1. //
  2. // 8es
  3. // France-Irlande (2-1)

L'Irlande cède aux coups de Grizou

La France s'est qualifiée pour les quarts de finale en battant l'Irlande (2-1) à Lyon grâce à un doublé de Griezmann. Les Bleus ont claqué des dents pendant une heure après l'ouverture du score irlandaise sur penalty en tout début de rencontre. Une fois de plus, les hommes de Didier Deschamps passent par un trou de souris, mais ils passent, et affronteront l'Angleterre ou l'Islande au Stade de France dimanche prochain.

Modififié
1k 191

France 2-1 Irlande

Buts : Griezmann (57e et 61e) pour la France // Brady (2e sp) pour l'Irlande

Ce match aura connu deux faux départs. Le premier, sans grande incidence, lorsque l'arbitre fait rejouer le coup d'envoi pour cause d'entrée précoce de joueurs français dans le camp irlandais. Le deuxième, plus marquant, est à nouveau à mettre au débit de l'équipe de France. Rami glisse dans la surface, Pogba fonce dans Shane Long, roublard, et la France concède son deuxième penalty de la compétition après moins d'une minute de jeu. Menés 1-0 après la transformation de Brady, les Bleus peuvent au moins offrir à leur public une prestation plus active que lors de la phase de poules sans attendre la 90e minute. Électrisé par sa responsabilité sur le penalty, Pogba rue dans les brancards, alors que Griezmann multiplie les tacles glissés pour récupérer les ballons le plus vite et le plus haut possible. La Pioche et Grizou sont les symboles de la révolte française : le premier offre un centre au deuxième poteau au second, mais la tête passe au-dessus. Griezmann fait de même pour Giroud, mais Duffy est le premier sur la balle. L'Irlande n'a qu'une hâte : éteindre l'incendie. Et elle n'y arrivera pas trop mal pendant presque une heure.

Le troll parfait


Pour cela, la Green Army n'a pas cinquante solutions. Il faut prendre son temps. Sur les six-mètres, sur les touches, malgré les broncas que cela provoque dans les tribunes du stade des Lumières. Il faut casser le rythme au maximum. Provoquer des fautes, sur l'adversaire et sur soi. Sur ce plan, Hendrick est le meilleur élève. Deux fois, on le retrouve à terre. La civière entre, mais il n'en veut pas. Il sort en boitant, puis revient en petite foulée une seconde plus tard. Le troll parfait. Que peut-on dire à l'équipe que la France a éliminée grâce à une main il y a six ans et demi ? Pas grand-chose, si ce n'est mettre un carton jaune au fameux Hendrick lorsqu'il réclame trop, et accorder quatre minutes d'arrêt de jeu à la fin de la première période. Pas suffisant.


Car si l'on parle souvent d'un nouveau tournoi après les poules, la France, elle, n'a pas changé. Elle perd toujours trop de ballon au milieu. Sa défense est toujours aussi terrifiée et terrifiante. Koscielny fait le job, mais Évra se fait toujours autant bouger. Rami, lui, envoie des transversales en touche, foire des contrôles faciles, puis se fend d'une grosse faute qui fait de lui le second joueur français suspendu pour les quarts, après N'Golo Kanté. On s'inquiète donc un peu lorsque l'on voit ce dernier être remplacé à la mi-temps par Kingsley Coman. Certes, Coman apporte de l'explosivité sur les phases offensives, mais Kanté ressemblait au dernier totem capable de tranquilliser la charnière française. C'est un pari, donc.

Match plié en dix minutes


Et Didier Deschamps le gagne rapidement, puisque c'est bien Sagna qui offre la balle de l'égalisation à Griezmann en lui déposant un centre sur la tête au point de penalty. Quatre minutes plus tard, c'est Rami qui balance un long ballon devant sur la tête de Giroud, qui remet à Griezmann pour le doublé et l'égalisation. Coman, de son côté, fait exploser les lignes du 4-4-2 irlandais. Qui se transforme en 3-4-2 lorsque Duffy sèche un Griezmann lancé à pleine vitesse vers le coup du chapeau. En une petite dizaine de minutes, la France a plié le match. Elle le finit en assiégeant la cage d'une Irlande qui, à dix et avec ses trois jours de récupération en moins, n'a plus le coffre pour se rebeller.


Bien sûr, la qualification n'enlève rien aux doutes sur la capacité des Bleus à élever leur niveau de jeu contre un adversaire de meilleure facture. Ni à la peur qu'aime à instiller cette équipe dans chacun de ses matchs. Ni à l'énigme que provoque la suspension de Kanté et de Rami. Ni à la petite tristesse ressentie en entendant le public français donner du Mais ils sont où les Irlandais à un peuple qui aura chanté jusqu'au bout et ne s'arrêtera sans doute pas au coup de sifflet final. Mais la France, au moins, s'est épargnée la honte d'une sortie prématurée à domicile.

Par Thomas Pitrel, au stade des Lumières (Lyon)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

En un match Griezmann est passé à un poil de couille de d'égaler le total de Bale sur la compétition. Comme il a été en finale de C1 et qu'il a perdu au TAB, mérite-t-il le Ballon d'Or ?

Voilà à quoi aurait ressembler le Bac Philo si ça avait été demain.
JustinSlayer Niveau : District
Poisitif : La qualif, la charnière, le mental de l'équipe, un trio d'attaquants complémentaire
Négatif : Les éternels rabat-joie
Allez les bleus!!!
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
 //  16:58  //  Passionné de la Jamaïque
Note : 1
Merci les Bleus pour l'ascenseur émotionnel!

Une première mi-temps tellement pénible à suivre puis cette belle réaction d'orgueil et de talent. La France a dû prouver qu'elle avait des ressources pour s'extirper du traquenard Irlandais.

Que les Bleus continuent de faire baver les mauvaises langues tant qu'ils font taire les médisants à la fin. La France est plus performante quand elle souffre.

Alors comme je le disais il y a quelques jours, je préfère continuer à gagner "moche" que de perdre en beauté. Allez les Bleus!!!
Mes deux couilles sur la table que les Anglais passeront en demi malgré la bonne idée de Rami de prendre un jaune.
Cafu crème Niveau : DHR
Merci Giroud pour les deviations et Matuidi qui a gere en deuxième. Et merci Grizou.

Missing in action: Pogba.
Cafu crème Niveau : DHR
Et bravo à Sagna qui fait plus que le taf.
alors, il est ou le fameux "beau jeu" ?
Je suis impatient de revoir Matuidi à droite !

Non franchement, comment on peut avoir une idée comme ça... C'est comme parler de le sortir, je veux bien qu'au PSG on veuille faire descendre Di Maria ou Pastore à sa place, mais en équipe de France, parler de Sissoko à sa place, c'est fou.
United310 Niveau : DHR
Connards de supporters français... et je pèse mes mots

Le jour et la nuit par rapport aux irlandais
andreas mollard Niveau : CFA2
on passe aux forceps comme d'hab, il faut croire qu'on aura jamais un match maitrisé de bout en bout....c'est dingue de déjouer à ce point là, c'en est presque rageant....bon au moins cette équipe à du caractère mais ça on le savait déjà...seras ce suffisant contre l'uk?? je ne pense pas....
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
On demande les peigne-culs du live sur cet article.
Une fois les lésions anales enduites de pommade bien sûr, restons humains.
Merci Hugo et Antoine... Pour les quarts, je sens bien Cabaye et probablement Mangala même si Umtiti me paraît plus adapté
Cepseudonymeestdéjàpris Niveau : Loisir
Message posté par United310
Connards de supporters français... et je pèse mes mots

Le jour et la nuit par rapport aux irlandais


Connard tout court.
Le saigneur de l'anal Niveau : DHR
Je vais aller m'acheter un cœur neuf apres cet euro, l'infarctus me guette, mais quel bonheur d'être en quart , ( contre les anglais, ca sera mythique ) . Bravo les bleus.
tototorresLSN Niveau : Loisir
Ignobles supporters...J'aurais bien aimé les voir, cette équipe d'Irlande, avec des jours de repos équivalents à ceux de la pretentious team & Co.
Au final chaque joueur a ses détracteurs mais yen a vraiment qu'un seul qui n'est pas au niveau, c'est Rami. Et il est suspendu au prochain match. Elle est pas belle la vie ?
Benito-Bx Niveau : CFA
 //  17:04  //  Supporter de la Belgique
Bravo c'est mérité.

Par contre avec le même nombre de jours de repos, je crois que ce match va aux prolongations. Les Irlandais était cuits à la 60 ième minutes.

Bravo à Deschamps pour le changement tactique à la mi-temps.
GovouLegend Niveau : CFA2
Message posté par United310
Connards de supporters français... et je pèse mes mots

Le jour et la nuit par rapport aux irlandais


Casse toi élever des moutons dans le connemara alors !
IscariotWorld Niveau : Loisir
Ou est passe le mouvement anti Matuidiste primaire?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 191