1. //
  2. // Match amical
  3. // Portugal/Italie

L'Italie, reine de bêtes noires du Portugal

Ce soir, à Carouge, le Portugal tentera de remporter face à l'Italie une victoire de prestige. La mission s'annonce compliquée. Les Portugais ne gagnent plus face aux Italiens depuis 1976. De fait, la Squadra est la plus grande bête noire de la Selecção. Et pourtant, il y en a bien d'autres...

Modififié
48 11
18 juin 1925. Le Portugal reçoit l'Italie à Lisbonne à l'occasion d'un match amical et l'emporte sur le plus petit des scores. 90 ans plus tard, la Selecção ne compte que deux succès supplémentaires face à la Squadra, pour 23 confrontations au total. C'est dur. Très dur. Si la Grèce et la France sont souvent désignées comme étant les bêtes noires des Lusitaniens de par les douloureuses défaites qu'elles leur ont infligées, l'Italie est, mathématiquement, le pire adversaire possible pour Cristiano Ronaldo et sa bande de potes. La dernière fois que le Portugal a pris le dessus sur la Botte, Ricardo Carvalho n'était pas né. Il n'était même pas dans le ventre de sa mère. Pour rappel, le natif d'Amarante a soufflé sa 37e bougie le 18 mai dernier. Il est né en 1978, soit deux ans après le dernier miracle. Encore à Lisbonne, encore en match amical. Pour donner un peu plus d'espoir aux hommes de Fernando Santos, leurs prédécesseurs ont tous été incapables de vaincre la bête hors de leurs terres. Au total, ce sont 51 buts encaissés pour seulement 21 inscrits, soit 2,5 pions pris par confrontation pour même pas un marqué. Bref, il faudra une performance inédite à la Selecção pour mettre un terme à cette malédiction à Genève, trois jours après avoir remporté son premier succès sur le sol de la redoutable sélection arménienne.

Beaucoup de bêtes noires...


Pourquoi l'Italie ? À y regarder de plus près, la réponse est évidente. D'un côté, une équipe habituée aux vendanges, et de l'autre, une formation capable de défendre contre n'importe quelle attaque et de tuer un match sur une frappe. Le jeu italien est la faiblesse du jeu portugais, comme le ciseau découpe la feuille ou comme un Pikachu zigouille un Roucool. Et puis de toute façon, hors tactique, la Nazionale a quasiment toujours eu des joueurs intrinsèquement supérieurs aux Portugais. En outre, le rapport de force n'est pas prêt de s'inverser, tant pis. Il faudra faire avec et prier pour que le sort épargne le Portugal d'une confrontation perdue d'avance en compétition officielle. De même avec la France, la Grèce, l'Allemagne, le Brésil et un peu l'Espagne aussi… La vérité, c'est qu'à part l'Angleterre et les Pays-Bas, les Portugais sont incapables de battre régulièrement de grandes nations du football.

Dès que le niveau s'élève un peu trop, et quelle que soit la génération, la Selecção finit par échouer. Il n'y a qu'en 1966, à l'époque d'Eusébio et compagnie, que l'équipe semblait pouvoir marcher sur n'importe qui. Pas de bol, le Mondial se jouait en Angleterre cette année-là, et on ne bat pas l'Angleterre devant sa Majesté. Même en 2006, avec Figo, Deco et Cristiano, on avait du mal à imaginer le Portugal aller au bout. C'est là un énorme paradoxe, car au lendemain du Portugal-France de la Coupe du monde, beaucoup en sont venus à la conclusion que le Portugal était la meilleure équipe ce soir-là et peut-être même du tournoi. Pourtant, c'est bien la France qui est partie défier l'Italie en finale et personne n'en était étonné. On peut parler de penalty polémique autant qu'on veut, les hommes de Scolari ont ce jour-là perdu la partie tout seuls, en ratant, ratant, ratant… Comme d'habitude.

Lose et cercle vicieux


Il y a quelques jours, les U20 du Portugal affrontaient le Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde de la catégorie. Avant la rencontre, les Portugais avaient remporté tous leurs matchs, encaissé seulement deux buts et n'avaient disputé aucune prolongation. Ils avaient tout pour battre un Brésil fatigué des 120 minutes et de la séance de tirs au but du 8e de finale contre l'Uruguay. A priori, les coéquipiers du désormais ex-Lillois Rony Lopes disposaient de toutes les cartes en mains pour disposer de la Canarinha. Dans le jeu, il n'y a jamais eu photo. Les jeunes Lusos ont toujours joué un ton au-dessus de leur rival, mais se sont quand même arrangés pour rater des frappes à trois mètres des cages.

Résultat, le Brésil s'est une nouvelle fois imposé au terme d'une séance de tirs au but lamentable, que les Portugais auraient difficilement pu foirer plus. Symbolique. Même à 9m50, sans autre obstacle que le goal, le Portugal a du mal à marquer quand la pression monte. Pourtant, le pays a connu d'excellents finisseurs (Pauleta et CR7 pour les derniers)… C'est comme si les défaites passées pesaient de plus en plus sur le mental de cette sélection. Comme si, plus l'équipe perdait de matchs importants, plus elle s'éloignait de la victoire dans ces mêmes rencontres, car elle finit par ne plus y croire. Un succès contre l'Italie en amical peut, à ce titre, valoir bien plus que quelques points qui donneront à cette nation un classement FIFA qui ne reflète en rien son poids dans l'histoire de ce sport.

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

JuanSchiaffino Niveau : National
Note : 2
Assez fou quand meme ce blocage du Portugal dans les grandes compèt...
Mais quoiqu'il arrive, Rui Costa > all
Sans vouloir faire mon chieur SF, j'avoue que je comprends pas trop.

Vous faites un papier sur les Portugal-Italie, les deux premiers paragraphes ça va, c'est dans le ton. Mais à partir du troisième vous parlez de France-Italie en 2006, puis les deux derniers c'est sur Portugal-Brésil en U20?...

Y avait vraiment rien à dire de plus sur les confrontations Portugal-Italie?
La bête noire numéro un du portugal reste la France, celle qui l'a éliminé des 3 compétitions où le portugal devait gagner. (en enlevant 2004 et cette inexplicable défaillance) Ces 3 matchs laissent d'ailleurs un goût amer car dans aucun des trois le portugal n'est dominé et deux d'entre eux se jouent sur un pénalty...
L'autre bête noire c'est l'Allemagne reste sur quatre victoires en compétition officielle le portugal leur avait mis 3-0 en 2000.
Donc France et Allemagne vraie bête noire et pays bas et Angleterre vraies victimes
L'Italie n'a jamais rencontré le portugal dans une compétition internationale (seulement 6 matchs officiels) et en faire une bête noire ça ne veut pas dire grand chose...
Surtout que l'image qui est fait de l'Italie dans l'article est loin de la Nazionale actuelle, le catenaccio c'est plus vraiment ça...
La dernière fois que la squadra azzurra a utilisé le "catenaccio", ce fût lors du quart de finale du mondial 1998 contre le pays hôte. Par la suite, on a dit adieu au libéro et au marquage individuel strict et adopté la zone. Mais encore aujourd'hui, que ce soit lors des retransmissions télévisées, sur les articles de presse ou au bistrot du coin, si on évoque le calcio, le premier terme utilisé est presque toujours "catenaccio"!
Message posté par Feurfelu
Pourquoi à Carouge?!


Grosse communauté portugaise en Suisse (deuxième pays après la France je crois). Du coup, un bon moyen de faire kiffer les portugais expatriés en Suisse et quelques uns de France qui peuvent faire le déplacement.
Le stade de Genève, la Praile, est proche de Carouge. Et s'il y a une forte communauté portugaise, l'italienne est pas mal non plus. La Nazionale y est presque à la maison (cf match contre le Brésil en 2013).
Je pense que c'est en 66 - avec un Eusebio au sommet de son art - que le Portugal a véritablement été tout près d'un sacre.

Les autres fois, l'équipe était pas mal mais pas supérieure à la concurrence. En 2000, elle était pas loin.

Bon, y'a 2004. Véritable coup de massue sur la tête de tout un peuple!

En tout cas, contrairement aux années 70, les portugais se qualifient à toutes les compétitions bi-annuelles et sont toujours de sacrés clients.

Quant à l'Italie, sans doute pratique-t-elle un jeu auquel les portugais n'ont jamais su s'opposer. Mais il me semble que les matchs entre italiens et portugais sont assez rares pour pouvoir conclure quoi que se soit.
Message posté par europa
La dernière fois que la squadra azzurra a utilisé le "catenaccio", ce fût lors du quart de finale du mondial 1998 contre le pays hôte. Par la suite, on a dit adieu au libéro et au marquage individuel strict et adopté la zone. Mais encore aujourd'hui, que ce soit lors des retransmissions télévisées, sur les articles de presse ou au bistrot du coin, si on évoque le calcio, le premier terme utilisé est presque toujours "catenaccio"!


Europa, tu perds ton temps à tenter de raisonner un auditoire dont la culture foot est proche du néant. Je suis parfois sévère quant à mes jugements sur les supporters et journalistes Français, mais surtout réaliste au sujet de leur connaissance du football en général.

J'ai encore eu le droit pas plus tard qu'hier à un magnifique "le Barça et son beau jeu ont détruit le catenaccio Turinois". No comment. Ou encore que sans le coup de boule de Zidane, la France aurait été championne du monde, le tout en ayant également évoqué le fait que l'Italie a volé cette finale (ou paradoxalement ce sont bien Italiens qui en plus d'avoir marqué un but ont touché la barre et eu un but refusé injustement). Il n'y a pas qu'une mauvaise foi manifeste dans ces propos...

Je m'écarte du sujet. Cet article est réellement sévère avec le Portugal. Certes leur CDM 2014 fut nauséabonde, comme l'Italie, l'Espagne, l'Angleterre, etc.

Mais il ne faut pas oublier que c'est la sélection qui a été la plus régulière ces 15 dernières années en Europe (loin derrière l'Allemagne, évidemment) : demie à l'Euro 2012, huitièmes en Cdm 2010, quarts à l'euro 2008, demies en Cdm 2006, finale à l'euro 2004, demies à l'euro 2000. Je ne parle pas de 2002 volontairement qui fut une parodie du sport quand on parle de l'Espagne, de l'Italie et du Portugal arbitralement parlant.

Tout cela pour dire qu'il leur a au final toujours manqué pas grand chose pour aller au bout avec de nombreuses éliminations sur des scores de 1-0 ou aux Tirs au but. Et puis cette génération Figo... le Portugal, sur la durée, c'est bien plus fiable que la France voire même l'Italie.

Enfin bon encore une fois on aime bien poser une sélection voisine en victime...
jean marc rouillan Niveau : Loisir
Message posté par EternaJuve


Europa, tu perds ton temps à tenter de raisonner un auditoire dont la culture foot est proche du néant. Je suis parfois sévère quant à mes jugements sur les supporters et journalistes Français, mais surtout réaliste au sujet de leur connaissance du football en général.

J'ai encore eu le droit pas plus tard qu'hier à un magnifique "le Barça et son beau jeu ont détruit le catenaccio Turinois". No comment. Ou encore que sans le coup de boule de Zidane, la France aurait été championne du monde, le tout en ayant également évoqué le fait que l'Italie a volé cette finale (ou paradoxalement ce sont bien Italiens qui en plus d'avoir marqué un but ont touché la barre et eu un but refusé injustement). Il n'y a pas qu'une mauvaise foi manifeste dans ces propos...

Je m'écarte du sujet. Cet article est réellement sévère avec le Portugal. Certes leur CDM 2014 fut nauséabonde, comme l'Italie, l'Espagne, l'Angleterre, etc.

Mais il ne faut pas oublier que c'est la sélection qui a été la plus régulière ces 15 dernières années en Europe (loin derrière l'Allemagne, évidemment) : demie à l'Euro 2012, huitièmes en Cdm 2010, quarts à l'euro 2008, demies en Cdm 2006, finale à l'euro 2004, demies à l'euro 2000. Je ne parle pas de 2002 volontairement qui fut une parodie du sport quand on parle de l'Espagne, de l'Italie et du Portugal arbitralement parlant.

Tout cela pour dire qu'il leur a au final toujours manqué pas grand chose pour aller au bout avec de nombreuses éliminations sur des scores de 1-0 ou aux Tirs au but. Et puis cette génération Figo... le Portugal, sur la durée, c'est bien plus fiable que la France voire même l'Italie.

Enfin bon encore une fois on aime bien poser une sélection voisine en victime...


Après avoir lu ton indigent-pseudo confession footballistique on en arrive à une conclusion évidente, l'équipe nationale portugaise n'a rien gagnée..Nada.

Épargne nous donc ton enfilade de stats wikipedia.Tu ressembles aux journalistes et aux supporter que tu critiques.
Les loosers magnifique !
Un pays qui paye son manque de vivier avec une sélection qui a toujours eu des craks entouré de joueurs très, trop moyen..

J'étais tout petit et devant ma télé lors de France Portugal a l'euro 84, le doublé improbable de domergues ..

Ils étaient passé pas loin mais c'était certainement pas un cador européen a ce moment la, plus une équipe surprise qu'autre chose.

Gros trou noir de la sélection portugaise jusqu'au milieu des années 90 mais gros gros trou quoi ...
Y a bien eu Futre, porto 87 et Benfica qui était quasi tout le temps au minimum en 1/4 de Ldc mais sinon c'était d'une tristesse.

Y a eu le bel euro 96 avec les débuts chez les grands de la génération dorée.
Le scandale 98 du mondial français ( Je me souviens d'une émission qui parlait ballon sur LCI peu avant le mondial lorsque le Portugal et l'Allemagne se battaient pour y participer, ou un des intervenants disait que ce serait une catastrophe si l'Allemagne ne venait pas au mondial français ) et quelques semaines plus tard c'est notre arbitre Français Marc Batta qui a été désigné pour le match couperet Allemagne - Portugal avec la polémique qui a suivi.

Je pense pas qu'en 98 ils avaient une équipe pour gagner le mondial mais pour bien y figurer, la génération figo était pas loin d'être au top.

En 2000, on était clairement les meilleurs, autant en 98 malgré la CDM remporté c'était pas génial niveau jeu mais en 2000 on était de loin les meilleurs, le Portugal était un poil en dessous de nous mais clairement une des 2-3 meilleures équipes de l'euro.

2004-2006, je pense que c'est la qu'ils ont vraiment laissé passer leurs chances ... Pour moi c'était la meilleure équipe d'Europe ( du monde ? ) sur cette période ...

Y a eu l'euro 2012 aussi avec cette défaite en demi a la loterie des pénos face a l'Espagne .. Quand je vois la rouste en final qu'à mît l'Espagne à l'Italie qui était sur les rotules, je me dis que si le Portugal avait gagné la loterie en demi, ils avaient une réelle chance.

Tout ça pour dire que le Portugal a eu une période Fast ou a chaque fois il manquait rien pour qu'il gagne mais ça me semble fini pour eux. D'ailleurs chez leurs jeunes y a pas l'ombre d'un figo ou d'un Ronaldo ..

Ça reste une anomalie pour moi que leurs palmarès reste vierge...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
La promenade de Lenglet
48 11