Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Empoli-Inter (0-1)

L’Inter reprend sa marche en avant

Au cours d’une partie plaisante où les deux équipes se sont procuré des occasions, l’Inter s’impose sur un but d’Icardi et grâce à un excellent Handanović. Fin de série pour Empoli tandis que les Nerazzurri reprennent la tête de la Serie A.

Modififié

Empoli 0-1 Inter Milan

But : Icardi (45e) pour l'Inter

L’Inter peut dire merci à Handanović. Sans son portier, il est clair que les Nerazzurri seraient repartis bredouilles de leur voyage à Empoli.

Pucciarelli, Maccarone, Saponara... Tous les joueurs d’Empoli auront tenté de tromper Samir Handanović. Sans succès. L’Interiste le plus en vue du match a dégoûté les attaquants adverses par ses arrêts décisifs et ses sorties rassurantes pour fêter son nouveau contrat par un 12e clean-sheet en 18 matchs de championnat. Si les Nerazzurri sont aujourd’hui en très bonne position pour jouer le titre, le Slovène n’y est pas pour rien. Et tant pis si à coups de 1-0, cet Inter-là a l'air d'être coachée par Élie Baup.

L’inter bafouille, mais ouvre le score


D’entrée, l'Empoli montre ses intentions. Ça circule bien, les joueurs proposent du mouvement, et les Interistes mettent cinq minutes avant de poser sereinement le pied sur le ballon. Mais mis à part quelques frappes contrées et des corners mal négociés, les Nerazzurri ne parviennent pas à s’approcher du but de Skorupski. Les hommes de Marco Giampaolo, eux, jouent sans complexe et trouvent quelques situations de but. Les appels à répétition de Maccarone dans le dos de la défense font mal. Le seul moyen de l’arrêter, c’est de le faucher et, à quelques centimètres près, Murillo concédait le penalty sur une énième course du meilleur buteur des visiteurs. Heureusement qu'Handanović est là pour stopper les tentatives adverses et le gardien se montre rassurant sur ses quelques sorties. En défense, en revanche, c’est très inquiétant. Kondogbia rate des passes faciles, tandis que Medel perd un ballon à 25 mètres de ses buts qui aurait pu coûter très cher. Et pourtant, c’est bien l’Inter qui ouvre la marque juste avant la pause sur son seul vrai bon mouvement du premier acte. Perišić enrhume son vis-à-vis côté gauche et centre à ras de terre pour Mauro Icardi qui conclut bien. 1-0 pour l’Inter à la mi-temps et c’est plutôt bien payé.

Frappes contrées, frappes non cadrées, frappes arrêtées


Forcés de revenir au score, les joueurs de l'Empoli tentent de mettre plus de rythme, mais ouvrent davantage d’espaces aux joueurs de l’Inter. On joue depuis à peine une minute et, sur une attaque rapide menée par Perišić, Icardi est tout proche de doubler la mise, mais l’attaquant manque sa frappe. Les visiteurs ne se montrent pas abattus et tentent de revenir. Sur un joli mouvement collectif, Saponara a l’occasion de frapper, mais sa tentative est une nouvelle fois repoussée par vous-savez-qui. Le match devient vraiment plaisant, avec des situations de part et d’autre, mais les deux équipes font preuve de maladresse dans le dernier geste. Dans ce match, on aura eu 30 frappes pour seulement 7 cadrées. C’est dire la précision des attaquants aujourd’hui. Et de toute manière, quand ses adversaires s’appliquent, Samir veille au grain. Giampaolo tente un double changement en faisant entrer Livaja et Croce à l’heure de jeu. Malheureusement, le premier est invisible, et le deuxième se fait bouffer par Medel à chaque prise de balle. L’Inter, solide jusqu'au bout, empoche une victoire précieuse et conserve la tête du championnat en mettant fin à la belle série de victoires de l’Empoli. Bien que méritants, les Bleus ont buté sur un Handanović impérial. La prolongation était peut-être la meilleure idée possible.


Par Fausto Munz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 1 heure La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 8 il y a 5 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 67
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 95