1. //
  2. // Superliga
  3. // 13e journée

L'Invincible Porto

Benfica qui gagne, Porto qui répond, se sacre champion d’automne, et termine invaincu en championnat en 2011. Nolito et Iturbe s’amusent et Pinto da Costa balance de la punchline. La Liga Sagres baisse le rideau jusqu’en 2012. En beauté.

Modififié
0 2
Porto et Benfica sont au Portugal ce que le Barça et le Real sont à l’Espagne : seuls. Si les dragons et les aigles continuent sur cette lancée, le Sporting devra se contenter des miettes, et c’est déjà pas mal vu le contexte. Benfica a trucidé la malheureuse équipe de Rio Ave 5-1 sur la pelouse du stade de la Luz. Certes les visiteurs avaient ouvert le score grâce à Atsu et ont par la suite manqué de cul, mais quand même. Les mecs de Jorge Jesus étaient possédés par la folie du jeu hispanique incarnée par un Nolito qui a passé sa soirée à faire l’amour à la défense de Rio Ave et qui s’est même payé un doublé. Garay a marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs, Cardozo et Saviola ont aussi fait trembler les filets… Mais au fait, ils sont où les Portugais dans tout ça ?

Pas à Porto en tout cas, chez les hommes de Vitor Pereira le sauveur s’appelle Cristian Rodriguez, de retour sur le terrain après une embrouille avec son entraîneur ces dernières semaines. Porto s’impose 2-0 face à Maritimo dans les dix dernières minutes, après s’être procuré dix mille occasions lors des 80 premières. Les dragons n’ont fait qu’attaquer et Maritimo - réduit à dix avant la pause comme face à Benfica - a défendu avant de craquer sur la fin. Comme contre Benfica. Résultat, le FC Porto, pas si fort que ça, termine l’année 2011 avec aucune défaite en championnat et se sacre champion d’automne. Y’a pire comme crise.

La punchline du week-end

L’arbitre du match Porto-Maritimo, Duarte Gomes, n’a pas sifflé un pénalty sur Belluschi hier. Même si Porto a gagné, Pinto da Costa, le président, n’a pas apprécié. Et quand il n’est pas content, il se lâche : « Je demande juste qu’ils revoient les images en silence. Si Duarte Gomes, qui était à deux mètres de l’action n’a pas vu la faute sur Belluschi, c’est qu’il n’est pas apte à arbitrer. Parce qu’il voit très mal » . En voilà un qui ferait bonne figure en Ligue 1.

« O golaço » de la journée

Nolito n’a jamais percé au Barça, on sait maintenant pourquoi. Il aime les passements de jambes. Pour Zé Gomes, son vis-à-vis, c’est un peu différent. Le pauvre défenseur de Rio Ave s’est fait ridiculiser par l’Espagnol de Benfica, dans un périmètre pourtant réduit. Droite, gauche, droite, gauche. Non, on ne parle pas de Manny Pacquiao mais de la « Nolito dance » . La fin est plus chanceuse qu’autre chose, Huanderson, le portier adverse lui remet le ballon dans les pieds comme une quiche, et Nolito n’a plus qu’à terminer son chef d’œuvre avant de se vautrer contre les filets de la cage. Dommage, il aurait pu avoir la classe.


Le joueur : Iturbe

Une tête de mioche et un surnom ; « le nouveau Messi » . Arrivé cet été de Cerro Porteño, Juan Manuel Iturbe était très attendu par les Portugais... et il s’est fait attendre. Après s’être pété le bras en coupe du Portugal, et après n’avoir joué que trois minutes face à Beira Mar la semaine dernière, l’Argentin a enfin pu montrer au Portugal ce dont il était capable en un quart d’heure face à Maritimo : changer le cours d’un match. Plus que quelques contrôles limpides et des feintes similaires à celles de son mentor, le gamin de 18 ans a apporté un second souffle et de la percussion au moment où Porto s’essoufflait. Un type qui s’éclate dans les petits espaces, et encore un mec qui va terminer avec une clause de 100 millions d’euros…

Et sinon, les autres ?

Le Sporting a calé face à l'Académica à Coimbra (1-1) et pointe maintenant à six points des dragons du FC Porto avant de les recevoir le 8 janvier prochain. Braga joue demain à Olhanense, et pourrait revenir à deux longueurs des Leoes - toujours troisièmes - en cas de victoire. Dans la catégorie ventre très mou du championnat, le nouveau sixième, Académica, et le 14è se tiennent en six points seulement. Pas étonnant puisque Guimaraes et Gil Vicente ont aussi fait un nul. Digne de la L1 l'année dernière. En bas de tableau Paços de Ferreira fait pitié à voir, et occupe chaudement son fauteuil de dernier de la classe après avoir été lamentablement battu à domicile par Beira-Mar (0-3). Le Nacional sort de la zone de relégation après son nul face à Setubal. Du coup, Rio Ave occupe l’avant-dernière place. Au moins, ça bouge un peu en bas.




Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Iturbe a montré plus de choses 65mn (cuml des trois apparitions) passées sur le terrain que Djalma titulaire les quatre derniers matchs.

C'est clairement le joueur a surveillé, peut être celui qui va booster l'équipe, qui soyons clair, est a des années lumières niveau jeu de la saison passée ou seul Falcao est parti. Enfin AVB aussi.

Une place de leader certes mais une peu glorieuse élimination en LDC et en coupe du Portugal.
Le niveau du championnat portugais est beaucoup plus relevé que d'aucuns pourraient le croire... Beau suspense en tout cas entre Porto et Lisbonne !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 2