1. //
  2. // Finale
  3. // Olympique Lyonnais/US Quevilly (1-0)

L’OL a rejoué sa saison

Pour la première fois depuis qu’il ne domine plus, l’OL terminera la saison avec un titre. Alors qu’on s’attendait à voir les Lyonnais jouer leur saison sur cette finale de la dernière chance, on les a trouvés en train de rejouer leur saison. Retour en trois instantanés.

Comme à peu près tous ceux qui suivent la saison lyonnaise, on s’est pointé hier au Stade de France avec la ferme intention d’envoyer du bilan en fin de partie. L’histoire est connue et a déjà été éprouvée il y a quinze jours de ça pour les Marseillais : pile, c’est victoire et saison pas trop mal réussie ; face, défaite et donc humiliation à tous les étages. Avant de gagner les tribunes, on s’est rappelé de la dernière fois qu’on avait vu les Lyonnais remporter un titre ici même. C’était en 2008 et on s’était posé à peine plus bas pour assister à une sinistre finale où il avait fallu forcer pour tout, de la décision – but de Govou dans les prolongations – jusqu’aux sourires de fin de partie. On avait alors senti la fin d’une histoire. Il était encore trop tôt pour comprendre qu’il s’agissait surtout de la fin de l’histoire, celle des années de domination.

D’histoire, il en a été pas mal question cette saison pour l’OL. Dès son lancement l’été dernier, lorsque le club promettait à qui voulait l’entendre une « nouvelle histoire » . Un sacré tour de comm’ quand on y repense, avec cet effectif à peine renouvelé, encadré par tout ce que la maison pouvait compter d’historiques. Restait une obligation : pour avoir droit au chapitre, toute nouvelle histoire devait passer par la case titres. C’est chose faite depuis samedi soir. Alors, promesse tenue ? Pour ce qu’on en a vu, pas si sûr. En revanche, trois instantanés ramenés des tribunes ont permis de rejouer de manière plus inattendue une autre histoire, celle de la saison.

Lisandro et Lloris, seuls au monde

A se demander s’ils savent encore comment faire. C’est un peu après le coup de sifflet final. Les joueurs se sont enfin décidé à improviser une petite célébration face aux tribunes lyonnaises – 15 000 supporters avaient fait le déplacement. Au milieu des cris de joie et qui-ne-saute-n’est-pas-lyonnais de rigueur, très vite les groupes se forment, des joueurs se cherchent. Il en manque un, Lloris qui traîne au milieu de terrain avec Joël Bats. Le grand échalas à tête de fouine finit par rejoindre la troupe, à la façon du premier de la classe qui débarquerait dans une soirée où les autres n’ont plus besoin de lui pour que la fête batte son plein. Jusqu’à ce que Lisandro le trouve et lui tombe dans les bras. Etreinte prolongée, mots qu’on se glisse au creux de l’oreille : dans sa spontanéité, la scène rappelle la proximité entre les deux joueurs. Lloris fait partie des rares confidents de l’Argentin au sein de l’effectif lyonnais.

Pourtant, au-delà des parties de pêche que les deux peuvent partager, d’un caractère de grands timides qu’on veut bien leur prêter – toujours pratique pour en dire le moins possible face à la presse –, ce pas de deux offert sur la pelouse du Stade de France ressemble à celui que les deux joueurs ont donné à voir le reste de la saison. Hier encore, il a fallu une demi-volée fracassée de Licha (28ème), puis une déviation du bout des doigts de Lloris (66ème) pour que l’OL emporte la mise. A défaut d’être toujours décisifs, les deux joueurs restent encore ceux qui l’ont été le plus souvent. Ce qui suffit à leur confier le rôle de sauveurs de la patrie lyonnaise quand elle évolue sous la menace. Ce fut incontestablement une des forces de l’OL cette saison pour ne pas couler complètement à la façon des Marseillais. Cela reste encore une de ses principales faiblesses, alors même qu’une des grandes priorités annoncées en début de saison par Rémi Garde était de réconcilier une équipe avec son jeu.

Briand et Cissokho, coupables à la fête

Le reste de l’équipe a déjà quitté le plancher. Ne restent plus que deux hommes et une coupe. Aly Cissokho et Jimmy Briand s’en donnent à cœur joie pour montrer à quel point ils savourent le moment, ce premier titre remporté sous les couleurs lyonnaises. On se dit qu’il faut bien ça pour renvoyer au loin cette autre réalité qui a fait des deux joueurs la partie visible dans la redistribution des rôles établie depuis le désastre de Nicosie. Au lendemain de l’élimination, Garde avait pourtant prévenu qu’il se refuserait à ce genre mise à l’écart qui désigne sur le champ son lot de coupables : « Ce n’est pas comme ça que ça marche !  » Surtout quand la fin de saison promet d’être incertaine, que l’effectif est devenu plus léger – en qualité comme en quantité – et que l’OL finira avec le titre d’équipe de L1 ayant disputé le plus grand nombre de matchs officiels cette saison.

C’est pourtant comme ça que les choses ont fini par se passer pour Briand et Cissokho : leurs passages plus fréquents par le banc en ont fait les joueurs les plus souvent cités au moment de chercher les coupables. Mais coupables de quoi au juste ? D’inconstance côté Jimmy. Au mois d’octobre dernier, l’ancien Rennais avait pourtant réussi à venir à bout des sifflets qu’entraînait la seule évocation de son nom côté tribunes. Une poignée de buts décisifs, et l’on pouvait enfin mettre en évidence ce travail de sourd mené à la manière d’un Govou – repli défensif, suractivité évidente et dernier geste approximatif. Quelques mois plus tard, retour à la case départ, les sifflets en moins. Non pas que le supporter ait encore en mémoire le moment Briand de l’automne dernier. C’est que Jimmy ne foule plus les terrains qu’en qualité de supersub. Y compris, comme ce fut le cas hier soir, lorsque la voie est libre pour une place de titulaire – forfait de Bastos. Entré à quelques minutes de la fin, Briand eu le temps de faire valoir son potentiel de gros croqueur, le temps d’un dernier duel perdu (85ème).

Rémi Garde aurait pu désigner Cissokho comme un autre coupable possible du délit d’inconstance. Dans ses mises au point des dernières semaines, le coach lyonnais a surtout soulevé les façons du garçon. Même franchise que Briand, même naïveté aussi quand il se pointe face aux médias. Aly ne maîtrise pas tout. D’après Garde, ce serait aussi le cas de son environnement. Du coup, quand on a vu Dabo occuper sa place côté gauche, on a repensé au lamento le plus souvent entonné par l’entraîneur cette saison : ces « intérêts divergeant » qui emportent avec eux une part du collectif. Hier soir, la qualité de l’engagement de Cissokho contrastait avec celle aperçu une semaine plus tôt face à Lorient. Concentration, intensité, application : cette fois, tout y était. L’intérêt aussi, visiblement.

Gourcuff, du souvenir en magasin

Quatre, cinq minutes, pas plus. Ce qu’il faut aux Lyonnais pour poser les règles de la partie : on domine et vous subissez. Chacun à sa place, la discipline est de sortie pour ce soir. Au point de se demander s’ils n’en font pas un peu trop, à faire tourner le ballon à vide. Bras en l’air et trépignements d’impatience, Gourcuff s’en agace ouvertement. Après tous ces mois passés à vivre planqué, l’ex-enfant chéri du foot français fait tout pour attirer l’attention. Un coup je pars à droite, un autre à gauche, je libère l’intervalle, donne la moi et tu verras ce que j’en fais. Pour bien se faire comprendre, Gourcuff profite de ses premières prises de balle pour donner grand spectacle, celui qui reste imprimé dans toutes les têtes, du type à la gestuelle déliée qui vous passe en revue toute une défense.

On le sait, le football fabrique des souvenirs. Et ces derniers mois, en revoyant à l’infini ces mêmes actions des années girondines – contre Toulouse ou Paris, au hasard –, on a compris que le meneur de jeu avait su plus qu’aucun autre en fabriquer, du souvenir. Pour ce qui est du football, on repassera. Car, en vrai, l’autre part du grand joueur qu’il fut entre 2009 et 2010 manque toujours : cette caisse qui permet au porteur du ballon d’avoir une solution à 10-15 mètres de lui. Cette part-là manque cruellement à Lyon. Au point d’entendre Cris balancer la veille du match : «  Il nous manque quelqu’un qui a les épaules larges au milieu de terrain. Il faut l’acheter. Le joueur qui aurait pu nous apporter ça, c’est Yoann. Malheureusement il a été embêté par ses blessures » (Le Progrès). C’est ce aussi qu’on a vu : le gars sort à la 67ème minute, complètement rincé et incapable d’aller plus loin que ses envolées de première période. Reste qu’on est à quelques semaines du choix des 23 pour l’Euro et faire fonctionner le souvenir est encore la meilleure façon d’emporter la décision de Laurent Blanc. Qui s’en plaindra ? Certainement pas les supporters qui scandaient son nom hier soir. Et puis, autant qu’on sache, raviver les souvenirs, l’OL en est là lui aussi. Une Coupe de France permet bien ça.

Par Serge Rezza
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Belle analyse!
Mais j'ai pas aimé votre description sur Hugo lloris.
"Le grand échalas à tête de fouine" "à la façon du premier de la classe"

Allez l'Ol!!!!
Hier à 14:45 Sergio Ramos acrobate en vacances 4 Hier à 13:31 Pogba marque en dabant 42 Hier à 13:11 Le central de Kansas met une bicyclette 4 Hier à 09:33 Crivelli à Angers 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
samedi 24 juin City remporte le derby de New York 8
samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 10 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 18 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31