Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

L'Inter surclasse la Fiorentina, Milan cartonne Crotone

Après son mercato de nabab, Milan n'a pas tremblé pour piétiner Crotone en inscrivant trois buts en vingt minutes. L'Inter a nettement dominé une Fiorentina joueuse, mais inefficace dans les deux surfaces. Enfin, un coup dans l'eau pour la Lazio, amorphe face à une formation de la SPAL qui prend un point à l'Olimpico, pour son premier match en Serie A depuis près d'un demi-siècle.

Modififié

Crotone 0-3 AC Milan

Buts : Kessié (5e sp), Cutrone (18e), Suso (23e) pour l'AC Milan

Pas fou, le Milan sait qu'il lui serait délicat de foirer ses débuts en Serie A après un mercato estival qui facture à plus de 150 millions d'euros. Du coup, les Rossoneri foncent à l'assaut du but de Crotone et obtiennent un penalty d'entrée de jeu, que transforme sans trembler Kessié. Pour couronner le tout, les Calabrais se retrouvent à dix, Ceccherini étant expulsé dans la foulée, après que l'arbitre a revu l'action en vidéo. Saleté de bouton replay. Forcément, Milan en profite pour planter une seconde banderille. Grace à un ragazzo issu de son centre de formation, Patrick Cutrone, qui vient couper de la tête un centre de Suso. L'Espagnol se charge même de tripler la mise quelques minutes plus tard, histoire de bien enfoncer la tête dans le sable aux joueurs calabrais. La suite n'est plus qu'une formalité pour les Milanais, qui gèrent sans forcer leur avance. Vincenzo Montella, lui, peut respirer : son Milan entame sa saison sur des bases idéales.


Inter 3-0 Fiorentina

Buts : Icardi (6e) sp, 15e), Perišić (79e pour l'Inter

Icardi joli. Le petit Mauro a apparemment un faible pour la rentrée des classes. L'Argentin inscrit un doublé en quinze minutes, d'abord en obtenant, puis en transformant un penalty. Ensuite en plantant une tête imparable, après une galette millimétrée de Perišić. Le tout sous les yeux de Madame, resplendissante en tribunes. Elle est pas belle la vie ? La Viola, elle, morfle, mais ne rend pas les armes, notamment grâce à quelques fulgurances techniques d'Eysseric, en jambes pour son baptême du feu en Italie. Khouma Babacar, qui a lui aussi la pèche, envoie des patates sur le but intériste, mais Handanović est comme souvent irréprochable. Jordan Veretout, l'autre Frenchy de la Viola n'a pas plus de réussite et trouve le poteau après une frappe splendide aux vingt mètres. C'est ballot parce que l'Inter, elle, ne fait pas de sentiment. Et Perišić plante une troisième banderille de la tête, après un bon service de João Mario. Première réussie pour Luciano Spalletti en Serie A sur le banc des Nerazzurri, qui retrouvera l'AS Roma la semaine prochaine. Frissons en perspective.


Lazio 0-0 SPAL



Quelques ébauches d'occasions pour les Laziali dans le premier acte, mais pas de quoi faire frissonner l'Olimpico. La SPAL, elle, tient plutôt bien son rang, pour son retour en Serie A après 49 ans d'absence au plus haut niveau. Les hommes de Simone Inzaghi ne seront pas beaucoup plus inspirés après la pause. Et ne peuvent même pas se consoler avec un but de crevard de leur buteur Ciro Immobile, plus discret qu'à son habitude. Y a des soirs comme ça, où rien ne va.


Bologne 1-1 Torino

Buts : Di Francesco (27e) pour Bologne // Ljajić (34e) pour le Torino

Machine à marquer la saison dernière, le Toro ronge son frein dans la première demi-heure. Ce qui n'est pas le cas de l'attaquant de Bologne Federico Di Francesco, qui envoie une reprise du gauche dans la lulu de Sirigu. Alors Adem Ljajić s'agace, claque un petit pont et conclut d'une frappe un peu moisie, sur laquelle Mirante n'est pas franchement irréprochable. Reste que le Toro a encore un peu de mal à retrouver son intensité habituelle, et les ouailles de Mihajlović doivent se contenter d'un petit point pour commencer leur saison.


Sassuolo 0-0 Genoa



Une première période à peu près aussi enthousiasmante qu'une énième rediffusion du Mondial de pétanque sur L’Équipe TV. Une seconde du niveau d'un season final d'Inspecteur Derrick. Dur. Vraiment dur. Circulez, y a rien à voir.


Udinese 1-2 Chievo

Buts : Théréau (37e) pour l'Udinese // Inglese (15e), Birsa (53e pour le Chievo


Ça bétonne des deux cotés, jusqu'à ce que ce bon vieux Roberto Inglese n'aille placer un coup de casque malin sur corner. Mais pour revenir, l'Udinese fait parler sa french touch, en la personne de Cyril Théréau. Déjà auteur de douze pions la saison dernière, l'attaquant ouvre son compteur but d'un plat du pied plein de sang-froid, après un centre de De Paul dans les seize mètres. Mais les Mussi Volanti restent dans le coup. Valter Birsa sort ainsi une petite merveille de nulle part, en envoyant un enroulé savoureux aux vingt mètres dans les filets de Scuffet, qui plonge pour les photographes. L'Udinese en reste bouche bée et doit s'incliner.


Sampdoria 2-1 Benevento

Buts : Quagliarella (38e, 54e) pour la Sampdoria // Ciciretti (15e) pour Benevento

Un enroulé du gauche qui finit au fond des filets. De quoi permettre à Amato Ciciretti d'entrer dans l'histoire. Le numéro dix a marqué le premier but de l'histoire de Benevento en Serie A, qui découvre l'élite cette saison. Problème pour les bizuts : la Samp a toujours dans ses rangs un certain Fabio Quagliarella. Un attaquant encore plus increvable que Michel Drucker. À 34 piges passées, l'ex-Juventino égalise d'un but de rapace, seul face aux cages. Puis y va carrément de son doublé, d'une frappe croisée du gauche. Papy flingueur. De quoi clouer finalement le bec au promu, qui ne reviendra pas.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 6 heures Euro Millions : 107 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
    il y a 6 heures Une équipe amateur à Caen coachée par ses supporters 9 il y a 7 heures Ronaldo, Salah et Modrić nommés pour le titre de joueur UEFA de l'année 54
    Partenaires
    Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    il y a 11 heures Le maillot sans sponsor de River Plate bat des records 59 Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 25
    À lire ensuite
    Le Racing en sang et pleurs