1. //
  2. // Ce qu'il faut retenir de la 3e journée

L'Inter à la place d'une Vieille Dame déboussolée

Pas beau mais efficace, l'Inter retrouve des airs mourinhesques et s'assoit sur le trône. Et ce, alors que les deux clubs de Rome confirment leur bon départ et que la Juve et le Milan patinent encore.

Modififié
3 7

Et si c'était la fin de la suprématie juventina ?

Difficile de prendre parti aussi tôt, mais les fins de règne ne préviennent jamais. Qui avait franchement vu venir Bordeaux en 2009, le Milan en 2011 ou encore les Pays-Bas corriger l'Espagne en 2014 ? Personne. À part peut-être les parieurs fous, ou les mythomanes a posterioristes. Et pourtant en ce début d'année, quelques signes ne trompent pas. La Juventus a frappé 21 fois aux cages, pour un seul petit but. Une possession de balle dictatoriale, 71% pour un seul petit point. La seule chose à retenir, c'est ce penalty en fin de match venu un peu de nulle part. Dans le même temps, l'Inter est allée chercher le derby, poussivement, mais avec ce qu'il fallait de réussite. Et si c'était la fin de la suprématie juventina ?

Le match après match

Frosinone 0-2 Roma : Un petit derby de Rome pour une petite victoire de Rudi Garcia. Toujours bon à prendre.

Fiorentina 1-0 Genoa : À la Mostra de Venise, le Lion d'Or a été attribué à Lorenzo Vigas pour Desde allà. À Artemio Franchi, c'est un Lion de la Téranga qui a délivré la Viola. Tout est lié.

Juventus 1-1 Chievo : Flavia Pennetta remporte l'US Open, alors que la Juve galère à gratter le point du match nul à domicile. Un samedi de surprise.

Hellas 2-2 Torino : Si vous vous posiez la question : oui, Luca Toni a encore marqué.

Empoli 2-2 Naples : Saponara devait rejoindre Sarri à Naples. Il a finalement refusé. Et forcément, il se devait de marquer.

Palerme 2-2 Carpi : L'Italie fait figure d'outsider à l'Euro de basket. Carpi touche son premier point de l'année. Et pourquoi pas la Coupe du monde de rugby pour la Nazionale tant qu'on y est ?

Sassuolo 2-2 Atalanta : Le gros match du week-end. Sans aucun doute. Des buts venus d'ailleurs, un Pinilla surexcité (deux buts et une expulsion) et un énième 2-2.





Lazio 2-0 Udinese : Alessandro Matri claque son premier doublé depuis belle lurette, un peu avant la dernière de Claire Chazal. Rien ne va plus dans ce monde.

Inter 1-0 Milan : La grande fête du dimanche soir. Des tifos énormes, un Balotelli retrouvé et finalement un joli but de Guarín.

Sampdoria 2-0 Bologne : Et enfin, alors que l'Italie a suspendu les accords de Schengen, Eder et Soriano se sont baladés pendant plus d'une heure, assez librement, dans le camp de Bologne avant de faire trembler les filets.

L'équipe type... des revenants

Marchetti (Lazio) : Souvent blessé, rarement décevant. Ce week-end, il l'a encore prouvé face à l'Udinese.

Cáceres (Juventus) : On ne l'avait pas vu depuis mars dernier. Et c'était loin d'être le plus mauvais côté de la Juventus.

Chiricheș (Napoli) : Remplaçant à Tottenham, apprécié, semble-t-il, par Maurizio Sarri. Et loin d'être dégueulasse ce week-end. Ou du moins, pas plus mauvais que ses coéquipiers napolitains.

Gobbi (Chievo) : Un ex-Parmesan qui ne perd pas contre la Juve, c'est toujours sympa.

Felipe Melo (Inter) : Pour les sourds-muets italiens, ça ne fait aucun doute. Il a bien insulté Mario Balotelli. Et comme il le fallait : « Va te faire foutre, je vais te tuer. »



Viviani (Chievo) : Pour sa première année en Serie A, après trois années de prêt à droite et à gauche, le jeune milieu du Chievo a montré qu'il en avait sous la semelle.

Montolivo (Milan) : « Je rêve de ne plus ressentir ce manque… »

Rossi (Fiorentina) : Dernière titularisation il y a 481 jours exactement. Sa seule présence sur le terrain suffisait. <3

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

C'est marrant pour moi cet Inter tient plutôt du Guardiola qui marche pas (encore) plutôt que du Mourinho.

Mancini est clairement ambitieux dans le jeu, le passage du Milan et son entraineur rigoureux était un petit palier à passer, avec la Juve qui a la tête dans le sac et s'ils arrivent à vite se mettre en place, je les vois bien finir champions dès cette année.
Du Guardiola en rodage dans cette Inter? Mouais j'y vois bien la patte Mancio. Je me souviens de son époque 2004/2008 ou les nerazzurri avait l'un des effectifs les plus impressionnants de la botte et du continent même: Veron, Cambiasso, Davids, Stankovic, Adriano, Vieri, Recoba etc. Pourtant son équipe était dans le même registre que cette cuvée 2015. Ce qui se profile du côté intériste, une grosse défense avec un milieu travailleur pour propulser des attaquants rapides. J'y vois pas une idée de jeu soudaine et une quelconque créativité. Ce n'est que ma vision de l'équipe.
pourquoi max ne veut pas replacer pogba il est plus a l'aise en "8" mais en "10" il n'a encore rien prouver et ne se montre pas a son aise
puis dybala c'est un crime de le laisser sur le banc,il a tellement du potentiel le petit
fin de cycle je ne crois pas au contraire la juve a anticipé toute fin de cycle possible
la juve peut faire une grande saison mais il faut que max change 2 ou 3 ptits trucs et la machine a gagner d'italie sera en marche
Pour moi le plus intéressant dans cette série A c'est de voir si la Roma va enfin conclure cette année pour le scudetto. 15 ans qu'on attend ça du côté de Rome. Et vu l'effectif, je pense que cette équipe doit être championne. Puis mince, c'est peut-être la dernière saison de Totti...

Ensuite la Juve. Va t'elle se révolter et remonter la pente pour taquiner la Roma ? Je ne les vois pas champions de toute façon. Par contre s'ils y arrivent après un tel départ, chapeau.

L'Inter, c'est bien trop hâtif pour parler de scudetto. Le match contre le Milan était un test mais je trouve ce Milan tellement médiocre hormis quelques joueurs... Je crois que le prochain match c'est à Vérone contre le Chievo. Une équipe toujours difficile à jouer.

Naples et la Lazio joueront l'accessit pour la troisième place selon moi.
Toujours un poète ce F. Melo!
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Y a quand même des chances de voir la Roma championne cette année, je ne suis pas romanista, mais je sais à quel point ce serait la folie dans cette ville si ça arrivait et puis Totti conclurait en beauté sa carrière.
Rien que pour la fête démentielle qui s'en suivrait je mets une petite pièce sur eux.

Après l'Inter va forcément améliorer son collectif tout au long de la saison, ils vont donc être de plus en plus durs à battre, mais je pense que l'expérience des romains fera pencher la balance de leurs côtés. ça doit bien faire 2 ou 3 ans que l'ossature de la Roma joue ensemble et les recrues semblent très intéressantes.

Pour ma Juve, je pense qu'il y aura un réveil, mais il sera trop tardif pour pouvoir jouer le titre et il faut voir si ce sera suffisant pour accrocher la C1... Encore un mois sans Marchisio et Khedira, autant dire que le jeu est pas près de s'améliorer...

En plus j'ai l'impression qu'il va falloir compter sur la Sampdoria, le Chievo et le Torino jusqu'au bout pour jouer les places européennes. Les grosses écuries n'ont pas intérêt à tarder leur réveil(Naples, Fio, Juve, Milan).
Note : 2
Bref, une saison qui s'annonce passionnante.
J'espère qu'elle le restera le plus longtemps possible mais j'ai des doutes sur la capacité de Garcia à entretenir sur une saison complète la combativité de ses joueurs.
La Juve a un effectif tellement costaud que la remontée se fera à un moment ou à un autre. Dybala est le remplaçant idéal pour Tevez.
Sur l'Inter on devrait être vite fixés, elle va affronter les deux véronaises et la Fiorentina lors des 3 prochaines journées et la Juve dans un mois. Si elle y laisse des points, je pense qu'on devrait voir les 3 favorites (sur le papier) se coller fin octobre.
Milan, ça dépend trop de Balotelli. Adriano et Bacca sont bons mais un Balotelli à son meilleur niveau c'est incomparable.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 7