L'OL puélien... (Part I)

Voilà, c'est fait : Lyon disputera la première demi-finale de Ligue des champions de son histoire. Ce sera contre le Bayern Munich, les 21 et 27 avril prochains. C'était l'occasion de revenir sur l'artisan majeur, mme s'il n'est la seul, de cet événement bénéfique pour le foot français : Claude Puel. Souvent critiqué, plusieurs fois menacé, il a réussi, lui, là où tous ses prédécesseurs avaient échoué. Focus express et en deux parties sur le coach lyonnais.

Modififié
A So Foot, on a toujours apprécié les entraîneurs qui bossent sur la durée. Voilà pourquoi on a toujours défendu Deschamps à Marseille et Puel à Lyon. Surtout quand ça allait mal pour eux et que d'aucuns souhaitaient voir leur tête rouler dans la sciure. Question d'éthique et de pragmatisme. Autrefois, on a méchamment et justement critiqué la L1 sur, entre autre, un point sensible : l'instabilité au poste de coach et la valse des entraîneurs virés selon le bon plaisir de dirigeants inconséquents... ou sous la pression des supporters. Du coup, il nous était impossible de « descendre » tel ou tel coach avant qu'il n'ait eu le temps de faire ses preuves. Or, avec Deschamps et Puel, on ne partait pas dans l'inconnu. Avant d'arriver à l'OM pour le premier, et à l'OL pour le second, on connaissait un peu leur profil d'anciens joueurs et d'entraîneurs ayant déjà beaucoup prouvé. Ce que beaucoup avaient oublié.

Mais, passons... C'est pourquoi on leur a toujours apporté notre « soutien critique » : malgré des articles parfois incendiaires sur leur style de jeu, leurs options tactiques, leurs choix de recrutement et les matchs dégueulasses, jamais on a évoqué leur départ. Ce soutien s'est décliné avec une série d'articles en faveur de Deschamps (voir « Le labo du Prof Deschamps I et II » ...) et de Puel ( « OL : la crise ? Quelle crise ? » et « Plaidoyer pour Claude Puel » , l'an passé). Aujourd'hui, les résultat sont là : Didier Deschamps a apporté à Marseille son premier trophée depuis 17 ans (Coupe de la Ligue 2010) et Claude Puel est le premier entraîneur à avoir conduit l'OL en demies de Ligue des Champions... On reviendra une autre fois sur Deschamps et son OM revenu dans la course au titre (leader actuel de L1). Place à Claude Puel....


L'axe Aulas-Puel-Lisandro

Dans l'article «  Plaidoyer pour Claude Puel » , voici ce qu'on écrivait en mai 2009, au terme d'une saison « terrible » où Lyon ne remporterait aucun titre, un échec depuis longtemps sans précédent et qui avait terriblement fragilisé le coach lyonnais au point que son départ fut évoqué : « En foot, tout peut arriver. Claude Puel peut gicler aujourd'hui ou demain. Un autre reprendra l'équipe en main et on verra bien. Reste qu'il serait intéressant sur au moins les deux saisons à venir de laisser Puel aux commandes. S'il parvient à devenir encore meilleur (tous les coachs progressent), au point de devenir le plus grand coach français actuel (ce que beaucoup voient en lui), alors Lyon pourrait revenir très vite au sommet. Aulas semble avoir misé sur Puel à long terme. Sauf échec patent pour cause d'incompétence au plus haut niveau (après tout, Puel n'est peut être que bon à coacher Lille), c'est un pari audacieux qu'on aimerait voir mené à son terme. Aulas-Puel seront-ils les Berlusconi-Sacchi français des années 2010 ? » . L'allusion à Berlusconi-Sacchi fait référence à la terrible défiance des joueurs du Milan AC
envers les méthodes de Sacchi dès son arrivée à Milanello, en 1987.

Les mauvais résultats avaient plombé les relations entre le groupe rossonero et le tout nouveau coach, hyper menacé. Silvio Berlusconi avait alors pris lui-même les joueurs un par un pour bien leur expliquer que le boss c'était Sacchi et que ceux qui n'étaient pas contents pouvaient partir. La voie vers les succès futurs des Rossoneri était déblayée pour Sacchi... Idem pour Claude Puel : au soir de l'infâme Valenciennes-OL (2-0) du 2 mai 2009 qui éloignait dangereusement Lyon des places en C1 (avec une altercation musclée entre Puel et Fabio Santos à la mi-temps !), Jean-Michel Aulas avait poussé un gueulante dont il a le secret dans le vestiaire olympique, apportant son soutien au coach et en mettant les joueurs face à leurs responsabilités. Dans la foulée, l'OL battra Nantes et l'OM au Vélodrome (3-1) et arrachera la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions...

Aulas avait tenu bon. Faut pas déconner : c'était, entre autre, sur « suggestion » des joueurs lyonnais qu'il avait viré Perrin, la saison d'avant. Alors, là pas question de virer Puel au bout d'un an, comme ça, sur injonction capricieuse des joueurs. Certes, le malaise entre eux et leur coach avait été permanent et c'est Sydney Govou qui révèlera courageusement dans la presse les relations parfois « froides » , parfois orageuses entre le groupe et l'entraîneur. Govou et Cris reconnaîtront aussi que Puel avait progressivement évolué vers plus de dialogue, plus d'écoute. Cette crise de printemps 2009 avec explication frontale et soutien du Président Aulas ont sans doute déblayé le terrain pour une saison 2009-2010 particulière au vu de la prise en main effective de Claude Puel sur son effectif. Prise en main grandement favorisée par l'arrivée à l'été du monstre Lisandro Lopez, un pur profil puélien... Entre le natif de Castres et l'Argentin, même exigence professionnelle poussée au maximum. Lisandro est aussi chien sur le terrain que l'était Puel, milieu défensif de Monaco (1979-1996). L'honneur, la grinta, la gagne : les deux hommes sont parfaitement synchrones là-dessus. Anecdote : Lisandro avait fait afficher dans le vestiaire lyonnais à Bernabeu, juste avant le match contre le Real, un texte traduit en français par Cris. Un appel à se surpasser, à laisser ses tripes sur le terrain et ne rien regretter. Un texte que Puel aurait pu signer...

[page]
Le renouveau inattendu de 2010

Jusqu'à la trêve, Lyon a alterné entre le bon (Ligue des Champions) et le moins bon (championnat). Voire catastrophique : au soir de la dernière journée du 23 décembre dernier l'OL se fait taper à Gerland 2-1 par Montpellier et pointe loin, très loin de Bordeaux, à la 6ème place... C'est après le fameux stage en Tunisie, durant la trêve hivernale, que le groupe lyonnais va se ressouder et entamer un parcours impressionnant et inattendu où il ne concèdera qu'une défaite à Marseille (2-1) en L1. Entre temps, l'OL a opportunément bazardé les deux coupes nationales... On a découvert au fil des matchs un Lyon new-look. Granitique. Moins séduisant que les années fastes mais terriblement efficace. Limite « boring OL » ... Petit à petit, on a observé une évolution tactique intéressante, celle d'un bloc équipe disposé plus haut, parce que le groupe OL est tout simplement plus confiant en lui-même, moins frileux qu'en début de saison. Le match aller contre le Real à Gerland avait bluffé par son volontarisme et par son audace à jouer enfin tous les bons coups. Et puis l'OL puélien, ce sont aussi et avant tout des joueurs qu'on croyait « abattus » mais réveillés par la tornade Lisandro : Toulalan, Réveillère, Kallström, Cris, Lloris (faux gardien « angélique » , mais vrai tueur), Boumsong, Delgado.

Mis à part Lisandro avec sa classe et son statut international reconnu, que des joueurs de devoir, redevenus en phase avec toujours cette volonté de chien que Puel, le joueur, dispensait à Monaco. C'est ce qui explique un peu la renaissance d'un Cris. Sa rage impuissante à voir le groupe se déliter depuis l'année dernière avait fatigué le vieux briscard lassé d'aboyer dans le vide. Depuis que l'OL remord à nouveau, il a rajeuni de 5 ans, impérial à Chaban Delmas. Ce n'est pas un hasard s'il est très proche de Lisandro, cet autre aboyeur providentiel. A la fin de chaque match, Cris donne sa plus longue accolade à l'Argentin...Mais, Attention, on n'est chez les Bisounours non plus: Govou (précieux et batailleur, mais frondeur) ou Bodmer, rétifs au moule puélien, quitteront vraisemblablement l'OL à la fin de la saison.

Parce que Puel ne transige pas. OK pour un peu plus de démocratie mais il entend toujours rester le maître à bord. Là aussi, il faut remonter à son passé de joueur pour comprendre la psychologie du bonhomme. Milieu rugueux qui ne lâchait jamais rien, donc, et modèle de professionnalisme (à 49 ans, il pèse aujourd'hui le même poids que lorsqu'il était joueur). Une mentalité de gagneur qui va loin. Anecdote...A Lille (comme à Lyon), il participe aux entraînements au milieu de ses joueurs. Un jour il met un tacle appuyé ponctué d'une bonne semelle à un de ses attaquants qui se plaint aussitôt vertement de la charge brutale. Claude Puel l'assassine froidement: « Relève-toi au lieu de chialer ! » . Sa rage de vaincre, Claude Puel la puise aussi dans son passé de jeune joueur à Monaco : il n'a jamais digéré les passe-droit accordés aux sénateurs de l'ASM qui le reléguaient sur le banc des remplaçants. Aujourd'hui encore, il ressasse parfois le souvenir cuisant des heures passées sur le banc à regarder des matchs où des coéquipiers en méforme étaient titulaires alors que lui piaffait d'en découdre sur le terrain. C'est ce qui explique les deux traits de gestion typiques de la méthode Puel : aucun privilège pour personne et confiance aux jeunes. Sur ce dernier point, inutile de rappeler tous les petits jeunes qu'il a lancés à Monaco, mais surtout à Lille, et récemment, donc, à Lyon : Gonalons est typiquement puélien...

(2ème partie demain...)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
il y a 1 heure Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 6
Hier à 21:45 FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 55 Hier à 19:29 Boca et le souvenir de la D2 7
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:45 Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) Hier à 13:45 Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 Hier à 12:25 Bagarre générale lors d'un match de charité 35 Hier à 11:36 La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10
dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 59 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 6 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51
Article suivant
Les Anglais au rendez-vous