Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 35e journée
  3. // Lazio/Inter (1-2)

L'Inter brise son amitié avec la Lazio

Après avoir ouvert le score par Candreva, les Biancocelesti ont perdu deux joueurs sur expulsion, subi un penalty et un doublé de leur ancien coéquipier Hernanes (1-2). La Roma reste seconde, mais le duel continue. L'Inter, elle, reste en course pour l'Europe.

Modififié

Lazio - Inter Milan
(1-2)

A. Candreva (8') pour Lazio Rome , Hernanes (26'), Hernanes (84') pour Inter Milan.


Le genre de rencontres qui peuvent foutre en l'air un jumelage historique. Interistes et laziale sont d'habitude copains comme cochons, à tel point que les seconds ont par deux fois souhaité une défaite de leur équipe. Ça a loupé en 2002, ça a marché en 2010 afin d'éviter de voir la Roma championne. L'enjeu, ainsi que le scénario de l'affiche du soir ont mis cette amitié à rude épreuve. Deux rouges pour les laziale, penalty subi et un doublé de leur ancien prophète...

10 vs 11


Candreva annonce direct la couleur avec une jolie frappe aux 20 mètres avant d'ouvrir le score. Felipe Anderson part côté gauche, déborde et sert son coéquipier. Centre en retrait-sécurité. Plat du pied, sécurité, ça fonctionne aussi, pour Candreva. Handanović ne peut que la toucher, et la Lazio prend l'avantage (8e). Quelques minutes plus tard, Icardi abat l'aigle Olympia alors qu'il était seul aux 10 mètres. Dans la foulée, triple sauvetage interiste de Vidić, Handanović et Ranocchia pour éviter le but du K.O. de la Lazio. C'est le premier tournant du match puisque, juste après, Mauricio crochète Palacio, bien lancé par Kovačić, et parti pour un face-à-face avec Marchetti. Coup franc plus rouge. Hernanes le transforme en l'enroulant parfaitement petit filet. Problème, sur la trajectoire et hors-jeu, Medel gêne le gardien laziale. L'arbitre valide tout de même. 1-1 et bronca après chaque ballon touché par le Brésilien qui ne s'est pas privé de son salto. Le score n'est pas loin d'évoluer lorsque Palacio, d'une belle frappe, puis Guarín et Biglia sur coups francs trouvent les parades des portiers adverses. Fin d'un premier acte très animé.

9 vs 11


Alors que la Lazio joue en 4-4-1 depuis qu'elle est en infériorité numérique (Mauri sacrifié pour faire entrer Braafheid), Mancini profite de la blessure de Guarín pour jouer la carte Podolski et passer en 4-2-3-1. Voilà de quoi limiter les envolées d'un Felipe Anderson intenable en 1re mi-temps. Ça continue avec des actions de part et d'autre : Hernanes bloqué par Palacio, Klose lancé en profondeur qui butte sur Handanović. C'est le second tournant du match. Icardi part seul au but, écarte Marchetti, qui semble le toucher. Péno plus rouge. Klose sort pour Berisha. Maurito s'élance, parade de l'Albanais. 200% d'adrénaline dans l'air. Cela monte à 300 quand les Laziale réussissent même à obtenir un corner juste derrière. À lui tout seul, Candreva tient en respect la défense de l'Inter. Déjà dans cette configuration à Udine il y a deux semaines, les Nerazzurri avaient galéré pour l'emporter. Un Parolo héroïque sauve d'ailleurs sur Podolski en bonne position aux 6 mètres. La Lazio tient, y croit, Pioli fait même entrer Keita, sait-on jamais. Et puis Hernanes, encore lui, file seul au but après avoir été superbement servi du talon par Palacio. Pas de sentiments, frappe petit filet. 2-1. Fin du game. L'Inter s'impose, ce qui est important afin de rester en course pour l'Europe. La Lazio loupe l'occasion de repasser devant la Roma. Le derby romain de l'avant-dernière journée va vraiment sentir la poudre.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible