1. // CM 2018
  2. // Qualifs Europe
  3. // Italie-Espagne

L’Italie double face

Face à l’Espagne ce soir, la longue invincibilité de la Squadra Azzurra en éliminatoires est en péril. Voilà en effet dix ans qu’elle n’a plus perdu une seule rencontre de ce type. Parallèlement, son bilan en amicaux est catastrophique.

Modififié
3k 18
Sagnol brosse un centre sur la ligne des trois quarts ; Govou, en état de grâce ce soir-là, remporte le duel aérien face à Cannavaro, et sa tête piquée finit au fond des filets de Gigi Buffon. Nous sommes à la 54e minute de jeu d’un France-Italie, deuxième match des qualifications de l’Euro 2008. Les Bleus mènent maintenant 3-1, et le score ne changera pas. Cette « revanche de Berlin » est à ce jour la dernière défaite de la Nazionale lors d’un match de qualifications d’une compétition continentale ou mondiale. Seule l’Angleterre peut rivaliser avec une série en cours depuis sept ans, tandis que les autres nations se sont toutes inclinées au moins une fois ces quatre dernières années.

Andrea Belotti, du 9 avec du vieux

Objectif : dix poules gagnées consécutivement


51 matchs, 38 victoires et 13 matchs nuls. Quand il s’agit d’éliminatoires, l’Italie ne se met que très rarement en danger. La dernière fois, c’était justement lors des qualifs de l’Euro 2008. Un point en deux matchs. La France, l’Ukraine, l’Écosse. C’est au bout d’un héroïque match à Glasgow que les Azzurri ont décroché leur billet, une victoire à la 91e minute signée Panucci et une première place assurée dans un groupe très relevé. Voici aussi une décennie que la Squadra Azzurra n’avait pas connu une poule aussi délicate. L’Israël, c'est du solide, l’Espagne reste un monstre et l’Albanie peut désormais battre tout le monde. La deuxième place pourrait ne pas suffire pour se qualifier. Ça tombe bien, c’est un rang auquel l’Italie n’a plus terminé depuis vingt ans lorsque, devancée par l’Angleterre, elle fut contrainte de battre la Russie en barrages pour rejoindre la bande à Footix. C’est encore sa seule participation aux barrages. Suit un sans-faute avec neuf poules remportées. Les billets n’ont pas toujours été poinçonnés en avance, et de nombreux matchs ont été gagnés à l’arrache, mais la Nazionale est infaillible dans cette configuration. France, Irlande du Nord, Serbie, Tchéquie, Danemark, Arménie, Irlande et Croatie par deux fois, et Bulgarie par trois, sont les équipes ayant réussi à décrocher au mieux un nul. Une liste qui fait tout de même part de la qualité relativement basse des adversaires affrontés. D’ailleurs, dès que le plateau gagne en prestige...

Snober les amicaux sans penser aux conséquences


Plus le temps passe, plus les amicaux n’ont d’amicaux que leur nom, ce grâce à l’UEFA qui veut que les grandes nations s’affrontent tout le temps, un prélude à la Ligue des nations prévue pour 2018. Toujours lors de la dernière décennie, la Nazionale a disputé 48 « amichevoli » pour un bilan de 13 victoires, 18 nuls et pas moins de 17 revers. La moyenne de points virtuelle chute de 2,49 à 1,19. L’Afrique du Sud, le Portugal, la Belgique, l’Irlande du Nord, la Nouvelle-Zélande, la Suède, l’Espagne, la Pologne, Saint-Marin, les Pays-Bas, l’Albanie, l’Écosse et la Finlande sont les adversaires battus. D’aucuns diront que l’Italie se tamponne des matchs sans enjeux, et c’est vrai qu’elle ne peut s’empêcher de conserver cet esprit dilettante. Or, c’est là que le bât blesse, puisqu’elle sous-estime les répercussions. La FIFA continue de miser sur son classement Coca-Cola pour définir les têtes de série pour la Coupe du monde et ses éliminatoires. Qu’on l'aime ou pas, ce ranking prend en compte les matchs amicaux dans ses critères. Ainsi, si la Squadra Azzurra s’est retrouvée dans le groupe de la mort du Mondial 2014, ce n’est pas seulement à cause de la fameuse entourloupe qui l’a envoyé dans le chapeau tiers-mondiste. Idem pour le tirage au sort des éliminatoires de l’édition 2018, seulement 17e le 25 juillet 2015, elle n'était donc pas tête de série.

Saloperie d’amicaux à la con ? Pour ceux qui sont convaincus qu’il ne faudrait prendre en compte que les rencontres officielles, voici l'ultime statistique qui complète la dernière décennie des Azzurri. Celle concernant les phases finales, pas moins de 7 : 3 Euros, 2 Mondiaux, mais aussi 2 Coupes des confédérations. Bilan des courses ? Dans le positif grâce au dernier Euro, puisque de 10 victoires, 10 nuls et 9 défaites. En fait, depuis son sacre de 2006, l'Italie, c'est moins d’un match sur deux gagné en moyenne, mais elle ne raterait pour rien au monde les grandes kermesses estivales. Rendez-vous en Russie.



Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Totti Chianti Niveau : CFA
Forza Italia quand même.

(aucun lien avec la politique)
Au-delà du cas de la Squaddra, j'aurais envie de revenir sur les débats entamés hier au sujet du format de la Coupe du Monde.

Après avoir défendu le système actuel, je voudrais émettre une réserve : la disparition, depuis 2002, du principe de "qualification d'office" du tenant du titre. Dans une logique symbolique de "passage de flambeau", il me semble important que le détenteur du trophée le remette lui-même en jeu (d'où l'iée, également, de lui offrir le match d'ouverture).

Il me paraît aussi crucial de lui attribuer d'office un statut de tête de série (même si dans les faits, le tenant a toujours bénéficié de ce statut, ce n'est pas une règle écrite).

D'où mon second point : la désignation des têtes de série. Le classement FIFA ne me semble pas une base terrible, ou du moins, pas une base suffisante. Je proposerais donc d'avoir comme têtes de séries :
- le pays organisateur ==> ça fait 1
- le tenant du titre ==> ça fait 2
- les pays ayant atteints les demies finales du précédent tournoi ==> ça fait 5 s'ils se sont tous qualifiés, et on reste à deux dans le cas (hautement improbable) où aucun ne parvienne à passer les éliminatoires (sauf le tenant, qualifié d'office)

Il reste donc entre 3 et 6 places à pourvoir.
L'élément forme du moment ne pouvant être occulté, je propose de donner les places restantes aux sélections ayant le mieux figuré lors de la Coupe des Confédérations, qui a lieu un an avant le Mondial et dans le même pays.
- Cela ajouterait un enjeu sportif supplémentaire à cette compétition qui n'a souvent valeur que de répétition générale pour l'organisateur (et de repérages pour les autres participants)
- Cela permettrait de représenter les différents continents, la Coupe des Confs étant la compétition la plus ouverte et variée au niveau des participants

Dans l'hypothèse où les huit places de têtes de série n'auraient pas été pourvues de cette manière (pour cause de non-qualification, ou bien parce que certaines équipes remplissent plusieurs critères, par ex : demi-finaliste sortant ET pays organisateur ET vainqueur de la Coupe des Confédérations à la fois) , le classement FIFA viendrait fournir la "variable d'ajustement" pour désigner les têtes de série restantes.

A titre d'exemple, pour le Mondial 2014
Les têtes de séries qu'on a eu : Brésil (organisateur), Espagne, Allemagne, Argentine, Colombie, Belgique, Uruguay, Suisse (sur la base du classement FIFA)
Celles qu'on aurait eu avec mon système :
Brésil (organisateur)
Espagne (tenant du titre)
Pays-Bas, Allemagne, Uruguay (demi-finalistes de l'édition précédente)
Italie (demi-finaliste de la Coupe des Confédérations 2013)
Argentine, Colombie (sélections les mieux placées au classement FIFA au moment du tirage au sort)

Bon, après, tout ceci ne changera pas la face du monde, hein...
Patxikudelatxams Niveau : District
Une "victoire héroïque" à Glasgow??!! Un p***** de scandale oui!!!
Touchez en deux mots aux scottish, ils vous expliqueront le reste...


https://www.youtube.com/watch?v=rQVpYvP4toc
Et avant ça (si mes souvenirs sont bons), on refuse un but totalement valable à l'Italie pour hors-jeu et on valide un but hors-jeu pour l'Ecosse...Disons que les erreurs d'arbitrage se sont annulées.
Marrant de voir Chiellini dans cette action tout de même.
Message posté par Patxikudelatxams
Une "victoire héroïque" à Glasgow??!! Un p***** de scandale oui!!!
Touchez en deux mots aux scottish, ils vous expliqueront le reste...


https://www.youtube.com/watch?v=rQVpYvP4toc


Voilà l'exemple-type d'une information tronquée, involontairement j'espère, apte à véhiculer une fausse image des évènements. Tu te focalises sur le coup-franc octroyé à l'Italie pour une "faute" sur Chiellini et sous-entends donc que la victoire azzurra fut essentiellement due à une mauvaise interprétation arbitrale. Si je t'accorde que cette phase de jeu prête, pour le moins à discussion, j'aimerais signaler, à toi et aussi à tous ceux qui n'ont pas vu cette rencontre que l' Italie mena virtuellement 0-2, grâce à un but de Di Natale mais cette réalisation fut injustement annulée pour un hors-jeu inexistant. Par contre, l'égalisation de l'Eccose fut validée, malgré une flagrante position de hors-jeu du buteur...
Donc, je me permets de te demander qui fut réellement "avantagé" par le corps arbitral ce jour-là.

https://www.youtube.com/watch?v=bDU_7krSKUY
Message posté par TheBunk
Et avant ça (si mes souvenirs sont bons), on refuse un but totalement valable à l'Italie pour hors-jeu et on valide un but hors-jeu pour l'Ecosse...Disons que les erreurs d'arbitrage se sont annulées.
Marrant de voir Chiellini dans cette action tout de même.


Tu m'as devancé et je n'avais pas noté ton intervention.
Message posté par europa
Voilà l'exemple-type d'une information tronquée, involontairement j'espère, apte à véhiculer une fausse image des évènements. Tu te focalises sur le coup-franc octroyé à l'Italie pour une "faute" sur Chiellini et sous-entends donc que la victoire azzurra fut essentiellement due à une mauvaise interprétation arbitrale. Si je t'accorde que cette phase de jeu prête, pour le moins à discussion, j'aimerais signaler, à toi et aussi à tous ceux qui n'ont pas vu cette rencontre que l' Italie mena virtuellement 0-2, grâce à un but de Di Natale mais cette réalisation fut injustement annulée pour un hors-jeu inexistant. Par contre, l'égalisation de l'Eccose fut validée, malgré une flagrante position de hors-jeu du buteur...
Donc, je me permets de te demander qui fut réellement "avantagé" par le corps arbitral ce jour-là.

https://www.youtube.com/watch?v=bDU_7krSKUY


...de l'Ecosse...
MacchiaGobbo Niveau : CFA2
Message posté par Patxikudelatxams
Une "victoire héroïque" à Glasgow??!! Un p***** de scandale oui!!!
Touchez en deux mots aux scottish, ils vous expliqueront le reste...


https://www.youtube.com/watch?v=rQVpYvP4toc


Tu as vus le match ?
Si t'appelle cela un scandale alors mon grand on va un peu revoir la qualifie de la france pour 2010...

Vous m'avez tous devancer mais je supporte pas cette mauvaise fois dans certains com.
Patxikudelatxams Niveau : District
De la "désinformation"... c'est bien la première fois que j'en fais tiens!
Un but écossais entaché d'un hors jeu "flagrant", soit. Si pour toi 8cm c'est flagrant soit...
On pourrait aussi parler d'un péno non sifflé pour l'Ecosse et d'une possible main de Di Natale sur son but refusé, mais bon, on va pas se refaire les 90'.

Par contre, ce coup franc à la 90ième... On peut même plus parler d'erreur d'arbitrage à ce niveau là, c'est du pur scandale!
du pur scandale ouin ouin ouin les italiens. En 2010 se qualifier avec une main c'est encore moins glorieux qu'in coup-franc incertain d'être converti en but. Arrête de nous gaver et refait l'histoire du football si cela t'amuse , les premières erreurs arbitrales ont lieu à la coupe du monde 1930
Pragmatique Niveau : CFA2
Une rencontre internationale officielle un jeudi soir telle une séance d'entraînement classique.Le football, c'était mieux avant.
Pragmatique Niveau : CFA2
Et encore, une séance de U18 le soir, à la sortie du lycée.Les professionnels eux, c'est 14 heures au plus tard.
Pragmatique Niveau : CFA2
l'Italie va perdre à domicile.Ils se qualifieront en tant que barragiste, mais je sens que Venturi va sauter avant la fin des qualifications.
Super-Pippo Niveau : CFA
Sauf qu'il me semble que l'Italie était qualifiée à 1-1 et que la France sautait non ?
Message posté par Patxikudelatxams
Une "victoire héroïque" à Glasgow??!! Un p***** de scandale oui!!!
Touchez en deux mots aux scottish, ils vous expliqueront le reste...


https://www.youtube.com/watch?v=rQVpYvP4toc


Tu veux voir une belle simulation ?

France-Espagne 2006 en CDM.

L'action qui amène le but du 2-1 pour la France.

https://www.youtube.com/watch?v=jyqQzRd89RA

Bizarrement, cette faute est grandement méconnue de la part du public Français, les médias Français s'étant bien gardé d'en parler.

Et le plus drôle, c'est quand tu entends le cliché " les ITaliens ce sont des simulateurs)...
Message posté par Patxikudelatxams
De la "désinformation"... c'est bien la première fois que j'en fais tiens!
Un but écossais entaché d'un hors jeu "flagrant", soit. Si pour toi 8cm c'est flagrant soit...
On pourrait aussi parler d'un péno non sifflé pour l'Ecosse et d'une possible main de Di Natale sur son but refusé, mais bon, on va pas se refaire les 90'.

Par contre, ce coup franc à la 90ième... On peut même plus parler d'erreur d'arbitrage à ce niveau là, c'est du pur scandale!


Afin que tu puisses garder un peu de dignité et de crédibilité, il serait bon de ne pas tirer trop fort sur l'élastique.
Donc, si je résume bien ta pensée; l'obtention, à tort, d'un coup-franc latéral est plus grave que priver cette équipe d'un but valable en sa faveur et accorder un but non-valable à son adversaire...
Je suis favorable à toute discussion et ai toujours respecté les valeurs et les opinions de mes interlocuteurs mais comment poursuivre un débat lorsque l'argumentation principale de l'opposant se résume à de la mauvaise foi?
Je vois que mes élucubrations vous ont passionnés !
Patxikudelatxams Niveau : District
Message posté par europa
Afin que tu puisses garder un peu de dignité et de crédibilité, il serait bon de ne pas tirer trop fort sur l'élastique.
Donc, si je résume bien ta pensée; l'obtention, à tort, d'un coup-franc latéral est plus grave que priver cette équipe d'un but valable en sa faveur et accorder un but non-valable à son adversaire...
Je suis favorable à toute discussion et ai toujours respecté les valeurs et les opinions de mes interlocuteurs mais comment poursuivre un débat lorsque l'argumentation principale de l'opposant se résume à de la mauvaise foi?


Ne t'inquiète pas pour ma dignité, j'en fais mon affaire. Toi, tu peux garder ta grandiloquence pour toi puisque tu respectes "les valeurs" de tes interlocuteurs!

Je fais simplement un distinguo important entre ce qui est une erreur d'arbitrage, et qui arrive à tous les arbitres du monde, et une faute délibérée d'arbitrage. Comment un arbitre professionnel international, peut il raisonnablement siffler une faute sur Chiellini sur cette action...?
Et c'est toi qui parle encore de mauvaise foi?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Les malheurs de Glen
3k 18