1. //
  2. // 36ème journée

L'Inter récupère son bien

Une balade à la Lazio, et revoilà la première place pour l'Inter. Sinon, le Milan AC renoue avec la victoire, tandis que le coude à coude continue entre Palerme et la Sampdoria pour la qualif' en Champions. Ah, et deux relégués, Livourne et Sienne.

Modififié
0 1
Alors, ils vont comment les héros ? Un peu fatigués, mais ça va, merci. Sommés de réagir à la victoire de la Roma à Parme, les joueurs de l'Inter Milan se sont baladés contre la Lazio en match clôture de la 36ème journée de Serie A. Une victoire à l'extérieur 2-0 (Samuel, Motta) aux allures de match amical qui a permis un : de faire un bon décrassage après les efforts déployés dans la semaine pour annihiler la furie barcelonaise ; et deux : de reprendre la tête de la Serie A, avec deux points d'avance sur la bande à Totti. Quand même, disons que si la Lazio avait voulu faire exprès de faire perdre le scudetto à la Roma, elle ne s'y serait pas prise autrement. Ah, les joies du football romain...

Derrière, on pourrait copier-coller ce que l'on écrit maintenant depuis plusieurs semaines : la Sampdoria a gagné (2-0 contre Livourne), et Palerme a gagné (2-1 à Sienne). Antonio Cassano a marqué un but d'une facilité déconcertante, et Fabrizio Miccoli a marqué un but d'une facilité déconcertante. En conséquence de quoi les deux équipes, qui se tiennent en deux points au classement, pourront s'offrir la semaine prochaine ce qu'elles attendaient depuis longtemps, à savoir une sorte de finale pour la quatrième place qualificative en Ligue des Champions. Ce Palerme-Sampdoria se jouera en Sicile. Hélas pour l'équipe nationale italienne, Marcello Lippi devrait être le seul Transalpin à ne pas s'y intéresser : dans le groupe des 29 joueurs appelés à effectuer un mini-pré-stage de coupe du monde qu'il a donné aujourd'hui, le sélectionneur des Azzurri n'a coché ni le nom d'Antonio Cassano, ni celui de Fabrizio Miccoli. On savait depuis Rivera, Riva, Baggio, Zola, Signori, Del Piero et Totti que les relations entre les génies et la Nazionale étaient par définition compliquées. Le cru 2010 confirme. Tristesse.

Tristesse également pour d'autres équipes et personnalités. A Milan, qui a gagné laborieusement contre la Fiorentina grâce à un pénalty de fin de match de Ronaldinho (1-0), il est quasiment acquis que le délicieux Leonardo n'entraînera plus l'équipe l'an prochain. Bien qu'il soit soutenu par les supporters et les joueurs, Leo s'est entendu dire cette semaine par Berlusconi que c'en était fini pour lui. Après avoir répondu que oui, le propriétaire du Milan et lui-même étaient « très différents » , le Brésilien en a remis une couche ce dimanche : « Ce que j'ai appris cette année ? Qu'il y a peu de gens qui s'y connaissent en football » . A Turin, qui s'active en coulisses pour faire signer Rafael Benitez et dépenser intelligemment 80 millions lors de l'intersaison, ce sont les dernières chances de jouer la Ligue des Champions qui se sont envolées en faisant match nul à Catane (1-1). Aujourd'hui, la Juve, qui a vu le Napoli (vainqueur 2-1 au Chievo Verone) lui passer devant, pointe à la septième position au classement, une honte.

Tristesse, enfin, pour Livourne et Sienne, officiellement relégués. Si les premiers sont habitués à monter dans l'ascenseur, cela fait mine de rien sept ans que les seconds gambadaient en Serie A. « Le résumé de notre saison ? On joue bien au foot, et à la fin, on rentre les mains vides. Mais nous descendons en B la tête haute » , a synthétisé l'entraîneur des Toscans Alberto Malesani. Et sinon, il y a aussi l'Atalanta Bergame, qui en concédant le nul à domicile contre Bologne (1-1), a mis un pied et trois orteils en Serie B. Ce n'est pas le printemps pour tout le monde.

Traduction Stéphane Régy, source Corriere della Sera


Les résultats

Lazio Rome 0-2 Inter Milan


Parme 1-2 AS Roma


Milan AC 1-0 Fiorentina


Sampdoria Gênes 2-0 Livourne


Sienne 1-2 Palerme


Catane 1-1 Juventus


Chievo Verone 1-2 Naples


Bari 3-0 Genoa


Cagliari 2-2 Udinese


Atalanta Bergame 1-1 Bologne

Les buts



Les buts de la Roma




Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Très moche, la manière dont l'Inter a gagné le match hier, la Lazio n'a rien fait pour opposer une résistance de peur d'offrir le titre à son rival éternel, même son de cloche pour les Reds qui ont laissé jouer Chelsea à la baballe, Gerrard allant même, jusqu'à faire une passe décisive à Drogba, c'est vraiment dégueu les fins de saison dans tous les championnats, plus de suspense malgré les faibles écarts entre le 1er et le 2ème, que ce soit en Italie, France, Angleterre ou Espagne, le fric a fini par gangréner définitivement ce sport...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lille ne faiblit pas
0 1