L'OL puélien... (Part II)

Deuxième partie sur le Lyon de Claude Puel, enfin parvenu à la première demi-finale de son histoire. Focus toujours sur la méthode Puel et retour sur un passé de joueur et d'entraîneur assez bizarrement occulté...

Modififié
La mission essentielle de Claude Puel, à son arrivée à Lyon à l'été 2008, était d'assurer la transition entre l'OL d'avant et l'OL du futur. D'où le contrat long de 4 ans et la fonction d'“entraîneur général”, terme imprécis mais qui conjugué à la durée indiquait clairement un rôle proche du manager à l'anglaise qu'il occupait au LOSC. Parce qu'on a oublié que Puel était très bien à Lille et qu'il n'a consenti à en partir qu'à condition d'entraîner un plus grand club et avec des fonctions aussi élargies que chez les Dogues. Preuve de sa détermination et de ses ambitions. Le statut, la fonction, la hiérarchie : des notions très importantes pour celui qui a gravi un à un les échelons à l'ASM après sa fin de carrière de joueur en 1996. Trois ans avant de devenir coach de l'équipe première en 1999 mais en passant par le poste de préparateur physique (Puel est un dingue de préparation physique) puis celui d'entraîneur de l'équipe réserve. Le respect de la fonction chèrement acquise, voilà qui explique sa froide colère quand on lui parle imprudemment de démission... Pas question d'abdiquer. Ajoutez à ça un sens de la fidélité quasi indéfectible pour les clubs par lesquels il est passé (un club unique comme joueur de Monaco, de 1977, à 15 ans, jusqu'à 2002 en tant que coach puis Lille 2002-2008).

Sa force, il la puise aussi dans son palmarès. Un tableau de chasse conséquent que beaucoup ont eu tendance à oublier : 2 titres de champion (1982 et 1988 et deux coupes de France 1985 et 1991) avec Monaco en tant que joueur. Il a même disputé une finale de C2 en 1992 (stupidement perdue face au Werder Brême 2-0) et une demi-finale de Ligue des Champions en 1994. En tant qu'entraîneur, il a brillamment coaché l'ASM magnifique des Simone, Trézeguet, Barthez, Gallardo ou Giuly, sublime champion de France 2000. Un juste rappel pour ceux qui avaient zappé son passé européen de joueur ou qui ont cru qu'il avait été coach jamais titré... L'ASM 2000 pratiquait un football de rêve, certes différent de son style lillois ou lyonnais, mais dans les trois clubs, un esprit toujours tourné vers l'offensive. Les six années passés à Lille ont aussi fait du club nordiste un actuel prétendant au titre. Un héritage dont Rudi Garcia ne contestera pas la richesse...


La gestion humaine

La saison passée, Puel a dû gérer la fin de la comète des années de gloire symbolisées par la présence du vieux capitaine Juninho. Un cas pas facile à gérer tant le Brésilien incarnait l'OL des 7 titres de champion. Mais Puel a dû trancher face à un leader charismatique mais déjà déclinant : pas de passe-droit pour qui que ce soit. Une position de principe qui enverra plus souvent qu'à son tour ce pauvre Juni... sur le banc. Au Vélodrome, en mai, il était remplaçant. Beaucoup y ont vu une humiliation infligée au Brésilien. Puel ne fonctionne pas ainsi : en souvenir de ses moments de joueur injustement passés sur le banc, seuls ne jouent que les meilleurs à l'instant T ! Les statuts, les rentes de privilèges n'existent pas. D'où parfois l'incompréhension devant son turnover qui n'épargne réellement personne... Autre cas délicat, la saison passée : Benzema. Petit génie de l'attaque mais dont le caractère ne cadrait pas vraiment avec le moule puélien. Voilà pourquoi il ne retiendra ni Juni et ni Benz à la fin de la saison, leur laissant le champ libre pour partir là ils voudraient. Le coach ira plus loin. Car passeront à la trappe : Kader Keita, Mensah, Fabio Santos et Grosso. Typique de l'esprit puélien, Grosso et son statut d'intouchable (comme pour Cris) : là aussi, pas de sentiments... D'où le choix risqué de faire venir le jeune Aly Cissokho, en lieu et place du sénateur et champion du monde italien (pas si mauvais non plus, il faut le dire). Soit un jeune affamé plutôt qu'un vieux guerrier repu que Puel avait essayé de piquer dans son orgueil en lui faisant tâter du banc. Donc confiance totale au petit Cissokho... mais avec fessée punitive mémorable pour “indiscipline” (début décembre, il s'était retrouvé en tribune à Lille, privé de match, pour avoir déclaré avant dans la presse qu'avec Puel, on faisait trop de physique et pas assez de ballon).

Cette saison, Puel fera monter aussi en grade les jeunes Taffer, Gonalons, Gassama (déjà utilisé l'an passé), etc. Mais le vrai pari, c'est Miralem Pjanic à qui il a confié, à 19 ans, les clefs de l'entrejeu lyonnais. Pari ambitieux et jusqu'ici pas toujours concluant. Mais il faut encore rappeler que Puel a commencé sa carrière pro à 17 ans et l'arrêtera à 35 : l'âge n'attend ni pour commencer trop tôt (Pjanic, donc) ni pour finir tard (Cris a 33 ans et jouera encore au moins, a priori, la saison prochaine). Et puis Puel défend ses choix jusqu'au bout avec parfois un sens du coaching qui depuis quelques mois lui donne souvent raison. Il lance Gonalons à Liverpool qui égalise à Anfield, et il titularise Pjanic à Bernabeu qui égalise à son tour contre le Real et qualifie l'OL. Plus important, la confiance constante accordée à Makoun, très souvent sifflé par le public de Gerland depuis l'automne. C'est pourtant Jean II qui plantera le but de la victoire à l'aller contre les Meringués... C'est d'ailleurs contre le Real qu'a peu à peu émergé l'OL nouveau, puélien. Avec un onze-type où chacun semble avoir trouvé ses marques. Après des phases d'expérimentations diverses, c'est la ligne d'attaque qui a enfin été stabilisée : Bastos à gauche, comme il aime (et non plus à droite), Lisandro dans l'axe (et non plus exilé à gauche pour servir Gomis !) et Delgado à droite (enfin arrivé à sa maturité). Signe incontestable de l'harmonie tactique qui règne entre les trois attaquants : les permutations Bastos- Delgado ou Bastos-Ederson sur les côtés, observée à Rennes (2-1) et à Bordeaux. Puel est aussi capable de trouvailles tactiques inédites, comme placer Toulalan en défense centrale. Avec succès...

page]
Un parcours dans les temps

Avec la demi-finale de Ligue des Champions qui s'annonce, Claude Puel a fait basculer le groupe lyonnais dans la Grande Aventure, celle du mois d'avril européen, un territoire jusque-là inconnu mais plein de promesses. Avec pareil défi aussi excitant à relever, il tient enfin ses troupes, désormais convaincues que l'OL renaît au bon moment à l'ambition. Le rêve pour tous les entraîneurs : les challenges nouveaux et élevés vont accentuer l'émulation entre joueurs. Il n'y aura que 11 places à distribuer et chacun sait qu'avec Puel, ce sont les 11 meilleurs qui joueront. Il est donc en train de façonner un OL qui lui ressemble vraiment, à l'image de Lisandro, une fois de plus. Lisandro et Puel parlent peu mais juste. La voix est basse, mais les propos très intelligibles. Le regard est franc. On retrouve cette attitude chez les taiseux comme Toulalan ou Lloris. Un mot sur Lloris... Pas de grand club sans grand gardien. Lyon ne s'est pas trompé en allant chercher Hugo à Nice. On savait que le jeune garçon était un talent prometteur mais son explosion au plus haut niveau (dans le Top 5 mondial ?) a quand même surpris. Claude Puel ne peut là aussi que se réjouir de la “chance” qu'il a eue d'avoir touché pareil atout dans son jeu.

Finalement, le “succès” européen de l'OL n'est pas sans rappeler le grand OM du début des années 90. Ce n'est pas l'OM flamboyant de 1991 avec des stars hyper talentueuses à leurs postes respectifs (Papin, Waddle, Mozer, Olmeta, etc.) qui a remporté la Ligue des Champions. Mais l'OM 1993, plus humble, plus travailleur, voire un peu moins doué (Deschamps, Boksic, Völler, Barthez, Eydelie, Sauzée). Idem pour l'OL 2010, a priori inférieur au grand OL de Juninho, Diarra, Essien, Malouda, Tiago, Wiltord et qui pliait le championnat quand bon lui semblait mais qui n'est pas allé plus loin que les quarts. L'OL puélien sent plus la sueur et l'abnégation. Il est même un peu truqueur et rosse (voir les 5 cartons jaunes à Chaban-Delmas et un Cissokho plus que limite). Pas très fair-play, mais il faut savoir ce qu'on veut : on loue souvent le “métier” et l'“agressivité dans le bon sens du terme” des joueurs des clubs étrangers en coupes d'Europe. Pourquoi Lyon devrait tendre l'autre joue ? Finalement, ce sont aussi deux coaches en apparence “ternes” qui ont marqué l'histoire de l'OL : Santini a apporté le premier titre de champion de France et Puel la première demie de C1 tant attendue... L'ensemble de l'alchimie concoctée par Claude Puel (mais aussi par Laurent blanc à Bordeaux) a permis au foot français de club de renouer avec les canons de l'excellence : gagner les matchs qu'on n'a pas le droit de perdre.

Voilà. On ne va déifier Claude Puel. Le jeu de Lyon est souvent loin d'être emballant et son parcours européen n'était pas le plus ardu (avec un Liverpool à la rue total cette saison, un Real trop présomptueux et encore en rodage et un Bordeaux malencontreusement privé de quelques cadres essentiels). Et puis l'OL puélien peut encore tout perdre en avril, gicler en C1 contre le Bayern et finir 6ème et non européen pour la saison 2010-11. Pas grave !... Claude Puel devra quand même poursuivre sa mission et effectuer une troisième saison, avec un groupe vraisemblablement bonifié, voire renforcé (Pjanic a intérêt de progresser...). C'est là qu'on pourra établir ou non (et toute proportion gardée !) la comparaison Berlusconi-Sacchi et Aulas-Puel. Mais dès les 21 et 27 avril, l'OL puélien pourrait bien brûler les étapes et retrouver Bernabeu fin mai. A suivre...

[A lire : L'OL Puélien (Part I)


Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
il y a 3 heures 255€ à gagner avec Dortmund, Benfica & Celtic Glasgow il y a 8 heures Week-end FDJ : 129 Millions à l'Euro Millions + 10 Millions au LOTO !
il y a 1 heure L'OM piste Alexandre Song 10 il y a 2 heures Le monde du sport soutient les victimes de Manchester il y a 3 heures Jordy Gaspar à Monaco 15 il y a 5 heures Paul Pogba a-t-il réussi sa saison ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 9 heures Hazard, mécanicien d'un jour 4 Hier à 21:52 Mkhitaryan pour le 2-0 Hier à 21:16 Ouverture du score chanceuse pour Pogba 3
Hier à 17:18 Correa maintenu sur le banc de Nancy 8 Hier à 14:11 23 000 euros d'amende pour Depay 4 Hier à 13:38 Un joueur de la Corée du Sud U20 chambre Maradona 19 Hier à 09:20 Pronostic Ajax Man U : jusqu'à 510€ à gagner sur la finale de C3 mardi 23 mai Le but d'Orléans annulé par arbitrage vidéo 37 mardi 23 mai SFR Sport va changer de nom 19 mardi 23 mai Zidane fait mieux que Mourinho, Ancelotti et Ferguson mardi 23 mai Diego López définitivement à l'Espanyol 10 mardi 23 mai Le Real officialise un accord avec Vinícius Júnior 36 mardi 23 mai Michel Der Zakarian débarque à Montpellier 25 mardi 23 mai Le fils de Klinsmann rate un dribble et encaisse un but 3 mardi 23 mai Ruben Aguilar à Montpellier 4 mardi 23 mai El Loco Bielsa est de retour en L1 ! mardi 23 mai CDM U20 : Le CSC de 50 mètres d'un joueur anglais 7 mardi 23 mai Marc Bartra poste un message à la suite de l'attentat 10 mardi 23 mai Griezmann confirme ses envies de départ 54 mardi 23 mai Patrice Carteron passe de Riyad à Phoenix 9 mardi 23 mai Vidal veut Sánchez au Bayern 36 mardi 23 mai CR7 Junior sur les traces de son père lundi 22 mai Option d'achat levée pour Cuadrado 17 lundi 22 mai Ils ont quitté le football en 2017 lundi 22 mai Portsmouth racheté par l'ancien PDG de Walt Disney 7 lundi 22 mai Un supporter de Benfica chambre Porto avec un drone 5 lundi 22 mai 116 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 2 lundi 22 mai Anderlecht confirme pour Tielemans à Monaco 34 lundi 22 mai Aubameyang aurait choisi Paris 85 lundi 22 mai Prolongations : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! samedi 20 mai Rodelin sauve le Stade Malherbe 6 samedi 20 mai Le cadeau d'adieu de Lacazette au Parc OL 33 samedi 20 mai Les compos de la dernière journée samedi 20 mai Bartra craque sous le coup de l'émotion 12 samedi 20 mai Benoît Cheyrou sauve Toronto 4 vendredi 19 mai Amavi intéresse Naples et l'Atlético 19 vendredi 19 mai Un échange Bakayoko-Batshuayi dans les tuyaux 46 vendredi 19 mai L'OM cible Zouma et Gameiro 38 jeudi 18 mai Le Hellas Vérone rejoint la SPAL en Serie A 30 jeudi 18 mai L'Espérance sportive de Tunis sacrée championne 4 jeudi 18 mai Un stade qatari déjà prêt pour le Mondial 2022 40 jeudi 18 mai 348€ à gagner avec PSG & Lyon 2 jeudi 18 mai 107 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 jeudi 18 mai Modeste intéressé par la Chine 26 jeudi 18 mai Reynet en pole pour Montpellier 24 mercredi 17 mai Mendy et son Jardim d'amour 4 mercredi 17 mai Mbappé ouvre le score en beauté 14 mercredi 17 mai L'arbitrage vidéo pour le Mondial U20 3 mercredi 17 mai Le propriétaire de Leicester rachète un club de D2 belge 11 mercredi 17 mai Nacho pourra jouer face à Vigo 6 mercredi 17 mai Un cubain envoie une minasse hors du stade 11 mardi 16 mai Un ancien président du FC Rouen assassiné 23 mardi 16 mai Luzenac dédommagé de... 15 000 euros 22 mardi 16 mai Aubameyang vers la Chine ? 81 mardi 16 mai St-Pauli offre des bières pour son maintien 21 lundi 15 mai SO FOOT CLUB - Paulo Dybala 2 lundi 15 mai Un accord Favre-Dortmund ? 52 lundi 15 mai Évra fête son anniversaire sur du Brown 27 lundi 15 mai Baptiste Giabiconi au capital du FC Martigues ? 5 lundi 15 mai La Premier League noue un partenariat avec une asso LGBT 4 lundi 15 mai Un Colombien s'enroule dans un tapis pour célébrer son but 9 lundi 15 mai Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 37e journée 2 lundi 15 mai River s'impose dans le Super Clásico 10 dimanche 14 mai Le but de renard de Nacho 15 dimanche 14 mai Les larmes de bonheur de Marquinhos 32 dimanche 14 mai Les Girondins vont porter leur nouveau maillot domicile contre l'OM 14 dimanche 14 mai Le GF38 accède au National 15 dimanche 14 mai Pepe finalement à l'Inter ? 48 dimanche 14 mai Un nouveau doublé pour Gignac 5 samedi 13 mai La SPAL est de retour en Serie A 11 samedi 13 mai Le coup franc soyeux d'Alaba 7 samedi 13 mai Ricardo Rodríguez a trouvé un accord avec le Milan 36 vendredi 12 mai Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OL vendredi 12 mai Tielemans se serait engagé avec l'ASM 34 jeudi 11 mai 623€ à gagner avec Tottenham, Nice & Villarreal jeudi 11 mai L'OL triple la mise 2 jeudi 11 mai Dolberg douche les espoirs de l'OL 1 jeudi 11 mai Huntelaar va quitter Schalke 12 jeudi 11 mai Une bicyclette folle pendant le derby de Bagdad 2 jeudi 11 mai Polémique à la commission d'éthique de la FIFA 12 jeudi 11 mai Canal + minimise la perte de la Ligue des champions 71 jeudi 11 mai Le Gamba Osaka sanctionné à cause d'un drapeau SS 62 jeudi 11 mai Gignac ne s'arrête plus de marquer 7 jeudi 11 mai La Ligue des champions sur SFR Sport à partir de 2018 114 mercredi 10 mai Plus de vingt blessés en marge d'Atlético-Real 5 mercredi 10 mai Isco réduit le score 1 mercredi 10 mai Antoine Griezmann pour le 2-0 ! mercredi 10 mai Saúl Ñíguez ouvre le score mercredi 10 mai Claudio Ranieri n'ira pas en Chine 11 mercredi 10 mai Une murale hommage à Cruyff inaugurée à Amsterdam 13 mercredi 10 mai Benatia pas tenté par Marseille 43 mercredi 10 mai Pronostic Atlético Real : jusqu'à 500€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 1 mercredi 10 mai 328€ à gagner avec Lyon & ManU-Celta mercredi 10 mai Nice sur le coup pour le Valenciennois Tameze 5 mardi 9 mai Dani Alves clôt les débats 6 mardi 9 mai Mandžukić ouvre le score mardi 9 mai Pepe bientôt au PSG ? 64 mardi 9 mai Un joueur israélien arrêté par la police au stade 20 mardi 9 mai L'impressionnante collection de maillots de Messi 41 mardi 9 mai Balotelli discute avec Las Palmas 37 mardi 9 mai Aulas danse pour ses féminines 19 lundi 8 mai Theo Hernández : direction le Real Madrid 25 lundi 8 mai Hulk dément avoir agressé un coach chinois 14 lundi 8 mai Juve Monaco : jusqu'à 1500€ à gagner sur l'affiche de C1 lundi 8 mai 383€ à gagner avec Juve-Monaco & Atlético-Real lundi 8 mai Chapecoense remporte son premier trophée après le drame 4 dimanche 7 mai Un Niçois arrive au Vélodrome à ski 6 dimanche 7 mai Le golazo de Theo Hernández 3 dimanche 7 mai Nelson Vivas arrache sa chemise 7 dimanche 7 mai Hulk accusé d'avoir frappé un entraîneur 18 dimanche 7 mai Gignac qualifie les Tigres 3 samedi 6 mai Quand Dani Alves ouvre une bière 16 samedi 6 mai La Tchéquie lance un championnat de foot-billard 7 samedi 6 mai La France flingue les Féroé 6 samedi 6 mai Boca - River, c'est chaud, même au city stade 5 vendredi 5 mai L'AC Pisa relégué avec la meilleure défense 18 vendredi 5 mai Et si on s'écoutait le dernier gros son de Jesé ? 24