En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 11e journée
  3. // Inter/Roma (1-0)

L'Inter déloge la Roma de la tête de la Serie A

Grâce à un but de Gary Medel, l'Inter s'impose 1-0 face à la Roma et s'empare de la première place du classement. Handanović a encore réalisé un match de cochon, et Pjanić, expulsé, manquera le derby.

Modififié

Inter Milan 1-0 AS Roma

But : Gary Medel (30e)

« J'ai traversé un pare-brise à plus de 140 km/h » , c'était la confession de la semaine dans une interview donnée par Gary Medel. Le pitbull est probablement le meilleur Interista depuis le début de saison, en tout cas le plus régulier, et personne ne méritait plus que lui son petit quart d'heure de gloire, ou plutôt sa minute, précisément la 30e. Servi par une talonnade de Jovetić, le Chilien envoie une frappe à ras de terre des 25 mètres qui finit au fond des filets de Szczęsny. Il sortira sur blessure en début de seconde période sous l'ovation d'un public conquis par ce guerrier de la rue. L'Inter sort ainsi gagnante de ce choc et confirme sa philosophie du « point trop n'en faut » avec un 6e succès sur le score de 1-0.

Icadi privé de soirée Halloween


Un capitaine sur le banc de touche pour des déclarations qui n'ont pas plu à son coach. Voilà quelque chose d'inédit. En tout cas, Roberto Mancini va peut-être regretter l'investiture réservée à Mauro Icardi cet été. L'attaquant argentin s'est plaint du peu de ballons reçus après son but vainqueur à Bologne. Action, réaction. Bim, sur le banc ! C'est d'ailleurs le sujet de discussion dans les travées de San Siro durant le premier quart d'heure ennuyant. Une tête de Džeko sortie du bout des doigts par Handanović lance enfin le match, l'Inter répond dans la foulée par une incursion de Brosović repoussée par... Florenzi.

On a deux équipes qui se « reflètent » comme on dit dans le jargon italien, puisque le Mancio a également choisi un 4-3-3. Et pourtant, c'est la Roma qui exploite beaucoup plus les ailes avec les envolées de Salah et Gervinho ou encore Maicon dont une tentative repoussée offre une nouvelle opportunité à Džeko, bloqué au dernier moment par D'Ambrosio. Tous les voyants (possession, tentatives) sont au vert durant cette première période pour la Roma, mais c'est bien l'Inter qui rentre aux vestiaires avec l'avantage de ce but signé Medel.

Handanović voit rose, Pjanić voit rouge


1-0, c'est justement le score sur lequel l'Inter gagne tous ses matchs, donc vous avez compris la stratégie : on cadenasse et on essaye de surprendre la Roma en contre. C'est le cas lorsque Ljajić mène une offensive à 4 contre 2, mais il se loupe complètement dans la dernière passe. La rencontre s'enflamme, Maicon est applaudi par tout San Siro à chacune de ses interventions. On n'oublie pas les héros du Triplete. Handanović, lui, continue de s'illustrer et sort une triple parade sur une double tentative de Salah et une autre de Florenzi. Les Giallorossi poussent, notamment sur corner où Džeko, Rüdiger et Manolas dominent les débats. Tiens, Kondogbia est entré, et après deux ouvertures appréciées par les tribunes, il retombe dans ses travers et disparaît vite de la rencontre. Vu les prestations de ses concurrents, récupérer une place de titulaire s'annonce ardu.

Avec l'expulsion de Pjanić pour un double jaune évitable (protestations puis main volontaire), la pression de la Roma se fait moins intense, mais Mancini n'a pas confiance et envoie un défenseur central supplémentaire dans le lot, en l'occurrence Ranocchia. En effet, les Giallorossi continuent de monopoliser un ballon que les Interisti ne semblent pas vouloir. Le score reste ainsi en suspens jusqu'au bout, et l'Inter se fait encore quelques frayeurs tout en gâchant des opportunités de 2-0, avec cette fois Perišić comme coupable. Ouf de soulagement au coup de sifflet final : l'Inter est seule en tête, pour une nuit, et Icardi ne lui a pas manqué. Malgré 19 frappes et 11 corners (contre 8 et 2 pour son adversaire), la Louve repart bredouille et se demande comment elle a fait.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern 1 Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
il y a 7 heures Ronaldinho se lance dans la musique 11
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1 Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 18 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 11