Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

L'injustice des joueurs grands

Modififié
Comme les petits au basket, les fifrelins au rugby ou encore les manchots au handball, les grands semblent faire l'objet de discrimination au foot.


Une récente étude de la Rotterdam School of Management, Erasmus University, a en effet démontré que dans un match de foot, lorsqu'une faute est équivoque, elle est plus susceptible d'être attribuée au plus grand des deux joueurs.

Les chercheurs se basent sur toutes les fautes enregistrées au cours de sept saisons de Ligue des Champions (32 142 fautes), de Bundesliga (85 262 fautes) et des trois dernières Coupes du Monde (6440).


Leur conclusion est formelle : les joueurs plus grands sont effectivement plus souvent tenus responsables des fautes que les joueurs plus petits.



Un des initiateurs de l'enquête, Van Quaquebeke, explique le but de la démarche : « Pour notre étude, nous avons choisi l'environnement du football parce que le sport recèle souvent des situations de fautes équivoques pour lesquelles il est difficile de déterminer l'auteur. Dans de telles situations, les personnes doivent se fier à leur “instinct” pour prendre une décision, ce qui devrait augmenter l'utilisation et donc la détectabilité du repère décisionnel complémentaire lié à la taille du joueur. Ainsi, en apportant des éléments scientifiques concernant les erreurs d'arbitrage potentielles, notre travail pourrait permettre aux instances officielles d'évaluer les différentes options » .

Heureusement pour lui, Cyril Rool n'est pas très grand.

WW
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:52 Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall lundi 16 juillet La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT)