1. //
  2. // 3e journée

L'Italie à la peine, Tottenham encore accroché

Difficile vainqueur du Partizan Belgrade, l’Inter Milan sauve l’honneur de la Botte, tandis que la Lazio n’a pu faire mieux qu’un nul et que Naples et l’Udinese sont battus. Soirée compliquée aussi pour Tottenham et Hugo Lloris, titulaire dans les buts.

Modififié
0 14
Groupe A

Liverpool/Anzhi Makhatchkala 1-0 ; Young Boys de Berne/Udinese 3-1

Alors que l’un des chocs de cette soirée a vu Liverpool s’imposer d’un but face au Eto’o FC, les Young Boys de Berne ont surpris l’Udinese, avec Di Natale sur le banc. Les trois buts suisses sont signés de leur attaquant argentin Raúl Bobadilla, actuellement en bonne forme. Du coup, l’indécision règne encore à mi-parcours dans ce groupe A : 3 points seulement séparent le leader, Liverpool, du dernier, Berne.

Groupe B

Atlético Madrid/Académica Coimbra 2-1 ; Hapoël Tel-Aviv/Viktoria Plzeň 1-2

Sans Falcao, l’Atlético s’impose d’une petite marge à domicile face aux Portugais de Coimbra grâce à des buts signés Diego Costa et surtout Belözoglu, d’un remarquable coup franc direct. La réduction du score en fin de match de Salim Cissé n’a rien changé. Les Madrilènes sont la seule équipe avec Lyon à avoir faire le plein jusqu’à présent : 3 matchs, 3 victoires. Bonne opération pour Plzeň dans l’autre rencontre, les Tchèques revenant de leur déplacement en Israël avec les trois points de la victoire. L’actuelle 2e place du groupe est pour eux, avec une bonne avance sur l’Hapoël Tel Aviv et Coimbra.

Groupe C

Borussia Mönchengladbach/Marseille 2-0 ; AEL Limassol/Fenerbahçe 0-1

Battu en Allemagne par Mönchengladbach, Marseille voit s’envoler en tête du groupe C Fenerbahçe, reparti vainqueur 1-0 de son déplacement à Limassol. But signé Egemen Korkmaz sur une passe de Cristian Baroni le Brésilien. Au classement, ça nous donne donc Fener premier avec 7 points, Marseille et M’Gladbach derrière à 3 unités et Limassol dernier avec 1 seul point. Rien n’est encore fait, donc.

Groupe D

Newcastle/Club Bruges 1-0 ; Maritimo/Bordeaux 1-1

Tandis que Bordeaux revenait de son déplacement sur l’île de Madère avec un partage des points, Newcastle a profité de sa soirée à St James’ Park pour en prendre trois et conforter sa place en tête de classement. Les Anglais se sont contentés du minimum face à Bruges, avec un seul but signé de l’ancien Bordelais Gabriel Obertan, qui a profité de la grosse percée plein axe de Sammy Ameobi. Du bel ouvrage.

Groupe E

Steaua Bucarest/Molde 2-0 ; Stuttgart/Copenhague 0-0

On vous l’accorde : un match Steaua Bucarest/Molde, ça ne donne pas envie. Ce fut pourtant le théâtre du but de la soirée, signé du Roumain Vlad Chiriches d’une très inspirée et parfaitement exécutée bicyclette. Le deuxième but de Rusescu est certes plus anecdotique, mais il permet au Steaua d’assurer cette importante victoire face à Molde et de confirmer sa place de leader. De son côté, Stuttgart ne décolle pas, avec un maigre deuxième point glané à domicile face à Copenhague. Les Allemands restent derniers du groupe.

Groupe F

PSV Eindhoven/AIK 1-1 ; Dnipropetrovsk/Naples 3-1

Plus ça va et plus ce club de Dnipropetrovsk apparaît comme un outsider sérieux dans cette compétition. Costaud dans le championnat ukrainien, le Dniepr l’est aussi en Coupe d’Europe, avec cette belle victoire 3-1 décrochée face à un adversaire du calibre de Naples. Dépassés dans l’engagement, les Italiens ont sombré, étaient même devancés de trois buts avant la réduction du score de Cavani sur pénalty. Dans l’autre match, mauvais opération pour le PSV, d’ordinaire si prolifique, qui n’a cette fois pas pu faire mieux qu’un petit 1-1 à domicile face à l’AIK, avec un nouveau but signé Jeremain Lens.

Groupe G

Videoton/Bâle 2-1 ; Genk/Sporting Portugal 2-1

Le FC Bâle est bien mal en point en cette saison 2012-2013. Largement distancés en championnat, battus à Lucerne le week-end dernier, Marco Streller et les siens ont vécu une nouvelle désillusion ce soir, avec cette défaite en terre hongroise. La faute surtout à une défense trop friable. Du coup, la qualification commence à être bien compromise. Le Sporting aussi va avoir du mal à se remettre de sa défaite à Genk. Les Portugais avaient pourtant ouvert le score, mais les Belges par deux fois sur corner ont su profiter d’erreurs de marquage pour renverser la tendance. Genk et Videoton ont fait le break.

Groupe H

Rubin Kazan/Neftchi Bakou 1-0 ; Inter Milan/Partizan Belgrade 1-0

De journée en journée, la hiérarchie s’affirme dans ce groupe H, avec Kazan et l’Inter bien partis pour se qualifier. Les deux clubs ont 7 points, les deux autres seulement 1 chacun. À trois journées du terme de cette phase de poules, à moins d’un improbable renversement de situation… Ne pas croire néanmoins que c’est facile pour les deux leaders, qui ont chacun de leur côté décroché la victoire ce soir par la plus petite des marges. L’Inter a même attendu les dernières minutes de la rencontre pour inscrire son but grâce à la tête de Palacio, à la réception d’un centre de Milito. À signaler que ces deux joueurs impliqués n’étaient pas titulaires au coup d’envoi.

Groupe I

Sparta Prague/Ironi Kiryat Shmona 3-1 ; Lyon/Athletic Bilbao 2-1

Hormis le sans-faute lyonnais qui continue dans cette Ligue Europa avec cette nouvelle victoire acquise à Gerland face à Bilbao, il faut signaler la performance des Tchèques du Sparta Prague. Ils ont su faire plier le match en une mi-temps, avec un avantage de trois buts en arrivant aux vestiaires, grâce à l’aide involontaire du gardien de Kiryat Shmona Daniel Amos, particulièrement mal inspiré. Du coup, Lyon est quasi qualifié et le Sparta compte désormais 5 points d’avance sur les battus du soir. Bilbao est super mal…

Groupe J

Panathinaikos/Lazio 1-1 Maribor/Tottenham 1-1

Troisième match et troisième nul pour Tottenham, toujours aussi peu à l’aise dans cette C3. Hugo Lloris, titulaire dans les cages, a même vu les Slovènes ouvrir le score, Dejan Mezga profitant d’une défense anglaise apathique pour pénétrer et transmettre à Berić le buteur (1-0, 42e). En deuxième période, Sigurdsson est parvenu à égaliser pour les Spurs, l’Islandais profitant d’une puissante frappe détournée de Defoe pour surgir en renard (1-1, 58e). L’autre rencontre a été le théâtre d’un des buts contre son camp les plus cons jamais vus. Il est signé du défenseur du Panathinaikos Seitaridis qui, venant d’hériter d’un ballon de son gardien sorti hors de sa surface, fait inexplicablement une passe en retrait en direction de ses propres buts qui, logiquement, étaient désertés… Il faut le voir pour le croire. Toujours est-il que la Lazio en a profité pour ouvrir la marque, avant que Toche, sur corner, n’égalise en fin de rencontre. Ces deux 1-1 font que le suspense reste entier dans ce groupe J plus indécis qu’il n’y paraissait au départ.

Groupe K

Rosenborg/Metalist Kharkov 1-2 ; Rapid de Vienne/Bayer Leverkusen 0-4


Vainqueurs ce soir en déplacement, Kharkov et Leverkusen sont co-leaders de ce groupe K, avec désormais une large avance sur leurs adversaires. La qualification est déjà proche. Les Ukrainiens ont peiné néanmoins, avec les deux buts leur offrant la victoire marqués dans les dix dernières minutes. Du côté des Allemands, leur court déplacement en Autriche fût nettement plus pépère, avec quatre buts dans la musette. La défense du Rapid n’a jamais aussi mal porté son nom…

Groupe L

Helsingborgs/Hanovre 1-2 ; Levante/Twente 3-0

Leader du groupe, Hanovre s’arrache pour prendre les points dans cette Ligue Europa. Après l’égalisation en fin de match à Twente lors de la première journée, le retournement du score pour décrocher la victoire face à Levante après avoir été menés, les Allemands ont fait encore très fort ce soir, avec le but du 2-1 signé Ya Konan à la 93e… après l'égalisation de Helsingborgs à la 91e ! Plus tôt dans la partie, c’est Diouf qui avait ouvert la marque pour Hanovre. Il y a eu moins de suspense dans l’autre match : Twente n’a tenu le 0-0 que jusqu'à l’heure de jeu et le pénalty de Michel, avant qu’un doublé de Rios en fin de rencontre ne vienne aggraver la marque. C’est une bonne opération pour les Espagnols, deuxièmes avec quatre points d’avance sur leurs adversaires du soir.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Les Madrilènes sont la seule équipe avec Lyon à avoir faire le plein jusqu’à présent : 3 matchs, 3 victoires."

Y'en a une troisième : Dnipropetrovsk !
Le CSC du Panathinaikos est l'un des CSC les plus c0n que j'ai jamais vu!

Dans le TOP 3 au côté de Franck Queudrue ça c'est sur!
Quelle catastrophe cette semaine pour les clubs Italiens en Europe, seul l'Inter sauve l'honneur avec seulement 1 Italien sur la pelouse contre les Serbes...
Il faudrait vraiment trouver une solution pour que ce foutage de gueule de la part des équipes italiennes en coupe de l'UEFA arrête... La Lega Calcio devrait mettre des amendes ou je ne sais quoi, en agissant comme ça c'est tout un pays qu'ils pénalisent, alors que des équipes comme le Napoli pourraient très bien prétendre à la victoire finale s'ils ne faisaient pas jouer leurs réserves.
Il faut quand même relativiser les performances des clubs Italiens en Europa League : On voit sans peine que cette coupe, ils s'en tamponnent royalement (Udinese et Naples jouent avec leur équipe 2 par exemple).

Le problème c'est que c'est très préjudiciable pour le Coefficient UEFA de l'Italie, qui a fini par perdre cette année une place en C1... au profit de l'Allemagne, pays qui n'a même pas été foutu de gagner une C1 ces 10 dernières années. L'Europa league fait perdre de l'argent aux gros clubs (l'argent rapporté grâce à une victoire dans cette compétition ne couvre même pas les dépenses du club en déplacement, hébergement, fatigue des joueurs...) On devrait la supprimer, cette coupe de merde.
Note : 1
La perte de la 4e place qualificative pour la Champion's League n'a rien changer dans les mentalités et pourtant je pensais que le Napoli était la seule équipe qui comptait faire l'Europa a fond...
Hanovre a gagné, Leverkusen a gagné, Mönchengladbach a gagné, Munich a gagné, Schalke a gagné, Dortmund a gagné, reste plus que Stuttgart #BundesligaBundesligaBundesliga
J'aime bien l'europa league moi. Ca fait plaisir de voir d'autres matchs de foot qu'un énième chelsea barcelone, ca élargit l'horizon du foot et il y a des belles surprises parfois (au niveau du jeu). mais bon faudrait quand meme voir à augmenter les primes de participations pour la rendre plus attractive ca c'est sur...
A un moment faudrait peut-être poser le problème dans le bon sens. Pendant des dizaines d'années, les salaires des joueurs n'ont pas englouti de 60 à 110% du budget des clubs. Et donc les clubs jouaient des coupes qui ne rapportaient qu'en prestige et en image.
Il faudrait (Exemple) qu'on file du fric à Naples pourquoi que De Lamentis puisse augmenter le salaire de Cavani ? C'est pour ça que je suis sensé m'abonner à une télé privée ? Mon c*l ! Vive le streaming, Dniepr qui a su jouer et la Bundesliga qui va marcher sur le ventre de l'Europe entière dans peu de temps, juste parce que eux auront de l'argent (Le leur pas celui des sponsors), des stades et du public.
Concernant les stades c'est clair que l'Allemagne a un temps d'avance sur les autres car ils ont eu l’attribution de la Coupe du Monde 2006, si l'Italie aurait eu l'Euro 2016 ils auraient pu rénover ces stades vétustes(sauf Juventus Stadium) qui date de la Coupe du Monde 1990, on dirait des stades de Serbie...
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
c'est vrai que ça devient fatigant, ce manque d'implication des clubs italiens en Europa League, hier à part la Lazio, aucune des 4 équipes italiennes n'a fait jouer son équipe type, c'est affligeant! Naples recommence la même bêtise que contre le PSV alors que les remplaçants avaient clairement montré leurs limites, l'Udinese fait tourner et se fait taper par une équipe d'amateurs..., l'Inter sauve la baraque en fin de match et la Lazio qui gérait tranquillement son match se fait surprendre à la dernière seconde... Bien joué!

Bon l'avantage c'est que rien n'est encore perdu, même si avec plus d'envie aujourd'hui la Lazio et Udinese auraient déjà au moins un pied 3/4 en seizièmes. Udinese en faisant n'importe quoi à relancer tout le groupe... C'est tellement intelligent! La lazio aurait pu mettre tout le monde loin d'elle...
Les coefficients UEFA après les matches d'hier, autant dire que le Portugal est déjà devant l'Italie.
1 Espagne 7 équipes 7,571 points
2 Allemagne 7 équipes 6,785 points
3 Angleterre 7 équipes 6,714 points
4 Ukraine 6 équipes 6,000 points
5 France 6 équipes 5,750 points
6 Italie 6 équipes 5,583 points
7 Portugal 6 équipes 5,083 points
8 Russie 6 équipes 5,083 points
Rien à voir mais demain Del Piero jouera son 800ème match pro.
Trap, 13h59; très amusant ton " de lamentis"...Quand au sujet concernant la mentalité des clubs italiens en europa league, qui semble être assimilable pour eux à une série de matches d'entraînement de milieu de semaine, utiles pour tester les jeunes et les réservistes, tout a été dit par les différents intervenants!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Downing libère Liverpool
0 14