Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4
  3. // Napoli-Inter (0-2)

L'Inter surprend le Napoli et s'offre les demies

Grâce à une très jolie frappe de Jovetić et à une banderille en contre de Ljajić, l'Inter s'impose sur la pelouse du Napoli (0-2). Les Nerazzurri sont en demi-finale de Coupe d'Italie. Les Napolitains ont, eux, manqués d'inspiration et chutent pour la première fois de la saison à domicile.

Modififié

SSC Napoli 0-2 FC Internazionale Milan

Buts : Jovetić (74e), Ljajić (92e)

On joue la 74e minute lorsque Stevan Jovetić s’approche balle au pied de la surface du Napoli. Pas attaqué par les défenseurs napolitains, le Monténégrin tente sa chance. Bien lui en prend, puisque sa frappe enroulée finit dans la lucarne d’un Pepe Reina qui ne peut esquisser le moindre geste. C’est sublime et ça permet surtout à l’Inter de prendre l’avantage au cours d’un match très pauvre en émotions jusque-là. Le Napoli ne s’en remettra pas et encaissera même un deuxième but de Ljajić dans le temps additionnel. Les hommes de Maurizio Sarri tombent pour la première fois de la saison à domicile. L’Inter obtient ainsi son ticket pour les demi-finales et attend désormais son adversaire : la Juventus ou la Lazio qui s’affronteront ce mercredi soir.

Le Napoli domine, mais se heurte à Handanovič


Coupe d’Italie oblige, Maurizio Sarri et Roberto Mancini ont opté pour un turn-over plus ou moins prononcé. Plusieurs habituels titulaires comme Jorginho, Ghoulam, Albiol et surtout Hamšík, Insigne et Higuaín prennent ainsi place sur le banc, côté Napoli. Murillo, Brozović et Icardi en font de même, côté Inter. Si Napolitains et Milanais ne se présentent donc pas avec leurs équipes types, le début de match ne manque tout de même pas d’intensité. Même avec une équipe largement remaniée, le Napoli ne semble d’ailleurs pas avoir perdu ses automatismes. Les Partenopei jouent juste et parviennent assez rapidement à mettre sous pression une Inter qui a bien du mal à ressortir proprement le ballon. Cependant, comme à l’accoutumée, Samir Handanovič veille au grain et s’interpose sur une bonne frappe de Mertens (14e). Après un premier d’heure compliqué, l’Inter parvient même à prendre quelque peu la mesure du pressing napolitain. Et il faut une superbe intervention de Chiricheș pour empêcher Jovetić d’aller défier Pepe Reina (19e).


Le Napoli ne met néanmoins pas longtemps à rappeler à l’Inter qu’il peut frapper à tout moment. Après un bel échange avec Mertens, Strinić centre en retrait pour Callejón. L’Espagnol fait le bon geste, mais Handanovič est encore à la parade (25e). Quelques minutes plus tard, le portier slovène continue son show avec une parade extraordinaire devant Gabbiadini (34e). L’attaquant italien était de toute manière signalé à juste titre en position de hors-jeu, mais ça n’enlève rien à l’impression de toute puissance dégagée par Handanovič. Seulement, comme contre l’Atalanta, samedi dernier, l’Inter ne parvient pas à faire fructifier les exploits de son mur. Pour preuve, à la pause, les hommes de Roberto Mancini n’ont pas encore tiré la moindre fois au but. Et sans deux très bonnes situations de contre gâchées par le Napoli (37e, 39e), Handanovič aurait très certainement dû s’employer une énième fois pour préserver sa cage inviolée.

Jovetić et Ljajić se payent le Napoli


Au retour des vestiaires, l’Inter se procure bien une opportunité en obtenant un très bon coup franc à l’entrée de la surface napolitaine. Mais Telles la gâche complètement, en envoyant sa frappe dans le mur (52e). Pas de quoi emballer la rencontre donc. Dommage, car il faut bien dire que les émotions se font rares, très rares. Le Napoli paye quand même logiquement la mise au repos de certains cadres comme Higuaín, quand l’Inter peine toujours autant dans le jeu, à l’image d’un Kondogbia très timide. Heureusement, Maurizio Sarri se décide assez vite à un premier changement avec l’entrée en jeu de Marek Hamšík à la place d’Allan qui a également besoin de souffler. Ça n’a toutefois pas une incidence énorme sur la physionomie de la rencontre. Medel a bien une occasion sur un mauvais renvoi de Chiricheș, mais il manque le cadre de Reina (66e).

Arrive enfin le moment que tout le San Paolo attendait : Higuaín remplace Gabbiadini (72e). L’entrée de Pipita ne permet toutefois pas au Napoli de prendre l’avantage. Pis, c’est bien l’Inter qui ouvre le score grâce à Jovetić (0-1, 74e). C’est la torpeur au stadio San Paolo, et le Napoli a d’ailleurs bien du mal à se projeter vers les buts d’Handanovič. Il faut attendre une bonne dizaine de minutes pour voir Higuaín enfin avoir un semblant d’occasion sur un centre de Mertens, mais il ne cadre pas sa tête (83e). Puis c’est Mertens qui s’essaye de loin, mais tombe encore sur Handanovič (86e). Dans la foulée, le Belge est expulsé pour un second carton jaune à la suite de ce que l’arbitre de la rencontre Paolo Valeri juge être une simulation. Résigné, le Napoli finit par encaisser un second but en contre de Ljajić (0-2, 92e). Pendant que Roberto Mancini est, lui, expulsé pour une brouille devant le banc interiste, Handanovič sort un dernier exploit devant Higuaín (94e). Face à un Napoli pas franchement inspiré, l’Inter a réussi le coup parfait.


Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 3 heures Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 2 heures La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 2
il y a 3 heures Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 il y a 3 heures Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 18 il y a 4 heures Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 40
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall