1. //
  2. //
  3. // Inter-Fiorentina (4-2)

L'Inter profite du feu d'artifice

Mener 3-0, puis 3-1 à onze contre dix, ne suffit pas à l'Inter pour passer une soirée tranquille. Mais les Nerazzurri s'imposent quand même 4-2 face à une formation valeureuse de la Fiorentina. Les tifosi de Giuseppe-Meazza ont eut droit à un sacré spectacle.

Modififié
1k 6

Inter 4-2 Fiorentina

Buts : Brozović (3e), Candreva (9e), Icardi (19e, 90e+1) pour l'Inter // Kalinić (36e), Iličić (62e) pour la Fiorentina

Les mains derrière les oreilles, évidemment. Quand il fait trembler les filets après un joli numéro personnel dans la surface, Mauro Icardi délivre sa spéciale aux supporters de l’Inter. Il y a encore un mois, l’attaquant argentin aurait reçu des insultes en retour et vu des banderoles pas vraiment accueillantes du genre « Mercenaire » ou « Infâme » . Mais là, le public exulte. Comme lorsqu'il plante le doublé dans le temps additionnel. La vérité, c’est que depuis la parution mi-octobre de son autobiographie, au moins malavisée, si ce n’est irresponsable, Icardi a marqué huit fois ! Dont deux buts à la Fiorentina, lors d’une soirée aussi prolifique que déroutante, qui restera comme le premier succès de Stefano Pioli sur le banc de l’Inter.

3-0 en vingt minutes


Des occasions, il y en a eu à foison, et des deux côtés. L’armada offensive interiste s’éclate dans la défense adverse et enquille les buts : 3-0 en même pas vingt minutes ! D’abord, une grosse frappe sous la barre de Marcelo Brozović (3e). Puis un centre au cordeau de son compatriote, Ivan Perišić, mal négocié par le gardien Tătărușanu, qui fait le bonheur d’Antonio Candreva (9e). Et enfin, Icardi fait danser Gonzalo Rodríguez sur un crochet extérieur pour s’ouvrir le chemin des cages (19e). Pourtant, le match est loin d’être plié. En face, la Fiorentina enchaîne les occasions et finit par être récompensée lorsque Nikola Kalinić s’échappe dans le dos de la défense (36e). Mais l’expulsion de Gonzalo Rodríguez, juste avant la mi-temps, pour une faute par derrière en position de dernier défenseur, tombe très mal pour les hommes de Paulo Sousa.

La Fio a les occasions pour égaliser


Même réduite à dix, la Viola continue de mettre à contribution Samir Handanovič en seconde période. Plusieurs fois décisif, le gardien finit par se faire trouer en plongeant à contretemps devant Josip Iličić (62e). Alors à 3-2, l’Inter fait ce qu’elle sait faire de mieux pour ne pas se faire rejoindre : se ruer vers l’avant. Stefano Pioli prenant quand même soin de faire entrer Felipe Melo, qui joue les déménageurs devant l’arrière-garde interiste. Quand João Mário manque l'immanquable au bout d'un énième contre, on se dit que la Fiorentina va finir par faire craquer son hôte. Finalement, Icardi tire le rideau en marquant dans le temps additionnel. Enfin. L'Inter n'aime décidément pas les soirées paisibles.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Dans cet article

    Jacques-Alaixys Niveau : District
    Et du coup ça va mieux entre Icardi et les supporters?
    Les interistes adorent Icardi, c'est juste une poignée d'Ultras qui lui en veut.
    "Pazza Inter", ton surnom n'est vraiment pas usurpé!
    Ce soir, encore, tu as failli détruire en seconde période tout le positif produit lors de la première, en évoluant, toute une mi-temps, en supériorité numérique, de surcroit...
    Chapeau bas aux joueurs de la Fio qui n'ont jamais voulu baisser les bras, et qui y ont cru jusqu'au bout, emmenés dans leur folle croisade par un grandiose Illicic.
    Rencontre très agréable pour les spectateurs neutres.
    Vivement vendredi prochain pour voir le déplacement de la troupe de Pioli au San Paolo! Les deux formations et les deux coachs ayant impérativement besoin de la victoire; le club Lombard afin de redorer son image, le club Napolitain pour lui permettre de ne pas devoir abandonner ses prétentions à une nouvelle qualification en champions league.
    Un match assez spectaculaire sous le signe des Balkans avec de grosses prestations de Brozovic, Illicic et Perisic.
    CharlesEchalotte Niveau : CFA
    00:01  //  Tifoso de l'Inter Milan
    J'espère qu'ils vont maintenir un peu de stabilité dans les résultats car c'est vrai que c'est leur point faible mais il y a vraiment une belle équipe avec des joueurs excellents, une équipe belle à voir jouer, en tout cas pour moi;, et je trouve cela c'est rafraîchissant
    Mauro qui continue a prouver a chaque journée que c'est le meilleur jeune attaquant au monde. Et accessoirement l'un des meilleurs si ce n'est le meilleur en Serie A.

    Sur le match beh c'est la Pazza inter qu'on connait mais en version inversé, c'est plus celle qui revient au score c'est celle qui se fait revenir au score en menant 3-0 et que l'autre équipe est a 10...

    Autant offensivement on est vraiment bon autant défensivement et surtout sans Medel, c'est une cata.. Les latéraux qui savent pas défendre, un Miranda qui a un niveau très mauvais depuis le début de saison et Murillo qui se retrouve sur le banc a cause de ses mauvaises prestation récente, Rannochia qui le remplace et qui lui a un niveau correct étant donner ses dernière saisons avec nous.


    Prochain match vendredi déjà et ça sera face au.. Napoli !
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Rome et le derby capital
    1k 6