1. // Euro 2012
  2. // Groupe C
  3. // Italie/Irlande (2-0)

L'Italie passe en soufflant

Les supporters irlandais, sur le chemin du stade, comptaient bien « emmerder les Italiens » . C'est chose faite. L'Italie a gagné, mais elle se qualifie petitement pour les quarts au terme d'une victoire (2-0) peu convaincante.

Modififié
283 22
Italie - Irlande : 1-0
Buts : Cassano (35e) et Balotelli (88e)

Un match de l'Irlande à l'Euro 2012 commence toujours par la chair de poule - celle procurée par la Green Army en tribunes - et se termine toujours par une défaite des siens sur le terrain. Ce soir n'a pas dérogé à la règle. Mais, plus que face à la Croatie ou l'Espagne, l'équipe irlandaise a fait son match et enquiquiné les champions du monde 2006 jusqu'au bout des deux mi-temps. Il a fallu un but majestueux de Balotelli à la 90e minute pour que la troupe de Prandelli se sache définitivement qualifiée. Avant cela, Cassano était sorti du néant transalpin pour marquer déjà sur corner. Cela faisait sept mois que l’Italie n’avait pas gagné. Cela faisait cinq matches que les Azzurri n'avaient pas goûté la victoire, leurs deux nuls dans le Groupe C succédant à trois défaites en amical. Cela faisait même six matchs que l'Italie n'avait pas gagné en phase finale d'une compétition internationale. Elle met ainsi fin à la pire série de son histoire. Mais au vu de la prestation du soir, cette série est logique. Et il ne faudra pas oublier, au moment d'entamer les quarts de finale, que la Squadra Azzurra le doit aussi à l'Espagne victorieuse de la Croatie (1-0). Sans cela...

Cassano et son mètre 75

L'Italie passe sa première demi-heure à accumuler les signes qui ne trompent pas. Coup d'envoi : les Azzurri perdent le ballon directement dans l'axe. Heureusement que Keane se foire. Pirlo perd ensuite son ballon sur une passe anodine (5e). Oui, Pirlo ! Tour à tour, Motta glisse dans la surface au moment de contrôler pour armer une frappe (7e), Buffon est obligé de dégager en touche sous la pression de Keane alors que la remise en jeu italienne était tranquille, un Cassano pas serein dans ses baskets engueule Di Natale alors que c'est le Milanais qui vient de tenter une talonnade ubuesque (29e) et, enfin, Di Natale voit sa frappe en pivot sortie du cadre par le haut du bras-épaule de St Ledger. En face, poussés par l'infatigable chœur philharmonique de la Green Army, les hommes du Trap' veulent se racheter une fierté. Chaque contre-attaque est jouée à fond les ballons. Dommage que la dernière passe, l'inspiration ou la technique individuelle ne suivent pas, comme lors de ce 4 contre 3 littéralement bazardé par McGeady (23e). Il manque aux Boys in Green le génie d'un Cassano par exemple, capable du haut de son petit mètre 75 de convertir de la tête un corner qu'il s'est lui-même procuré, dans un match où tout semblait jouer contre son équipe. Le corner est de Pirlo, bien sûr. Premier poteau, Cassano la dévie du crâne, Given la touche et le ballon tape derrière la ligne avant que Duff ne la sorte. Mais le cinquième arbitre derrière le but justifie sa présence (1-0, 35e). La joie de Buffon est à la mesure de la fébrilité transalpine.

La rage de Balotelli

Mathématiquement qualifiée, l'Italie ne se décoince pour autant pas lors du deuxième acte face à l'équipe la plus faible de la compétition. Il y a bien cette frappe de Fantantonio sur un amour de passe en retrait de Balzaretti (48e), mais elle est contrée par Dunne. De Rossi concrétise lui aussi l'ultra-possesion azzurra, mais la stérilise en n'accrochant pas le cadre (50e) sur une spéciale Thierry Henry à l'entrée de la surface. Débute alors un long calvaire pour les téléspectateurs de la Rai Uno. Car, même si les Irlandais sont loin d'être foncièrement dangereux - Buffon effectue son premier arrêt à la 59e sur une frappe d'Andrews - la ginger fougue oblige l'Italie à ne pas sortir de son camp. Andrews, encore, est même à dix doigts de Buffon d'égaliser. Sur un missile sol-sol consécutif à un coup franc indirect, le milieu de West Bromwich Albion troue le mur, mais pas les gants du capitaine rital. L'entrée de Balotelli en fin de match (75e) coïncide avec un petit mieux. Un regain de forme concrétisé en toute fin de match par un carton rouge irlandais (Andrews écope d'un deuxième carton jaune, 89e) et un but italien. Sur un corner de Pirlo, encore, Super Mario claque le ciseau retourné, bien qu'accroché par le maillot (2-0, 90e). Sa célébration tout en nonchalance et colère à l'égard de son banc fera jaser. En attendant, il s'en fout. Son Italie s'est qualifiée. Petitement, mais qualifiée quand même. Et on sait comment ça se finit, ces scénarios-là, avec l'Italie.

Par Maxime Marchon, à Poznań
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Le prince des ténèbres Niveau : CFA2
Finalement, est ce que notre cher titi Henry n'a t'il pas rendu un gros service à l'Irlande en envoyant l'EDF se faire ridiculiser à sa place en 2010? Quelle tristesse cette équipe, elle a du avoir 2 ou 3 occasions de but pendant cet Euro. Sinon, bah, qualif' méritée de l'Italie dans l'ensemble.
dealerdefunk Niveau : District
Content pour FantAntonio . En 2004 , son pion n'avait servi à rien à cause du nul entre scandinaves.
8 piges plus tard son pion vaut cher.

Supermario; tout en relachement sur la volée, geste technique d'une pureté exceptionelle, quasiment sans regarder.

Masterclass
bandeaveclemou Niveau : District
Une honte footballistique cette irlande, une ou deux division en dessous par rapport aux autres équipes. Au moins les Grecs ils en ont assez dans le short pour sortir la russie, même si c'est dégueulasse.
bergamascho Niveau : Loisir
c'est diamanti qui du gauche frappe le corner sur le but de Balotelli, non pas pirlo
T'es de retour toi ? T'as remisé tes aphtes mais encore dans le trip cacaprout ? Oublie les irlandais qui seront encore là dans 10,20,30 ou 40 ans et retourne te pignoler sur une photo du traductor.
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Franchement nous casser l'Italie après le match et la fausse victoire honteuse de l'Espagne, faut le faire...

L'Italie a entièrement dominé, et pas 500 passes pour rien non, de l'attaque et des occasions! L'Irlande a les meilleurs supporters de cet euro, mais l'équipe pardon, on dirait une équipe de Ligue 2 ultra physique... vraiment nuls techniquement, en vitesse, en ... bah en tout en fait... ils prennent 2/0 et l'Italie se qualifie, mais pas-petitement-, bande de Christian Jean Pierre !
forza italia !!!

balotelli et cassano ont fait taire les critiques!

grand premier match de Barzagli, Balzaretti et Abate
OrnellaLucia Niveau : Loisir
"Balo" a marqué, j'attends de voir les réactions, reste à voir ceux qui rêvaient le voir au fond du trou réagir...Que le meilleur gagne l'Euro 2012, et même un "petit" Forza Italia...Quoique c'est banal !
PS: Bonsoir à tous, je suis nouvelle inscrite même si cela fait un moment que je vous lis :)
Sinon Cassano qui taillent les gayzous ok mais bon avec un dauphin tatoué sur le biceps...
Constats du soir :

Balzaretti c'est bien, Diamanti moins, Abatte mieux que Maggio.
Bonucci est costaud si l'on en juge à la façon dont il a bâillonné Balotelli.
Bon signe pour le groupe, la façon dont on semble couver Balotelli. Mauvais signe que tout le monde ait si visiblement peur qu'il dégoupille.
d'acc avec toi pierre du bayern; on ne sait pas quelles les mouches les piquent ici....
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
c'est vrai que c'est un peu dur de dire que l'Italie se qualifie petitement, d'autant que la victoire est largement méritée et y aurait pu y avoir facilement 2 ou 3 buts de plus(et quelques pénalties oubliés)

Mais c'est vrai que l'Italie n'était pas sereine, on ne peut pas le nier. Pirlo a raté des passes et ça c'est une sacrée première...

Par contre ce Balzaretti, waouhh!!! Ptin mais qu'est ce qu'il foutait sur le banc???? Il a été énormissime(il va nous refaire le coup de Grosso).
Même chose pour Abate(un niveau moindre que son compère) qui a prouvé qu'il était bien meilleur que Maggio en un seul match!
La défense m'a fait vraiment plaisir, outre les deux latéraux, il faut noter la prestation parfaite de Barzagli, qui nous aura drôlement manqué jusqu'ici. Il tranquillise toute la défense à lui seul... On perd Chiellini sur blessure, mais avec Barzagli la défense est blindée!

Problème: on a revu la même chose que lors des deux premiers matchs, 70 minutes de domination, puis effondrement physique en fin de match...
Espérons que l'équipe va monter en puissance physiquement, sinon ce sera compliqué d'aller au bout...

Enfin spéciale dédicace à tous les haineux anti-Balotelli, je crois que son quart d'heure ce soir a montré pourquoi il était à l'Euro et pourquoi on dit qu'il a du talent... Au delà du but, il se procure, un superbe coup franc, un pénalty non sifflé, une action de but, bref le quart d'heure parfait pour Balo, qui a vraiment soulagé l'équipe sur la fin de match. Un grand Bravo!
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
on passe mais c'est laborieux : tu me dirais, rien de nouveau avec la Nazionale, on sait qu'une autre compét commence à partir de dimanche

cela dit, j'ai vu une équipe fébrile, qui recule et surtout incapable de tuer le match( but à la 88ème, merci bien) contre des irlandais très très faibles...

Faut m'expliquer aussi pourquoi on s'entête à vouloir passer systématiquement dans l'axe?!
Pas de mouvement sur les côté et des du vieux kick and rush par moment...

Bref, faudra montrer autre chose : la France a une vraie attaque, elle.
Avec l'Italie on sait toujours comment ça finit.
Ne prenons pas cette équipe de haut, parce qu'eux au moins ils ont des défenseurs plus que respectables ce qui n'est pas notre cas.
Note : -1
Putain le 3-5-2 c'était nikel, pourquoi revenir à ca vieux 4-4-2. Pirlo doesn't like this
@aswad : je pense qu'ils voulait dire que les conditions sont réunies pour un victoire finale, c'est tout sauf de la condescendance...
et puis soudainement je me dis : " heureusment que le match n'a pas été diffusé sur TF1" qu'ils continuent de lecher le Cul aux espagnols , j'prefere mille fois regarder un match en Streaming que d'entendre les commentaires moisi de CJP & Co

sur le match j crois que tout a été dit sauf un truc, l'inutilité de faire jouer 1) Thiago Motta et 2)Thiago Motta en tant que n°10

ésperons que la blessure de Chiellini ne soit pas grave, parceque Bonucci dans une défense a 4 il fait des conneris
Le but de Balotelli c'est pas un ciseau hein, c'est "juste" un retourné...

Ca n'empêche pas qu'il est beau, et qu'il vaut le coup de le voir au ralenti, ne serait-ce que pour admirer la gueule que fait O'Chie accroché à son slip !
Mention spéciale à l'arbitrage catastrophique de ce soir, qui a contribué à hâcher le jeu et échauffer les esprits.
D'accord avec toi drepoz. Néanmoins il n'a pas modifié l'issue du match comme Esp-Cro...

Pour en revenir à la performance de la squadra, le retour de Barzagli fait un bien énorme en défense. Espérons que la blessure de Chiellini ne soit pas grave. Et Pirlo a le droit de rater deux passes, saison énorme, plus tout jeune, deux matches pleins auparavant. Je me touche toujours sur chacune de ses transversales.

Enifn, la mode de cet euro consistant à ne pas célébrer + insulter après un but me dégoute. Je préfère de loin l'abruti qui enlève son maillot et prend son jaune derrière.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
283 22