En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Montpellier-Lyon (2-1)

L'OL prend le quart à Montpellier

Embêté par un Montpellier accrocheur, Lyon s'est qualifié pour les quarts de finale de Coupe de France en tenant son rang à la Mosson. Grâce à une réalisation de Cornet et un penalty décisif de Fekir en première mi-temps.

Modififié

Montpellier 1-2 Lyon

Buts : Ikoné (22e) pour Montpellier // Cornet (13e) et Fekir (27e sp) pour Lyon

Certains vont dire que c'est toujours la même chose. D'autres ne partageront pas le même point de vue, mais répéteront aussi que c'est une habitude. Les premiers vont accuser l'arbitre de favoritisme, les seconds souligneront que les fautes sur Nabil Fekir sont monnaie courante et qu'il faut donc logiquement s'attendre à des sanctions. Toujours est-il que ce mercredi soir, Lyon l'a emporté à la Mosson sur un penalty décisif obtenu et marqué par l'international français. Un penalty que certains vont trouver sévère, et que d'autres qualifieront de normal. Tout dépend des différentes appréciations et de l'objectivité de chacun. En attendant que le débat ne s’essouffle, une seule vérité se dresse ce soir : l'Olympique lyonnais est en quarts de finale de Coupe de France. Pas Montpellier.

Règle n°1 : profiter des erreurs


Dès le quart d'heure de jeu, l'OL donne le ton. Après un court échauffement, Traoré contrôle de la poitrine, accélère et donne dans la profondeur pour Cornet, lequel ouvre le score. Son septième but en huit matchs de Coupe de France avec les Gones. Sur le coup, Lecomte ne se montre pas très inspiré, anticipant un centre et ouvrant grand son angle. L'ouverture du score provoque néanmoins une réaction rapide de la part de l'adversaire. Après quelques incursions sans grand danger pour Lopes, le MHSC égalise à la suite d'une belle patate d'Ikoné au bout d'une action bien construite. Juste après, Aguilar est tout proche de donner l'avantage aux siens en profitant du manque de communication de la défense rhodanienne. Sauf que l'arrière-garde des visiteurs n'est pas la seule à bafouiller : avant la demi-heure de jeu, une passe en retrait montpelliéraine complètement ratée amène à un penalty provoqué et transformé par Fekir. Sur la touche, Der Zakarian est fou. « C'est un scandale ! » , assène l'entraîneur en shootant de rage une malheureuse bouteille d'eau qui n'avait rien demandé. Entre deux bastons verbales, Depay rate d'un rien le break... à trois reprises ! Encore une fois, la deuxième défense de Ligue 1 (après le Paris Saint-Germain) donne le bâton pour se faire battre.

Règle n°2 : en faire le moins possible.


Idem à l'autre bout du terrain, où le but contre son camp de Diakhaby n'est pas loin. Et où les rebonds font joujou avec les sueurs de Lopes. Une fois la mi-temps passée, les Lyonnais décident de laisser la balle à Montpellier et de procéder en contre. Une tactique presque gagnante lorsque le tir de Fekir rase le poteau de Lecomte. Der Zakarian, lui, continue de ronchonner – parfois à juste titre. « Il tombe tout seul, oh ! » dénonce le coach, qui ne finira pas la partie sur le banc, quand Traoré réalise un auto-croche-patte involontaire sous ses yeux. Ce qui n'aide pas les attaquants locaux, assez imprécis devant les cages. Le magnifique contrôle pot de colle d'Aguilar ne peut d'ailleurs pas tout masquer. Les frappes s’enchaînent, oui, mais elles s'avèrent rarement cadrées. Et quand elles le sont, Lopes sort les claquettes qu'il faut. Raison pour laquelle l'OL conserve ce score – avec un Traoré ultra travailleur – et se qualifie, sans briller ni trop trembler, pour les quarts de finale de Coupe de France. Toujours trois compétitions pour Lyon.



Montpellier (5-3-2) : Lecomte – Aguilar, Mukiele (Camara, 87e), Hilton, Mendes, Congré – Lasne, Sambia, Ikoné (Dolly, 77e) – Mbenza, Ninga (Sio, 66e). Entraîneur : Der Zakarian.

Lyon (4-3-3) : Lopes – Tete, Marcelo, Diakhaby, Marçal – Fekir, Tousart, Ferri (Ndombele, 70e) – Traoré, Cornet (Mariano, 89e), Depay (Aouar, 84e). Entraîneur : Génésio.




Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 61 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 20 février Lamine Sané signe à Orlando 8 mardi 20 février Ronaldinho se lance dans la musique 12