1. //
  2. // 24e journée

L'Inter rattrape le temps

Milan va devoir remettre les gaz : l'Inter est à bloc et bien décidée à reprendre son sceptre. Naples joue toujours les trouble-fêtes, Palerme rayonne et la Juve renait en Sardaigne. Bah ouais, il n'y a pas qu'en Angleterre qu'on en prend plein les mirettes.

Modififié
0 4
43 buts ont été inscrits en Premier League. Un record cette saison. A côté, la Serie A ne voulait pas faire pâle figure. Du coup, les buteurs ont mis les petits plats dans les grands, et les défenses sont parties faire la sieste. Et pan. 31 buts. Deuxième meilleur total saisonnier. Une somme bien gonflée par le choc entre l'Inter Milan et la Roma, match phare de cette 24ème journée. Les deux équipes, grandes rivales des dernières saisons, aiment bien les gros scores. Or, pour cette nouvelle confrontation, les 22 acteurs n'ont pas mis longtemps à faire comprendre leurs intentions. Deuxième minute, Wesley Sneijder envoie une mine du pied gauche en pleine lucarne. Tiens, il nous avait manqué celui-là. Neuvième minute, Simplicio égalise. Le match est ouvert, et plein d'intensité. On est loin, très loin, du piteux Milan AC-Lazio disputé quatre jours auparavant sur la même pelouse (0-0). Eto'o Fils redonne l'avantage aux interistes avant la pause, mais la Roma n'est pas domptée. En seconde période, Burdisso plaque Pazzini dans la surface (hommage au Tournoi des Six Nations) : carton rouge et pénalty. Eto'o transforme, ça fait 3-1. La Roma coule, et Thiago Motta enfonce le clou (4-1). Ça y est, le match est fini? Que nenni. Vucinic, chanceux, détourne un coup franc de De Rossi dans la cage de Juio Cesar. 4-2, puis 4-3, grâce à Loria, sur corner. Ranieri se prend à y croire, tout est possible dans un Inter-Roma. Mais sa défense n'est pas l'une des pires de Serie A pour rien. Cambiasso tue le suspens à une minute du terme. 5-3, le spectacle pour le spectacle, un pur régal. L'Inter s'impose et se relance très sérieusement dans la course au titre. L'AS Rome, elle, dit probablement "ciao" au Scudetto.



La victoire interiste est d'autant plus importante que le Milan AC, quelques heures plus tôt, a calé sur la pelouse du Genoa. Malgré une bonne première période et l'ouverture du score de Pato, délicieusement servi par Ibra, les rossoneri n'ont pas réussi à tenir le score. Floro Flores a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs, et Milan obtient son quatrième match nul en 2011. Les Milanais ont pris 10 points sur les 6 derniers matches, pendant que les interistes en ont pillé 15. Et si l'armada de Leonardo remporte son match en retard face à la Fiorentina, elle reviendra à deux petits points de ses cousins préférés. Ça chauffe. Entre les deux milanaises se glisse, encore et toujours, le Napoli. Battus cette semaine sur la pelouse du Chievo, les joueurs de Mazzarri ont repris leur parcours triomphal, en s'imposant face à Cesena (2-0). Cavani a marqué (surprenant), Maggio aussi et Sosa a inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs. Ça fait trois buts, mais l'arbitre a oublié de valider le deuxième, alors que la balle a « dépassé la ligne d'au moins deux mètres » , dixit le coach napolitain. On exagère dans le sud de l'Italie ? N'importe quoi.



Si le Napoli et l'Inter s'imposent de plus en plus comme les anti-Milan AC, la Lazio Rome, elle, titube. Face au Chievo (club tabou pour les biancocelesti), même l'éclair de génie d'Hernanes ne suffit pas. Le Brésilien, auteur d'un superbe coup franc, ouvre la voie, mais comme l'an passé, les Veronesi égalisent en seconde période par Bostjan César (1-1). Un match nul qui vaut une défaite, selon les dires d'Edy Reja. La Lazio est toujours dans la zone qualificative pour la Ligue des Champions, mais Palerme et l'Udinese n'attendent plus que son prochain faux pas pour la déloger. Car de leur côté, les Palermitains n'ont pas fait de détails face à Lecce. Complètement à côté de la plaque quand il s'agit de joueur hors de ses bases, Palerme a visiblement bénéficié de l'air du sud. Deux fois mené au score par les valeureux joueurs de De Canio, Palerme a finalement déroulé en fin de rencontre, grâce à son trio jeunesse Pastore-Hernandez-Ilicic (21 ans de moyenne d'âge), pour s'imposer 4-2. Les Siciliens sont désormais 5èmes, à égalité avec l'Udinese, qui s'est facilement débarrassée d'une Sampdoria déprimante de nullité (2-0). Di Natale a inscrit son 100ème but sous les couleurs frioulanes, et les tifosi de la Samp pleurent toujours Pazzini qui, l'an dernier, avait scoré sur cette même pelouse. Ils peuvent toujours le voir à la télé.



Abracadabra, un achat, deux achats, et la Juve est encore là. Après trois défaites consécutives, la Vieille Dame s'est enfin rassurée. Et elle peut dire merci à son nouveau buteur, Alessandro Matri, auteur d'un doublé sur la pelouse de Cagliari, dont il portait encore le maillot la semaine dernière. Prends ça Fernando Torres. Luca Toni, également arrivé au mercato, a ponctué la belle victoire turinoise (3-1) d'un coup de tête à l'entrée de la surface. "Je ne suis pas fini" a déclaré le buteur après la rencontre. D'accord. Prouve-le la semaine prochaine contre l'Inter. Pendant ce temps là, Amauri, aucun but depuis le début de la saison avec la Juve, n'aura attendu que deux matches pour inscrire son premier pion avec Parme. Et d'une superbe bicyclette, qui plus est. A n'y rien comprendre. Parme concède néanmoins le nul face à la Fiorentina (1-1). Enfin, dans le bas de tableau, deux succès extrêmement importants pour Brescia et Bologne. Les Lombards ont battu la lanterne rouge Bari (2-0) et reviennent à un point du premier non relégable. Pour Bari, en revanche, c'est déjà la Serie B. Les Bolognais ont, pour leur part, battu Catane (1-0), grâce à un but de Portanova. 33 buts, et même pas un de Di Vaio ? Vraiment, il n'y a plus de respect pour les anciens.

A voir : les buts en video

Résultats

Bologne - Catane : 1-0


Genoa - Milan AC : 1-1


Naples - Cesena : 2-0


Lazio Rome - Chievo Vérone : 1-1


Lecce - Palerme : 2-4


Parme - Fiorentina : 1-1


Brescia - Bari : 2-0


Inter Milan - AS Rome : 5-3



Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

clubissimo'o.

Et vous n'avez encore rien vu. L'Inter 2011 n'a pas encorr commencé à dérouler. Gardez l'oeil ouvert. A bientôt.
L'Inter est redevenue l'équipe tueuse de l'an dernier. La fin de saison va être palpitante en Italie.

Naples devrait se qualifier pour la C1.

Reste à savoir qui sera le quatrième. Palerme et l'Udinese sont en forme. Les deux romaines et la Juve sont encore dans le coup.
Voilà qui prouve à nouveau, s'il en était encore besoin, que la Série A est le championnat le plus disputé, et donc le plus passionnant de tous les "grands" championnats européens.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
0-0, malgré tout
0 4