1. //
  2. //
  3. // Man. City-Man. United

L'horloge de Guardiola

Séché le week-end dernier en FA Cup par Arsenal à Wembley, Pep Guardiola sait désormais qu'il bouclera la première saison de sa carrière d'entraîneur sans le moindre titre. Faut-il s'en inquiéter ? En aucun cas, car s'il admet son échec, le Catalan savait qu'il lui faudrait du temps. Voilà le prix de la mise en danger.

Modififié
10 septembre 2016, à Old Trafford. Une première rencontre entre le feu et la glace, la première vraie démonstration d'extase d'une foule envers un homme décrit depuis le premier jour, par ses fidèles comme un prophète, par ses détracteurs comme un donneur de leçon idéologue. La caricature est comme ça : elle cale dans des cases et aime mélanger la fiction et la réalité. Pourtant, ce jour-là, Pep Guardiola sait où il est sans forcément savoir encore où il va. Manchester City, qu'il a pris en main seulement deux mois plus tôt, vient de cabosser le voisin de United (2-1), balayant dans le même temps le général Mourinho. Autour de lui, les supporters de City hurlent : « Guardiola est chez nous ! » Derrière sa ligne, Guardiola ne desserre pas la mâchoire, tout simplement car, comme il le déclinera durant toute sa première saison en Angleterre, il « s'adapte » encore. Oui, ses joueurs ont remporté les dix premiers combats toutes surfaces confondues de la campagne, mais il ne faut pas s'enflammer. Pour la première fois de sa carrière d'entraîneur, débutée en 2007 sur le banc de la réserve du Barça, l'homme sait qu'il vient de se mettre en danger.


Comment ? En débarquant dans un championnat où le football est avant tout fabriqué sur un modèle de contre-attaques permanentes et qu'il ne connaît pas. Le voilà face à un chantier là où il avait une base solide à Barcelone et un monstre à ne pas faire décliner à Munich. Une situation que le journaliste Marti Perarnau a dessiné ainsi dans Pep Guardiola : The Evolution : « Il arrive à City ce qui arrive quand tu étudies une langue étrangère ou un instrument de musique. Tu apprends, tu avances, tu crois savoir beaucoup de la nouvelle matière et tu progresses, mais, soudain, tu stagnes, tu trébuches et sens que tu as touché un plafond. C'est la courbe de l'apprentissage. » Lors de la présentation officielle du technicien catalan, le président de City, Khaldoon al-Mubarak, annonçait que Guardiola transformerait complètement l'équipe. Sept mois après, Manchester City a bien été bousculé, mais pour la première fois de sa vie d'entraîneur, Guardiola n'a pas gagné. Sauf qu'il le savait.

« Nous avons besoin de plus de temps »


Voilà ce qu'il disait à l'automne dernier : « Nous avons gagné la plupart de nos matchs grâce à notre enthousiasme. Pour bâtir quelque chose de stable, de plus contrôlé, nous avons besoin de plus de temps. » Dans les faits, sa première saison à City sera regardée comme un échec où le seul objectif, depuis la défaite en demi-finale de FA Cup contre Arsenal dimanche à Wembley, est désormais de sécuriser une place en Europe l'année prochaine. Au moment de faire le bilan du dernier exercice entre les mains de Pellegrini en mai dernier, Al-Mubarak avait estimé qu'une quatrième place en Premier League, une victoire en League Cup et une demi-finale de C1 était le strict minimum pour City. Aujourd'hui, Guardiola doit se battre pour tenir cette quatrième place, a été dégagé dès les huitièmes de la Ligue des champions par Monaco et n'est plus engagé dans les différentes coupes nationales. Dans le football moderne où l'on découpe un entraîneur à la première secousse, l'ancien coach du Barça et du Bayern pourrait sauter.


Faire des erreurs est devenu interdit, construire un projet sur le long terme aussi. « Pourquoi devrais-je être traité différemment ?, s'interrogeait Pep Guardiola le week-end dernier. J'ai dit et répété à plusieurs reprises quel était notre objectif cette saison. Gagner tous les titres ? Alors, si nous ne l'avons pas fait, nous avons échoué. Nous devons nous améliorer. Si les dirigeants estiment pouvoir le faire avec moi, je suis là. Sinon... (...) J'estime être un homme chanceux. Si j'ai autant gagné jusqu'ici, c'est avant tout parce que j'ai dirigé le Bayern Munich et Lionel Messi. J'ai eu de la chance. Je suis venu ici pour me prouver des choses. Je ne peux pas changer mon passé. » Guardiola n'a pas décidé son image, seulement ses idées. Et il faut se montrer patient.

Les idées et les hommes


De la patience ? Vraiment ? Le prétendu meilleur entraîneur du monde n'a pas gagné et on devrait lui pardonner ? Pep Guardiola n'a jamais parlé de lui ainsi. Mieux, il voulait venir en Angleterre pour se confronter à ceux qu'il considère lui comme les meilleurs, Antonio Conte en tête. Reste que le projet de jeu de Conte est plus facile à mettre en place en Angleterre que celui de Guardiola. Certains diront que ce sont de nouvelles excuses, mais le Catalan a toujours expliqué qu'il lui faudrait « deux ou trois ans » pour amener son projet de jeu. Il faut attendre pour juger, dépasser l'instant et la simple première saison. Guardiola : « Il y a plusieurs moments cette saison où j'ai pris du plaisir, mais je sais que je suis jugé sur les succès. Dans ma carrière, j'ai remporté des titres, mais si les gens disent que je suis devenu un désastre, je peux l'accepter. » S'il a échoué cette saison, car cela reste un échec malgré tout, c'est qu'il n'avait déjà pas les hommes. Comment expliquer qu'un joueur comme Kevin De Bruyne, ses vingt-cinq ans et sa vision panoramique, soit plus expérimenté sur un terrain que Raheem Sterling ?


City a de très bons joueurs, mais qui n'avaient pas encore la faculté de tenir une situation. La défaite à Monaco en C1 l'a définitivement prouvé. En arrivant à Manchester, Pep Guardiola avait fixé la base de son projet autour d'une colonne défensive solide et d'ailiers rapides. Là-dessus, sa défense n'a souvent pas été à la hauteur, minée par des problématiques de gardien et Kompany n'est revenu que trop tard dans la saison. Leroy Sané, belle satisfaction de la saison et déjà boulon du futur, n'a lui décollé qu'en janvier alors que Nolito n'a jamais vraiment convaincu. Il y a des bases dans l'idée, il faut désormais y injecter les bons hommes et, en ça, le prochain mercato sera décisif, tout comme le retour de Gabriel Jesus. Non, Guardiola n'est pas mort, et oui, il doit être traité comme les autres. Il apprend, c'est lui qui le raconte chaque semaine, et la Premier League est définitivement sortie cette saison des stéréotypes de son passé. Apprendre est le meilleur remède pour résister. Attendre a aussi du bon. Rendez-vous sur un podium dans un ou deux ans.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Premier League - J26
Man. City-Man. United




Dans cet article

JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA
"Le prix de la mise en danger."
Donc aller jouer dans une équipe à 500 millions de patates de budget et championne deux ans auparavant vous appelez ça de la mise en danger ?
Ce commentaire a été modifié.
Aller coacher une équipe à 500 millions de patates de budget (comme 5-6 autres clubs de PL...) et championne deux ans auparavant (c'est vrai que 2 ans en foot c'etait hier...) et en fin de cycle dans le championnat le plus competitif du monde oui j'appelle ca de la mise en danger. Apres il a clairement foiré son mercato en prenant Nulito et pas un lateral et en virant Hart! Vivement la saison prochaine...
1 réponse à ce commentaire.
Note : 1
Il est évident que City et Guardiola ont besoin de temps.

Néanmoins dépenser autant de millions et devoir faire une saison avec Sagna et Clichy en latéraux titulaires, ça ne fait pas très très sérieux !

Au rayon de la défense toujours, le club a dépensé plus de 150 patates en 3 ans sur 3 joueurs : Mangala, Otamendi et Stones, voilà voilà ...
Maurice Belette Niveau : CFA2
Stones je perds pas espoir qu'il devienne au moins la moitié de ce qu'on a entendu sur lui.
Les 2 autres revendez à un cirque à 2 sur un monocycle ça peut être épatant.
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
"Si j'ai autant gagné jusqu'ici, c'est avant tout parce que j'ai dirigé le Bayern Munich et Lionel Messi." merde si il le dit lui même, ses détracteurs ne vont plus avoir beaucoup d'arguments...
 //  15:59  //  Supporter des Pays-Bas
Ca ouvrira peut-être quelques yeux...
1 réponse à ce commentaire.
Un article qui dépasse le manichéisme ambiant autour de ce coach:

- "C'est un prophète" Vs "c'est un tocard surcoté qui n'a entraîné que les meilleurs"

Un peu de nuances ne fait pas de mal, un premier juge de paix seras sa capacité d'adaptation à un championnat ou l'intensité est reine, au-delà de la technico/tactique.
S'il échoue Guardiola resteras un dogmatique rigide tout en étant un grand coach, s'il réussit il (se) prouveras sa capacité à adapter ses réponses tactiques aux problèmes qui lui sont posés.

Hâte de voir l'année prochaine :)

Tu ne peux clairement pas prétendre à la victoire d'un championnat ou de la ligue des champions quand tu as Clichy et Sagna titulaires dans ton équipe...
Quand on voit les résultats d'Ancelotti (le seul "entraîneur intouchable par l'opinion publique") cette saison on Bayern, déjà éliminé de la LDC et la Coupe, on comprend tout de suite la difficulté d'être entraîneur dans un grand club.

Bizarre, j'ai pas encore vu une seule critique envers Carlo. Quand c'est Pep, gros matraquage direct.
Hier à 09:55 Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 09:16 Neymar claque un doublé contre la Juve 32 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 29 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 7 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 24 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 10
samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 14 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 10 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13