1. //
  2. // 6e journée
  3. // Bilan arbitres

L'observatoire des arbitres

Les journées se suivent, et montrent chaque semaine un visage différent. Après s'être montrés plus que brillants le week-end dernier, les différents membres du corps arbitral ont donné du grain à moudre sur de nombreuses pelouses françaises. Certains passent certes entre les gouttes, d'autres ont été malheureusement « borderline » . L'erreur est humaine, roulez jeunesse !

Modififié
18 31

Ceux qui maintiennent le cap


  • Lens/Saint-Étienne (0-1), arbitré par Saïd Ennjimi


    Yoann Touzghar a eu l'opportunité d'ouvrir le score, n'étant pas hors-jeu lors du duel disputé avec Ruffier. Faute d'avoir enfoncé le clou côté lensois, les Verts en ont profité dans le money time grâce à Lemoine. M. Ennjimi, lui, n'a pas eu grand-chose à faire. Il s'est même montré plus que discret. Quatre cartons jaunes parsemés ça et là, il faut bien entretenir sa réputation après tout !

    Note : 9/10 - Fiabilité du score : 100 %

    Le compte-rendu du match

  • Bordeaux/Évian (2-1), arbitré par Bartolomeu Varéla


    M. Varéla aime beaucoup laisser jouer, ce qui a permis à Bordeaux de se dépatouiller, tandis qu'un autre aurait peut-être sifflé un coup franc après une première faute juste avant le centre décisif de Maurice-Belay. Quelques centaines de secondes plus tard, il n'a donné qu'un jaune à Camus, auteur d'un vilain geste sur Contento, préférant éviter une tournure trop compliquée pour des Savoyards déjà bons derniers de la classe Ligue 1. Suite au malaise vagal de Sertic, il dégaine presque la biscotte. Mais ne sachant pas ce qui se passe, il préfère se défouler en calmant Sagnol, bien démonstratif en fin de match.

    Note : 8/10 - Fiabilité du score : 100 %

    Le compte-rendu du match

  • Marseille/Rennes (3-0), arbitré par Stéphane Lannoy


    Pour faire sortir M. Lannoy de ses gonds, il faut forcément qu'il y ait des cris et des pleurs. Imbula plombe Moreira par derrière, il siffle juste « faute » . Gelson fait de même sur Ayew, sanction semblable. Morel arrive en retard sur Toivonen, motus et bouche cousue, histoire de se focaliser vers l'essentiel, à savoir la vivacité du jeu. Toivonen est bien hors-jeu lorsqu'il dégaine en fin du premier acte. Bien vu l'aveugle !

    Note : 7/10 - Fiabilité du score : 100 %

    Le compte-rendu du match

  • Metz/Bastia (3-1), arbitré par Sébastien Desiage


    En voici un qui s'est bien accommodé de la nouvelle mode du spray délimitateur ! Excité comme une puce à l'idée de placer des murs à distance, M. Desiage a donné des airs d'arbitre impartial, en donnant par exemple un très bon coup franc aux Bastiais, après une charge musclée mais correcte de Choplin. Puis au fil des minutes, ses yeux se sont paisiblement fermés, surtout lorsque le revenant Florent Malouda s'est violemment accoudé sur le visage de Cahuzac. Même la vue du sang, n'a pas fait voir « rouge » au 23e homme du match. Il n'a même pas ri « jaune » et a laissé poursuivre le jeu. Impressionné par le CV de l'ex-international français, Desiage a un peu courbé l'échine, par peur d'être conspué à St-Symphorien.

    Note : 6/10 - Fiabilité du score : 100%

    Le compte-rendu du match

    Ceux qui ne valorisent pas l'arbitrage français


  • Monaco/Guingamp (1-0), arbitré par Mikael Lesage


    Après une mi-temps plutôt tranquille, M. Lesage a dû davantage s'employer lors du second acte. C'est le vétéran Carvalho qui lui a donné du fil à retordre, en commençant par secouer Beauvue dans les 18 mètres. Pas de penalty d'après le décisionnaire, sacré concept ! Dans la minute suivante, ce même Carvalho fait main suite au corner. Lesage estime que le bras est collé au corps : « Jouez Messieurs ! » Histoire de compenser un peu, il donne un carton jaune à Moutinho, coupable d'une simulation, face à l'impressionnant Angoua. Exceptionnellement, Goliath finit vainqueur, mais Guingamp repart bredouille de Monaco.

    Note : 6/ 10 - Fiabilité du score 60%

    Le compte-rendu du match

  • Nantes/Nice (2-1), arbitré par Clément Turpin


    Assurément, ce derby des « N » ne manquait pas d'animosité. Que ce soit sur le terrain, avec de nombreux duels engagés, ou bien en tribunes où le moindre ballon touché par le provocateur Bosetti suscitait une bronca retentissante, cette partie avait besoin d'un arbitre capable de bien gérer les hostilités. M. Turpin a, dans l'ensemble, bien tenu les acteurs, mais il aurait dû accorder un penalty aux Niçois, lorsque Bammou a touché le ballon du bras dans la surface de réparation. Bien décollé du corps, son membre supérieur a coupé la trajectoire du ballon, au grand dam des Azuréens, qui auraient bien aimé égaliser à cet instant du match.

    Note : 6/10 - Fiabilité du score 50 %

    Le compte-rendu du match

  • Lorient/Reims (0-1), arbitré par Benoît Millot


    Tout allait très bien dans ce soporifique LorientReims, jusqu'à ce que M. Millot décide de faire confiance à l'un de ses assistants presbytes, à tort. En effet, sur le but des visiteurs marqué par Moukandjo, Devaux est hors jeu au moment de servir le passeur décisif Fortes. Du coup, victimes de ce but injustement accordé, les Merlus se sont fait rouler dans la farine. Tant qu'à rester léthargique, autant passer à la friture de suite.

    Note : 6/10 - Fiabilité du score : 50 %

    Le compte-rendu du match

  • Toulouse/Caen (3-3), arbitré par Benoît Bastien


    Celui qui possède les mêmes initiales qu'une ancienne icône française, désormais à cheval sur les maltraitances envers les animaux, n'a pas chômé la moindre seconde lors de ce match spectaculaire. En première période, au lieu de donner penalty à Toulouse, après une faute grotesque de Pierre sur Ben Yedder, encore lui, il a sanctionné un Pešić, venu pester à son encontre. Lorsque Vercoutre a mal négocié sa sortie sur Doumbia, il n'a en revanche pas du tout hésité à désigner le petit point blanc, sans sortir le carton. Sur le second penalty obtenu par Toulouse en seconde mi-temps, il a attendu que Ninkov finisse son action. D'abord fauché en dehors de la surface par Appiah, ce dernier ne l'a pas loupé une fois à l'intérieur. Enfin, M. Bastien a été trop indulgent envers plusieurs joueurs qui ont multiplié les fautes (Appiah et Grigore par exemple). Sa prestation est donc loin d'être parfaite.

    Note : 5/10 - Fiabilité du score 60 %

    Le compte-rendu du match

  • PSG/Lyon (1-1), arbitré par Ruddy Buquet


    M. Buquet ne donne pas l'impression de connaître ses classiques. Si le dernier défenseur fauche l'attaquant qui file au but, logiquement c'est faute et expulsion. Finalement, l'arbitre s'est décidé à donner un jaune à Serge Aurier, et tant pis si le staff d'Hubert Fournier vocifère des noms de rapaces charognards. Que dire de la sentence semblable adressée à Digne ? L'ex-Lillois n'a visiblement que faire de la forme physique de l'effectif rhodanien. Fekir a pris un sacré tampon sur le coup ! Afin d'équilibrer la balance, Buquet n'est pas intervenu malgré les fautes, parfois grossières, des Lyonnais. Bien vu sur la faute de Lucas, qui précède le but refusé de Verratti, cela sauve les meubles en terme d'arbitrage médiocre.

    Note : 4/10 - Fiabilité du score : 60%

    Le compte-rendu du match

  • Lille/Montpellier (0-0), arbitré par Olivier Thual


    C'est l'histoire de M. Thual, un arbitre qui décide de ne jamais siffler penalty ! Par deux fois pourtant, l'ancien Parisien Tiéné aurait pu bénéficier d'une des sanctions suprêmes du football. Hélas pour le tireur de coup franc montpelliérain, Thual avait laissé sa canne et son chien aux vestiaires. Lorsque Camara désintègre le tibia de Mavuba, c'est « sunlight des tropiques » , tout comme au moment où Lasne, Mendes et Gueye s'en sont donné à cœur joie sur leurs adversaires. Rien de bon dans cette prestation, même pas le sifflet, acheté secrètement à prix discount dans la proche banlieue voisine. Apparemment...

    Note : 3/10 - Fiabilité du score 0 %

    Le compte-rendu du match

    Par Mehdi Djebbari Résultats et classement de L1
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Petite correction sur un point : Digne peut prendre rouge, mais c'est pas non plus une hérésie qu'il ne prenne qu'un jaune.
    Il est en retard c'est un fait et les 2 arrivent très vite,d'où le côté impressionnant de l'action, mais quand on regarde le ralenti, le contact est finalement assez léger, pas du tout en frontal. Très peu de risques donc pour "l'intégrité physique de l'effectif lyonnais".
    Quand j'entendais le staff lyonnais parler "d'attentat", ça m'a fait doucement sourire.

    La faute d'Aurier mérite 1000 fois plus l'expulsion pour la position de dernier défenseur.

    Le match a été un peu haché parce à cause d'une clémence un peu trop forte pour le PSG, mais le match a été bien tenu par l'arbitre, je trouve. Il ne se laisse pas berner sur les actions dans les surfaces, il n'y a pas eu de débordements (alors que c'est chose fréquente dans ces matchs avec beaucoup de petites fautes).
    En voyant la photo ça me renvoie au match d'hier où Zlatan c'est encore permis de parler de façon très agressive, avec en plus la gestuelle qui va avec, à l'arbitre sans sanction. J'ai rien contre le PSG mais c'est gênant car c'est quasi à chaque match et on voit clairement qu'il bénéficie d'un traitement de faveur du fait de son statut de seule star mondiale de L1 (je parle pas de joueur de classe mondiale, mais d'impact médiatique). Verratti pour 100 fois moins s'est pris de nombreux jaunes, et n'importe quel joueur de L1 qui s'agiterait de façon menaçante comme Ibrahimovic prendrait le jaune. Faudrait arrêter de protéger à ce point ce joueur, comment lui en vouloir sinon pour son mega melon ? Il joue comme une merde mais Blanc sort les 2 autres attaquant, il se comporte comme un connard mais pas de jaune, sûr que ça encourage pas à la modestie.
    Pour le coup la faute d'Aurier, pour l'avoir vu en vrai et revu à la télé, je trouve que Lacazette est déjà bien à l'Horizontale au moment où Aurier ecarte les bras, et il me semble bien limite au niveau de la position de hors-jeu également.
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Message posté par H Rouge
    Pour le coup la faute d'Aurier, pour l'avoir vu en vrai et revu à la télé, je trouve que Lacazette est déjà bien à l'Horizontale au moment où Aurier ecarte les bras, et il me semble bien limite au niveau de la position de hors-jeu également.

    Non, Lacazette n'est pas hors-jeu. La faute justement à Aurier dont l'alignement est calamiteux (il a facilement 3 à 4 mètres de retard sur ses 3 autres défenseurs parfaitement alignés).

    Même si Lacazette anticipe et cherche la faute, Aurier a clairement l'avant-bras en obstruction au-dessus des épaules. La faute est grossière et (pour moi) évidente.
    C'est un miracle qu'il s'en sorte sans rouge.
    PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
    Note : 1
    Par contre la faute de Lucas c'est sur un but refusé de Verratti, pas d'Ibra.

    Zlatan aurait pas été capable de marquer hier soir même sans gardien.

    Et pour une fois que Marco essaye de marquer, faut le noter quand même.
    Richard_Gotainer Niveau : DHR
    "Monsieur Buquet ne donne pas l'impression de connaître ses classiques. Si le dernier défenseur fauche l'attaquant qui file au but, logiquement c'est faute et expulsion"

    Bah toi non plus Mehdi.
    Les arbitres doivent tenir compte des critères suivants pour décider s'ils entendent sanctionner d'un carton rouge le fait d'avoir empêché de marquer un but ou d'avoir annihilé une occasion de but manifeste :
    • la distance entre le lieu de la faute et le but ;
    • la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon ;
    • le sens du jeu ;
    • le placement et le nombre de défenseurs.

    Où la règle parle de dernier défenseur??
    L'arbitre doit évaluer les chances qu'avait l'attaquant de marquer, une interprétation, chose que tu ne maîtrises apparemment pas mehdi.

    "Bien décollé du corps, son membre supérieur a coupé la trajectoire du ballon"
    La loi 12 invite l'arbitre à "prendre en considération" plusieurs critères:
    • le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main)
    • la distance entre l'adversaire et le ballon (ballon inattendu)
    • la position de la main, qui ne vaut pas nécessairement infraction

    Mehdi où est il mentionnée qu'une main décollée = faute automatique? Bref on est encore dans l'interprétation, notion tellement haute pour toi.

    Passons sur le remarques du type "Histoire de compenser un peu", "Afin d'équilibrer la balance" tellement beauf et condescendant.

    Si seulement c'était drôle et bien écrit mais non t'uses et abuses de vieux clichés et autres blagues vaseuses, bien pompeuses, entendues un nombre de fois incalculable au pmu en bas de chez moi. Soit sur que l'arbitrage et la vision que les gens ont sur cette profession évolueront grâce à ta chronique hebdomadaire. Ton unique chronique d'ailleurs et finalement on comprend pourquoi. Encore une fois et je te le répéterais tout les lundi, parler ainsi de l'arbitrage c'est tirer vers le bas. C'est bien dommage l'idée est plutôt intéressante si on prend un peu de hauteur, de simplicité.
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Message posté par starfash

    Pas un attentat le tacle de Digne ? Je vois pas ce qu'il te faut...

    Et je maintiens. Une faute bête, grossière, et impressionnante, mais pas un attentat dans le sens "volonté de blesser le mec".
    Ses pieds ne sont pas décollés, il arrive pas les 2 pieds devant, il le prend de 3/4 et pas en pur frontal (tacles les plus dangereux), il ne bloque pas la cheville du joueur.

    Je pense que je peux te trouver facilement une petite dizaine de tacles bieeeen plus dangereux que ça à chaque journée de championnat.
    Note pour SOFOOT : Avant de noter les arbitres, bien lire les règles du jeu. Pour qu'une faute de main/bras soit sifflée, il faut que cela soit délibéré! Et pas simplement "décollé du corps".
    Message posté par PhoenixLite

    Non, Lacazette n'est pas hors-jeu. La faute justement à Aurier dont l'alignement est calamiteux (il a facilement 3 à 4 mètres de retard sur ses 3 autres défenseurs parfaitement alignés).

    Même si Lacazette anticipe et cherche la faute, Aurier a clairement l'avant-bras en obstruction au-dessus des épaules. La faute est grossière et (pour moi) évidente.
    C'est un miracle qu'il s'en sorte sans rouge.


    Ouai alors dans ce cas là il y a penalty sur Ibrahimovic parce que "Même si Ibrahimovic anticipe et cherche la faute, le défenseur lyonnais a clairement l'avant-bras en obstruction au-dessus des épaules. La faute est grossière et (pour moi) évidente."

    Des fautes commes ca il y en a à la pelle toutes les semaines. Aurier méritait un rouge parce qu'il y avait action de but? Lacazette n'avait même pas encore le ballon, la règle c'est pas le dernier défenseur, c'est anéantissement d'une action de but (souvent commises par le dernier défenseur c'est vrai), or hier, il n'y a pas anéantissement d'une action de but, selon moi.
    Message posté par Richard_Gotainer
    "Monsieur Buquet ne donne pas l'impression de connaître ses classiques. Si le dernier défenseur fauche l'attaquant qui file au but, logiquement c'est faute et expulsion"

    Bah toi non plus Mehdi.
    Les arbitres doivent tenir compte des critères suivants pour décider s'ils entendent sanctionner d'un carton rouge le fait d'avoir empêché de marquer un but ou d'avoir annihilé une occasion de but manifeste :
    • la distance entre le lieu de la faute et le but ;
    • la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon ;
    • le sens du jeu ;
    • le placement et le nombre de défenseurs.

    Où la règle parle de dernier défenseur??
    L'arbitre doit évaluer les chances qu'avait l'attaquant de marquer, une interprétation, chose que tu ne maîtrises apparemment pas mehdi.

    "Bien décollé du corps, son membre supérieur a coupé la trajectoire du ballon"
    La loi 12 invite l'arbitre à "prendre en considération" plusieurs critères:
    • le mouvement de la main en direction du ballon (et non du ballon en direction de la main)
    • la distance entre l'adversaire et le ballon (ballon inattendu)
    • la position de la main, qui ne vaut pas nécessairement infraction

    Mehdi où est il mentionnée qu'une main décollée = faute automatique? Bref on est encore dans l'interprétation, notion tellement haute pour toi.

    Passons sur le remarques du type "Histoire de compenser un peu", "Afin d'équilibrer la balance" tellement beauf et condescendant.

    Si seulement c'était drôle et bien écrit mais non t'uses et abuses de vieux clichés et autres blagues vaseuses, bien pompeuses, entendues un nombre de fois incalculable au pmu en bas de chez moi. Soit sur que l'arbitrage et la vision que les gens ont sur cette profession évolueront grâce à ta chronique hebdomadaire. Ton unique chronique d'ailleurs et finalement on comprend pourquoi. Encore une fois et je te le répéterais tout les lundi, parler ainsi de l'arbitrage c'est tirer vers le bas. C'est bien dommage l'idée est plutôt intéressante si on prend un peu de hauteur, de simplicité.





    Exactement. Il faut connaître les règles avant de pouvoir commenter l'interprétation de la règle. C'est la base.

    Pour PSG-OL, Buquet ne fait pas un mauvais match. On a beaucoup entendu les commentateurs hier sur la faute d'Aurier. Le contact est d'une très faible intensité, le ballon va dans la mauvaise direction, Luiz pouvait encore couvrir (deux indices à prendre en compte quand on décide du rouge). Le rouge aurait été extrêmement sévère (d'autant que Lacazette était bel et bien hors-jeu). Si Buquet met rouge là, il doit siffler le pénalty de Tolisso sur Aurier (le contact est de la même intensité, Tolisso est dernier défenseur, l'action de but est évidente) et siffler la main de Koné dans la surface. Or, Buquet n'a pas fait preuve d'une telle sévérité et c'est tant mieux pour le match.

    Pour la faute de Lucas Digne, c'est clairement de la mauvaise foi. Le contact est spectaculaire (et devant le banc des Lyonnais) mais la faute n'est pas violente ou méchante. Le rouge aurait été plus que sévère.

    Pour une fois qu'un arbitre français arbitre sans faire de vague, on lui tombe dessus. Ridicule. Mais bon, on a l'habitude avec les Lyonnais. Avec le nombre de matches qu'ils nous ont volés ces dix dernières années, ça ne les étonne presque plus que l'arbitre ne leur offre pas le match sur un plateau.
    Message posté par kelz





    Exactement. Il faut connaître les règles avant de pouvoir commenter l'interprétation de la règle. C'est la base.

    Pour PSG-OL, Buquet ne fait pas un mauvais match. On a beaucoup entendu les commentateurs hier sur la faute d'Aurier. Le contact est d'une très faible intensité, le ballon va dans la mauvaise direction, Luiz pouvait encore couvrir (deux indices à prendre en compte quand on décide du rouge). Le rouge aurait été extrêmement sévère (d'autant que Lacazette était bel et bien hors-jeu). Si Buquet met rouge là, il doit siffler le pénalty de Tolisso sur Aurier (le contact est de la même intensité, Tolisso est dernier défenseur, l'action de but est évidente) et siffler la main de Koné dans la surface. Or, Buquet n'a pas fait preuve d'une telle sévérité et c'est tant mieux pour le match.

    Pour la faute de Lucas Digne, c'est clairement de la mauvaise foi. Le contact est spectaculaire (et devant le banc des Lyonnais) mais la faute n'est pas violente ou méchante. Le rouge aurait été plus que sévère.

    Pour une fois qu'un arbitre français arbitre sans faire de vague, on lui tombe dessus. Ridicule. Mais bon, on a l'habitude avec les Lyonnais. Avec le nombre de matches qu'ils nous ont volés ces dix dernières années, ça ne les étonne presque plus que l'arbitre ne leur offre pas le match sur un plateau.







    *Ça les étonne presque que l'arbitre ne leur offre le match sur un plateau
    @keugs

    Il faut pas que ce soit délibéré, si c'est décollé du corps, c'est faute, point barre. Si t'as un mec qui saute n'importe comment pour arreter le ballon, les bras dans tous les sens pour arrêter le ballon et qu'il le fait contre ton équipe, me dis pas qu tu réclameras pas faute
    Garrincha7 Niveau : CFA2
    Message posté par Richard_Gotainer
    "Monsieur Buquet ne donne pas l'impression de connaître ses classiques. Si le dernier défenseur fauche l'attaquant qui file au but, logiquement c'est faute et expulsion"

    Bah toi non plus Mehdi.
    Les arbitres doivent tenir compte des critères suivants pour décider s'ils entendent sanctionner d'un carton rouge le fait d'avoir empêché de marquer un but ou d'avoir annihilé une occasion de but manifeste :
    • la distance entre le lieu de la faute et le but ;
    • la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon ;
    • le sens du jeu ;
    • le placement et le nombre de défenseurs.

    Où la règle parle de dernier défenseur??
    L'arbitre doit évaluer les chances qu'avait l'attaquant de marquer, une interprétation, chose que tu ne maîtrises apparemment pas mehdi.




    Tu es un peu de mauvaise fois sur ce coup-là...
    La règle ne cite pas explicitement le fameux "dernier défenseur", mais si tu fais un minimum attention à ce que tu lis (et ce que tu as écrit), tu verras qu'on y fait référence.

    "placement et le nombre de défenseurs"
    Le "nombre de défenseur" signifie que, moins il y a de défenseurs encore disponibles pour défendre leur but, plus la sanction doit être importante. Par déduction, tu te doutes que s'il reste 0 défenseur derrière le ballon, la sanction suprême ne sera pas bien loin...
    Donc effectivement, le terme de "dernier défenseur" n'est pas mentionné explicitement, mais c'est simplement une extrapolation, un terme utilisé dans les discussion pour faire plus court. Quand tu parles de l'évaluation des chances qu'avait l'attaquant de marquer, tu te doutes bien qu'il y a, encore une fois, plus de chances de marquer quand il n'y plus de défenseur que quand il en reste 3...

    Je sais pas vraiment ce que t'as fait le Mehdi sus-nommé, mais si tu veux l'allumer, essaye de pas trop faire étalage de ta mauvaise foi quand même...
    Note : 1
    Message posté par Garrincha7


    Donc effectivement, le terme de "dernier défenseur" n'est pas mentionné explicitement, mais c'est simplement une extrapolation, un terme utilisé dans les discussion pour faire plus court. Quand tu parles de l'évaluation des chances qu'avait l'attaquant de marquer, tu te doutes bien qu'il y a, encore une fois, plus de chances de marquer quand il n'y plus de défenseur que quand il en reste 3...

    Je sais pas vraiment ce que t'as fait le Mehdi sus-nommé, mais si tu veux l'allumer, essaye de pas trop faire étalage de ta mauvaise foi quand même...


    c'est pas une question de mauvaise foi mais d'abus de langage. "pour faire plus court" ? c'est plus court de dire "dernier défenseur" que de dire "annihilation d'une occasion de but manifeste", ouais. de deux mots, quelle économie.

    Parce qu'imaginons un attaquant dos au but, au duel avec le dernier défenseur avant le gardien. Le défenseur fait faute, mais ses camarades revenaient sur l'attaquant, et ils avaient le temps de l'atteindre puisqu'il était dos au but : si tu persistes à voir la règle sous l'angle de "dernier défenseur", tu expulses le fautif, alors que ce n'est pas l'esprit de la règle.

    Ce point - comme les questions de main volontaire ou pas - est largement méconnu, par les joueurs eux-mêmes, le public et les "spécialistes" et journalistes. C'est frustrant de voir cet abus de langage repris par Sofoot, d'autant que c'est le genre de chose qui conduit tout le monde à pourrir l'arbitre s'il ne sort pas le rouge, même si lui respecte une règle qu'il connaît.

    Faut pas abuser, le foot c'est pas comme le foot US, on a pas 94 lois qui changent chaque année, c'est pas si difficile de les connaître, quand même.
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Message posté par H Rouge


    Ouai alors dans ce cas là il y a penalty sur Ibrahimovic parce que "Même si Ibrahimovic anticipe et cherche la faute, le défenseur lyonnais a clairement l'avant-bras en obstruction au-dessus des épaules. La faute est grossière et (pour moi) évidente."

    Des fautes commes ca il y en a à la pelle toutes les semaines. Aurier méritait un rouge parce qu'il y avait action de but? Lacazette n'avait même pas encore le ballon, la règle c'est pas le dernier défenseur, c'est anéantissement d'une action de but (souvent commises par le dernier défenseur c'est vrai), or hier, il n'y a pas anéantissement d'une action de but, selon moi.

    Oui, le pénalty de Zlatan aurait pu être sifflé pour l'obstruction, en effet.

    Cependant :
    - Lacazette a bien le ballon, vu que la passe lui est adressée. Ou s'il ne l'a pas (j'ai plus l'action exacte en tête), il est au moins au duel avec Aurier, donc en pleine action de jeu.
    - Aurier rate son intervention "licite" (il s'emmêle les pinceaux)
    - Si Lacazette passe, il est en duel vs Sirigu, les 3 autres défenseurs sont au moins à 7 ou 8 mètres (ils étaient bcp plus haut que Aurier qui couvre)

    Ca me semble faire suffisamment de conditions pour considérer qu'Aurier aliène une action de but franche.
    Après c'est de l'arbitrage, c'est qu'une question d'interprétation. Perso, j'aurais surement mis rouge à Aurier, sur les bases du raisonnement juste au-dessus.
    Je suis lyonnais et le jaune pour Digne est tout à fait logique. C'est spectaculaire mais pas si dangereux, donc pas rouge. A vitesse réelle j'ai cru qu'il avait posé le crampon sur la cheville de Fekir, et là Nabil ne ce serait jamais relevé donc logique de crier au rouge. Mais après ralenti non.

    L'arbitrage a été pro-psg mais c'était frustrant car c'était une accumulation de petits coup de sifflets.
    Zlatan qui simule sans prendre jaune, qui gueule sur l'arbitre comme à chaque fois sans qu'on lui dise rien, quelques coup-francs inexistants sifflés pour le PSG aux abords de la surface (dont le dernier parce qu'on est plus proche du épaule contre épaule que de la poussette dans le dos), et au contraire des fautes ignorées pour l'OL. Pas de quoi crier au scandale non plus, si Aurier prend rouge ça nous arrange, mais c'est pas non plus indiscutable.
    Y'a jamais pénalty sur le coude de Kone, il a le bras dans le dos. A revoir la défense de Tolisso, il y'a un contact mais aucun des deux n'a le ballon à ce moment-là, les deux vont pour le joueur, donc l'arbitre n'a sifflé pour aucun des deux.
    Bref j'aurais préféré que la barre ou la frappe de Tolisso rentrent, y'a pas vraiment de gros débat arbitral sur ce match.
    En tout cas pour nous, rien à voir avec ce qu'on subissait l'année dernière donc on va pas se plaindre.
    Richard_Gotainer Niveau : DHR
    Message posté par Garrincha7


    Tu es un peu de mauvaise fois sur ce coup-là...
    La règle ne cite pas explicitement le fameux "dernier défenseur", mais si tu fais un minimum attention à ce que tu lis (et ce que tu as écrit), tu verras qu'on y fait référence.

    "placement et le nombre de défenseurs"
    Le "nombre de défenseur" signifie que, moins il y a de défenseurs encore disponibles pour défendre leur but, plus la sanction doit être importante. Par déduction, tu te doutes que s'il reste 0 défenseur derrière le ballon, la sanction suprême ne sera pas bien loin...
    Donc effectivement, le terme de "dernier défenseur" n'est pas mentionné explicitement, mais c'est simplement une extrapolation, un terme utilisé dans les discussion pour faire plus court. Quand tu parles de l'évaluation des chances qu'avait l'attaquant de marquer, tu te doutes bien qu'il y a, encore une fois, plus de chances de marquer quand il n'y plus de défenseur que quand il en reste 3...

    Je sais pas vraiment ce que t'as fait le Mehdi sus-nommé, mais si tu veux l'allumer, essaye de pas trop faire étalage de ta mauvaise foi quand même...


    Oui tu as raison, si tu prends exclusivement le quatrième points de la règle comme tu le soulignes (• le placement et le nombre de défenseurs) alors oui on pourrait parler de "dernier defenseur". Seulement si tu fais un minimum attention à ce que tu lis, tu verrais la différence.

    La règle comme je l'ai mentionnée plus haut s'appuie sur 4 points, le nombre de défenseur qui te tiens visiblement à coeur, l'endroit de la faute, dans quelle direction et la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon. Donc je le réaffirme, la notion "dernier défenseur" ne veut absolument rien dire. En l'occurrence, sur la faute d'aurier oui il se trouve être le "dernier défenseur", l'action se situe aux abords de la surface de réparation, en direction du but néanmoins quelle était la probabilité pour lacazaette de récupérer le ballon et de se procurer une occasion de but ??????? Et c'est là qu'intervient l'interprétation de l'arbitre, différente de la tienne, de la mienne seulement lui la juge à vitesse réelle, à une vingtaine de mètres. Si la règle se basait uniquement sur le nombre de défenseur oui aurier méritait le rouge mais le jugement de l'arbitre doit prendre en compte d'autres éléments qui là sont sujets à interprétation.
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Message posté par Richard_Gotainer


    Oui tu as raison, si tu prends exclusivement le quatrième points de la règle comme tu le soulignes (• le placement et le nombre de défenseurs) alors oui on pourrait parler de "dernier defenseur". Seulement si tu fais un minimum attention à ce que tu lis, tu verrais la différence.

    La règle comme je l'ai mentionnée plus haut s'appuie sur 4 points, le nombre de défenseur qui te tiens visiblement à coeur, l'endroit de la faute, dans quelle direction et la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon. Donc je le réaffirme, la notion "dernier défenseur" ne veut absolument rien dire. En l'occurrence, sur la faute d'aurier oui il se trouve être le "dernier défenseur", l'action se situe aux abords de la surface de réparation, en direction du but néanmoins quelle était la probabilité pour lacazaette de récupérer le ballon et de se procurer une occasion de but ??????? Et c'est là qu'intervient l'interprétation de l'arbitre, différente de la tienne, de la mienne seulement lui la juge à vitesse réelle, à une vingtaine de mètres. Si la règle se basait uniquement sur le nombre de défenseur oui aurier méritait le rouge mais le jugement de l'arbitre doit prendre en compte d'autres éléments qui là sont sujets à interprétation.

    Prenons donc les 4 points :
    • la distance entre le lieu de la faute et le but : 25 mètres à tout casser.
    • la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon : Lacazette est passé devant Aurier, et est plus rapide. Il a donc de grande chance de sortir vainqueur de ce duel et avec la balle plus ou moins dans les pieds.
    • le sens du jeu : Lacazette va dans le sens du but, Aurier aussi, mais Lacazette est dans l'axe balle-but, tandis qu'Aurier non. Lacazette a donc un avantage sur le sens du jeu
    • le placement et le nombre de défenseurs : Dernier défenseur, le reste de la défense est loin, jouant le hors-jeu et donc à contre-sens en termes de courses en début d'action.

    Ca fait beaucoup de circonstances en défaveur d'Aurier, quand même.
    Richard_Gotainer Niveau : DHR
    Message posté par PhoenixLite

    Prenons donc les 4 points :
    • la distance entre le lieu de la faute et le but : 25 mètres à tout casser.
    • la probabilité qu'a l'équipe de conserver ou de récupérer le ballon : Lacazette est passé devant Aurier, et est plus rapide. Il a donc de grande chance de sortir vainqueur de ce duel et avec la balle plus ou moins dans les pieds.
    • le sens du jeu : Lacazette va dans le sens du but, Aurier aussi, mais Lacazette est dans l'axe balle-but, tandis qu'Aurier non. Lacazette a donc un avantage sur le sens du jeu
    • le placement et le nombre de défenseurs : Dernier défenseur, le reste de la défense est loin, jouant le hors-jeu et donc à contre-sens en termes de courses en début d'action.

    Ca fait beaucoup de circonstances en défaveur d'Aurier, quand même.


    Tu as raison et on en revient donc au principe d'arbitrage basé sur l'interprétation. Je suis d'accord sur tout les points sauf sur le fait que Lacazette récupère le ballon ensuite, en revisionnant l'action, j'ai le sentiment que le ballon est légèrement dans le dos de lacazette et je suis pas sur qu'il aurait récupéré le ballon. Mais encore une fois c'est une interprétation parmi tant d'autre. Buquet la juge peut être différemment voila c'est pas une histoire d'avoir raison ou tort comme veut nous le faire croire l'auteur de l'article. Sur ce type d'action; il s'agit d'interpréter sur une "probabilité" chose pas évidente et forcément pas unanime surtout quand on te demande de prendre la décision en une fraction de secondes.
    Manyathela Niveau : DHR
    Ca y est même Sofoot a officiellement fait de la critique des arbitres son fond de commerce.
    Avec des indicateurs de fiabilité du score en plus!
    tous comme les notes, ca donne un côté scientifique à l'avis de l'auteur, que du coup on n'a plus le droit de remettre en question.
    Qu'est ce que ca aurait été bon de voir, par exemple sur l'action d'Aurier "c'est relativement clément, mais la décision peut se justifier"
    Bref à partir de maintenant, j'aurai le droit a du "mais si il y avait penalty, même Sofoot le dit!" qui me donne déjà envie de venir flamber vos locaux au nom du combat contre la pensée unique et la connerie. La je suis derrière un écran, mais un jour je viendrais, je vous le promets!
    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    L'équipe type du dimanche
    18 31