Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Ligue des champions CONCACAF – Demi-finale
  2. // Montréal/Alajuelense

L'Impact de Montréal vise la finale

Miraculeusement qualifiés pour le dernier carré de la Ligue des champions nord-américaine à l'issue d'un épilogue épique en quart de finale, les Québécois de l'Impact affrontent aujourd'hui les Costaricains d'Alajuelense au stade olympique de Montréal. Ils sont les derniers représentants d'une MLS qui a besoin de résultats sur la scène continentale pour asseoir sa crédibilité.

Modififié
Il n'y a pas qu'en Europe que l'on dispute actuellement la Ligue des champions. En Amérique du Nord aussi, on en est au tableau final de la C1, avec même un petit temps d'avance, puisque se jouent cette semaine les demi-finales de la compétition. Restent en lice un seul club mexicain, deux costaricains et un canadien, l'Impact de Montréal. Les Québécois ont créé l'exploit au tour précédent en venant à bout des Mexicains de Pachuca, trois fois vainqueurs continentaux, dans des conditions assez folles. En déplacement à l'aller, l'Impact était parvenu à bien surprendre son adversaire en menant 2-0, pour finalement se faire égaliser à 2-2. Un score finalement assez frustrant, étant donné le scénario du match, mais qui permettait tout de même de débuter la seconde rencontre en étant virtuellement qualifié. Il s'agissait donc de tenir pour les Canadiens face à des Mexicains plus expérimentés, sur le synthétique du stade olympique de Montréal, devant plus de 38 000 spectateurs. Une mission réussie jusqu'au but inscrit par Pachuca à la 80e suite à un penalty concédé par la recrue Laurent Ciman. Mais sur l'ultime action du match au bout du temps additionnel, l'Impact parvient à égaliser grâce à son improbable joker d'attaque, l'inconnu Cameron Porter, récupéré au troisième tour de la draft en janvier dernier. Parfaitement lancé dans la surface adverse par un long service de Calum Mallace, le rookie réussit à s'emmener le ballon et à tromper le vieux gardien mexicain Oscar Pérez en glissant le cuir entre ses jambes. Une égalisation synonyme de qualification, selon la règle des buts à l'extérieur et qui a fait exploser de joie le public montréalais.

Vidéo

L'Impact orphelin de Di Vaio


Pour l'Impact, cet exploit est une sacrée bonne manière de lancer la saison 2015, après une année précédente compliquée, marquée par des résultats décevants en MLS et très vite aucun espoir de se qualifier pour les play-offs. Dans un championnat fermé, une fois que les premières places sont devenues inaccessibles, la saison s'avère longue, forcément… Il a aussi fallu se remettre de l'annonce inéluctable de la retraite de sa star Marco Di Vaio, qui n'a pas vraiment été remplacée. Débarqué en MLS en 2012, l'Impact de Montréal a vécu deux premières saisons dans un certain climat d'euphorie, avant de logiquement rentrer dans le rang l'an dernier. Cette quatrième saison dans l'élite du soccer nord-américain doit être l'occasion de relancer la machine, en retrouvant le goût de la victoire, manière de fidéliser le public actuel et d'aller conquérir quelques autres supporters potentiels.

Parmi les 38 000 spectateurs qui ont assisté à cette improbable qualification en C1, certains peu habitués à suivre ce sport ont dû apprécier au point d'avoir envie de revenir… Di Vaio parti, il va falloir trouver dans l'effectif actuel de nouvelles personnalités pour faire le spectacle et glaner les victoires. Les dirigeants de la franchise misent beaucoup sur les performances du talentueux milieu argentin Ignacio Piatti, éphémère joueur de Saint-Étienne et auteur de débuts prometteurs en MLS depuis son arrivée l'été dernier. Avec une demi-saison d'adaptation et une pré-saison pour préparer l'actuelle, il doit s'imposer comme le maître à jouer d'une équipe également renforcé cet hiver par l'ancien joueur de la Fiorentina Marco Donadel, qui perpétue la tradition de la filière italienne prisée par les dirigeants de l'Impact (Nesta, Di Vaio, Ferrari).

Mettre fin à l'hégémonie mexicaine


Pour la MLS plus généralement, cette qualification a été accueillie avec soulagement. L'Impact est en effet le seul représentant de l'élite nord-américaine dans ce dernier carré après l'élimination en quart de finale de DC United, la franchise de Washington, par les Costaricains d'Alajuelense, futurs adversaires des Montréalais. Dans sa quête de légitimité à l'internationale, les résultats des équipes de MLS sur la scène continentale font tache, puisque la dernière C1 conquise par l'une d'entre elles remonte à l'année 2000 et la victoire de Los Angeles Galaxy. Depuis, seul le Real Salt Lake est parvenu à se hisser jusqu'en finale en 2011 pour s'incliner face aux Mexicains de Monterey. L'hégémonie des Mexicains dans le tournoi est d'ailleurs quasi totale, puisqu'ils ont raflé les neuf dernières éditions. Et quand ce ne sont pas eux qui gagnent, ce sont les Costaricains, comme en 2004 avec Alajuelense et en 2005 avec le Deportivo Saprissa.

Cette saison, ce sont donc d'ailleurs les Costaricains qui sont les plus nombreux dans ce dernier carré avec les qualifications d'Alajuelense et Herediano, seul le Club América représentant le Mexique. Le casting de ce dernier carré doit constituer une belle opportunité pour l'Impact de représenter dignement son championnat. Il va néanmoins falloir beaucoup se méfier de cette formation d'Alajuelense, qui va avoir l'avantage de jouer à domicile au retour. Les Costaricains sont d'excellents joueurs de ballon, comme en attestent les résultats de la sélection nationale lors de la dernière Coupe du monde (quart-de-finaliste, éliminée par les Pays-Bas aux tirs au but). En début de semaine, environ 30 000 billets avaient été vendus pour le match aller, qui sera encore disputé au stade olympique. Le public montréalais ayant eu droit à son grand frisson l'autre jour, il va s'agir cette fois de ne pas le décevoir.

Vidéo


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 21 minutes Froger vers l’USM Alger il y a 7 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
il y a 5 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 57 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 1 samedi 16 juin Le penalty de Cueva qui s'envole 9
À lire ensuite
Aimer, c'est souffrir