1. //
  2. // Bayern/Inter (0-2)

L'Inter champion d'Europe !

L'Inter-galactique. Ce qui devait arriver arriva. José a retrouvé son bien, la Champion's League. Tout le mérite revient à l'Inter, et surtout au fait d'avoir engagé le meilleur entraîneur du monde.

Modififié
0 29
Van Gaal a comme d'ahbitude organisé son Bayern de Monique en 4-4-2: Butt - Badstuber, Van Buyten, Demichelis, Lahm - Schweinsteiger, Van Bommel, Altintop, Robben - Olic, Müller. En face, José aligne les siens en 4-2-3-1: Julio César - Chivu, Samuel, Lucio, Maicon - Cambiasso, Zanetti - Pandev, Sneijder, Eto'o - Milito. Soit la tactique dite tactique "Pandev" en raison de la présence dans ses rangs du macédonien. Configurée ainsi, plus encore que d'habitude, l'Inter est là pour gagner. Il s'agit de laisser le ballon au Bayern, pour mieux le cueillir en douce. Et çe ne fait pas un pli. Le Bayern domine franchement le début de rencontre. En défense, l'Inter cherche avant tout à en profiter pour découper Robben. L'Inter est bas et subit, mais le Bayern n'a pas vraiment d'occasions franches. Van Bommel rappelle sa présence en y allant de sa petite béquille sur Pandev. Coup franc de Sneijder, mais Butt repousse bien, à la Oliver Kahn, des deux poings. Parfaitement placés, les joueurs de Mourinho quadrillent le terrain. L'Inter prend la mesure du Bayern assez facilement, en lui laissant la balle mais en s'assurant bien entendu qu'il ne puisse rien en faire. Au moins, ça se frotte un peu. Il y a de belles salopes de part et d'autres, et au petit jeu des préliminaires, c'est Demichelis qui prend le premier carton jaune. Pas en reste, la bande de bataves ne se fait pas de fleurs ; Van Bommel, Sneijder et Robben ont beau avoir une coupe du monde à jouer ensemble, cela ne les empêche pas pour autant de se faire plaisir. Plaisir...

Diego Militooooooooo ! Sur la première occasion réelle de l'Inter, l'argentin ouvre le score. Le Bayern s'est fait endormir. Long dégagement de Jules César, tête de Milito pour Sneijder qui lui remet plein axe, dans la course parfaitement, Diego fixe et crucifie le gardien. Joli. Et facile: il suffit d'aspirer le Bayern pour mieux le contrer. Reculer pour mieux sauter. La preuve, avec ce deuxième contre qui a failli être payant: Milito fixe sur la gauche et glisse tranquille pour Sneijder qui choisit de préserver le suspense. Deux zéro à la mi-temps, c'eut été plié.

La rencontre continue sur les mêmes bases. Vers l'heure de jeu, le Bayern n'en finit plus de posséder la balle. Alors, vont-ils revenir ou se faire breaker? En attendant, les bonnes situations se succèdent pour les Allemands. Comme quoi, il n'y a pas que le FC Barcelone qui est capable de dominer l'Inter. Mais dominer n'est pas gagner. Alors Van Gaal décide de faire entrer maison Kloser pour Altintop, même si c'est Müller qu'il fallait sortir. Coté Inter, Chivu sort pour Stankovic, Zanetti passe latéral gauche, histoire de mieux gérer Robben que Chivu, qui mordait un peu plus la poussière. Dans un monde qui va de plus en plus vite, la vitesse n'est rien, c'est la vision qui fait tout. Alors Javier, environ mille fois moins rapide que Robben, regarde, anticipe et intervient, juste, toujours juste. Robben Island a beau continuer de faire du slalom sur son coté droit, l'inéluctable a pour qualité de ne jamais se faire attendre trop longtemps.

Eto'o fils Samuel en position de dix lance Milito, qui mystifie Van Buyten d'un crochet de tango avant de convertir tout en sang froid. 2-0. Ex-cep-tion-nel. Un succès Milan, Milito. Action- réaction, Olic sort pour Gomez. Muller est toujours sur le terrain, et Gomez est nul à chier. Le "maître" Van Gaal est définitivement dépassé, et Robben met trop de temps à lâcher son ballon, dommage pour les teutons flingués. Le Bayern finit avec un jeu de plus en plus stéréotypé ; l'Inter peut voir venir. A la quatre vingtième minute de jeu, un instant à lui seul résume la rencontre: Robben est à l'arrêt, dans le camp de l'Inter, sans aucune solution. Désarmant. L'autre club de Milan tient enfin sa Champion's. L'Inter des hommes, mais surtout le succès d'un homme: José "The Special One" Mourinho. Et quoi qu'il en dise, du football à l'italienne. D'ailleurs, suprême cerise sur le gâteau, l'entrée en jeu de Marco Materazzi, en position d'avant-centre. Allégresse.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bon moi je vais boycotter sofoot pour une ou 2 semaines parce que déjà avec leur demi finale horrible les journalistes n'ont pas arrêté de les encenser, là ça va pas s'arrêter avec mourinho, qui pour moi n'a rien d'exceptionnel (eh non, l'inter n'a pas de jeu, juste des individualités, contrairement à ce qui est raconté partout, comme quoi mourinho a fait de l'inter une bonne équipe).
Faut maintenant attendre le match retour. Mais l'inter a pris une bonne option.
Il faut souligner la classe de Milito, le génie de Mourinho, c'est une victoire méritée de l'Inter Milan face à une faible équipe du Bayern qui n'aura pas montré grand chose.
L'Inter a réalisé un superbe parcours en ligue des champions (victoire contre Chelsea et le FC Barcelone aux tours précédents) et mérite logiquement s'imposer. Bravo à vous

Inter dans la légende avec un triplé historique
beau match, bravo l'Inter. Chouette de voir les vrais fans chialer après 40 ans d'attente. Bravo José qui a rendu ça possible. Quant aux soi-disant amateurs du "beau jeu": fanculo! Si vous n'avez pas su apprécier le jeu de l'Inter cette saison, vous êtes vraiment trop nazes ...
N'en fais pas trop non plus Simon, Materrazi est rentré comme défenseur central, pas comme attaquant... l'inter a terminé en 6-3-1, ne mélangeons pas tout.
cela serait bien que sofoot nous ressorte autre chose que le discours pour neuneus sur mourinho...le meilleur entraineur du monde ? cela veut dire quoi ? c'est un grand entraineur oui il est dans le top ten (où il n'y a pas domenech...)mais ce n'est pas parce qu'il a une grande gueule qu'il faut se palucher en permanence sur lui.
ancelotti a aussi gagnée des C1, Lippi a été champion du monde en 2006, si capello fait gagner l'angleterre, ces mecs là sont moins bons que Mourinho ?

Mourinho n'a pas été capable de gagner la C1 avec chelsea, par exemple là il gagne oui mais il faut voir son effectif...battre le bayern est logique finalement.
Tu prends les joueurs un par un, tu n'as que robben qui aurait sa place à l'inter.
Mince c'est bien ce qui me semblait , les lecteurs de Sofoot sont atteint , pour la plupart , de footiximerie aigüe grave . Bien sur qu'il faut encensé ce que Mou a fait , un scudetto une coupe d'Italie une LDC , jamais un club italien n'avait réussi cette exploit . Pour l'Inter en LDC 45 ans de disette et bien entendu quand le Mou est là , cette statistique s'envole ... Alors les neo chroniqueur , soit disant adepte du beau jeu ( pour la plupart barçelonais ici , personne n'en doute ) arreter de rager comme des porcs , la capacité de l'Inter a s'adapter par apport a ces adversaires est juste somptueuse , le Mou en est l'artisan , je ne vois pas ou est le débat il mérite AMPLEMENT toute les critiques favorable qu'on lui fait . Bien entendu je n'enlève pas l'immense mérite des joueurs je fais juste une petite parenthèse sur les détracteurs du Mou . Je ne parle pas de son recrutement , je pense que je n'ai pas besoin de faire un dessin au possesseur ddu joueur Zlatan . Bravo l'Inter , au personne qui critique Sofoot sur cette article , je vous invite a lire footmercato ou le 10 sport , ces torchons sont fait pour vous .
ah bon on aurait pas le droit de critiquer so foot ? sympa comme journal!
On peut dire aussi que Milito est le meilleur joueur du monde parce qu'avant lui, l'inter n'avait jamais fait de triplé...

ben non désolé dire que Mourihno est le meilleur entraineur du monde, ben pour pour c'est ridicule, c'est l'un des meilleurs entraineurs du monde oui certainement mais le meilleur non, je ne vois pas en quoi.
L'inter a un énorme effectif et gagner avec ces joueurs n'est pas un si grand exploit.
Et c'est ça la problème avec Mourinho, certains journalistes paresseux oublient l'incroyable qualité de ces joueurs de l'inter Zanetti, Maicon, Lucio, Samuel...des internationaux brésiliens et argentins en pagaille.
Dans le foot, comme dans la vie, il n'y a pas de hiérarchie de valeurs! Il n'y a que les personnes immatures ou intolérantes qui pensent le contraire! Le foot c'est comme la vie, si tu met tout ton coeur et tout ton talent à faire ce que tu peux faire, quelque soit le résultat, personne n'a le droit de médire sur toi!
J'aime Pep! J'aime le Mou! Ceux qui n'aiment que l'un ou que l'autre sont des cons!
absolument fascinant !

lorsque auxerre joue façon inter on crie au scandale et au football dégueulasse et honteux, mais dès lors qu'il s'agit du beau gosse portugais les gens commencent à se mettre des doigts et à baver dans tous les sens.

3 défenseurs centraux, 2 arrières, eto'o juste devant maicon, ça joue en contre genre auxerre...
oui, oui en effet c'est du pur génie, avec une bonne dose de mérite.

alors d'accord le beau jeu n'est pas une obligation mais crier au génie après un match pareil... faudrait penser à relativiser un peu des fois non ?
Pas le droit de critiquer sofoot, pas le droit de critiquer mourinho ni le jeu de l'inter, si on aime pas on est cons... merci d'en faire autant pour la liberté d'expression et d'opinion ;)
c'est vrai que Mourinho n'a rien inventé, c'est un grand entraineur parce qu'il gagne mais il gagne avec des équipes qui ont de gros moyens (une petite différence avec Porto mais Porto rappelons le a battu Monaco en finale).
autre chose, je trouve que Mourinho vole le mérite de ces joueurs, il faut toujours qu'il parle de lui ou qu'il fasse parler de lui, encore ce soir, il pourrait laisser place à la fête, il parle de quoi ? de lui, de son départ au réal, il vole ses joueurs et son club.
Bof, c'était couru d'avance, moi j'avais misé sur une victoire 1-0 de l'Inter but de Milito, au final j'étais pas bien loin. Même si ça me fait clairement chier de voir une équipe aussi moche gagner la C1.
ça ressemble à la victoire de la Grêce lors de l'Euro 2004... C'est moche, moche et remoche.
"lorsque auxerre joue façon inter on crie au scandale et au football dégueulasse et honteux"

Mais non voyons, Fernandez élu meilleur entraîneur de l'année en France :-D. On a juste la même chose à l'échelle européenne, et le principe de base du foot "marquer des buts pour gagner" transformé en "ne pas prendre de buts pour gagner". Bref, comme disait l'autre, à l'Ouest, rien de bien nouveau ^^
Le beau jeu c'est tenir le ballon et ne rien en faire ?

Le Barça a été brillant en de nombreuses occasions mais contre l'Inter au retour (et malgré leur victoire), ils n'ont rien proposé. Faire tourner le ballon sans prendre de risque pour le perdre dès qu'on tente un truc, appelez ça comme vous voulez mais ce n'est pas du beau jeu.

Le Bayern ce soir a joué exactement pareil. Hormis en début de seconde période, ils ont eu le ballon, ils l'ont fait tourné mais pour quoi ? Si peu.

L'Inter a de son côté montré un jeu de contre redoutable, rapide, avec des combinaisons simples, des décalages. Pas de chichi.

Oui ce n'est pas le plus beau foot du monde, mais c'était beau à sa manière. Savoir bien défendre et contrer efficacement ce n'est pas donné à tout le monde. D'ailleurs qui a eu le plus d'occasions ce soir ? L'Inter sans doute...

Bien sûr je préfère un jeu du (grand) Barça, mais c'en devient ridicule le procès fait à Mourinho (je ne suis pas un grand fan pourtant), l'Inter et leur soi-disant négation du football. L'équipe qui a nié le football ce soir était le Bayern.
Force est est d'admettre que le victoire revient un Moumou; son véritable génié est de trouver systematiquement la meilleur organisation pour batte ou tu du mois faire de joueur l'équipe adverse, The special one mérite plus que tout cette LDC, il a su faire adhérer les yeux fermés la tactique qu'il voulait zppliquer dès le début de l'affrontement car il avait déja absorbé le jeu du bayern et puis il à intégrer toutes les strategies de son mentor Van Gaal, il peut vraiment mette en exergue la performance de Milito qui sous la directions de Moumou a fait de ce joueur l'un des plus grands attaquant au monde, ça donne une ides de la puissance de l'équipe d'argentine, à la décharge du Bayern, ils avaient un defenseur axial qui etait en dessous du niveau d'une finale de C1, j'ai nommé Van Buyten...L'Inter avait de forte chance de gagner et c'est lr pari tactique de the special one a parfaitement fonctionné, maintenant en pleine gloire, j'aimerais bien savoir que si le Clasico de l'année prochaine opposant MouMou à Pep, j'ai vraiment hâte que Guardiola donne une leçon de jeu et de panache à José, juste pour lui rappeler qu' une defense en titane ne peut systematiquement pas entraver la purete d'une attaque basée sur le panache et la classe footballistique, le football a a une morale sportive qui finalement dans les saisons qui passent s'équilibrent mais usent de volonte et de croyance pouratteindre certaine performances...La victoire de l'Inter en ait un exemple flagrant
Si un dégagement en touche, ou une défense de 7 joueurs magnifiquement alignées vous excite, l'Inter est un club pour vous.
Comme quoi les vainqueurs sa succèdent au palmarès sans avoir rien à voir les uns avec les autres.
Mais il y a une justice, dans 15 jours, avec le début de la WC, plus personne ne se rappellera de l'inter, sauf ses tifosis et les merengues qui ont l'impression d'avoir remporté un titre cette saison...
Bon, c'est un commentaire de "rageux" peut-être, mais ces amoureux de la "meilleure équipe du monde" (si on donne ce qualificatif au Barça, Mourinho ne l'a pas volé) oublient parfois que les matchs se jouent contre des adversaires qui ont aussi l'envie de gagner, perdre ses matchs face au Barça en se prenant une branlée, je pense pas que ça branche franchement Mourinho.
Et pour ajouter un peu de romantisme à tout ça, peut-on apprécier le travail défensif effectué par les joueurs de l'Inter (symbolisé par l'excellente performance de Samuel, impérial) ? Une application dans la tactique qui n'annule pourtant pas la créativité des joueurs. Est-ce qu'on peut apprécier les remontées de balle fulgurantes des attaquants de l'Inter, tout en déviations, en une touche de balle, appels intelligents ?

S'il vous plait, ne méprisez pas les équipes qui ne jouent pas forcément comme le Barça, toutes les équipes ne peuvent pas se permettre de former leurs joueurs dans le pur esprit Barcelonais. Car si argumente le fait que la victoire de l'Inter contre le Barça (qui est ici le vrai sujet, la victoire en finale n'étant qu'une "formalité") est aussi due à un effectif pléthorique que n'importe qui aurait mené à la victoire, on peut aussi dire que Guardiola bénéficie d'un effectif majoritairement composé de joueurs "Label Barça officiel", forcément, leur inculquer ses idées devient moins hardcore (on pensera à la difficulté d'intégration de Zlatan...).

PS : Est-ce que j'ai bien lu un commentaire comparant l'Inter de cette saison à la Grèce 2004 ? Charisteas était donc un si grand joueur...? (Ou alors, un peu d'humour....)
L'Inter 2010 joue comme l'Edf 2006...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Lassana diarrhée ?
0 29