1. //
  2. // Finale
  3. // Olympique Lyonnais/US Quevilly (1-0)

L’OL a rejoué sa saison

Pour la première fois depuis qu’il ne domine plus, l’OL terminera la saison avec un titre. Alors qu’on s’attendait à voir les Lyonnais jouer leur saison sur cette finale de la dernière chance, on les a trouvés en train de rejouer leur saison. Retour en trois instantanés.

Modififié
Comme à peu près tous ceux qui suivent la saison lyonnaise, on s’est pointé hier au Stade de France avec la ferme intention d’envoyer du bilan en fin de partie. L’histoire est connue et a déjà été éprouvée il y a quinze jours de ça pour les Marseillais : pile, c’est victoire et saison pas trop mal réussie ; face, défaite et donc humiliation à tous les étages. Avant de gagner les tribunes, on s’est rappelé de la dernière fois qu’on avait vu les Lyonnais remporter un titre ici même. C’était en 2008 et on s’était posé à peine plus bas pour assister à une sinistre finale où il avait fallu forcer pour tout, de la décision – but de Govou dans les prolongations – jusqu’aux sourires de fin de partie. On avait alors senti la fin d’une histoire. Il était encore trop tôt pour comprendre qu’il s’agissait surtout de la fin de l’histoire, celle des années de domination.

D’histoire, il en a été pas mal question cette saison pour l’OL. Dès son lancement l’été dernier, lorsque le club promettait à qui voulait l’entendre une « nouvelle histoire » . Un sacré tour de comm’ quand on y repense, avec cet effectif à peine renouvelé, encadré par tout ce que la maison pouvait compter d’historiques. Restait une obligation : pour avoir droit au chapitre, toute nouvelle histoire devait passer par la case titres. C’est chose faite depuis samedi soir. Alors, promesse tenue ? Pour ce qu’on en a vu, pas si sûr. En revanche, trois instantanés ramenés des tribunes ont permis de rejouer de manière plus inattendue une autre histoire, celle de la saison.

Lisandro et Lloris, seuls au monde

A se demander s’ils savent encore comment faire. C’est un peu après le coup de sifflet final. Les joueurs se sont enfin décidé à improviser une petite célébration face aux tribunes lyonnaises – 15 000 supporters avaient fait le déplacement. Au milieu des cris de joie et qui-ne-saute-n’est-pas-lyonnais de rigueur, très vite les groupes se forment, des joueurs se cherchent. Il en manque un, Lloris qui traîne au milieu de terrain avec Joël Bats. Le grand échalas à tête de fouine finit par rejoindre la troupe, à la façon du premier de la classe qui débarquerait dans une soirée où les autres n’ont plus besoin de lui pour que la fête batte son plein. Jusqu’à ce que Lisandro le trouve et lui tombe dans les bras. Etreinte prolongée, mots qu’on se glisse au creux de l’oreille : dans sa spontanéité, la scène rappelle la proximité entre les deux joueurs. Lloris fait partie des rares confidents de l’Argentin au sein de l’effectif lyonnais.

Pourtant, au-delà des parties de pêche que les deux peuvent partager, d’un caractère de grands timides qu’on veut bien leur prêter – toujours pratique pour en dire le moins possible face à la presse –, ce pas de deux offert sur la pelouse du Stade de France ressemble à celui que les deux joueurs ont donné à voir le reste de la saison. Hier encore, il a fallu une demi-volée fracassée de Licha (28ème), puis une déviation du bout des doigts de Lloris (66ème) pour que l’OL emporte la mise. A défaut d’être toujours décisifs, les deux joueurs restent encore ceux qui l’ont été le plus souvent. Ce qui suffit à leur confier le rôle de sauveurs de la patrie lyonnaise quand elle évolue sous la menace. Ce fut incontestablement une des forces de l’OL cette saison pour ne pas couler complètement à la façon des Marseillais. Cela reste encore une de ses principales faiblesses, alors même qu’une des grandes priorités annoncées en début de saison par Rémi Garde était de réconcilier une équipe avec son jeu.

Briand et Cissokho, coupables à la fête

Le reste de l’équipe a déjà quitté le plancher. Ne restent plus que deux hommes et une coupe. Aly Cissokho et Jimmy Briand s’en donnent à cœur joie pour montrer à quel point ils savourent le moment, ce premier titre remporté sous les couleurs lyonnaises. On se dit qu’il faut bien ça pour renvoyer au loin cette autre réalité qui a fait des deux joueurs la partie visible dans la redistribution des rôles établie depuis le désastre de Nicosie. Au lendemain de l’élimination, Garde avait pourtant prévenu qu’il se refuserait à ce genre mise à l’écart qui désigne sur le champ son lot de coupables : « Ce n’est pas comme ça que ça marche !  » Surtout quand la fin de saison promet d’être incertaine, que l’effectif est devenu plus léger – en qualité comme en quantité – et que l’OL finira avec le titre d’équipe de L1 ayant disputé le plus grand nombre de matchs officiels cette saison.

C’est pourtant comme ça que les choses ont fini par se passer pour Briand et Cissokho : leurs passages plus fréquents par le banc en ont fait les joueurs les plus souvent cités au moment de chercher les coupables. Mais coupables de quoi au juste ? D’inconstance côté Jimmy. Au mois d’octobre dernier, l’ancien Rennais avait pourtant réussi à venir à bout des sifflets qu’entraînait la seule évocation de son nom côté tribunes. Une poignée de buts décisifs, et l’on pouvait enfin mettre en évidence ce travail de sourd mené à la manière d’un Govou – repli défensif, suractivité évidente et dernier geste approximatif. Quelques mois plus tard, retour à la case départ, les sifflets en moins. Non pas que le supporter ait encore en mémoire le moment Briand de l’automne dernier. C’est que Jimmy ne foule plus les terrains qu’en qualité de supersub. Y compris, comme ce fut le cas hier soir, lorsque la voie est libre pour une place de titulaire – forfait de Bastos. Entré à quelques minutes de la fin, Briand eu le temps de faire valoir son potentiel de gros croqueur, le temps d’un dernier duel perdu (85ème).

Rémi Garde aurait pu désigner Cissokho comme un autre coupable possible du délit d’inconstance. Dans ses mises au point des dernières semaines, le coach lyonnais a surtout soulevé les façons du garçon. Même franchise que Briand, même naïveté aussi quand il se pointe face aux médias. Aly ne maîtrise pas tout. D’après Garde, ce serait aussi le cas de son environnement. Du coup, quand on a vu Dabo occuper sa place côté gauche, on a repensé au lamento le plus souvent entonné par l’entraîneur cette saison : ces « intérêts divergeant » qui emportent avec eux une part du collectif. Hier soir, la qualité de l’engagement de Cissokho contrastait avec celle aperçu une semaine plus tôt face à Lorient. Concentration, intensité, application : cette fois, tout y était. L’intérêt aussi, visiblement.

Gourcuff, du souvenir en magasin

Quatre, cinq minutes, pas plus. Ce qu’il faut aux Lyonnais pour poser les règles de la partie : on domine et vous subissez. Chacun à sa place, la discipline est de sortie pour ce soir. Au point de se demander s’ils n’en font pas un peu trop, à faire tourner le ballon à vide. Bras en l’air et trépignements d’impatience, Gourcuff s’en agace ouvertement. Après tous ces mois passés à vivre planqué, l’ex-enfant chéri du foot français fait tout pour attirer l’attention. Un coup je pars à droite, un autre à gauche, je libère l’intervalle, donne la moi et tu verras ce que j’en fais. Pour bien se faire comprendre, Gourcuff profite de ses premières prises de balle pour donner grand spectacle, celui qui reste imprimé dans toutes les têtes, du type à la gestuelle déliée qui vous passe en revue toute une défense.

On le sait, le football fabrique des souvenirs. Et ces derniers mois, en revoyant à l’infini ces mêmes actions des années girondines – contre Toulouse ou Paris, au hasard –, on a compris que le meneur de jeu avait su plus qu’aucun autre en fabriquer, du souvenir. Pour ce qui est du football, on repassera. Car, en vrai, l’autre part du grand joueur qu’il fut entre 2009 et 2010 manque toujours : cette caisse qui permet au porteur du ballon d’avoir une solution à 10-15 mètres de lui. Cette part-là manque cruellement à Lyon. Au point d’entendre Cris balancer la veille du match : «  Il nous manque quelqu’un qui a les épaules larges au milieu de terrain. Il faut l’acheter. Le joueur qui aurait pu nous apporter ça, c’est Yoann. Malheureusement il a été embêté par ses blessures » (Le Progrès). C’est ce aussi qu’on a vu : le gars sort à la 67ème minute, complètement rincé et incapable d’aller plus loin que ses envolées de première période. Reste qu’on est à quelques semaines du choix des 23 pour l’Euro et faire fonctionner le souvenir est encore la meilleure façon d’emporter la décision de Laurent Blanc. Qui s’en plaindra ? Certainement pas les supporters qui scandaient son nom hier soir. Et puis, autant qu’on sache, raviver les souvenirs, l’OL en est là lui aussi. Une Coupe de France permet bien ça.

Par Serge Rezza
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Belle analyse!
Mais j'ai pas aimé votre description sur Hugo lloris.
"Le grand échalas à tête de fouine" "à la façon du premier de la classe"

Allez l'Ol!!!!
il y a 8 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! il y a 1 heure Callejón calme les Niçois 2
il y a 9 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 100 il y a 9 heures Le rap des ultras de Genk 5 il y a 9 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 3
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 11 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 16 il y a 11 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT) Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15