Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Inter-Fiorentina (4-2)

L'Inter profite du feu d'artifice

Mener 3-0, puis 3-1 à onze contre dix, ne suffit pas à l'Inter pour passer une soirée tranquille. Mais les Nerazzurri s'imposent quand même 4-2 face à une formation valeureuse de la Fiorentina. Les tifosi de Giuseppe-Meazza ont eut droit à un sacré spectacle.

Modififié

Inter 4-2 Fiorentina

Buts : Brozović (3e), Candreva (9e), Icardi (19e, 90e+1) pour l'Inter // Kalinić (36e), Iličić (62e) pour la Fiorentina

Les mains derrière les oreilles, évidemment. Quand il fait trembler les filets après un joli numéro personnel dans la surface, Mauro Icardi délivre sa spéciale aux supporters de l’Inter. Il y a encore un mois, l’attaquant argentin aurait reçu des insultes en retour et vu des banderoles pas vraiment accueillantes du genre « Mercenaire » ou « Infâme » . Mais là, le public exulte. Comme lorsqu'il plante le doublé dans le temps additionnel. La vérité, c’est que depuis la parution mi-octobre de son autobiographie, au moins malavisée, si ce n’est irresponsable, Icardi a marqué huit fois ! Dont deux buts à la Fiorentina, lors d’une soirée aussi prolifique que déroutante, qui restera comme le premier succès de Stefano Pioli sur le banc de l’Inter.

3-0 en vingt minutes


Des occasions, il y en a eu à foison, et des deux côtés. L’armada offensive interiste s’éclate dans la défense adverse et enquille les buts : 3-0 en même pas vingt minutes ! D’abord, une grosse frappe sous la barre de Marcelo Brozović (3e). Puis un centre au cordeau de son compatriote, Ivan Perišić, mal négocié par le gardien Tătărușanu, qui fait le bonheur d’Antonio Candreva (9e). Et enfin, Icardi fait danser Gonzalo Rodríguez sur un crochet extérieur pour s’ouvrir le chemin des cages (19e). Pourtant, le match est loin d’être plié. En face, la Fiorentina enchaîne les occasions et finit par être récompensée lorsque Nikola Kalinić s’échappe dans le dos de la défense (36e). Mais l’expulsion de Gonzalo Rodríguez, juste avant la mi-temps, pour une faute par derrière en position de dernier défenseur, tombe très mal pour les hommes de Paulo Sousa.

La Fio a les occasions pour égaliser


Même réduite à dix, la Viola continue de mettre à contribution Samir Handanovič en seconde période. Plusieurs fois décisif, le gardien finit par se faire trouer en plongeant à contretemps devant Josip Iličić (62e). Alors à 3-2, l’Inter fait ce qu’elle sait faire de mieux pour ne pas se faire rejoindre : se ruer vers l’avant. Stefano Pioli prenant quand même soin de faire entrer Felipe Melo, qui joue les déménageurs devant l’arrière-garde interiste. Quand João Mário manque l'immanquable au bout d'un énième contre, on se dit que la Fiorentina va finir par faire craquer son hôte. Finalement, Icardi tire le rideau en marquant dans le temps additionnel. Enfin. L'Inter n'aime décidément pas les soirées paisibles.


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 23

    Le Kiosque SO PRESS