1. // Europe – Ligue des champions et Ligue Europa – 1er tour

L'Irlande du Nord à la fête !

Cette semaine, c'est la reprise des compétitions européennes avec le premier tour de la Ligue des champions et de la Ligue Europa. Un événement qui fait la part belle aux meilleurs clubs des plus petits championnats du continent. Parmi eux, les Nord-Irlandais, avec quatre représentants en lice, un en C1 et trois en C3, dont trois sont situés dans l'étrange et fascinante capitale Belfast.

10 2
Le football nord-irlandais va bien, du moins s'agissant de sa sélection nationale, en bonne position pour disputer le premier Euro de son histoire et sa première compétition majeure depuis le Mondial 1986. La bande à Steven Davies et Kyle Lafferty figure actuellement en deuxième position de son groupe de qualification, derrière la Roumanie, mais devant la Hongrie, et profitant notamment de la méchante défaillance de la tête de série grecque. C'est une bonne nouvelle, mais il s'agit de bien distinguer l'état de forme de l'équipe nationale de celui du championnat domestique, qui n'accueille plus d'internationaux depuis bien longtemps. Ceux-ci jouent en effet tous en Angleterre ou en Écosse, alors que le NIFL Premiership local n'est qu'une élite semi-professionnelle classée 46e sur les 54 membres de l'UEFA, derrière les championnats du Monténégro, de la Lituanie ou du Luxembourg… Ils sont rares, les moments de sortir un peu de l'ombre, pour les clubs du coin, et c'est ce que permettent les premiers tours de la Ligue des champions et la Ligue Europa, dont les éditions 2015/2016 débutent cette semaine.

Des rivalités religieuses à la baisse


En lice, on trouve pas moins de quatre formations locales : le champion en titre Crusaders, opposé aux Estoniens du Levadia Tallinn en C1 ; le dauphin Linfield, qui va se déplacer aux îles Féroé pour la quatrième fois de suite affronter Runavik en C3 ; le méconnu 3e du dernier championnat Glenavon, qui va devoir voyager jusqu'en Biélorussie au match retour pour disputer la qualification au Shakhtyor Soligorsk, également en C3 ; enfin le vainqueur de la Coupe nationale Glentoran, qui a tiré certainement le plus difficile adversaire avec un double affrontement face aux Slovaques de Žilina, toujours en C3. On commence les présentations comme il se doit avec le champion en titre, Crusaders, qui n'avait plus décroché un titre national depuis 1997 avant celui glané ce printemps. L'ancienne formation du portier français Yohann Lacroix se situe au nord de Belfast et entretient une forte rivalité avec son plus proche voisin Cliftonville, champion 2014, et qui sort d'une saison décevante. Une rivalité géographique doublée d'une guéguerre religieuse (Crusaders protestant anglican, Cliftonville catho), même si les conflits se sont nettement calmés de ce point de vue ces derniers temps. Le club de la ville le plus marqué religieusement reste encore Linfield, le plus riche et le plus beau palmarès du football nord-irlandais, longtemps orienté très protestant anglican limite extrémiste, mais qui s'est lui aussi beaucoup calmé, même si sa tenue extérieure, tout en orange, n'est certainement pas un hasard…

Glentoran, son coq et son slogan en français


Glentoran est aussi un club de Belfast, qui a la particularité de posséder un coq pour emblème avec ce slogan mystérieusement écrit dans la langue de Molière : « Le jeu avant tout » … Glentoran est aussi connu pour avoir été l'équipe qui a fait découvrir le football à un certain George Best, qui allait au stade The Oval avec son grand-père étant enfant et qui lui refusa une licence parce qu'il était jugé trop frêle… Enfin, le quatrième club, Glenavon, est réputé comme étant le meilleur hors de Belfast et a connu ses heures de gloire à la fin des années 50 et au début de la décennie suivante, devenant même le premier représentant du football nord-irlandais à disputer une compétition européenne. Crusaders, Linfield, Glenavon et Glentoran : ces quatre-là ont pour défi d'essayer de faire mieux que l'été dernier, où deux équipes sur quatre avaient été sorties dès le premier tour et les deux autres au tour suivant, toutes deux largement dominées par des formations suédoises, ce qui situe le niveau de ce football nord-irlandais de club. Ce n'est pas gagné et pas sûr d'ailleurs qu'on y croit si fort que ça sur place. Pour preuve, la presse locale rapportait ces derniers jours que l'entraîneur des Crusaders, Stephen Baxter, allait être suppléé par son adjoint cette semaine pour le match aller à domicile : il est encore en vacances…

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Merci Regis. Ce genre d'article fait l'originalité de So Foot.

Mais on aimerait des histoires plus originales..des contrées plus lointaines.. d'autant plus que l'excellent hat-trick est déjà bien présent dans les iles britanniques!
new order 44 Niveau : District
Intéressant article qui aurait pu être complété par l'évocation des qualifications du FC NANTES dans les années 80 aux dépends des catholiques de Cliftonville puis des protestants de Linfield l'année suivante.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Eto'o, tout ça pour ça ?
10 2