En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Fiorentina-Inter (1-1)

L'Inter ne sait plus gagner

Grâce à un but à la dernière minute de Simeone, la Fiorentina arrache un nul plus que logique face à l'Inter. Icardi en a profité pour inscrire son dix-huitième but de la saison.

Modififié

Fiorentina 1-1 Inter

Buts : Simeone (90e+1) pour la Fiorentina // Icardi (55e) pour l'Inter

Et de sept. Après un début de saison canon, l'Inter est clairement en train de marquer le pas. Septième match consécutif toutes compétitions confondues sans la moindre victoire. Et trois points pris sur les cinq dernières journées de Serie A. C'est peu, trop peu lorsque l'on veut prétendre à quelque chose dans ce championnat où la Juventus et le Napoli avancent à toute vitesse. Ce vendredi soir, pour son premier match en 2018, l'Inter aurait pu tourner la page de cette mauvaise fin d'année 2017. Elle était d'ailleurs toute proche de repartir de Florence avec trois points qui n'auraient pas forcément été ultra-mérités, mais qui auraient eu le mérite de remettre de l'huile dans le moteur. C'était compter sans Giovanni Simeone, déjà buteur la semaine dernière face à l'AC Milan, et qui n'a pas voulu faire de jaloux en marquant aussi, dans les arrêts de jeu, face à une Inter qui pensait tenir sa victoire. 1-1, logique, finalement, pour cette équipe plus malade que convalescente.

Une Viola qui pique, mais qui ne tue pas


De fait, il faut le dire : le match a été dominé par une Fiorentina assez intéressante dans diverses phases de jeu. Dans une première période plutôt à l'avantage des joueurs de Stefano Pioli, c'est Chiesa qui se procure la première situation au bout de cinq minutes, mais sa frappe à l'entrée de la surface passe largement au-dessus du but d'Handanović (5e). Fidèle à ses principes, la Fiorentina joue, plutôt bien, mais est trop imprécise dans le dernier geste pour faire pousser des cheveux blancs sur le crâne du portier slovène. Sur la dizaine de tirs tentés par la Fio en première période, seul un a fini cadré. Mais soyons clairs : si Handanović passe une première mi-temps tranquille, son homologue florentin Sportiello est lui aussi tranquillement posté à observer les rares offensives nerazzurre, comme cette frappe sans réelle intention de faire mal de Vecino (34e).

Braquo, saison dix-huit


Lors du second acte, on sent les Florentins frustrés de n'avoir pas fait la différence, mais il manque toujours ce petit quelque chose qui fait basculer le match. Comme sur cette fringante mine de Chiesa, qu'Handanović est tout heureux de voir frôler son montant droit (53e). Une velléité finalement douchée par Icardi quelques minutes plus tard pour son 18e but de la saison (le 99e en Serie A) après un coup franc de Cancelo (55e).


La formation viola n'abdique pas pour autant et croit même répondre du tac au tac, elle aussi sur coup franc, mais Handanović s'envole sur la tentative du Biraghi (57e). L'entrée de l'arme fatale Babacar fait gronder Artemio Franchi qui sent ses joueurs capables de revenir, mais Chiesa ne cadre toujours pas (73e).

Dans la foulée, le brave Babacar gratifie les tifosi d'un enchaînement poitrine-ciseau exquis une nouvelle fois claqué par Handanović. L'Inter entre alors dans la phase de la partie qu'elle maîtrise si bien : souffrir pour mieux piquer, mais ni Valero ni Icardi, hors jeu, ne vont réussir à faire le break. Le retour à un succès qui manque depuis le 3 décembre est alors tout proche. Mais dans les arrêts de jeu, Giovanni Simeone surgit pour offrir le point d'un nul plus que logique vu la prestation de son équipe. L'Inter est désormais à portée de tir des deux équipes romaines (qui comptent respectivement trois et cinq points de retard, mais aussi deux matchs en moins chacune), avec un Inter-Roma bouillant lors de la prochaine journée.

Fiorentina (4-3-3) : Sportiello - Laurini, Pezzella, Astori, Biraghi - Badelj, Benassi, Veretout - Chiesa, Simeone, Théréau. Entraîneur : Pioli
Inter (4-5-1) : Handanović - Santon, Ranocchia, Škriniar, Cancelo - Gagliardini, Vecino, Perišic, Borja Valero, João Mário - Icardi. Entraîneur : Spalletti


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 10 heures 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 12 il y a 11 heures Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 4 Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 86