Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // 8es
  3. // France-Irlande

L'Irlande, le 4-4-2 et les 1-0

Modififié
Tony Cascarino dispense ses conseils à l'Irlande.

L'ancien buteur des Boys in Green a livré, dans les colonnes de L’Équipe, son sentiment sur le 8e de finale face à la France ce dimanche. L'ex-Marseillais milite pour que Martin O'Neill mette en place un 4-4-2 : « Quand on a joué la Belgique à cinq au milieu, ça ne passait pas. Nous ne sommes pas assez bons, pas assez techniques pour jouer la contre-attaque depuis cette position. » Face à une défense française pas toujours rassurante, Cascarino propose à ses compatriotes de miser sur le physique : « Pour les mettre en difficulté, il faudra être agressif, les provoquer, leur imposer un défi physique. Les Italiens n'ont d'ailleurs pas aimé. »


L'ex-attaquant olympien croit en la qualification, mais selon lui il n'y aura pas 36 scénarios possibles. « Notre seule chance, c'est de gagner 1-0. On ne peut pas faire 2-1. Nos grandes victoires, on les a acquises sur ce score. Contre l'Angleterre à l'Euro 1988, l'Italie en Coupe du monde 1994, l'Allemagne lors des qualifications, et l'Italie, ici » , analyse-t-il.

Le scénario qui fait peur à tout le monde. GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 19 juillet Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25