En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Naples-Sassuolo

L'incroyable parcours de Maurizio Sarri

Aujourd'hui adulé après une superbe première partie de saison à la tête du Napoli, Maurizio Sarri continue son incroyable parcours. Pour cause, depuis le début de sa carrière d'entraîneur, il a gravi pas moins de neuf échelons. À l'exception de la Terza Categoria, le dernier niveau italien, il a même coaché dans toutes les divisions qui existent de l'autre côté des Alpes.

Modififié
Au départ, il y a la passion. La dévotion même. Celles d’un homme prêt à tout quitter pour se consacrer pleinement au football. En 2001, Maurizio Sarri n’est effectivement encore qu’un entraîneur inconnu de petits clubs amateurs lorsqu’il prend une décision capitale pour son avenir : démissionner de son poste d’employé au sein de la Monte dei Paschi di Siena, l’établissement bancaire réputé comme le plus ancien au monde : « À l’époque, je m’occupais des changes, des finances interbancaires. J’ai travaillé à Londres, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg. Je manœuvrais des dizaines de millions, j’étais bon et j’avais un bon salaire. Je pense même que j’aurais fait une belle carrière » , assure aujourd’hui l’entraîneur du Napoli. « Mais entraîner était infiniment plus beau. En 2001, j’étais à la Sansovino (en Eccellenza, le 6e niveau italien) et j’ai compris que je ne pouvais passer le cap que si entraîner devenait mon activité principale. Surtout, je n’en pouvais plus d’aller au bureau et d’attendre avec impatience qu’il soit 17h pour pouvoir me barrer et aller sur le terrain. » Maurizio n’hésite pas plus longtemps à pousser le bouchon. Le début d’une immense aventure.

Confiance et réussites


À peine trois ans plus tard, le bougre a déjà fait du chemin quand Arduino Casprini, le regretté président de la Sangiovannese - un club toscan situé dans la province d’Arezzo -, choisit de miser sur lui. En effet, Sarri vient d’empocher deux montées en trois saisons, ainsi que la Coupe d’Italie de Serie D, à la tête de la Sansovino. Nous sommes en 2003, et Sarri a alors besoin d’une dérogation pour pouvoir entraîner en Serie C2, le premier niveau professionnel italien de l’époque. Un premier changement de statut qui est loin d’effrayer le bon Maurizio. « Il était déjà très sûr de lui, de son travail et de ses idées. Cette confiance, il l’a d’ailleurs tout de suite transmise au groupe. Dès le premier entraînement, il a fait une grosse impression » , se souvient aujourd’hui Gianluca Nocentini, à l’époque défenseur de la Sangiovannese. La première partie de saison de la Sangio’ est toutefois moyenne. Au terme de la phase aller, les Biancazzurri ne pointent en effet qu’à la cinquième place du classement. Mais le groupe est bien conscient de ses qualités et ne cesse de progresser sous les ordres du futur technicien de Serie A : « On est montés en puissance au fil de la saison. D’ailleurs, on a fini meilleure défense du championnat cette année-là » , appuie Nocentini, qui évoluait dans l’axe central.


Surtout, le 4-2-3-1 ultra offensif aligné par Sarri fait des étincelles. D’autant plus qu’il peut compter sur la présence au poste de trequartista d’un certain Francesco Baiano, ex-compère de Batistuta à la Fiorentina. Modeste, ce dernier préfère aujourd’hui vanter les mérites de son ancien entraîneur avec lequel il entretient toujours des rapports réguliers : « Sarri avait déjà tout d’un coach de haut niveau. C’était évident qu’il pouvait aller plus haut. Et puis il travaillait énormément, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Il ne pensait qu’au football ! Sa préparation des rencontres était ahurissante. Il étudiait dans le moindre détail nos adversaires. » Comme souvent, le travail finit par payer. La Sangiovannese ne perd pas une seule rencontre lors de la phase retour et finit par arracher son billet pour la Serie C1 en play-offs. Parti de la Seconda Categoria (le 9e niveau italien de l’époque) en 1990 à Stia - où il évoluait comme entraîneur-joueur -, Sarri a déjà gravi six échelons. Mieux, après avoir sereinement acquis le maintien avec la Sangio en Serie C1 la saison suivante, Sarri est nommé sur le banc de Pescara en Serie B. Le sommet se rapproche.

Travail, échecs et progression


Avec le club de cœur de Marco Verratti, Maurizio Sarri poursuit son apprentissage. La saison est même une réussite pour les Delfini, puisqu’ils terminent à la 11e place après avoir été repêchés de justesse en Serie B lors de l’été. Sarri n’est toutefois pas convaincu par le projet et finit par démissionner avant même le début d’une autre saison. En plus du maintien, il laisse derrière lui une anecdote savoureuse. Par superstition, Maurizio ordonnait en effet à ses joueurs qui disposaient de chaussures colorées de les noircir à la bombe de peinture. « Tous les entraîneurs sont plus ou moins superstitieux, mais c’est vrai que Sarri l’était particulièrement. À la Sangio, il s’habillait toujours de la même manière, toujours avec le même survêtement. Il n’en changeait jamais » , étaye Francesco Baiano. « Il est sûrement moins superstitieux aujourd’hui, mais à l’époque c’était un fou. Il faisait attention à reproduire à l’identique le moindre détail » confirme Gianluca Nocentini. Insuffisant toutefois pour échapper aux galères. De 2006 à 2012, Maurizio Sarri enchaîne pas moins de sept clubs (Arezzo, Avellino, Hellas, Perugia, Grosseto, Alessandria et Sorrento). Entre démissions et licenciements, il ne participe surtout qu’à un seul championnat dans son intégralité - en 2010/2011, en Lega Pro avec l’Alessandria - qui se conclut par une défaite en play-offs.


Des échecs que Francesco Baiano croit toutefois pouvoir justifier : « Les entraîneurs ne peuvent réussir que s’ils ont le matériel adéquat. Dès que Sarri a eu de bonnes équipes, il s’est toujours imposé. Je ne pense pas que si Guardiola ou Luis Enrique prenaient une équipe médiocre, ils gagneraient le championnat. Les entraîneurs ont toujours besoin des joueurs. Tu peux être aussi bon que tu veux, si tu n’as pas de joueurs, ça ne fonctionnera jamais. » Mais qu’importe la raison après tout. L’essentiel est d’apprendre de ses échecs, et c’est bien ce que Sarri fait. Il en profite même pour passer entre-temps sa thèse à Coverciano sur « la préparation hebdomadaire d’une rencontre » et peaufiner sa vision du football. Il s’abreuve du Milan de Sacchi, du Foggia de Zeman ou encore du premier Chievo de Delneri, de « grands modèles » confie-t-il. Près de cinq ans plus tard et un tremplin parfaitement emprunté avec l’Empoli pour arriver jusqu’au Napoli - son club de cœur depuis gamin -, Sarri savoure le chemin parcouru : « J’ai eu des hauts et des bas en tant qu’entraîneur, mais j’ai à chaque fois progressé. Le pas n’a pas été facile à franchir, mais j’y suis parvenu. De toute façon, je ne vois pas la Serie A comme un accomplissement. Mon vrai objectif était juste de faire de ma passion un métier, et j’ai réussi. J’ai choisi le seul métier que j’aurais accepté de faire gratuitement. » Le rêve est devenu réalité.

Le Scudetto comme destination finale ?


Alors que le Napoli truste aujourd’hui la tête de la Serie A et a décroché le titre de champion d’automne, Francesco Baiano finit d’étayer ce qui fait la méthode Sarri : « C’est un entraîneur qui parle beaucoup aux joueurs. Il réussit à parfaitement te faire comprendre ce qu’il attend de toi. Il met aussi en évidence que c’est l’équipe qui gagne, pas l’individualité. Bien sûr que si tu as un Messi ou un Higuaín, c’est plus facile de gagner, mais c’est toujours l’équipe qui gagne à la fin. Une individualité ne peut pas gagner toute seule » , fixe l’ancien attaquant avant de poursuivre : « Dans sa façon de travailler, Sarri ressemble beaucoup à Zeman. Ce sont des entraîneurs qui te font comprendre que les rencontres doivent être jouées avec un raisonnement, avec une façon précise de voir le football. Rien n’est laissé au hasard. » Quant à Gianluca Nocentini, il espère, lui, que son ancien coach pourra lui faire une belle faveur : « En tant que florentin, j’espère vivement que le Napoli finisse devant la Juve. D’autant plus avec Maurizio sur le banc (rires). Mais si la Fiorentina pouvait gagner le Scudetto, ce serait encore mieux évidemment (rires). » Napolitain de naissance, mais toscan de cœur, Maurizio Sarri serait, à n'en pas douter, également ravi dans les deux cas.



Propos de Gianluca Nocentini et Francesco Baiano recueillis par EM2. Propos de Maurizio Sarri tirés d'interviews accordées au Corriere dello Sport et à la Repubblica

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 18:09 Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! lundi 20 novembre 280€ à gagner avec Naples & Dortmund - Tottenham
Hier à 16:42 Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 Hier à 13:30 Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 33 Hier à 12:03 Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:15 Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 17 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 26 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 29 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 15 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 14 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 17 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 46 mardi 14 novembre Des drapeaux LGBT sur les poteaux de corner anglais 33 mardi 14 novembre Tony Chapron va prendre sa retraite 48 mardi 14 novembre Les Suédois ont cassé le plateau d'une chaîne de TV après la qualif' 30 lundi 13 novembre Évra tracte une Jeep à Dubaï et promet de revenir plus fort 103 lundi 13 novembre Ryan Giggs futur directeur d'une académie au Vietnam 13 lundi 13 novembre Le GRAND TOURNOI de la #SOFOOTLIGUE 40 lundi 13 novembre Benzema : « Il ne faut pas être bête... » 189 lundi 13 novembre OM : la photo souvenir d'Évra 43 dimanche 12 novembre Le geste de grande classe de la réserve du Rayo Vallecano 14 dimanche 12 novembre Un penalty d'une dimension parallèle marqué en D4 roumaine 21 dimanche 12 novembre Le golazo de Ronaldinho 23 dimanche 12 novembre Un chien tacle un joueur en plein match de D3 argentine 20 dimanche 12 novembre Un gardien explose le record de matchs de Peter Shilton 14 dimanche 12 novembre Real Madrid : 450 millions d'euros pour Neymar ? 59 samedi 11 novembre Privé d'arbitrage à cause de son nom 22 samedi 11 novembre Van Basten teste des nouvelles règles en D4 néerlandaise 28 vendredi 10 novembre Mondial 2018 : un ancien responsable russe reconnaît avoir détourné 735 000 euros 5 vendredi 10 novembre Bernard Ross toujours porté disparu 28 vendredi 10 novembre Un joueur de NBA lâche un « Matuidi Charo » en plein match 49 vendredi 10 novembre Le but classieux de Lys Mousset lors de France-Bulgarie 6 jeudi 9 novembre Coupe du monde : Un rapport inquiétant du Conseil des droits de l'homme de la FIFA 9 jeudi 9 novembre Ben Arfa piégé comme un bleu par Hanouna 50 jeudi 9 novembre Le but de furieux signé Keisuke Honda en Coupe du Mexique 16 jeudi 9 novembre Rémi Garde reprend du service à l'Impact de Montréal 18 jeudi 9 novembre Guangzhou : Cannavaro remplace Scolari 3 mercredi 8 novembre 735€ à gagner avec France, Brésil & Allemagne 2 mercredi 8 novembre So Foot Club 100% Neymar 7 mardi 7 novembre Le coach de Vélez Sársfield démissionne, car on lui a craché dessus 10 mardi 7 novembre Modène fait faillite 12 mardi 7 novembre Manfredonia perd un match sur tapis vert en Serie D 5 mardi 7 novembre Il entre sur le terrain en glissant sur les escaliers 14 mardi 7 novembre Ronaldo de retour au Corinthians ? 54 mardi 7 novembre Polémique autour des secouristes d'un match de D4 allemande 19 mardi 7 novembre Un match de Gambardella interrompu à cause d'un sabre 24 mardi 7 novembre Un fan anglais mate Chorley-Fleetwood depuis sa fenêtre 17 mardi 7 novembre Allemagne : le chef de la VAR limogé pour favoritisme 17 mardi 7 novembre Maradona va jouer avec le président Maduro 39 lundi 6 novembre Al Ahly veut déposer un recours contre l'arbitrage 22 lundi 6 novembre Makelele nouvel entraîneur d'Eupen 24 lundi 6 novembre L'attentat d'Ignacio Fernández pendant River-Boca 25 lundi 6 novembre Cannavaro du Tianjin Quanjian au Guangzhou Evergrande 6 dimanche 5 novembre Le tacle assassin d'un U17 de Fenerbahçe face à Galatasaray 22 dimanche 5 novembre Le but magnifique de Meijers face au Feyenoord 1 dimanche 5 novembre Yoann Barbet humilie un adversaire pendant Brentford-Leeds 8 dimanche 5 novembre Al-Quwa Al-Jawiya remporte l'AFC Cup 5 dimanche 5 novembre Le Wydad remporte la Ligue des champions africaine 12 samedi 4 novembre 259€ à gagner avec Man City & Inter Milan samedi 4 novembre Chengtou, premier club tibétain dans une ligue professionnelle chinoise 15 samedi 4 novembre Marco Simone viré par le Club africain 23 samedi 4 novembre La pelouse du club d'Hyde United prend feu face à MK Dons 5 samedi 4 novembre EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! vendredi 3 novembre Patrice Évra mis à pied par l'OM 54 vendredi 3 novembre LE RÉCAP DE LA #SOFOOTLIGUE: BILAN DU MOIS D'OCTOBRE 8 vendredi 3 novembre L'Albirex Niigata Singapore champion du Singapour 4 vendredi 3 novembre Un club de D4 roumaine a payé ses supporters pour jouer 6 vendredi 3 novembre MHD présente le nouveau maillot du Cameroun 9 jeudi 2 novembre 326€ à gagner avec Valence & Porto jeudi 2 novembre Un jeune espoir belge décède d'une crise cardiaque 10 jeudi 2 novembre La blessure impressionnante d’Ustari 9 jeudi 2 novembre Un joueur de MLS suspendu pour violences conjugales 13 jeudi 2 novembre Un joueur argentin prend deux cartons jaunes en dix secondes 10 mercredi 1er novembre Ballon d'or africain : la liste des 30 nommés 28 mercredi 1er novembre L'ancien international ghanéen Abubakari Yakubu est décédé 13 mercredi 1er novembre Envahissement de terrain pendant l'entraînement d'Al Ahly 4 mercredi 1er novembre Les joueurs du Club africain refusent de s'entraîner 3 mercredi 1er novembre Le superbe but d'une joueuse de Nancy face à Grenoble 3 mercredi 1er novembre Boca Juniors interdit les cheerleaders à la Bombonera 16 mercredi 1er novembre Éric Abidal cartonne la prolongation de Deschamps 51 mardi 31 octobre 350€ à gagner avec Séville & Naples - Man City mardi 31 octobre Pronostic Besiktas Monaco : 500€ à gagner sur le match de C1 ! mardi 31 octobre Un entraîneur de D4 anglaise contraint de rejouer 1 mardi 31 octobre Le but « messiesque » d'un jeune de 14 ans du Benfica 11 mardi 31 octobre L’entraîneur d’Ipswich pète un câble en conférence de presse 21 mardi 31 octobre Pour Diego Maradona, Sampaoli est « un charlatan » 19 mardi 31 octobre Il se coince dans un mur pour assister à un match de Boca 11 mardi 31 octobre Le but insolent de Marcus Maddison avec Petersborough 11 lundi 30 octobre La Pro League belge envisage d'impliquer les entraîneurs pour la VAR 13 lundi 30 octobre Un promu en D2 chinoise offre 3,5 millions d’euros à ses joueurs 8 lundi 30 octobre 225€ à gagner avec Man U, Bayern & Atlético 3 lundi 30 octobre Des joueurs feront leur coming out dans le jeu Football Manager 2018 82 lundi 30 octobre La minute la plus folle en Angleterre 23 lundi 30 octobre Colombius Crew pourrait changer de ville 7 dimanche 29 octobre Malbranque rebondit à Chasselay ! 8 dimanche 29 octobre Deux Dunkerquois en viennent aux mains pour tirer un penalty 17 dimanche 29 octobre L'hommage des fans de Willem II à Fran Sol dimanche 29 octobre Thuram : « Je me demande s'il y a une réelle volonté d'en finir avec la haine » 62 dimanche 29 octobre Bittolo se fait poser dix points de suture sur le pénis à cause d'un coéquipier 17 dimanche 29 octobre Expulsé pour avoir uriné en plein match 9 vendredi 27 octobre Le Récap "Coupe de la Ligue" de la #SOFOOTLIGUE 7 vendredi 27 octobre Pronostic Lille OM : 380€ à gagner sur le Bielsasico ! vendredi 27 octobre La Coupe des confédérations remplacée par un Mondial des clubs ? 31 vendredi 27 octobre Olimpia vainqueur de la première CONCACAF League 1 vendredi 27 octobre Youssef Rabeh (WAC) attaqué avant la finale de LDC africaine 4 vendredi 27 octobre Un ultra d’Independiente recherché par Interpol 3 vendredi 27 octobre Shaw « espère rejouer pour Pochettino » 10 vendredi 27 octobre Participez à la Coupe du monde de Football Manager ! 16 vendredi 27 octobre David Trezeguet candidat pour devenir directeur sportif à River 12 vendredi 27 octobre À Tahiti, un arbitre se bat avec un supporter pendant un match 9 jeudi 26 octobre Le ballon du Mondial russe a fuité 47 jeudi 26 octobre Charlotte Lorgeré impressionne au chant pour son bizutage 23 jeudi 26 octobre Un footballeur roumain fait ses débuts avec une prothèse du bras 30