1. //
  2. //
  3. // Demi-finale
  4. // Inter Milan/AS Roma

L'Inter Milan joue sa saison

Ce soir, l’Inter Milan accueille la Roma en demi-finale retour de la Coupe d’Italie. Les Interisti, battus 2-1 au match aller et totalement dépassés en championnat, sont bien conscients que la Coupe d’Italie est une voie royale pour sauver leur saison.

Modififié
86 16
La roue tourne. Parfois trop vite. Il y a quatre mois, après une victoire 3-1 sur la pelouse de l’invincible Juve, on utilisait tous les superlatifs pour cette Inter. Une Inter qui, c’est sûr, allait concurrencer l’équipe d’Antonio Conte pour le Scudetto. D’ailleurs, on n’était déjà pas loin d’ériger un monument à Andrea Stramaccioni. Quatre mois plus tard, de ce monument, il ne reste plus grand-chose. L’Inter est désormais septième du classement, compte 24 points de retard sur le leader turinois (le soir de la victoire au Juventus Stadium, il n’y avait qu’un point d’écart entre les deux formations), 9 sur le Milan AC et, heureusement, un seul sur le duo Lazio-Roma. L’équipe nerazzurra affiche des statistiques catastrophiques en championnat : quatre défaites lors des cinq dernières journées, dont trois défaites consécutives à domicile face à Bologne, la Juve et l’Atalanta. Également éliminée de l’Europa League (cruelle élimination contre Tottenham), l’Inter voit ses chances de qualification en Coupe d’Europe s’amenuiser au fil des semaines. Reste une voie, presque royale, pour aller chercher un billet pour la C3 : la Coupe d’Italie. Mais pour ça, il va falloir passer sur le corps des deux équipes romaines.

Toute l’attaque à l’infirmerie

En effet, là où le championnat réclame encore des efforts pendant sept journées, tout en tenant compte, chaque dimanche, du résultat des autres équipes, la Coupe d’Italie, elle, ne doit rien à personne. L’Inter y a son destin entre les mains, et, si elle veut la remporter, et ainsi se qualifier directement pour la prochaine Europa League, il lui « suffit » de gagner les deux matches restants. D’abord, la demi-finale retour contre la Roma, puis la finale du 26 mai contre la Lazio, premier qualifié. Le premier acte, donc, se dispute ce soir, à San Siro. Le match aller semble avoir été disputé il y a des années-lumière. Et pour cause, il s’est joué le 23 janvier, il y a pratiquement trois mois. Les aberrations du calendrier italien. Pour ceux qui ont la mémoire courte, la Roma s’est imposée 2-1, des buts de Florenzi et Destro, et un pion de Palacio pour l’Inter. Ce score de 2-1 donne un léger avantage à la Roma, mais lorsque l’on sait que l’Inter a été à deux doigts de renverser le 0-3 du match aller contre Tottenham, il n’y a pas non plus de quoi être serein.

Oui, sauf qu’à San Siro, l’Inter, c’est un peu docteur Andrea et mister Strama. La stat est édifiante : cette saison, l’équipe interista a disputé 25 matches toutes compétitions confondues, pour un bilan de 12 victoires, 6 défaites et 7 nuls. Le meilleur comme le pire, sans préavis. Or, il va falloir la meilleure Inter pour venir à bout d’une Roma qui est en forme. Hormis un petit couac il y a dix jours sur la pelouse de Palerme (défaite 2-0), les Giallorossi alignent les résultats positifs, ce qui leur a permis de remonter sensiblement au classement, et de recoller au peloton pour l’Europe. Depuis hier soir et la défaite de la Lazio face à la Juve, ils sont même revenus à hauteur de leurs cousins laziali, même si les Biancocelesti restent pour le moment devant à la différence de buts particulière. Sauf qu’à l’heure actuelle, on ne peut pas franchement dire que Stramacioni dispose de la meilleure Inter. Bien au contraire. Le technicien est orphelin de ses trois attaquants, Milito, Palacio et Cassano, tous blessés. Pour ne rien arranger, on a appris officiellement hier que la saison était finie pour Nagatomo et Gargano. Ce qui explique, en grande partie, les derniers résultats négatifs du club nerazzurro.

L’Inter, bête noire de Coupe

L’entraîneur de l’Inter, de plus en plus sur la sellette, sait que ce match face à la Roma peut aussi influencer son avenir. En cas de non-qualification pour une Coupe d’Europe, il semble difficile que Moratti le retienne. Pas sûr non plus qu’il le retienne avec un billet pour la C3, mais disons que Stramaccioni aura alors un bon argument dans sa besace. Avenir en péril ou non, le jeune technicien va devoir aligner le meilleur onze avec les joueurs qu’il a à disposition. En attaque, pas vraiment le choix : ce sera un duo formé de Ricky Alvarez et Tommaso Rocchi. L’ancien de la Lazio a évidemment à cœur de se mettre en évidence face à ses anciens rivaux, et de retrouver « sa » Lazio au stadio Olimpico en finale. « Cela fait déjà une semaine que je reçois des textos de mes amis laziali qui me souhaitent bon courage. Ils me disent : « Ne déconne pas, tu sais ce que tu dois faire » » a-t-il raconté dans une interview au Corriere dello Sport. Bon, en même temps, on parle là d’un attaquant qui a marqué 1 but lors des 14 derniers mois. Plus vraiment le maître-artificier de la belle époque.

En face, à l’inverse, on ne manque pas de types qui savent la foutre au fond. Entre Totti, Osvaldo et Lamela, c’est la bagarre sur le front de l’attaque. L’Argentin, après sa pépite sur le terrain du Torino, a d’ailleurs été clair quant à ses ambitions. « Je veux jouer un autre derby, et celui-ci en finale de Coupe d’Italie » a assuré celui qui a raté la balle de match lors du derby romain de lundi dernier. Une motivation qui a fait écho chez le vétéran Totti, qui aimerait bien disputer la septième finale de Coupe d’Italie de sa carrière (jusqu’ici, deux finales gagnées, quatre perdues). « Il faudra une grande Roma, mais nous sommes en forme et nous savons à quel point le match de San Siro est important » a-t-il affirmé. En se qualifiant, Totti et ses potes mettraient fin à un sacré tabou. Depuis la finale de la Coupe d’Italie 2007/08, la Roma n’est plus jamais parvenue à sortir l’Inter de cette compétition. Les deux formations se sont pourtant affrontées lors des éditions 2008/09 (quarts de finale), 2009/10 (finale) et 2010/11 (demi-finale). A chaque fois, c’est l’Inter qui a triomphé. Et s’il était temps, pour la Louve, d’inverser la tendance ? Après tout, tout n’est qu’une histoire de roue qui tourne, non ?

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Jack Facial Niveau : CFA
Note : 1
Sauver la saison en gagnant une coupe nationale : le leitmotiv du PSG avant l'arrivée de Nasser
25 matches toutes competitions confondues?
el santino Niveau : DHR
toute ressemblance avec la saison de l'OL ne serait que pure coïncidence
Anonyme78 Niveau : CFA2
Message posté par Jack Facial
Sauver la saison en gagnant une coupe nationale : le leitmotiv du PSG avant l'arrivée de Nasser


Sinon, il est possible de lire un article sans référence aux PSG et aux Qataris dans les com' ou ils sont devenus le centre névralgique du foot ?
Message posté par danielf7
25 matches toutes competitions confondues?


"A San Siro" -_-
L'Inter est masculin, selon moi. Je dirais un Inter et non pas une Inter comme Maggiori. Bon, pas grave!

C'est tout ce que j'avais à dire. Que le meilleur gagner!

J'espère, perso, que ce sera la Roma. Un derby en finale, ça ne se refuse pas. Et puis, à quoi bon se qualifier pour l'Europa si c'est pour y être ridicule, comme l'Inter l'a été à White Hart Lane, il y a quelques semaines?
Bobo-il-toro Niveau : District
Il me semble qu'on dit "Meazza" quand c'est l'Inter qui joue.
C'est pas pour faire chier hein, mais les années lumières c'est une unité de distance, pas de temps... Voilà, voilà, j'avais rien d'autre à dire...
Bobo-il-toro Niveau : District
Message posté par mario
L'Inter est masculin, selon moi. Je dirais un Inter et non pas une Inter comme Maggiori. Bon, pas grave!

C'est tout ce que j'avais à dire. Que le meilleur gagner!

J'espère, perso, que ce sera la Roma. Un derby en finale, ça ne se refuse pas. Et puis, à quoi bon se qualifier pour l'Europa si c'est pour y être ridicule, comme l'Inter l'a été à White Hart Lane, il y a quelques semaines?


Plus que ridicule, parole d'intériste. Sauf que l'Inter s'est rattrapé au retour, rendant le score moins ridicule.
Nerazzurro Niveau : CFA2
Officiellement le nom du stade est Giuseppe-Meazza depuis 1980. Mais c'est vrai qu'on a coutume de l'appeler ainsi pour les matchs de l'Inter et de continuer de l'appeler San Siro (qui est le nom du quartier qui a donné son nom au stade dans un premier temps, à sa construction en 1925) pour les matchs de l'autre équipe.
el santino Niveau : DHR
règle numéro 1 du fight Club : on ne parle pas de l'AC Milan
Nerazzurro Niveau : CFA2
Message posté par mario
L'Inter est masculin, selon moi. Je dirais un Inter et non pas une Inter comme Maggiori. Bon, pas grave!

C'est tout ce que j'avais à dire. Que le meilleur gagner!

J'espère, perso, que ce sera la Roma. Un derby en finale, ça ne se refuse pas. Et puis, à quoi bon se qualifier pour l'Europa si c'est pour y être ridicule, comme l'Inter l'a été à White Hart Lane, il y a quelques semaines?


Eric Maggiori a raison, l'Inter c'est féminin, donc on dit bien une Inter ;)
@mario:

L'inter n'a pas été ridicule du tout en EL, leur match retour est héroïque après la débâcle du match aller et ils méritaient de passer bien plus que Tottenham (et je suis supporter de la Juve).

Par contre on peut se demander s'il ne serait pas préférable pour eux de ne pas jouer l'EL l'année prochaine afin de se concentrer sur la Serie A et reconstruire un projet avec une équipe type solide, plutôt que de se disperser. Cette année l'Inter a fait preuve de beaucoup de coeur dans certains matches, mais le manque de bases de jeu et d'ossature l'a rendue inconstante et fébrile trop souvent.
Cela dit le fait de ne pas jouer l'Europe ne va pas garantir une place en CL automatiquement et encore moins le titre, comme ce fut le cas pour la Juve. La Juve a réalisé une saison exceptionnelle l'an dernier, vraiment. Presque meilleure que cette année à mon goût car il faut le dire il n'y a pas d'adversaire cette saison.
Il faut reconstruire avec un coach sérieux (sorry Strama), il y a déjà une base de joueurs intéressante mais l'ossature de l'équipe n'est pas claire. Et surtout un plan de jeu, une identité! Car cette année c'était un peu trop "ça passe ou ça casse", et avec une défense (phase défensive) qui pique les yeux ça ne pardonne pas.
Jack Facial Niveau : CFA
Message posté par Anonyme78


Sinon, il est possible de lire un article sans référence aux PSG et aux Qataris dans les com' ou ils sont devenus le centre névralgique du foot ?


Ah, bah si c'est uniquement dans les com' que ça te dérange, tout va bien.
Parce que c'est certain qu'avec 5 articles sur Ibrahimovic (qu'on n'appelle plus que Zlatan d'ailleurs), 3 sur Beckham et 1 sur Ancelotti chaque jour, on ne parle pas trop du PSG sur So Foot, hein ?
L'inter est bien anecdotique cette année...

La video du genoux de milito, j'en ai encore des frissons.

L'inter c'est un peu le symptôme de l'italie en ce moment, les stars se barrent et toutes les cartes ont étés redistribuer.

Ah oui : je ne sais plus sur quel video, on voit debouler un ailier a fond la caisse en faisant un superbe centre, qui est ce me dis je ?

Zanetti, ce monstre au corp inusable :)
Lebowski-The BIG one- Niveau : DHR
Très bien dit Tato,
l'inter a fait une très bonne EL, ce qui n'est pas evident avec les équipes italiennes, et je peux meme dire que la saison a été chaotique à cause de cette coupe d'europe: des matchs en juillet donc une préparation foutue, des déplacements exotiques (Azerbaidjan p'tain!!) et donc des pertes d'énergie énormes, suivies automatiquement par des défaites en championnat. le seul match raté est celui de White Hart Lane, et evec le match fait en retour, c'était clair que l'équipe y tient beaucoup.

D'autre part, ça sert à quoi de jouer les places qualificatives pour l'EL, pour ensuite se casser la gueule, gacher toute la saison, et dire en meme temps que cette coupe ne sert à rien pour une équipe comme l'Inter et de parler des 30 millions d'euros que genère la champions!!!

j'écris ce comm après l'élimination face à la Roma en demi, et je penses que la meilleure chose qui peut arriver à l'inter en ce moment est la non-qualification à cette EL, et de tout miser la saison suivante sur le championnat et un retour en CL.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
86 16