En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Séville-Lyon (1-0)

L’OL chute avec les honneurs

On pensait le duel déséquilibré, il n’en fut rien. L’OL aura joué à armes égales face au FC Séville, se créant même de franches occasions. Mais malheureusement pour Génésio et les siens, il aura suffi d’un but de Ben Yedder pour repartir de Séville avec le goût de l’amertume en bouche.

Modififié

FC Séville 1-0 Olympique lyonnais

But : Ben Yedder (52e) pour Séville

Le petit hold-up de Monaco

Le sourire est franc. Les mains sont agitées un peu maladroitement. Wissam Ben Yedder ne sait pas trop comment célébrer son but, mais peu importe, il savoure. Pleinement, même. Déjà, parce que ce but vient de délivrer les siens dans une rencontre jusque-là indécise. Mais surtout parce que l’ancien Toulousain fête là son tout premier but en Ligue des champions. Compétition qu’il venait de découvrir 52 minutes plus tôt. Un dépucelage plutôt réussi, donc. Dommage pour l’OL. De plus, la situation aurait pu être inversée pour Nabil Fekir, si la frappe du prodige lyonnais n’était pas venue s’écraser sur la transversale de Rico après dix minutes de jeu. Comme quoi, il faut souvent peu de choses pour qu’un sourire change de visage.

À armes égales


Après leur entrée en lice réussie face à Zagreb, les Lyonnais avaient bien l’intention de continuer sur leur bonne lancée européenne en posant le pied à Séville, ce mardi soir. Des intentions confirmées par un début de match plutôt prometteur, à l’image de ce ballon qui circule bien entre les lignes du désormais fidèle 3-5-2 de Bruno Génésio. Et si les Espagnols ne sont pas non plus étouffés par la domination lyonnaise, ce sont bien les Gones qui vont frapper les premiers. Bagarreur, Nabil Fekir récupère un ballon aux vingt mètres, à droite de la surface, se défait de deux défenseurs et envoie un amour de frappe qui s’en va cabosser la transversale de Rico.

Secoués, les Sévillans ne tardent toutefois pas à réagir par l’intermédiaire de Wissam Ben Yedder qui trompe Lopes d’une belle tête, mais l’ancien Toulousain voit son but refusé ; Escudero, le centreur, étant signalé hors jeu au début de l’action. Si on annonçait l’enfer à l’OL avant la rencontre, sur la pelouse, les deux équipes se livrent un duel plus qu’équilibré. Avec de l’engagement, du rythme et des offensives. Bref, une belle joute européenne. Qui n’a toujours pas trouvé son favori au moment où les deux équipes regagnent les vestiaires.

Ben Yedder ouvre son compteur européen


La pause n’a visiblement pas eu le temps de refroidir les muscles de chacun tant ce second acte repart sur les chapeaux de roues. Côté sévillan, surtout. La première alerte est donnée par une frappe lointaine de Nasri que Lopes parvient à capter sans problème. La seconde, en revanche, s’avère plus sérieuse quelques minutes plus tard. Alors que N’Zonzi cherche Vietto au second poteau, Lopes tente, de manière assez incompréhensible, de sortir sur le joueur espagnol qui n’a plus qu’à remettre dans l’axe pour Ben Yedder qui inscrit son premier but européen dans un but vide. Mais l’OL ne jette pas les armes pour autant.

Dans la foulée, Tolisso, bien lancé par Fekir, vient buter sur Rico, auteur d’une belle sortie. Tout va très vite dans cette rencontre et Séville est même à deux doigts de faire le break, mais Vietto envoie son penalty dans les tribunes de Sánchez Pizjuán. Les deux équipes se rendent coup pour coup, le rythme est effréné, mais les deux gardiens, très solides ce soir, empêchent le score d’évoluer. Les minutes défilent, Séville gère tranquillement son avance. Et peut célébrer une victoire loin d’être volée, même si l’OL pourra nourrir quelques regrets. Appelons ça l’apprentissage européen.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Gaspard Manet
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
    vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3