1. //
  2. //
  3. // Naples-Sassuolo

L'incroyable parcours de Maurizio Sarri

Aujourd'hui adulé après une superbe première partie de saison à la tête du Napoli, Maurizio Sarri continue son incroyable parcours. Pour cause, depuis le début de sa carrière d'entraîneur, il a gravi pas moins de neuf échelons. À l'exception de la Terza Categoria, le dernier niveau italien, il a même coaché dans toutes les divisions qui existent de l'autre côté des Alpes.

Modififié
32 11
Au départ, il y a la passion. La dévotion même. Celles d’un homme prêt à tout quitter pour se consacrer pleinement au football. En 2001, Maurizio Sarri n’est effectivement encore qu’un entraîneur inconnu de petits clubs amateurs lorsqu’il prend une décision capitale pour son avenir : démissionner de son poste d’employé au sein de la Monte dei Paschi di Siena, l’établissement bancaire réputé comme le plus ancien au monde : « À l’époque, je m’occupais des changes, des finances interbancaires. J’ai travaillé à Londres, en Allemagne, en Suisse, au Luxembourg. Je manœuvrais des dizaines de millions, j’étais bon et j’avais un bon salaire. Je pense même que j’aurais fait une belle carrière » , assure aujourd’hui l’entraîneur du Napoli. « Mais entraîner était infiniment plus beau. En 2001, j’étais à la Sansovino (en Eccellenza, le 6e niveau italien) et j’ai compris que je ne pouvais passer le cap que si entraîner devenait mon activité principale. Surtout, je n’en pouvais plus d’aller au bureau et d’attendre avec impatience qu’il soit 17h pour pouvoir me barrer et aller sur le terrain. » Maurizio n’hésite pas plus longtemps à pousser le bouchon. Le début d’une immense aventure.

Confiance et réussites


À peine trois ans plus tard, le bougre a déjà fait du chemin quand Arduino Casprini, le regretté président de la Sangiovannese - un club toscan situé dans la province d’Arezzo -, choisit de miser sur lui. En effet, Sarri vient d’empocher deux montées en trois saisons, ainsi que la Coupe d’Italie de Serie D, à la tête de la Sansovino. Nous sommes en 2003, et Sarri a alors besoin d’une dérogation pour pouvoir entraîner en Serie C2, le premier niveau professionnel italien de l’époque. Un premier changement de statut qui est loin d’effrayer le bon Maurizio. « Il était déjà très sûr de lui, de son travail et de ses idées. Cette confiance, il l’a d’ailleurs tout de suite transmise au groupe. Dès le premier entraînement, il a fait une grosse impression » , se souvient aujourd’hui Gianluca Nocentini, à l’époque défenseur de la Sangiovannese. La première partie de saison de la Sangio’ est toutefois moyenne. Au terme de la phase aller, les Biancazzurri ne pointent en effet qu’à la cinquième place du classement. Mais le groupe est bien conscient de ses qualités et ne cesse de progresser sous les ordres du futur technicien de Serie A : « On est montés en puissance au fil de la saison. D’ailleurs, on a fini meilleure défense du championnat cette année-là » , appuie Nocentini, qui évoluait dans l’axe central.


Surtout, le 4-2-3-1 ultra offensif aligné par Sarri fait des étincelles. D’autant plus qu’il peut compter sur la présence au poste de trequartista d’un certain Francesco Baiano, ex-compère de Batistuta à la Fiorentina. Modeste, ce dernier préfère aujourd’hui vanter les mérites de son ancien entraîneur avec lequel il entretient toujours des rapports réguliers : « Sarri avait déjà tout d’un coach de haut niveau. C’était évident qu’il pouvait aller plus haut. Et puis il travaillait énormément, que ce soit sur ou en dehors du terrain. Il ne pensait qu’au football ! Sa préparation des rencontres était ahurissante. Il étudiait dans le moindre détail nos adversaires. » Comme souvent, le travail finit par payer. La Sangiovannese ne perd pas une seule rencontre lors de la phase retour et finit par arracher son billet pour la Serie C1 en play-offs. Parti de la Seconda Categoria (le 9e niveau italien de l’époque) en 1990 à Stia - où il évoluait comme entraîneur-joueur -, Sarri a déjà gravi six échelons. Mieux, après avoir sereinement acquis le maintien avec la Sangio en Serie C1 la saison suivante, Sarri est nommé sur le banc de Pescara en Serie B. Le sommet se rapproche.

Travail, échecs et progression


Avec le club de cœur de Marco Verratti, Maurizio Sarri poursuit son apprentissage. La saison est même une réussite pour les Delfini, puisqu’ils terminent à la 11e place après avoir été repêchés de justesse en Serie B lors de l’été. Sarri n’est toutefois pas convaincu par le projet et finit par démissionner avant même le début d’une autre saison. En plus du maintien, il laisse derrière lui une anecdote savoureuse. Par superstition, Maurizio ordonnait en effet à ses joueurs qui disposaient de chaussures colorées de les noircir à la bombe de peinture. « Tous les entraîneurs sont plus ou moins superstitieux, mais c’est vrai que Sarri l’était particulièrement. À la Sangio, il s’habillait toujours de la même manière, toujours avec le même survêtement. Il n’en changeait jamais » , étaye Francesco Baiano. « Il est sûrement moins superstitieux aujourd’hui, mais à l’époque c’était un fou. Il faisait attention à reproduire à l’identique le moindre détail » confirme Gianluca Nocentini. Insuffisant toutefois pour échapper aux galères. De 2006 à 2012, Maurizio Sarri enchaîne pas moins de sept clubs (Arezzo, Avellino, Hellas, Perugia, Grosseto, Alessandria et Sorrento). Entre démissions et licenciements, il ne participe surtout qu’à un seul championnat dans son intégralité - en 2010/2011, en Lega Pro avec l’Alessandria - qui se conclut par une défaite en play-offs.


Des échecs que Francesco Baiano croit toutefois pouvoir justifier : « Les entraîneurs ne peuvent réussir que s’ils ont le matériel adéquat. Dès que Sarri a eu de bonnes équipes, il s’est toujours imposé. Je ne pense pas que si Guardiola ou Luis Enrique prenaient une équipe médiocre, ils gagneraient le championnat. Les entraîneurs ont toujours besoin des joueurs. Tu peux être aussi bon que tu veux, si tu n’as pas de joueurs, ça ne fonctionnera jamais. » Mais qu’importe la raison après tout. L’essentiel est d’apprendre de ses échecs, et c’est bien ce que Sarri fait. Il en profite même pour passer entre-temps sa thèse à Coverciano sur « la préparation hebdomadaire d’une rencontre » et peaufiner sa vision du football. Il s’abreuve du Milan de Sacchi, du Foggia de Zeman ou encore du premier Chievo de Delneri, de « grands modèles » confie-t-il. Près de cinq ans plus tard et un tremplin parfaitement emprunté avec l’Empoli pour arriver jusqu’au Napoli - son club de cœur depuis gamin -, Sarri savoure le chemin parcouru : « J’ai eu des hauts et des bas en tant qu’entraîneur, mais j’ai à chaque fois progressé. Le pas n’a pas été facile à franchir, mais j’y suis parvenu. De toute façon, je ne vois pas la Serie A comme un accomplissement. Mon vrai objectif était juste de faire de ma passion un métier, et j’ai réussi. J’ai choisi le seul métier que j’aurais accepté de faire gratuitement. » Le rêve est devenu réalité.

Le Scudetto comme destination finale ?


Alors que le Napoli truste aujourd’hui la tête de la Serie A et a décroché le titre de champion d’automne, Francesco Baiano finit d’étayer ce qui fait la méthode Sarri : « C’est un entraîneur qui parle beaucoup aux joueurs. Il réussit à parfaitement te faire comprendre ce qu’il attend de toi. Il met aussi en évidence que c’est l’équipe qui gagne, pas l’individualité. Bien sûr que si tu as un Messi ou un Higuaín, c’est plus facile de gagner, mais c’est toujours l’équipe qui gagne à la fin. Une individualité ne peut pas gagner toute seule » , fixe l’ancien attaquant avant de poursuivre : « Dans sa façon de travailler, Sarri ressemble beaucoup à Zeman. Ce sont des entraîneurs qui te font comprendre que les rencontres doivent être jouées avec un raisonnement, avec une façon précise de voir le football. Rien n’est laissé au hasard. » Quant à Gianluca Nocentini, il espère, lui, que son ancien coach pourra lui faire une belle faveur : « En tant que florentin, j’espère vivement que le Napoli finisse devant la Juve. D’autant plus avec Maurizio sur le banc (rires). Mais si la Fiorentina pouvait gagner le Scudetto, ce serait encore mieux évidemment (rires). » Napolitain de naissance, mais toscan de cœur, Maurizio Sarri serait, à n'en pas douter, également ravi dans les deux cas.



Propos de Gianluca Nocentini et Francesco Baiano recueillis par EM2. Propos de Maurizio Sarri tirés d'interviews accordées au Corriere dello Sport et à la Repubblica

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

superbe article , merci so foot
Et les mecs je viens de comprendre pourquoi le trap se prend des moins. Ceux sont des pro sirigu et des marseillais qui le prennent pour un fan du gardien du psg et qui connaissent pas trapattoni ! Mouhahahhaha
Et merci pour l'article !
Dire que j'ai assisté à ses débuts sans le savoir...j'ai été voir un Côme-Sangiovannese en novembre 2004 et je ne savais même pas qui était l'entraîneur des visiteurs. Ils avaient gagné 2-1 d'ailleurs.
Ce qu'il fait avec Naples est fabuleux, c'est impressionnant de constater la différence entre le Naples de cette année et celui de l'an dernier. Pourtant à peu de choses près ce sont les mêmes joueurs (Il n'y a que deux joueurs qui ont changé dans le onze de départ).

Il a donné un jeu fluide à l'équipe. Il a redonné confiance aux défenseurs, alors que la défense prenait l'eau l'an dernier. Et l'équipe marque plus de buts.

Il fait mieux que Benitez dans tous les secteurs de jeu, c'est dingue!
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par maxlojuventino
Ce qu'il fait avec Naples est fabuleux, c'est impressionnant de constater la différence entre le Naples de cette année et celui de l'an dernier. Pourtant à peu de choses près ce sont les mêmes joueurs (Il n'y a que deux joueurs qui ont changé dans le onze de départ).

Il a donné un jeu fluide à l'équipe. Il a redonné confiance aux défenseurs, alors que la défense prenait l'eau l'an dernier. Et l'équipe marque plus de buts.

Il fait mieux que Benitez dans tous les secteurs de jeu, c'est dingue!


Il faut aussi dire que le milieu a été totalement métamorphosé par l'arrivée de Allan.
Si Benitez l'avait eu en son temps, il aurait fait bien mieux que ce qu'il a fait.
Allan qui est toujours honteusement snobé par Dunga d'ailleurs
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Il faut aussi dire que le milieu a été totalement métamorphosé par l'arrivée de Allan.
Si Benitez l'avait eu en son temps, il aurait fait bien mieux que ce qu'il a fait.


je suis d'accord sur le fait qu'Allan est un super joueur, mais Naples gagne même sans lui (6 branlées en 6 matches d'Europa League sans lui ou presque).
Contre le Torino(avant dernier match) il n'était pas là non plus et Naples a aussi gagné.

Donc permets moi de douter du fait que Benitez aurait fait un aussi bon travail que Sarri s'il avait eu Allan...
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par maxlojuventino
je suis d'accord sur le fait qu'Allan est un super joueur, mais Naples gagne même sans lui (6 branlées en 6 matches d'Europa League sans lui ou presque).
Contre le Torino(avant dernier match) il n'était pas là non plus et Naples a aussi gagné.

Donc permets moi de douter du fait que Benitez aurait fait un aussi bon travail que Sarri s'il avait eu Allan...


Attention, je dis pas qu'avec la même équipe, Benitez aurait fait aussi bien.

Simplement, et c'est mon avis, je pense qu'avoir un joueur avec un tel volume de jeu change tout car tu peux permettre à tes "artistes" de se sentir mieux en ayant moins à faire et en ayant toujours une solution de passe, et à tes remplaçants de s'exprimer plus facilement car ils sont frais comme des gardons lorsqu'ils jouent.

Faut quand même pas oublier que Benitez avait un milieu composé de Gargano et de inler (alors totalement dans les limbes) ou de David Lopez. Jorginho et Hamsik étaient totalement out. La seule utilité de Marek était d'assurer la finition et éventuellement de prolonger une passe. C'était ahurissant.
Maintenant, Sarri a eu l'excellente idée de passer dans un milieu à 3, mais je trouve un peu facile de le présenter comme un dieu à coté de l'abruti Benitez, lequel, s'il s'était amusé à aligner le milieu à 3 de Sarri avec Gargano à la place d'Allan se serait retrouvé à poil tactiquement.

Benitez avait 3 joueurs moyens pour 2 postes, et devait se démerder avec ça. Sarri a 4 excellents joueurs (Jorgi, Allan, Valdifiori et Hamsik), un excellent jeune (Chalobah) et 2 très bons joueurs (Lopez (lequel est lui aussi devenu satisfaisant cette saison) et El Kadouri) pour 3 postes. C'est tout de suite plus simple.
Certes Georges, sauf qu'Allan a pas coûté trois milliards et que Benitez avait le droit de faire signer des joueurs.

C'est en celà que c'est une tanche, incapable de voir les lacunes de son effectif et de son système et donc de l'adapter : effectif et système.
luigi_di_biagio Niveau : District
En même temps c'est difficile de faire pire que Benitez...
Hier à 16:19 Pronostic France Espagne : jusqu'à 460€ à gagner sur le match amical des Bleus ! Hier à 20:00 Une maison close comme sponsor 18
Hier à 17:48 Knockaert joueur de l'année ? 12 Hier à 16:54 Le Real s'intéresse à un nouveau prodige brésilien 21 Hier à 15:39 La nouvelle folie capillaire de PEA 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:51 Une merguez de gardien en D2 algérienne 5 Hier à 13:45 Justin Kluivert régale en U19 5 Hier à 11:54 Sauvetage héroïque en D3 anglaise 6 Hier à 11:52 Hatem intime, épisode 2 76 Hier à 11:43 Luís Fabiano exclu pour un coup de boule imaginaire 12 Hier à 10:36 En Allemagne, une mascotte attaque un arbitre 8 Hier à 09:38 La belle enroulée au Costa Rica 5 Hier à 09:24 Superbe arrêt contre quatre attaquants 4 Hier à 09:02 Barzagli pris la main dans la discothèque 24 Hier à 08:33 Hazard accepte de négocier avec le Real 57
dimanche 26 mars Hatem Ben Arfa fait le point sur sa situation au PSG 63 dimanche 26 mars Fatma Samoura dément les rumeurs de dissolution du comité d'éthique de la FIFA 5 dimanche 26 mars Medel demande sa femme en mariage avec un avion 17 dimanche 26 mars Zubizarreta veut San Iker à l'OM 29 dimanche 26 mars Verratti veut rester à Paris 46 dimanche 26 mars Thiago Silva souffre du genou 24 samedi 25 mars Toni Kroos regarde plus son frère que le Bayern 25 samedi 25 mars La panenka syrienne à la dernière seconde 13 samedi 25 mars 50 heures de match pour les 50 ans de l'ASNL 4 samedi 25 mars La Chine veut Gameiro 14 samedi 25 mars Pronostic Luxembourg France : Analyse, prono et cotes du match des Bleus 2 samedi 25 mars Le golazo de Zaha 5 samedi 25 mars Des fans de San Diego veulent appeler une équipe Footy McFooty Face 7 samedi 25 mars Passe magique et inutile de Bale 7 samedi 25 mars Gros tacle et jambe cassée pour Seamus Coleman 6 vendredi 24 mars Kevin Kurányi prend sa retraite 20 vendredi 24 mars Shaqiri s'amuse à l'entraînement vendredi 24 mars Une pièce à l'effigie de Pavel Nedvěd 14 vendredi 24 mars Rosario tient-il son nouveau Messi ? 25 vendredi 24 mars Beckenbauer interrogé dans l'enquête pour corruption 6 vendredi 24 mars Quand Griezmann tremble devant Mbappé 35 vendredi 24 mars Vers une réforme de la Ligue des champions dès 2021 ? 66 vendredi 24 mars Superbe lob de Neymar 18 vendredi 24 mars Le raté d'Otamendi jeudi 23 mars 317€ à gagner avec Italie & Serbie 2 jeudi 23 mars Huntelaar de retour à l'Ajax ? 29 jeudi 23 mars Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 jeudi 23 mars Arda vers Arsenal ? 39 jeudi 23 mars De la cocaïne Messi découverte au Pérou 14 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 19 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21 mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 110 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 50 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 39 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 12 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 20 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 8 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11
32 11