En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1ère journée

L'Inter est de retour

C'est désormais officiel : l'Inter a terminé sa crise. Les nerazzurri ont explosé Lecce, et terminent donc l'année à la cinquième position, à quatre points seulement de la Lazio, tenue en échec par le Chievo. Naples a dynamité le Genoa tandis que l'Udinese et la Juve se sont quittés sur un score vierge.

Modififié
Babbo Natale a été généreux. A quatre jours de Noël, le vieux barbu a décidé de faire de beaux cadeaux en avance. Pas assez de buts dans cette Serie A 2011-12? Pas de problème, voilà que l'homme en rouge tire de sa hotte 31 pions, pour célébrer dignement la dernière journée de l'année 2011. La dernière, mais aussi la première, puisqu'il s'agissait là du rattrapage du tour qui aurait dû se disputer à la fin du mois d'août, et reporté pour cause de grève des joueurs. Et autant dire que oui, il y a eu du spectacle. Même si Papa Noël a choisi ses terrains pour distribuer les cadeaux. Et il les a choisis très méthodiquement, minutieusement même. L'idée : relancer un maximum l'intérêt du championnat, dans tous les secteurs. Hier soir, le Milan AC avait commencé par gagner sur la pelouse de Cagliari (0-2). Une victoire toute moche, face à des Sardes faiblissimes, mais une victoire quand même.

Voilà de quoi mettre la pression sur la Juve, qui se déplaçait en fin d'après-midi dans le Frioul. Spectacle pyrotechnique entre les deux formations les plus joueuses du Calcio? Non, évidemment, cela aurait été trop logique. Un bon vieux 0-0, où la solidité des défenses (les deux meilleures d'Italie) a primé sur tout le reste. Les deux équipes blanches et noires (et rose, aussi, très moche le rose) se partagent les points. Un chacun. Comme deux gentils frangins à qui l'on offre le même cadeau sous le sapin pour ne pas faire de jaloux. Sauf qu'à force de jouer les altruistes, on fait les affaires du Diable. Milan sort grand vainqueur de cette dernière première journée, en posant son royal popotin sur le trône de la Serie A, à égalité avec la Juve, qui demeure la seule équipe invaincue en Italie. Et en Europe. Excusez du peu.

Le trio des enragés

Le nul entre l'Udinese et la Juve pouvait également faire les affaires de la Lazio. Les biancocelesti, en cas de victoire contre le Chievo, serait revenus à hauteur des Frioulans, à deux points du duo de tête. Oui, sauf que la Lazio avait oublié une chose : le Chievo est sa bête noire à domicile. En neuf confrontations au stadio Olimpico : une victoire (en 2003), trois défaites et cinq nuls. Cinq nuls? Bah, six, maintenant. Les Romains n'ont pas pu faire mieux qu'un 0-0 qui, étrangement, laisse d'énormes regrets aux joueurs de Vérone. En effet, en première période, ils ont eu cinq énormes occasions, toutes sorties par des miracles du portier remplaçant de la Lazio, Albano Bizzarri. Les vacances vont faire du bien à la Lazio, qui a semblé épuisée et qui va pouvoir récupérer quelques joueurs blessés pendant la trêve.

Or, si la Lazio et l'Udinese calent, derrière, un trio d'enragés déboule. Il s'agit de l'Inter, de la Roma et du Napoli. Honneur aux plus titrés. Les nerazzurri, après trois victoires obtenues à l'arrachée, ont enfin obtenu un succès digne de son rang. Vite menée au score par la lanterne rouge Lecce, l'Inter a fait parler son orgueil, à défaut de son talent. Pazzini a égalisé avant la pause. Bon pour le moral : en deuxième période, l'Inter déroule grâce à ses Argentins. Milito se débloque enfin, tandis que Cambiasso et Alvarez arrondissent le score. 4-1. L'Inter est revenue de l'enfer. Il va désormais être difficile de les y renvoyer. Idem pour la Roma. Après le cauchemar vécu à Florence (3-0 et trois exclus), la Louve a repris ses esprits, et enchaîne là un deuxième succès consécutif à l'extérieur. Bologne n'a pas été un rival très digne, mais la Roma a parfaitement su négocier son déplacement, scorant par Taddei et Osvaldo. Luis Enrique, gâté comme un gosse, va pouvoir raconter de belles choses pendant la trêve du côté de la Catalogne. Enfin, le Napoli a clos l'année en beauté. Trois jours après s'être inclinés contre la Roma, les Napolitains ont écrabouillé le Genoa (6-1) pour la plus large victoire de l'ère Mazzarri. Cavani a inscrit un doublé, prouvant ainsi que l'équipe peut compter sur lui, même en l'absence de Lavezzi. Les Sudistes sont ce soir à 10 points de la Juve et du Milan AC. Ne pas les enterrer trop vite. Jamais.

Père Fouettard Zamparini

Le Père Noël avait également envie d'être sympa avec l'Atalanta. Pénalisée de six points, l'équipe de Bergame doit cravacher deux fois plus que les autres depuis le début de la saison. En cette période de fêtes, cela méritait bien une jolie victoire. Pan, Cesena est venue en prendre quatre au stade Azzurri d'Italia, dont le douzième but cette saison de German Denis, meilleur buteur du championnat. Avec 20 points, l'Atalanta va pouvoir se taper autant de chapon qu'elle le souhaite le soir du Réveillon. Complimenti. 4-1 par ci, 6-1 par là, encore d'autres gros scores? Oui, oui. Festival de buts du côté de Parme. Dimanche, les Parmesans avaient miraculeusement remonté deux buts à Lecce dans les dernières minutes, accrochant un 3-3 inespéré. Ce soir, le destin leur a rendu la monnaie de leur pièce. Alors que les coéquipiers de Giovinco menaient 3-1 contre Catane, l'équipe sicilienne a jeté toutes ses dernières énergies dans la bataille, est revenue à 3-2, puis à 3-3 à quelques minutes du terme. Douze buts en trois jours : le public du stadio Tardini a été gâté. Les joueurs de Parme, un peu moins.

Enfin, dans les deux derniers matches de la journée, Sienne et la Fiorentina se sont quittés sur un triste 0-0. Des radins en cadeaux de Noël, ces Toscans. L'autre rencontre, entre Novara et Palerme, a accouché d'un 2-2 plutôt spectaculaire. Pour son premier match à la tête du club sicilien, Bortolo Mutti a pu découvrir les tares de cette équipe aux mille visages. Brillant pendant une heure, Palerme a même mené 2-0 alors qu'il ne restait qu'un quart d'heure. Et puis, le black-out. Novara a scoré deux fois en sept minutes, revenant à 2-2, et aurait même pu s'imposer en toute fin de rencontre si Gemiti avait été plus précis. Pour Noël, le nouveau technicien voudrait bien demander une immunité, histoire de pouvoir travailler au calme pendant au moins quelques semaines. Malheureusement pour lui, Maurizio Zamparini ne croit plus au Père-Noël depuis bien longtemps. Lui préfère le Père Fouettard.

Les résultats :

Atalanta – Cesena 4-1
Denis 17', Marilungo 18' et 44', Peluso 71' / Candreva 12'
Bologna – Roma 0-2
Taddei 17', Osvaldo 40'
CagliariMilan 0-2
Pisano (csc) 4', Ibrahimovic 60'
Inter – Lecce 4-1

Pazzini 34', Milito 49', Cambiasso 73', Alvarez 81' / Muriel 20'
LazioChievo 0-0
NapoliGenoa 6-1
Cavani 12' et 24', Hamsik 17', Pandev 45', Gargano 49', Zuniga 80' / Jorquera 27'
Novara – Palermo 2-2
Mazzarani 77', Rigoni 84' / Ludi (csc) 20', Bertolo 69'
Parma – Catania 3-3
Modesto 5', Biabiany 23', Floccari 44' / Almiron 21', Lodi 74', Catellani 85'
Siena – Fiorentina 0-0
UdineseJuventus 0-0


Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 16 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 10 dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9