1. //
  2. // 1/4
  3. // PSG-Lyon (2-1)

L'ogre parisien tue le Lyon

Au Parc des Princes et avec son équipe B, le PSG s'est difficilement, mais logiquement imposé face à de surprenants Lyonnais. Les Parisiens, qualifiés en demi-finales, continuent donc leur chemin en Coupe de la Ligue.

Modififié
5k 197

Paris Saint-Germain 2-1 Olympique lyonnais

Buts : Rabiot (17e) et Lucas (73e) pour Paris // Tolisso (42e) pour Lyon

« Et Sirigu / Et Sirigu / Et Sirigu reste avec nous ! / Et Sirigu / Et Sirigu / Et Sirigu reste avec nous ! » Un quart de finale de Coupe de la Ligue présente souvent peu d'atouts. Surtout quand il concerne le PSG et que le vainqueur ne fait pas de doute. Ce soir, il aura au moins été l'occasion de (re)voir Salvatore Sirigu dans les cages. Le kop de Boulogne ne s'y est pas trompé, lui qui le chérit toujours autant malgré ses rares apparitions. Mais qu'il se rassure : si l'Italien s'en va, ce ne sera pas forcément une grosse perte sportivement parlant. Paris a tellement de ressources qu'il pourrait aligner Ahamada sans en payer les conséquences.

Car même avec une équipe bis, le club de la capitale est meilleur. Il suffit de faire entrer du sang neuf quand ça coince un peu pour convertir sa domination. Bien embêtés par des Lyonnais impliqués et étonnants, les potes de Verratti ont pu compter sur les remplaçants pour choper la qualif' en demies. Tenu en échec jusqu'à 70e minute, Lucas a inscrit le point décisif.

Un but parisien pas valable


Vu la richesse de son effectif, Blanc a évidemment fait tourner. Sirigu est fidèle au poste et Luiz arbore le brassard de capitaine. Sur le banc, c'est du lourd. On ne dira pas son prix ni les noms qui le composent, ce serait indécent. De l'autre côté, c'est bien sûr moins flamboyant, même si Lacazette fait banquette. Si le Parc n'est pas spécialement en chaleur de voir Cavani en pointe, il est en tout cas bien content de retrouver Jallet, la tribune Auteuil scandant son nom à plusieurs reprises. Alors que les Lyonnais tentent de prendre le jeu à leur compte, Verratti et Kurzawa s'amusent comme des petits fous sur le côté gauche, et Lavezzi gâche une première occase. Face à un OL qui ne souffre d'aucun complexe, Paris prend des risques devant sa surface en s'efforçant d'imiter le Barça. L'équipe remplaçante de la capitale a beau avoir de la gueule, elle est loin de rivaliser avec l'image laissée par les habituels titulaires. Imprécisions techniques, pressing moins haut, mauvaises passes longues... N'est pas Motta ou Di María qui veut.

Pourtant, sur une action inédite et un gros cafouillage, Rabiot ouvre le score. Le milieu de terrain est presque étonné de marquer au regard de l'étrangeté du but, sur lequel les défenseurs rhodaniens ont clairement manqué de testicules. Pas étonnant : avant de franchir la ligne, le ballon était sorti des limites du terrain. Et on passe sur le hors-jeu de Rabiot... Ça suffit aux kops du Parc, qui se réchauffent mutuellement en faisant porter la voix. L'OL tente de réagir avec Beauvue, mais que peut réellement espérer une team avec Mvuemba en ailier droit ? Surtout qu'en face, Luiz est énorme défensivement et manque de doubler la mise sur corner. Un patron. Mais les jeunes Gones ont de la réserve et du mental : juste avant la mi-temps, un coup de pied de coin trouve Tolisso et surprend les Parisiens qui subissent une égalisation pas imméritée. La confiance a-t-elle changé de camp ?

Des remplaçants qui ont un titulaire dans chaque jambe


La reprise montre un Lyon qui en veut et qui ne se laisse pas faire, malgré le toucher de balle de Verratti et les bons appels de Cavani, aidé par une charnière Koné/Umtiti assez solide (oui, oui !). Darder, toujours aussi décevant, cède sa place à Cornet avant l'heure de jeu. Au fil des minutes, la pression des locaux se fait plus forte. Les jambes de Lavezzi commencent à fatiguer celle des Gones. Lolo Blanc passe une nouvelle vitesse en lançant Lucas et Di María au détriment de la mobylette argentine et de Stambouli. Le public pousse son équipe devant un OL regroupé dans sa propre partie de terrain. Cavani, lui, ne hausse pas sa cote de popularité en manquant de tranchant dans ses initiatives. Entre deux « Oh ville Lumière » , quelques sifflets adressés au buteur se font entendre.

Finalement, c'est sur un contre que le PSG fait la différence. À la suite d'un corner contre eux, les fusées Di María et Lucas remontent tout le terrain avec le cuir dans les pieds d'Ángel, et le Brésilien conclut. Bah oui, les petits Lyonnais ont du mérite, mais payent cash leur inexpérience. Sentant qu'il y a peut-être un coup à jouer, Génésio sort ses cartes Grenier/Lacazette. La vitesse de Lucas fait terriblement mal, mais l'exploit paraît encore possible. Sauf si Paris décide de gérer avec des hommes spécialisés dans le domaine. Option logiquement choisie par l'entraîneur à la touillette, avec l'entrée de Motta. La suite, on la connaît : les Parisiens maîtrisent plutôt bien la fin de partie et conservent le score sans trop de soucis. Les supporters du Parc, eux, peuvent être satisfaits : ils reverront leur Sirigu lors des demi-finales. S'il n'est pas parti d'ici là...


Par Florian Cadu, au Parc des Princes
Modifié

Dans cet article

nyakichan Niveau : CFA2
Note : -1
https://twitter.com/jm_aulas

Préparez le popcorn
Note : 1
Sinon j'ai eu beaucoup de peine pour Lavezzi ce soir. Il semblait tellement emprunté qu'il loupé tout ce qu'il tentait.
Note : -1
Stambouli qui réussit l'exploit d'être encore plus inutile que Cabaye
Note : 1
Mais il a pris de la cocaïne Alonso ! Il va attendre l'arbitre chez lui pour lui refaire la gueule c'est certain !
Franck Nausée Niveau : District
J'ai la nausée quand j'entends les commentaires sur FR3 qui ne jactent que sur l'arbitrage quand bien même il leur a fallu X ralentis pour détecter je-ne-sais-quoi. Alonzo, je t'aime bien, mais là, tu infectes un match qui n'en avait pas besoin.

Ils espéraient peut-être faire démarrer Aulas m'enfin...
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 1
Di Maria il distribue les caviars à la louche c'est indécent!

Pour imager, Di Maria c'est la Rolex qui manquait à l'ensemble ultra chic du nouveau BG Parisien richissime pour entrer dans les soirées select de l'élite Européenne.

Juste son action du but, tu vois que ce genre de joueur est rare, même si c'est un tout droit de 100m, du départ en contrôle/sombrero, sa vitesse, sa lucidité pour donner la passe au moment juste, c'est tellement propre.

Par contre, Pastore est l'ectoplasme du jour, je me suis rendu compte qu'il jouait quant il est sorti...
Bravo au gones qui ont opposé une belle résistance au 11 contre 16. Ca commence à se voir que le Qatar arrose l'arbitrage, sur le premier but qatari on compte 3 erreurs d'arbitrage, du jamais vu (hors jeu+main+ballon sorti en touche). Meme Rabiot a l'air surpris que le but soit validé tellement c'est gros. Le péno sur Alex, les deux mains... Le jeune arbitre n'a rien vu.

Ca commence à sa voir. Les gars n'ont pas assez du dopping financier, le club de la honte a meme besoin des arbitres pour gagner!!

paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Note : 1
Message posté par Balaise Matuidi
Avec l'arbitrage vidéo, 100% des arbitres refusent ce but en moins de 5 secondes


Oui mais si y'a psa but et que Lyon part en contre et marque, on fait quoi On remonte le temps et on annule tout?
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par Julien0149
Je suis pour le coup pas du tout d'accord, le mec sans aucun temps de jeu et donc probablement de confianc, arrive à sortir une super premiere mi-temps (des décalages, des provocations et des passes qui transpercent les lignes) et dans l'ensemble 60min plus que correctes pour un demi-remplaçant. On va pas faire du french bashing gratuit non plus.


On a vu la même première mi-temps ? Il a du faire 3 trucs bien, sinon tout le reste c'est passe en retrait, ou latérale (mais un peu approximative, du coup).

Je l'ai trouvé d'un apport frôlant le néant dans le jeu de l'équipe.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Note : 2
Message posté par Danse, biatch!
Di Maria il distribue les caviars à la louche c'est indécent!

Pour imager, Di Maria c'est la Rolex qui manquait à l'ensemble ultra chic du nouveau BG Parisien richissime pour entrer dans les soirées select de l'élite Européenne.

Juste son action du but, tu vois que ce genre de joueur est rare, même si c'est un tout droit de 100m, du départ en contrôle/sombrero, sa vitesse, sa lucidité pour donner la passe au moment juste, c'est tellement propre.

Par contre, Pastore est l'ectoplasme du jour, je me suis rendu compte qu'il jouait quant il est sorti...


Toi t'es l'aveugle du jour alors! Pastore a pas sorti un gros match mais en fin de compte il sort quand meme un paquet de belles actions. Y'a au moins deux passes qui provoquent un face à face (Lavezzi et Lucas)
PhoenixLite Niveau : Loisir
Message posté par halfcab
Bravo au gones qui ont opposé une belle résistance au 11 contre 16. Ca commence à se voir que le Qatar arrose l'arbitrage, sur le premier but qatari on compte 3 erreurs d'arbitrage, du jamais vu (hors jeu+main+ballon sorti en touche). Meme Rabiot a l'air surpris que le but soit validé tellement c'est gros. Le péno sur Alex, les deux mains... Le jeune arbitre n'a rien vu.

Ca commence à sa voir. Les gars n'ont pas assez du dopping financier, le club de la honte a meme besoin des arbitres pour gagner!!


Faut arrêter d'écouter Alonzo.
Un hors-jeu sur une balle remise par un défenseur (oui oui, le gardien qui remet la balle sur Rabiot était bien dans l'équipe lyonnaise), ca a jamais été et ne sera jamais un hors jeu.

Mais c'est bien Jean-Mi, t'as de la matière pour chialer, ce soir. Ca fera un beau lot de consolation.
Empereur Palpatine Niveau : Ligue 2
Note : 1
Message posté par halfcab
Toi t as pas de question à te poser quand la qualité de jeu ne suffit pas t as des remplacants à 60M, sans oublier l arbitrage qui est la en back up et plus du tirage qui te fait jouer toute la coupe à domicile.


http://www.troll.me/images/yoda-senses/ … t-suce.jpg
Tu m'étonnes que Marco ait pas de statistiques flamboyantes quand tu vois le nombre de ses caviars qui sont gâchés par ceux de devant. J'en peux plus, mon Marco quitte ce club et va dans un où l'on saura concrétiser tes caviars parce que quand je vois tes passes être "détruite" par tes attaquants j'en ai mal au coeur. Reviens en Italie si tu veux, à la Juve pour faire un duo de feu avec Dybala.
Note : 1
Cet article est très surprenant tout de même: je veux bien que le rédacteur soit un fervent supporter parisien mais il faut savoir se décentrer lorsque l'on évalue la prestation de deux équipes.

Tout d'abord on parle d'équipe BIS parisienne sans évoquer une seule fois que les Lyonnais jouent avec au moins trois titulaires indiscutables que sont Lopes, Grenier et Lacazette (vu le niveau de Gonalons cette saison, je veux faire preuve de la meilleure foi possible). Certains ajouterons l'absence de Fékir et Bédimo (également Valbuena qui, sur l'aile d'un 433 peut être bien plus intéressant qu'en meneur de jeu où le club le fixe), ils auront raison. J'ajoute encore que jouer avec Beauvue en ce moment, lorsqu'il est émotionnellement vidé par sa demi-saison c'est loin d'être un atout (sérieusement, combien de ballons a-il touché?).

Après avoir dit cela, une grosse satisfaction pour ce match: je crois que pour les Lyonnais, ça va enfin leur prouver définitivement qu'ils peuvent tenir tête à une des meilleures équipes d'Europe actuelle (oui, le banc compte aussi messieurs). Pour certains d'entre vous, supporters Parisiens, j'imagine que ce que Lyon a proposé n'a rien de bien folichon mais de notre point de vue, c'est un soulagement et de la confiance pour la suite. D'ailleurs, certains sont tellement condescendants que vous ne retenez qu'une occasion Lyonnaise, celle du but alors que... Beauvue à bout portant contre Sirigu, Mvuemba qui balance une prune qui manquait de peu de tromper le gardien, Cornet qui tergiverse avant le gros cafouillage, l'action stoppé par David Luiz de manière pas bien licite, et les quelques décalages de Ghezzal et Lacazette par Grenier (malheureusement des hors-jeu...).

Je vous rappelle également qu'aucune équipe cette saison n'a réussi à prendre la possession du ballon au PSG, c'était le cas sur une mi-temps hier. Le PSG a été pressé (ça lui changeait bien pour une fois) et a été mis en difficulté: vous ne pouvez pas parler de gestion tranquille, c'était loin d'être le cas.

J'en profite pour souligner que pour faire un résultat contre Paris, il faut oser jouer: à partir de là, tout est possible, même pour Sochaux les gars, l'une des victoires les plus flamboyantes contre ce PSG (encore en construction, il est vrai).

https://www.youtube.com/watch?v=lmeHYQ60rFQ


Coté Lyonnais, c'est de très bonne augure pour la suite: j'ai l'impression que Génésio arrive à concerner les seconds couteaux (Mvuemba, Koné) et qu'il donne confiance à d'autres (Darder, Ghezzal). D'ailleurs, merci à certains parisiens qui arrivent à réduire le but Lyonnais à une simple phase arrêtée (donc j'imagine, sans valeur) alors que la remise de Darder est délicieuse, le contrôle de Tolisso et la frappe pleins de sang froid.

Et pour finir, ceux qui réduisent nos occasions à des frappes de 25m... bah si on est bons dans le domaine, pourquoi pas en profiter?? Ça fait partie des occasions les gars, et c'est pas parce que Paris ne tire quasiment jamais en dehors de la surface que ça doit être un standard.

Bref, au final, la différence s'est fait au coaching: je pense que Genesio aurait du effectuer plus tôt des changements, notamment Lacazette qui n'a joué que 10 minutes. Blanc à bien compris insuffler de la vitesse dans les temps forts parisiens c'était la bonne chose à faire.

Le meilleur groupe à gagné, mais de peu, bravo à l'OL, grosse confiance pour la suite.

PS: Grosse bises à Gorgelin et son gros match bien couillu.
Message posté par suaudeau fcn
donc pour certains le but injustement accordé n'est pas un fait de jeu décisif car lyon a égalisé. de un mener au score ça a une importance de deux c'est pas comme si paris avait gagné 6 à 1 gagner 2 à 1 avec un but non valable rend ce but décisif

pour d'autres comme paris a fait un meilleur match même sans ce but paris était sûr de gagner c'est beau le foot fiction mieux jouer n'a jamais permis de gagner ses matchs suffit de repenser au parcours chelsea 2012

la mauvaise foi et la condescendance merci...


Non, je suis désolé, quand tu te prends un but non valide au bout de 10 min de jeu mais que tu parviens à égaliser avant la MT, je considère perso que les conséquences du but non valide sur le reste du match sont bien atténuées.
En gros, je ne comprends pas l'argument "on a perdu le match à cause de ce but non valide". Parce qu'autant Lyon bouscule vraiment Paris et se montre dangereux en 1ère, autant Paris domine la seconde. Et sur les 2 scènes "litigieuses" en 2nde, je me suis déjà exprimé.

C'est marrant ca, on a été pas mal de supps parisiens, notamment sur le live, à affirmer que l'arbitrage n'a pas avantagé les lyonnais et à saluer la qualité de l'opposition qui a donné du vrai suspense au match, mais on est quand meme condescendant au final. Tu voudrais quoi de plus ? Qu'on aille faire un pélérinage à Notre Dame de Fourvière pour se repentir du but de Rabiot ?
Note : 1
Message posté par Soutine
L'arbitrage est ce qu'il est, et je n'ai de toute manière pas vu à vitesse réelle que le ballon était sorti. Globalement, si au sortir de ce match j'arrive à ne pas me focaliser sur l'arbitrage, c'est que Lyon a fait un match porteur de beaucoup d'espoirs.

Je pense que les critiques adressées aux supporters Parisiens ne concernent pas ceux qui, comme toi, reconnaissent qu'il y a eu du suspense mais à ceux qui disent qu'au final, Lyon n'a fait qu'illusion et qu'on attendait uniquement l'entrée des flèches que sont Lucas et Di Maria pour porter le coup de grâce, que c'était gagné d'avance.

Globalement, cet article de sofoot est bien trop partisan pour qu'il n'amène pas des supporters lyonnais à exprimer leur ressenti. Ont sent qu'on a fait un gros match, contre une grosse équipe, et on a l'impression que "l'ogre parisien" qui tue le lyon c'est vraiment de la condescendance qui tâche autant qu'un cubi de villageoise. Derrière, des supporters parisiens minimisent ce duel qui était bien plus ouvert que n'importe quel autre match parisien en L1 ou en coupe.


Haha, mais elle est là votre 1ère erreur: vous avez lu l'article ! J'avoue que je lis pas tout le temps les résumés des matchs que j'ai vus moi meme. En gros je file direct vers la section commentaire.
J'ai bien fini par lire le résumé au dessus, et c'est vrai qu'il est assez PSG-centré. Pas idéal pour ceux qui n'ont pas vu le match !
J'ai aimé regarder ce match, les Lyonnais ont pas fait de complexe d'infériorité malgré un onze de départ assez flippant. A part Beauvue qui a à peu près tout raté je trouve que l'Ol s'est bien défendu.Des bonnes passes ,de l'envie, une défense plutôt solide.
Après dès que Di Maria entre ,tu comprends que le but de Paris va pas tarder. Le mec est hyper fort et frais en plus.C'est juste le niveau au dessus.
Merci aux gones pour l'état d'esprit.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
5k 197