Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée
  3. // Bologne/Inter (0-1)

L'Inter remporte une belle purge

L'Inter s'en sort à Bologne au terme d'un match soporifique (1-0). C'est Mauro Icardi qui a inscrit le seul but de la rencontre en profitant d'une énorme erreur de la défense des Rossoblù. L'Inter peut aussi remercier Handanović, auteur d'un exploit sur Destro au bout du temps additionnel.

Modififié

Bologne FC 0-1 Inter

But : Icardi (67e) pour l'Inter

67e minute de jeu : Felipe Melo vient de laisser ses partenaires à dix après une heure de non-football. L'Inter n'arrive toujours pas à développer son jeu, et on ne voit pas bien comment elle pourrait ouvrir le score. Mais c'est sans compter sur le défenseur de Bologne, Alex Ferrari, qui se troue complètement et permet à Ljajić de servir sur un plateau Icardi. L'Argentin ne se fait pas prier et ouvre évidemment le score. Un but logiquement décisif dans une rencontre aussi fermée et pauvre en occasions. D'autant plus qu'Handanović réalisera une parade dingue sur Destro dans le temps additionnel. L'Inter s'impose et retrouve provisoirement la première place de Serie A. Ce qui, a priori, ne restera pas longtemps le cas avec des prestations aussi peu convaincantes.

L'Inter s'en sort


Avant d'affronter Bologne, l'Inter pointe en deuxième position, mais reste sur 4 matchs sans victoire. Surtout, le jeu développé par les Nerazzurri commence franchement à inquiéter. Et ça ne s'améliore pas lors de la première période au stadio Dall'Ara. Lente, prévisible, stéréotypée, l'Inter ne parvient pas le moins du monde à inquiéter son hôte du soir. Tout juste peut-on gentiment noter un coup franc lointain d'Adem Ljajić facilement capté par Da Costa quelques instants avant la pause. Pis, l'Inter s'est même fait peur plusieurs fois.

Les Nerazzurri reprennent également timidement après la pause. Il faut ainsi attendre près d'une heure pour voir une vraie occasion. Mais Perišić se fait contrer sur la ligne par Taider. Dans la foulée, Felipe Melo écope d'un second carton jaune et est expulsé. L'Inter profite toutefois des errements de la défense de Bologne pour prendre l'avantage par Icardi (1-0). Un but que les hommes de Mancini défendront jusqu'au bout face à de timides Rossoblù. Avec une statue à ériger à Handanović, auteur d'une parade fabuleuse sur Destro juste avant le coup de sifflet final. Il faudra quand même montrer bien autre chose samedi soir face à la Roma.

Bologne puni


De leur côté, les hommes de Delio Rossi avaient absolument besoin d'une victoire pour sortir provisoirement de la zone rouge. C'est raté. Les Rossoblù avaient pourtant pris le match par le bon bout, Anthony Mounier ayant eu l'occasion d'ouvrir le score en début de rencontre. Cela aurait été un tout autre match. Mais avec des si... Au final, si les Bolonais ont plutôt bien maîtrisé les offensives de l'Inter pendant 67 minutes, ils ont craqué sur leur seule vraie erreur. Une erreur d'Alex Ferrari, pour un but bêtement concédé et dont les joueurs de Delio Rossi ne se remettront pas. Bologne est donc déjà assuré de terminer cette 10e journée dans la zone de relégation, et pourrait même se retrouver bon dernier si le Hellas Vérone et Carpi, respectivement opposés mercredi soir à la Fiorentina et à Frosinone, venaient à prendre des points. Pas sûr que Delio Rossi fasse de vieux os sur le banc rossoblù.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 32 minutes Le Belge Tom Saintfiet, sélectionneur de la Gambie 1
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Tsugi
Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17