1. //
  2. //
  3. // Éliminatoires
  4. //

L'Italie bien au rendez-vous

Sans trembler le moins du monde, l'Italie a validé sa qualification pour l'Euro ce week-end en Azerbaïdjan. Une bonne habitude pour la Nazionale qui n'a plus perdu le moindre match éliminatoire depuis plus de neuf ans. Suffisant pour être considérée comme un favori dans huit mois ? Sans doute pas, et ça arrange la Squadra Azzurra.

11 29
6 septembre 2006. 59 jours à peine après la finale du Mondial en Allemagne, la France et l'Italie se retrouvent déjà. Au stade de France pour le deuxième match des éliminatoires de l'Euro 2008. Domenech reconduit pour l'occasion 9 des 11 finalistes de Berlin, Barthez ayant cédé sa place à Coupet et Govou remplaçant numériquement le frais retraité Zidane. En face, Donadoni, qui a succédé à Lippi, doit faire avec un groupe fortement remanié et un effectif à court de forme, puisque la Serie A n'a pas encore repris. Résultat, la France poussée par l'esprit de revanche ne fait qu'une bouchée de la Squadra Azzurra. Il ne faut que 68 secondes à Govou - titulaire surprise - pour ouvrir le score sur une jolie volée. Henry double, lui, la mise dès la 16e minute. La réduction du score de Gilardino n'est qu'anecdotique, d'autant plus que Govou signera son doublé pour enterrer la victoire de prestige des Bleus. Côté italien, la défaite ne laissera pas trop de traces, puisque la Nazionale enchaînera derrière 9 victoires et 1 nul (0-0 contre la France à Milan, ndlr) pour tranquillement se qualifier en tête du groupe. Surtout, cette défaite reste la dernière en date de l'Italie lors d'une phase éliminatoire.

Youtube

La passe de 50 dans le viseur contre la Norvège


Effectivement, depuis ce revers sur la pelouse du stade de France, l'Italie a enchaîné 49 matchs éliminatoires sans la moindre défaite (36 victoires, 13 nuls). Un record évidemment. D'abord avec Roberto Donadoni donc. Puis avec Marcello Lippi (7 victoires, 3 nuls lors des qualifications pour le Mondial 2010), Cesare Prandelli (8 victoires, 2 nuls pour l'Euro 2012 et 6 victoires, 4 nuls pour le Mondial 2014) et enfin Antonio Conte (6 victoires, 3 nuls pour l'instant). Ce qui laissera ainsi l'occasion à la Squadra Azzurra de viser la passe de 50 matchs éliminatoires sans défaite face à la Norvège ce mardi à Rome. Une jolie performance qui mérite d'être saluée. Car même si les adversaires rencontrés lors des qualifs ne sont pas tous des foudres de guerre, rester plus de 9 ans invaincu en qualification représente un sacré exploit. Un exploit encore plus frappant lorsqu'il est comparé au bilan en amical de la Squadra Azzurra sur la même période : seulement 12 victoires pour 17 matchs nuls et 15 défaites. Autant dire que les Azzurri n'ont pas franchement tendance à se stresser pour les amicaux.

La confusion de Conte


Ce qui a toutefois une incidence sur le classement FIFA puisque l'Italie n'y pointe aujourd'hui qu'à la 17e place. Une position qui agace Antonio Conte : « La Croatie est devant nous (au classement FIFA) alors qu'elle n'est que troisième du groupe. Il y a des mécanismes que j'ai du mal à comprendre » , s'est ainsi emporté le natif de Lecce après le match contre l'Azerbaïdjan. « C'est absurde que l'Argentine soit première sans avoir rien gagné. Nous avons perdu un amical en juin contre le Portugal, quand tout le monde était déjà en vacances et nous pouvons payer cher cette défaite » , a-t-il ajouté en se méprenant. Car les têtes de série pour l'Euro n'ont aucun rapport avec le classement FIFA. Effectivement, seul compte le classement UEFA (pour les nations) basé sur les résultats en match officiel depuis les qualifications pour l'Euro 2012. Ainsi la France (pays organisateur), l'Espagne (tenante du titre), l'Allemagne, l'Angleterre et le Portugal sont assurés d'être parmi les 6 têtes de série. Reste donc une place à prendre entre l'Italie, les Pays-Bas et la Belgique. Une place qui reviendrait à la Nazionale si elle bat la Norvège, et que dans le même temps la Belgique ne bat pas l'Israël et que les Pays-Bas ne se qualifient pas pour l'Euro. Compliqué.

Plutôt outsider que favori


Ainsi il y a de fortes chances que l'Italie ne soit pas tête de série lors du tirage au sort programmé le 12 décembre prochain à Paris. Ce qui irait de paire avec le statut de la Nazionale qui fait plus figure d'outsider pour l'Euro que de véritable favori. Ça tombe bien, c'est le rôle qui lui convient le mieux. La Squadra Azzurra se révélant historiquement meilleure lorsque l'on n'attend rien d'elle. En atteste par exemple le dernier Euro où pas grand monde n'imaginait la troupe de Prandelli se frayer un chemin jusqu'en finale. Ça ne sera pas franchement différent cette fois, et ce n'est pas Antonio Conte qui s'en offusquera : « Il faut toujours être ambitieux. Avec du travail et nos qualités, on peut rivaliser avec tout le monde. Nous ne serons pas favoris, mais j'espère, ou plutôt je compte, pouvoir travailler à la fin du championnat pour créer une petite machine de guerre. Je veux rendre les Italiens fiers de nous à l'Euro. » Attention, après une Coupe du monde catastrophique, l'Italie compte bien se rattraper à l'Euro… comme en 2012. Le rendez-vous est pris.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Perso, cette équipe d'Italie est la plus faible que j'ai vu depuis que je regarde le foot.
Dans les glorieux anciens, seul Gigi reste vraiment au niveau, et, dans la génération qui doit prendre le relais, seul Verratti est un vrai crack (et peut-être Darmian ?).
Alors oui, c'est l'Italie, l'équipe dont il faut le plus se méfier au monde parce qu'elle n'est jamais meilleure que quand on la sous-estime et qu'on la donne pour morte, mais là, pour le coup, je pense pas qu'elle puisse continuer comme ça.

Mine de rien, ça fait 2 CDM catastrophiques à la chaîne pour l'Italie et la série de victoires actuelles (en galérant mais avec le résultat, donc dans le pur style historique de l'équipe) est fort probablement l'arbre qui cache la forêt.
Note : 1
J'ai regardé les 3 derniers matches : vraiment horrible notamment un 1-0 contre Malte avec beaucoup de chance à Firenze par exemple, 1-0 c/ la Bulgarie avec des décisions arbitrales favorables...Cette équipe ne respire plus le football depuis bien longtemps.

J'espère de tout cœur qu'elle sera sortie au premier tour par l'Islande et la Pologne groupe 2.
En 2012, la Nazionale était franchement balèze, n'en déplaise aux parieurs.

Je me souviens du premier match face à l'Espagne. C'était du très-très haut niveau (des deux cotés) et retrouver ces deux équipes en finale était tout sauf surprenant.

Idem cette année?

Pour moi ce sont encore les deux favoris (et mes deux chouchous, ceci expliquant cela).
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 2
Note : 1
Message posté par lindo
J'ai regardé les 3 derniers matches : vraiment horrible notamment un 1-0 contre Malte avec beaucoup de chance à Firenze par exemple, 1-0 c/ la Bulgarie avec des décisions arbitrales favorables...Cette équipe ne respire plus le football depuis bien longtemps.

J'espère de tout cœur qu'elle sera sortie au premier tour par l'Islande et la Pologne groupe 2.


Faudra nous expliquer ce que "respirer le football" veut dire deja. Ensuite ce que t'entends par "depuis bien longtemps" vu qu'on parle d'une selection finaliste des Euro 2012 et 2000, championne du monde 2006, et vice-championne du monde en 1994.
Message posté par mario
En 2012, la Nazionale était franchement balèze, n'en déplaise aux parieurs.

Je me souviens du premier match face à l'Espagne. C'était du très-très haut niveau (des deux cotés) et retrouver ces deux équipes en finale était tout sauf surprenant.

Idem cette année?

Pour moi ce sont encore les deux favoris (et mes deux chouchous, ceci expliquant cela).


Hmm...l'Allemagne peut-etre ?
Putain ces gueules de fossile.
L'Allemagne ne bat plus l'Italie ou l'Espagne (en compèt') depuis des lustres.

Bon, je sais que ça ne veut rien dire et que tout peut changer en un match.

Mais ... je m'accroche à cette statistique.

Il y a aussi les autres, bien sûr (France, Belgique, Angleterre, Portugal, etc...). En fait, il y aura tout le monde sauf peut-être les hollandais.
Il y aura peut-être une finale latine France / Portugal ou France / Espagne.

Qui se rappelle de cette rafraîchissante équipe portugaise de 1984 avec João Pinto, Jaime Pacheco, Chalana, Diamentino ou Jordão ?
Note : 1
Message posté par Polo11
Perso, cette équipe d'Italie est la plus faible que j'ai vu depuis que je regarde le foot.
Dans les glorieux anciens, seul Gigi reste vraiment au niveau, et, dans la génération qui doit prendre le relais, seul Verratti est un vrai crack (et peut-être Darmian ?).
Alors oui, c'est l'Italie, l'équipe dont il faut le plus se méfier au monde parce qu'elle n'est jamais meilleure que quand on la sous-estime et qu'on la donne pour morte, mais là, pour le coup, je pense pas qu'elle puisse continuer comme ça.

Mine de rien, ça fait 2 CDM catastrophiques à la chaîne pour l'Italie et la série de victoires actuelles (en galérant mais avec le résultat, donc dans le pur style historique de l'équipe) est fort probablement l'arbre qui cache la forêt.


t'as pas du regarder tous les matchs ou suivre tous les joueurs. Si elle parait faible, elle a de sacrés qualités dans tous les secteurs de jeu.
Message posté par DarkPass'


Hmm...l'Allemagne peut-etre ?


Je sais pas pourquoi mais l'allemagne fait pas trop peur aux italiens et du coup ils ont tendance a l'oublier... ;-p
La stratégie de l'Italie c'est de ne jamais montrer son jeu. C'est de paraître modeste, de sembler faible. Pour mieux surprendre l'adversaire. L'Allemagne tombe dans le piège à tous les coups.

C'est une stratégie économique dans le sens où il n'y a pas déperdition d'énergie inutile. C'est également la stratégie du caméléon. On se fond dans le décor, on s'adapte à la couleur de l'adversaire.

C'est pourquoi l'Italie fait rarement parti des favoris et qu'elle surprend souvent quand elle gagne. On ne l'attend presque jamais.
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 1
L Italie sera au rendez-vous cet été, on la voit beaucoup plus faible qu elle ne l est en réalité. Contrairement à beaucoup d équipes nationales, l Italie a une vraie défense de très haut niveau et je vois pas quelle autre équipe peut se vanter d avoir autant de grands défenseurs... Au milieu de terrain on oublie bien souvent que l Italie a des supers joueurs également. Verratti, Marchisio, De Rossi, Pirlo, Motta, Bonaventura, je vois peu d équipes avec autant de qualités au milieu ( l Espagne et l Allemagne c est tout). Quant à l attaque, on dira ce qu on veut mais sur les ailes l Italie a des ailiers de qualité à ne plus savoir qu en faire... Reste l attaquant de pointe qui est le seul secteur faible italien. Toutefois Pellé fait du bon travail, Eder aussi et j ai bon espoir de revoir Rossi et balotelli à un bon niveau.
Je ne comprends pas trop ces commentaires pessimistes et dédaigneux sur cette Squadra. Certes ce n'est pas l'équipe la plus complète et belle à voir jouer de ces dernières années, mais l'effectif reste très jeune et intéressant.

Aux cages un Buffon qu'on ne présente plus, en défense des noms qui ont fait leur preuve avec Chiellini, Bonucci, Barzagli. En latéraux Darmian et De Sciglio, au milieu Verratti, Marchisio et un De Rossi toujours satisfaisant avec l'Italie. En attaque des joueurs talentueux comme Insigne, Candreva...

Je ne cite pas le couteau suisse Florenzi qui est largement sous-côté, ou encore des joueurs comme El Shaarawy, G.Rossi et Balotelli pour qui cette saison peut être celle de la renaissance.

Je vois de la jeunesse, du talent et de l'envie sur toutes les lignes. Surtout, avec les joueurs dont disposent Conte, l'Ialie sera la seule nation à pouvoir muer tactiquement selon l'adversaire et la tournure du match : 4-3-3, 4-2-3-1, 4-3-1-2, 3-5-2...

Par exemple, avoir la possibilité d'aligner un trio défensif Barzagli, Bonucci, Chiellini pour tenir un score, aucune autre nation ne peut le faire.

A mon sens l'Italie est encore derrière l'Allemagne et l'Espagne par exemple, mais reste en embuscade derrière avec la Belgique. Les effectifs de la France, de l'Angleterre, des Pays-Bas et du Portugal sont moins homogènes et la souplesse tactique de ces sélections sont proches du néant...

En somme je pense pas qu'il y ait de réelle raison de descendre cette sélection, les joueurs italiens n'ont jamais été transcendés par des matchs de qualif', en se contentant bien souvent du minimum syndical et de ne pas perdre, cet article le démontre bien d'ailleurs.
Message posté par maxlojuventino
L Italie sera au rendez-vous cet été, on la voit beaucoup plus faible qu elle ne l est en réalité. Contrairement à beaucoup d équipes nationales, l Italie a une vraie défense de très haut niveau et je vois pas quelle autre équipe peut se vanter d avoir autant de grands défenseurs... Au milieu de terrain on oublie bien souvent que l Italie a des supers joueurs également. Verratti, Marchisio, De Rossi, Pirlo, Motta, Bonaventura, je vois peu d équipes avec autant de qualités au milieu ( l Espagne et l Allemagne c est tout). Quant à l attaque, on dira ce qu on veut mais sur les ailes l Italie a des ailiers de qualité à ne plus savoir qu en faire... Reste l attaquant de pointe qui est le seul secteur faible italien. Toutefois Pellé fait du bon travail, Eder aussi et j ai bon espoir de revoir Rossi et balotelli à un bon niveau.


Transmission de pensée... désolé pour mon post qui est grosso modo le même que le tien ! :)
MacchiaGobbo Niveau : CFA2
Message posté par Polo11
Perso, cette équipe d'Italie est la plus faible que j'ai vu depuis que je regarde le foot.
Dans les glorieux anciens, seul Gigi reste vraiment au niveau, et, dans la génération qui doit prendre le relais, seul Verratti est un vrai crack (et peut-être Darmian ?).
Alors oui, c'est l'Italie, l'équipe dont il faut le plus se méfier au monde parce qu'elle n'est jamais meilleure que quand on la sous-estime et qu'on la donne pour morte, mais là, pour le coup, je pense pas qu'elle puisse continuer comme ça.

Mine de rien, ça fait 2 CDM catastrophiques à la chaîne pour l'Italie et la série de victoires actuelles (en galérant mais avec le résultat, donc dans le pur style historique de l'équipe) est fort probablement l'arbre qui cache la forêt.


Un peu de mauvaise foi mélanger a de la rancune.. ,

et donc pour toi l'italie a une stratégie historique qui se transmet de génération en génération, qui est de jouer comme des chêvres et d'attendre des miracles...

Tu sais quoi si tu soutient cette thèse, tu doit être sacrément déçu de 2006 (euhh le vrai match celui qui compte)
MacchiaGobbo Niveau : CFA2
Message posté par Polo11
Perso, cette équipe d'Italie est la plus faible que j'ai vu depuis que je regarde le foot.
Dans les glorieux anciens, seul Gigi reste vraiment au niveau, et, dans la génération qui doit prendre le relais, seul Verratti est un vrai crack (et peut-être Darmian ?).
Alors oui, c'est l'Italie, l'équipe dont il faut le plus se méfier au monde parce qu'elle n'est jamais meilleure que quand on la sous-estime et qu'on la donne pour morte, mais là, pour le coup, je pense pas qu'elle puisse continuer comme ça.

Mine de rien, ça fait 2 CDM catastrophiques à la chaîne pour l'Italie et la série de victoires actuelles (en galérant mais avec le résultat, donc dans le pur style historique de l'équipe) est fort probablement l'arbre qui cache la forêt.


Un peu de mauvaise foi mélanger a de la rancune.. ,

et donc pour toi l'italie a une stratégie historique qui se transmet de génération en génération, qui est de jouer comme des chêvres et d'attendre des miracles...

Tu sais quoi si tu soutient cette thèse, tu doit être sacrément déçu de 2006 (euhh le vrai match celui qui compte)
Message posté par MacchiaGobbo


Un peu de mauvaise foi mélanger a de la rancune.. ,

et donc pour toi l'italie a une stratégie historique qui se transmet de génération en génération, qui est de jouer comme des chêvres et d'attendre des miracles...

Tu sais quoi si tu soutient cette thèse, tu doit être sacrément déçu de 2006 (euhh le vrai match celui qui compte)


Franchement, je t'aurais bien répondu, mais entre le fait que tu sois incapable de comprendre mon message, d'argumenter un tant sois peu et, qu'en plus, tu ne dépasses pas le niveau grammatical d'un CM2, je vais pas le faire.

http://bescherelle.com/
Laisse tomber Polo, t'as toujours une bande de ritalo-maniaques pour venir se palucher sur la Squaddra. Il faut vous rendre à l'évidence : vous êtes devenus une petite nation du "Calcio" et vous sortirez en poule ou au mieux en 1/8e à l'Euro 2016.
Caius Germanicus Niveau : Loisir
Les gars je vous rejoins sur le fait que la nazionale est sous cotée mais il faut dire qu'elle a de grosses faiblesses. Elle en a à mon avis 4:
-Le fait que, pour Conte, De Sciglio soit titulaire
-Le fait que, pour Conte, El Shaarawy soit titulaire
-Le fait que, pour Conte, Parolo/Bertolacci soient titulaire, ce sachant que les 3 joueurs cités sont soit moyens (pour Parolo) soit médiocre (pour El Shaarawy et DS), et qu'il y a à leur poste des joueurs bien meilleurs
-Le fait que Pelé soit titulaire, alors qu'il est franchement pas un grand 9 (très bon dans le pivot, mais à part ça on est loin d'un Lewandowski ou autre); et encore, il semble être la meilleure solution à ce poste.

Par contre, lindo, tu peux reprocher à certains d'être trop optimistes mais ne tombe pas dans la caricature. Parce que bon, dire que l'Italie ne passera pas les 1/8èmes (outre le fait que c'est de la fiction totale, voir de l'analyse de comptoir de PMU), ça revient à dire qu'il y a 15 équipes a priori meilleures qu'elle. Or, hormis l'Espagne, l'Allemagne et peut être la Belgique, c'est très loin d'être le cas. Donc bon, merci mais niveau analyse merdique, on est complet ici. Repasse une autre fois.

Puis je dois dire que je rejoins Polo: historiquement parlant, cette nazionale est faible. Puis, ce qu'on voit dans le jeu est très loin d'être enthousiasmant.
Maintenant, je rejoins mes collègues "italistes", la squadra est une équipe imprévisible.
Mon but ici n'est pas de chier sur le Calcio ou l'équipe nationale.

Je pense juste qu'aujourd'hui, l'Italie présente une équipe très faible par rapport aux équipes qu'on a pu voir ces 20-30 dernières années qui étaient quasiment toutes extrêmement bien armées pour jouer les premiers rôles.

Le vivier de jeunes joueurs très forts, jouant les premiers rôles n'est plus ce qu'il était et l'Italie en souffre aujourd'hui. Après, ça peut changer demain, mais ce que je vois auourd'hui du football italien ne me fait pas penser en ce sens. Bon, après, pour des cadors comme Macchatruc, c'est certains que ça fait pas beaucoup d'informations intelligibles, d'où le "lol égri vazy t 1 frustrer toa mdr tu konpran ri1"
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
11 29