L’Inter encore et toujours en chantier

C’est un changement de cap qui pose clairement question. Tant au niveau du timing, que du choix De Boer. Pourquoi maintenant et pas avant ? Est-ce vraiment mieux que Mancini ? Et pourquoi, tout simplement ?

Modififié
1k 34
C'est le genre de séparation qui ne prévient pas et qui empire en quelques jours. D’abord une brouille à la mi-juillet entre Roberto Mancini, pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, et son président, Erick Thohir, concernant le projet du club. Ça s’est transformé en rumeur de départ, le 25 juillet, avec l’aide non négligeable des médias italiens. Et puis, une citation de l’homme d’affaire indonésien, deux jours plus tard, sous forme de réconciliation : « Il est notre entraîneur. Je crois vraiment en son travail.  » Une cohabitation pacifique et puis, le 8 août, la lettre d’adieu du Mancio, étrangement serein, peut-être grâce à un joli parachute dorée : «  Mes engagements professionnels à l'Inter prennent fin aujourd'hui. Avec le club, nous avons trouvé un accord à l'amiable, en toute sérénité. » Et enfin, la nomination de Frank de Boer, le lendemain. Non pas que tout a toujours été rose entre Roberto et l’Inter, mais ce divorce a surtout surpris par son timing.

Poussé au divorce


Car malgré un classement et une saison en demi-teinte, quatrième à treize points de la C1, nombreux étaient ceux qui pensaient que les deux parties avaient fait le plus dur. À savoir passer la fin de saison, digérer la déception, repartir du bon pied, planifier le mercato, entamer la préparation et fixer les objectifs... Mais non, à l'image de ce que Bielsa a fait avec l’OM, la rupture a lieu en tout début de cycle. Moment qui n’est pas du tout, faut-il vraiment le préciser, adapté pour ce genre de crise. La presse italienne tient d'ailleurs à resituer le début de la scission et parle d’une mise à l’écart progressive du technicien italien, évoquant par exemple un refus de collaboration concernant le mercato.

Certains de ses joueurs auraient également abandonné l’homme, son projet, son style de jeu, ses sorties médiatiques et son caractère il y a un moment. Bref un divorce en tous points qui a juste tardé à se réaliser, comme le révèle ce bout d'interview au site FCinter1908 de Filippo Mancini, fils de : « Avec l’arrivée de Thohir et puis des Chinois, les choses ont changé. Ils sont plus attirés par le business que par le football. J’ai même le sentiment qu’ils ne comprennent pas l’Inter, un club qui – jusqu’à peu – avait un vrai rayonnement international. Et du coup, l’Inter ne semble même plus être vraiment une priorité. C’est comme un jouet pour eux. » Tout ça pour dire que les dirigeants de l’Inter ne se sont pas vraiment demandé si De Boer valait mieux que Mancini, puisqu’ils avaient déjà décidé que tout valait mieux que la seconde option, et qu’il valait mieux trop tôt que trop tard.

Et ce FDB dans tout ça ?


Mais quand bien même, le choix du Batave pose également question. Si Mancini Junior estime que les dirigeants de l’Inter ne connaissent rien au foot, passer d’un pragmatique italien à un esthète néerlandais, c’est faire preuve d'une certaine ambition et d’une volonté de changer de cap. D'ailleurs, pour sa première interview, FDB déclare ne vouloir faire aucune concession concernant sa philosophie. Même s’il aura peu de temps pour se construire une équipe à son image, il veut de la formation, de la possession et de la vision : « Mon projet, c’est de faire un mélange de jeunes joueurs et d'éléments expérimentés pour développer une équipe qui joue selon le style que je prône. Je propose un jeu d'attaque mais cohérent. De toute façon, maintenant, l'Italie est beaucoup plus qu'une grande école de football défensive. Il est également agréable de voir jouer des équipes comme la Juventus et la Roma.  »

Frank de Boer est, par exemple, tout à fait capable de féliciter ses joueurs en cas de belle défaite, c’est-à-dire en cas de victoire de possession et de défaite comptable. Et tout ça peut s'expliquer par sa seule expérience en tant qu'entraîneur, l’Ajax. Même s'il dit le contraire, il ne s’est donc jamais confronté à la pression du résultat immédiat et à la gestion des égos, avec notamment un dossier Icardi à prendre en main assez rapidement. Ce nouveau défi sera clairement la clef de la réussite. Quoi qu’il en soit, il peut se rassurer. À l’image du duel Sarkozy-Hollande dont on connaît l'issue, FDB a déjà remporté la première bataille face à Mancini, à savoir celle du « qui est moins pire ? » Il ne lui reste plus qu'à tenir ses engagements et profiter de son totem d'immunité, deux ou trois mois tout au plus, pour se construire un avenir en Italie. En tout cas, il a déjà prévenu : « La Juventus ? Rien n'est impossible, personne n'est imbattable. »



Par Ugo Bocchi
Modifié

Dans cet article

EmoryLand1er Niveau : District
"La presse italienne tient d'ailleurs a re-situé (sic) le début de la scission"

Proofreading is a thing!
clement6628 Niveau : CFA2
C'est vrai que le timing est surprenant et embêtant.

Cela dit, je trouve qu'on en parle peu mais l'Inter aura un très joli effectif l'an prochain. Quand on compare avec le rival du Milan AC, c'est le jour et la nuit. Sur ce plan là, ils ont su bien se reconstruire. Pour l'instant, Banega, Candreva, Erkin et Ansaldi, c'est pas mal comme recrues. Si on ajoute les Icardi (?), Handanovic, Miranda, Murillo, Brozovic, Kondogbia, Perisic, Eder, Medel, Jovectic, etc., il y a du très lourd. Au niveau des joueurs en tout cas, ça peut viser très haut !
Tottinambour Niveau : District
Pauvres interistes. Passer de Moratti et sa gestion paternaliste, parfois artistique mais débordante d'amour à celle de ce vilain magnat de Thohir, c'est dur.

Ça a toujours été un peu le bordel dans ce club et c'est d'ailleurs pour ça qu'on l'aimait bien, mais là je suis vraiment pas optimiste pour eux.
Note : -1
Donc faire un article en s'appuyant sur les avis éclairés du fiston Mancini que son père a trainé dans chacun des clubs qu'il a entrainé sans que celui-ci n'arrive à s'imposer nulle part ? Pourquoi est-ce que ça me fait penser à une interview du fils Zeman, qui venait de se manger un 6-0 et qui expliquait benoitement que c'était la faute des arbitres...

Ils semblent avoir les idées claires chez Suning, bonnes ou pas bonnes mais au moins ils prennent des décisions.
On parle Garay, Gustavo, Gabigol et Joao Mario encore au niveau des transferts. Il y aurait même une piste Diego Costa en cas de départ d'Icardi.
Si on se débrouille bien il y a moyen de bâtir une belle équipe. Je suis sceptique sur De Boer mais franchement satisfait d'être débarrassé de Mancio. Le timing est mauvais mais l'arrivée tardive des chinois au capital a bouleversé la stratégie en cours de route.

L'article est un peu léger.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Mouais, Moratti faut pas l'idéaliser non plus.

L'Inter a toujours eu des effectifs parmi les plus dingues d'Europe mais quel manque de professionnalisme...

Le nombre de joueurs de dingue qu'ils ont eu : les Djorkaeff, Ronaldo, Vieri, Cannavarro, Toldo, Zanetti, Recoba, Adriano, Kily Gonzales, Karagounis, Stankovic, Helveg, Almeyda, Di Bagio, Cordoba, Samuel, Lucio, Eto'O... Et à leurs côtés des Kallon (quoique pas mauvais en 2002/03 notamment en C1), Dalmat, Brechet, Lamouchi, Farinos et j'en passe.

La gestion de club a toujours été une énigme. Au final, seul Mourinho pouvait en faire quelque chose, lui qui sait tirer le meilleur des grosses équipes et de faire des grands joueurs à aux egos boursouflés des parfaits soldats fondus dans le collectif...
Message posté par Tottinambour
Pauvres interistes. Passer de Moratti et sa gestion paternaliste, parfois artistique mais débordante d'amour à celle de ce vilain magnat de Thohir, c'est dur.

Ça a toujours été un peu le bordel dans ce club et c'est d'ailleurs pour ça qu'on l'aimait bien, mais là je suis vraiment pas optimiste pour eux.


Bof. La gestion à la papa de Moratti appartient à un autre age, et il était nécessaire de passer à autre chose. Les dégâts que l'on cherche à réparer aujourd'hui sont ceux laissés par son règne, passionnel mais chaotique.
Thohir a le mérite d'être présent et réactif, ce n'est pas le cas de tous les présidents de club.
Message posté par Attaque-Defonce
Mouais, Moratti faut pas l'idéaliser non plus.

L'Inter a toujours eu des effectifs parmi les plus dingues d'Europe mais quel manque de professionnalisme...

Le nombre de joueurs de dingue qu'ils ont eu : les Djorkaeff, Ronaldo, Vieri, Cannavarro, Toldo, Zanetti, Recoba, Adriano, Kily Gonzales, Karagounis, Stankovic, Helveg, Almeyda, Di Bagio, Cordoba, Samuel, Lucio, Eto'O... Et à leurs côtés des Kallon (quoique pas mauvais en 2002/03 notamment en C1), Dalmat, Brechet, Lamouchi, Farinos et j'en passe.

La gestion de club a toujours été une énigme. Au final, seul Mourinho pouvait en faire quelque chose, lui qui sait tirer le meilleur des grosses équipes et de faire des grands joueurs à aux egos boursouflés des parfaits soldats fondus dans le collectif...


Cuper, Mancini et Simoni ont également été des bons entraîneurs pour l'Inter.
Tottinambour Niveau : District
La gestion du club est extrêmement contestée en Italie de ce que j'en sais. Thohir a prêté de l'argent (de sa boîte) au club à des taux usuriers et a revendu 70% des parts à des Chinois au bout de trois ans à peine, validant ainsi les doutes de ceux qui disaient qu'il n'avait aucun projet à long terme.

Pour Mancini, il en a simplement eu marre qu'on se foute de sa gueule. Quand il a compris que l'argent promis pour concurrencer la Juve n'arriverait pas, il a lâché l'affaire.
Attaque-Defonce Niveau : CFA
Message posté par Lothaire
Cuper, Mancini et Simoni ont également été des bons entraîneurs pour l'Inter.


Mancini non, désolé. Il a juste bénéficié du scandale du Calciopoli avec une Inter qui a partiellement dépouillé la Juve et les autres clubs de Serie A, qui alors été au fond du trou. Parce qu'il n'y avait pas que la Juve de concerné par l'affaire, mais aussi le Milan et la Fiorentina notamment, qui étaient alors deux des cinq clubs les plus importants du championnat (avec la Roma, la Juve et l'Inter donc).

Leur seul concurrent crédible entre 2006 et 2009, c'est un Milan avec un effectif de quadragénaires (j'exagère à peine, cf. Costacurta et Maldini) et la Roma, loser devant l'(a ville) éternel(le).

Même Guy Lacombe aurait remporté trois fois de suite le Calcio dans ces conditions.

J'ai d'ailleurs toujours été étonné que l'Inter n'aie pas été impliqué dans le Calciopoli... Dans ce genre d'affaire, je me demande toujours "à qui profite le crime ?" pour connaître qui tire les ficelles. Là, c'est vite vu...
Allah au Bar Niveau : DHR
Pas convaincu par De Boer qui m a l'air d'avoir le charisme d'une moule.
Je pensé que les choses sont mal faites depuis des annees dans ce club et que la reconstruction va etre longue et les resultats....pas pour cette année!
Décision courageuse de la part des dirigeants mais je trouve plus cohérent de changer maintenant qu'attendre Janvier et le plantage annoncé du Mancio.

Ça risque de patiner au départ du championnat faute de repères mais l'effectif est de qualité. Bien coaché ( pas comme l'an dernier donc ) y a moyen de se battre pour la ldc jusqu'au bout.

La Roma avait attendu pour virer Garcia en espérant un redressement, la seule chose qu'elle y a gagné c est un préliminaire pour la ldc et son corollaire d'incertitudes.
Smoothmerlus Niveau : Loisir
@Lothaire
Bonjour, pour quelles raisons le départ de Mancini satisfait-il les supporters Interiste ? N'a-t-il pas fait mieux que Stamaccioni ou Mazzari ?
Message posté par Attaque-Defonce
Mancini non, désolé. Il a juste bénéficié du scandale du Calciopoli avec une Inter qui a partiellement dépouillé la Juve et les autres clubs de Serie A, qui alors été au fond du trou. Parce qu'il n'y avait pas que la Juve de concerné par l'affaire, mais aussi le Milan et la Fiorentina notamment, qui étaient alors deux des cinq clubs les plus importants du championnat (avec la Roma, la Juve et l'Inter donc).

Leur seul concurrent crédible entre 2006 et 2009, c'est un Milan avec un effectif de quadragénaires (j'exagère à peine, cf. Costacurta et Maldini) et la Roma, loser devant l'(a ville) éternel(le).

Même Guy Lacombe aurait remporté trois fois de suite le Calcio dans ces conditions.

J'ai d'ailleurs toujours été étonné que l'Inter n'aie pas été impliqué dans le Calciopoli... Dans ce genre d'affaire, je me demande toujours "à qui profite le crime ?" pour connaître qui tire les ficelles. Là, c'est vite vu...


L'Inter n a pas été implique grâce à la "clémence" de la justice Italienne qui décida de ne se saisir de certaines pièces qu'après la date de prescription +1 jour.

Voilà voilà, je réponds à ton interrogation mais n y voit pas une volonté de dénigrer l'Inter particulièrement. Dans cette affaire nauséabonde à peu près tout le monde était coupable, autant les condamnés que ceux qui en sont sortis blanchis.

Les clubs et dirigeants punis ne reflètent en rien l'ampleur et la gravité de la chose.

http://www.sofoot.com/10-choses-a-savoi … 98044.html
Message posté par Attaque-Defonce
Mancini non, désolé. Il a juste bénéficié du scandale du Calciopoli avec une Inter qui a partiellement dépouillé la Juve et les autres clubs de Serie A, qui alors été au fond du trou. Parce qu'il n'y avait pas que la Juve de concerné par l'affaire, mais aussi le Milan et la Fiorentina notamment, qui étaient alors deux des cinq clubs les plus importants du championnat (avec la Roma, la Juve et l'Inter donc).

Leur seul concurrent crédible entre 2006 et 2009, c'est un Milan avec un effectif de quadragénaires (j'exagère à peine, cf. Costacurta et Maldini) et la Roma, loser devant l'(a ville) éternel(le).

Même Guy Lacombe aurait remporté trois fois de suite le Calcio dans ces conditions.

J'ai d'ailleurs toujours été étonné que l'Inter n'aie pas été impliqué dans le Calciopoli... Dans ce genre d'affaire, je me demande toujours "à qui profite le crime ?" pour connaître qui tire les ficelles. Là, c'est vite vu...


A qui profite le crime? Elle est bonne, Agnelli sort d'ici !!!!

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 34