L'Italie va perdre un club en C1

0 0
L'Italie n'est plus souveraine. Les très mauvais résultats de ses représentants en Europa League ne seront pas sans conséquence. Seul Naples peut encore accéder au second tour, à condition se d'imposer lors de son dernier match face à Bucarest.



À partir de la saison 2012-13, l'Italie devra échanger sa place avec l'Allemagne. Le ranking UEFA est clair : l'Allemagne est à présent troisième avec 65,103 points, l'Italie quatrième avec 57,552. L'an passé, l'Inter avait sauvé les meubles en remportant la Ligue des Champions, offrant une année de sursis à son pays. Mais cette année, il semble pratiquement impossible que l'Italie puisse rattraper son retard. La différence est sans appel : cette saison, l'Italie avait sept clubs engagés en Europe. Le bilan de mi-parcours est de 10 victoires, 16 nuls, 12 et défaites. Celui des clubs allemands (six engagés) est sans comparaison : 19 victoires pour seulement 7 nuls et 7 défaites.



Snober l'Europa League n'est donc pas un bon calcul. Et à ce rythme-là, l'Italie pourrait même se faire rattraper par la France.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Houllier prend cher
0 0