États-Unis 7 samedi 8 avril La vidéo testée en Australie 2 samedi 8 avril Marta file à Orlando 5 samedi 8 avril Explosion des revenus des agents en Angleterre 1 samedi 8 avril Le bijou de Dele Alli 2 samedi 8 avril La FIFA a perdu près de 350 millions en 2016 8 samedi 8 avril 3 buts en 5 matchs pour Alessandrini 9 samedi 8 avril Super Mario s'amuse avec les portiques de sécurité 4 vendredi 7 avril Le salaire raboté d'Infantino 11
0 0