En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Marseille (3-1)

L'OL cogne le chantier marseillais

Bousculé en début de rencontre par des Marseillais ambitieux, l'Olympique lyonnais s'est finalement imposé sans trop trembler pour relever la tête et reprendre sa quête européenne (3-1). Rudi Garcia, lui, a encore du boulot.

Modififié

Lyon 3-1 Marseille

Buts : Valbuena (43e), Lacazette (62e, 75e) pour l'OL // Dória (68e) pour l'OM

Un scrutin est clair : tous les coups sont permis et peu importe la manière, il faut un vainqueur. Après plus de deux ans sans champion entre les deux équipes, l'Olympique lyonnais peut rire et sourire. Cette fois encore, les hommes de Génésio ont tenu l'OM avec autorité, mais surtout avec une supériorité technique et collective certaine. Les différences entre les deux ambitieux ? Un attaquant tueur, un équilibre défensif et du réalisme au moment où il ne faut pas trembler pour abattre le concurrent. Voilà comment l'OL s'est replacé dimanche soir à huit points du PSG et du podium. Voilà aussi comment l'OM a grillé l'une de ses dernières chances de s'offrir une deuxième partie de saison excitante. De toute façon, il y a déjà un chantier à faire avancer.

V pour Valbuena


Une bascule, mais aussi une dernière chance. Comme une nouvelle opération séduction après une semaine de défilés où chacun a avancé ses pions et ses ambitions. D’un côté, l’OL, avec sa dernière cartouche dans le barillet pour ne pas laisser filer définitivement le PSG et dire au revoir à un éventuel ticket pour la prochaine campagne de C1, mais aussi sa nouvelle belle gueule dont on ne sait pas encore trop quoi attendre : Memphis Depay, sur le banc au coup d’envoi. De l’autre, l’OM, son projet qui commence à se dessiner, sa série de trois matchs sans défaite à l’extérieur en championnat et donc la nouvelle pierre de ses rêves, Morgan Sanson, déjà titulaire pour pallier l’absence de Vainqueur, suspendu. Un OL-OM n’est jamais un match comme un autre, celui-là peut-être encore un peu plus, histoire d’éventuellement voir partir ensemble les deux institutions se battre pour au moins la quatrième place jusqu’en mai prochain. Oui, les socialistes n’avaient pas le monopole des primaires dimanche soir. Les ambitieux avaient aussi des comptes à régler.


Et c’est sur ce tableau que s’est jouée cette deuxième bataille olympique de la saison : des regards froids, des hommes qui se jettent à terre, d’autres qui balancent leurs douces inspirations sur le plateau d’un Parc OL une nouvelle fois au niveau. Pour cette soirée boulettes bleues, Garcia avait décidé de mordre. Tout simplement car il connaît la recette d’un bon coup. Résultat, Dória s’est avancé à la place de Rekik, coulé par Bernardo Silva dimanche dernier, et son OM a imposé un pressing costaud d’entrée où l’objectif prioritaire était de saloper l’expression de Nabil Fekir. Le premier acte a donc été brûlant, intense, d’abord marqué par les cartouches marseillaires – une première frappe de Sanson au-dessus, un pétard de Sarr, préféré à Cabella, couchant Lopes au sol – avant de voir l’OL enfin respirer une fois le quart d’heure de jeu passé, avec notamment un gros Lacazette, responsable du premier vrai envol de l’Albatros, et un Valbuena agité qui pousse Pelé à un double arrêt décisif. Au cœur de la piste, Tolisso excite le système lyonnais, donne un nouveau frisson au gardien marseillais, et ce, alors que l'OL a définitivement pris la main sur la maîtrise. Alors, l'OM plie, Rolando sauve un nouvel assaut, Pelé en repousse un autre, et finit par rompre avec classe. Juste avant la pause, Mathieu Valbuena sort sa spéciale devant Sakai, encore croqueur de couloir et serveur de boulevard dimanche soir, qui se termine dans le petit filet opposé marseillais (1-0, 44e). Un maillot est levé pour Gueïda Fofana, une colère est jetée par Garcia.

Les plaies marseillaises


Au retour de l'entracte, l'OM devait donc répondre et revenir avec les ingrédients qui avaient accompagné son bon début de match. Problème : si les Marseillais ont des animateurs sexy dans l'entrejeu et quelques ambianceurs devant, la base défensive de Garcia ne rassure toujours pas. Donc quand Gomis et Zambo Anguissa inquiètent Lopes en début de seconde période, Yohann Pelé sait que la vague suivante va être pour lui. Celle-ci débute par une tête de Rafael et se boucle par un pétard largement au-dessus de Lacazette, mais la confirmation que l'OM avance sans garantie est définitive. L'attaquant lyonnais l'a compris aussi. Résultat, à l'heure de jeu, le voilà face à Pelé pour coucher une nouvelle fois l'OM (2-0, 62e). Rudi Garcia peut abattre ses cartes offensives, Alessandrini et Cabella, ses joueurs, viennent une nouvelle fois de lâcher les armes alors que Maxime Lopez sèche ses larmes en tribunes. Comment ? Grâce à une réduction du score de Dória (2-1, 68e), présent à la retombée d'un coup franc cafouillé par le pauvre Morel. Lyon décide alors de bétonner, Tousart est inséré au milieu à la place de Fekir et voilà comment ce choc est finalement verrouillé en faveur de la bande à Génésio. Car à un quart d'heure de la fin, Alexandre Lacazette s'en va inscrire un doublé en jouant avec le corps de Pelé et les imprécisions marseillaises (3-1, 75e). L'OL vient d'abattre l'OM avec autorité en piquant sur les faiblesses béantes de son adversaire du soir. Ou comment reprendre aussi espoir pour les prochaines semaines alors que Depay vient croquer ses premières minutes de Ligue 1. Le Parc OL peut chanter, l'OM y est tombé.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 2 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
    À lire ensuite
    Sainté à la main verte