1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. // Italie/Croatie (1-1)

L'Italie et la Croatie se neutralisent sous les flammes

Dominée dans le jeu par des Croates remuants et audacieux, la Squadra Azzurra obtient un bon nul compte tenu des blessés et de son statut d'équipe en reconstruction (1-1). Pas de bouleversements en tête du groupe H, l'Italie et la Croatie ne se lâchent plus d'une semelle.

Modififié
9 25

Italie - Croatie
(1-1)

A. Candreva (10') pour Italie , I. Perišić (15') pour Croatie.


Il y a eu du feu, des blessés, et pas mal de duels musclés. Ce n'est pas la troisième guerre mondiale, mais un Italie-Croatie sous haute tension, entaché par des ultras débiles qui ont bien failli faire stopper la rencontre après 70 minutes de jeu. Finalement relancé après un quart d'heure d'interruption, ce match au sommet du groupe H n'a pu désigner de vainqueur. Souvent inquiétée mais rarement inquiétante, la Nazionale repart avec un nul qui a tout d'une petite victoire vu la physionomie de la partie et la combativité croate. Modrić s'est blessé, Perišić a raté le doublé et la balle de match à quatre minutes du terme, alors oui, ce dimanche soir, Niko Kovač quittera San Siro avec des regrets. De son côté, Antonio Conte a tenté des choses, testé de nouveaux dispositifs, et a surtout fait ce qu'il a pu avec les moyens du bord.

Candreva actionne, Perišić sanctionne


En trompant Subašić dès la 11e minute par une frappe des vingt mètres catapultée au ras du montant du portier monégasque, Antonio Candreva pense sans doute avoir assommé moralement des Croates clairement dominateurs dans ce début de partie. Sauf qu'avec son milieu en or massif, l'équipe de Niko Kovač remet rapidement les points sur les I, et les compteurs à zéro. 15e minute, Ivan Perišić déborde côté gauche, pénètre dans la surface, arme, et bombarde. Buffon, masqué par sa défense et sa nouvelle frange un poil ringarde, se troue en voulant bloquer le cuir. Un partout, les vieux démons italiens ressurgissent. Boiteux et grimaçant, Luka Modrić est contraint d'abandonner ses partenaires dix minutes plus tard. Une course trop appuyée, un adducteur qui lâche, et voilà le feu follet madrilène hors d'état de nuire. La 28e, c'est également le moment que choisit Conte pour faire sortir Pasqual et entrer Soriano. Pas de blessure à l'horizon, mais un choix tactique surprenant dont seul le père Antoine a le secret. De nouveau dominée après la demi-heure, la Squadra s'en remet aux débordements d'un Candreva décidément impeccable ce soir. Tout le contraire de Gigi Buffon qui manque de peu sa seconde cagade de la soirée sur une sortie très gênante devant Mandžukić, juste avant la pause.

San Siro en flamme


On le sait, Conte l'a dit, répété, et ça se voit sur le terrain : son équipe est décimée. Privée d'au moins quatre de ses cadres, tous blessés ou suspendus, la Squadra se fait asphyxier par des Croates alertes et insolents techniquement. En terres ennemies, les hommes de Kovač font courir des Italiens limités et beaucoup trop timides offensivement. Mais alors que l'Italie s'apprête à plier, la rencontre est interrompue par une pluie de fumigènes venue de la tribune visiteurs. San Siro s'embrase, les forces de l'ordre interviennent et le match finit par reprendre dix minutes plus tard. La Nazionale va mieux, retrouve un semblant de mordant et se procure de nouveau quelques occasions via Pellè et El Shaarawy, tous deux entrés en jeu à la place de la doublette Zaza-Immobile, transparente. Mais quand la rencontre semble s'acheminer sur un nul pas forcément mérité pour les Croates, Ivan Perišić repart en guerre, shoote, et loupe le cadre (86e). La balle de match était au bout de son pied gauche. Buffon, visiblement battu, pousse un « ouf » de soulagement.


⇒ Les autres résultats de la soirée

Par Morgan Henry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Pasqual est bel et bien sorti à cause d'une blessure signalée au staff médical italien. La rencontre a vu un monologue croate pendant la première mi-temps, hormis le but de candreva. En deuxième période, le nouveau positionnement défensif de l'italie qui est passée en 4-4-2 et l'entrée d'un généreux el shaarawy a rééquilibré quelque peu les débats. Il reste du travail, et heureusement du temps, à conte pour trouver son équipe et espérer pouvoir compter d'ici peu sur la présence de joueurs plus techniques. Dans un an, des éléments comme verratti, insigne et bernardeschi devraient être plus présents et on peut toujours espérer que giuseppe rossi en ait fini, une bonne fois pour toutes, avec ses problèmes phisiques. Les "expérimentations" terminées, nous verrons alors si cette squadra azzurra, formatée par conte, pourra jouer un rôle de protagoniste lors de l'euro en france. Au jour d'aujourd'hui, ce n'est évidemment pas le cas.
En ajout, je me permets puisque en évoquant la squadra azzurra, on parle de la vitrine représentative du football italien de répliquer, ci-dessous, mon appréciation générale sur celui-ci que j'ai également posté sur l'article concernant le peu de temps de jeu accordé au jeune attaquant romain destro :

Le football italien est un immense sac de noeuds et pour y voir clair, il convient de le suivre et de l'analyser plus attentivement que la plupart des gens et des médias étrangers ne le font. Les préjugés, les fausses informations qui ne sont pas démenties par la suite, font que celui-ci traîne depuis des années une image écornée qui persiste dans l'esprit de beaucoup. Comme, de plus, celui-ci a pris la fâcheuse habitude de se tirer une balle dans le pied de plus en plus souvent, de par une gestion archaique, la présence de dirigeants incapables, l'abandon de la formation juvénile, la surabondance de joueurs étrangers médiocres; les résultats positifs font de plus en plus défaut. Si on rajoute le facteur financier qui fait que, contrairement aux décennies précédentes, le calcio ne peut plus lutter, à armes égales avec ses concurrents anglais et espagnols, on se retrouve inévitablement dans une situation générale hautement déficitaire. Le gros problème, c'est que la situation ne s'améliore nullement, année après année, que du contraire, en raison d'un incompréhensible laxisme de la classe dirigeante. Cela rappelle le problème écologique du réchauffement de la planète; il y en aura toujours pour croire que cela va s'arranger tout seul ou qu'il sera toujours temps de s'attaquer au problème dans quelques années...quand il sera trop tard!
Kit Fisteur Niveau : Loisir
C'est super malins de la part des ultras croates de casser le rythme du match au moment ou leur équipe dominait, vraiment... c'est merveilleux d'être aussi con, ça a un côté pathétique.
C'est peut-être un coup fomenté par des italiens déguisés en supporters croates et chargés de casser le rythme d'un match mal barré.

Je blague. Ou pas?
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par mario
C'est peut-être un coup fomenté par des italiens déguisés en supporters croates et chargés de casser le rythme d'un match mal barré.

Je blague. Ou pas?


C'est exactement ça .Vu le traitement et les fouilles réservés aux supp croates,il est inimaginable que les mecs aient pu introduire autant de matos sous le nez des flics .Ces fumigènes étaient planqués dans les tribunes depuis un moment ,prêts à servir le moment voulu.L'Italie se fait manger à domicile mais risque de gagner le match sur tapi vert.Ils avaient faits le mime coup aux serbes il y a quelques années .
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par Deekin
Une équipe B d'Italie surtout.


Aussi bidon que l'équipe A .
À part Bonucci, il manquait qui de l'équipe type qui semble se dessiner ?

Verratti est numéro 3 derrière De Rossi et Pirlo, ça m'emmerde aussi mais il va falloir s'y faire, à moins de passer en 4-3-3 on a peu de chances de le voir s'imposer tout de suite.

Et Giuseppe Rossi... Je l'adore, mais ça devient vraiment ambitieux d'en parler encore. On est pas loin d'Abou Diaby quand même, ce serait un miracle de le voir jouer une compet' internationale un jour.

Espérons surtout qu'El Shaarawy soit vraiment de retour et qu'il retrouve sa confiance. C'est le seul devant qui semble avoir le potentiel pour tout casser... avec Balo qui reste imprévisible.
Les croates m'ont impressionné hier soir! Après la blessure de Modric je pensais que leur tactique de possession de balle allait échouer, étant donné que quand il est là tous les ballons passent par lui, mais au contraire Rakitic a pris le relais, au final es italiens n'ont pas touché le ballon jusqu'à la 75e minute et le retour sur le terrain après les incidents.
Et ces supporters Croates je les comprends pas, les mecs sont incroyables, on entends que leurs chantes pendant 70 minutes alors qu'ils ne sont "que" 8.000, et ils gâchent tout en foutant la merde alors que leur équipe est entrain de manger l'Italie. Ils seraient entrain de prendre le bouillon je dis pas, mais là c'est vraiment débile et inutile. Par contre gagner le match sur tapis vert j'y crois moyen. On est en Italie c'est à la sécurité italienne de faire son boulot. Je vois pas comment aujourd'hui autant de fumigènes et fusées peuvent entrer aussi facilement dans un stade...
Pour ce qui est de l'arbitrage, j'ai trouvé l'arbitre totalement naif, il s'est fait avoir sur toutes les simulations italiennes, et il y en a eu un paquet! Ca doit soulager une équipe de savoir qu'à la moindre chute on récupère un coup franc, que ce soit en défense ou en attaque.
Message posté par Kit Fisteur
C'est super malins de la part des ultras croates de casser le rythme du match au moment ou leur équipe dominait, vraiment... c'est merveilleux d'être aussi con, ça a un côté pathétique.


Ce sont des ultras.
Message posté par sissa


Ce sont des ultras.


Plutôt des hooligans, ce qui n'a rien à voir. Les ultras aiment leur équipe, les hooligans se servent juste du foot comme un pretexte pour faire des conneries
Message posté par sissa


Ce sont des ultras.


Au mieux, tu es un ignorant qui, abreuvé par TF1, a développé un amalgame ultra=mal (assassin, mangeur d'enfant etc., les variantes sont possibles).
Au pire, tu te touches sur la nouvelle paire de pompe de Zlatan au Parc entouré de touristes japonais.

Dans les deux cas, rien de bien glorieux. Mettre autant de personnes dans le même sac, c'est d'une bêtise, même intellectuelle, bien plus stupide & dangereuse que de craquer un fumi dans un stade.
Message posté par nicolasl


Au mieux, tu es un ignorant qui, abreuvé par TF1, a développé un amalgame ultra=mal (assassin, mangeur d'enfant etc., les variantes sont possibles).
Au pire, tu te touches sur la nouvelle paire de pompe de Zlatan au Parc entouré de touristes japonais.

Dans les deux cas, rien de bien glorieux. Mettre autant de personnes dans le même sac, c'est d'une bêtise, même intellectuelle, bien plus stupide & dangereuse que de craquer un fumi dans un stade.


Oh non je sais donc juste qu'ils ne captent queudalle au foot.

Quand tu passes le match à chanter et à "mettre de l'ambiance", forcément tu risques de faire ton "bouquet final" au mauvais moment pour ton équipe... c'est ce qui arrive quand on ne regarde pas le terrain.
Note : 1
Message posté par PenoIndirect

Ces fumigènes étaient planqués dans les tribunes depuis un moment ,prêts à servir le moment voulu.


Nouveau rebondissement dans l'affaire "Gladio" des armées secrètes de l'OTAN.
Message posté par PenoIndirect


Ces fumigènes étaient planqués dans les tribunes depuis un moment ,prêts à servir le moment voulu.



Tu va loin quand meme .

Lors des matchs a domicile de la Croatie , il n'y a pas eu d'incidents du a des fumigènes , les fouteurs de merdes sont surement fichés et interdit de stade labas et la police fait correctement son taf .

Soit la police italienne a fouillé a la va vite soit les fumigènes ont été apportés par d'autres qui n'étaient pas dans la tribune Croate.

Putains d'abrutis ...
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par Re_David


Nouveau rebondissement dans l'affaire "Gladio" des armées secrètes de l'OTAN.



Rigole pas ,j'ai des preuves .
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par Re_David


Nouveau rebondissement dans l'affaire "Gladio" des armées secrètes de l'OTAN.



Rigole pas ,j'ai des preuves .
PenoIndirect Niveau : Loisir
Message posté par Re_David


Nouveau rebondissement dans l'affaire "Gladio" des armées secrètes de l'OTAN.



Rigole pas ,j'ai des preuves .
Message posté par sissa


Oh non je sais donc juste qu'ils ne captent queudalle au foot.

Quand tu passes le match à chanter et à "mettre de l'ambiance", forcément tu risques de faire ton "bouquet final" au mauvais moment pour ton équipe... c'est ce qui arrive quand on ne regarde pas le terrain.


Putain mais quelle arrogance.. Des mecs qui font des milliers de kilomètres pour suivre leur équipe sont forcément des abrutis dénués de toute passion footballistique parce qu'ils restent pas assis pendant le match ?
Message posté par PenoIndirect


Rigole pas ,j'ai des preuves .


wow, voilà le nouveau pasolini... pasolini prétendait savoir même s'il n'avait pas les preuves, toi tu prétends avoir les preuves alors que tu ne comprends rien.

penoindirect, tu es un bon toi. à quoi, je laisse à la posterité le soin de deviner
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 25