1. //
  2. //
  3. // Man. City-Man. United

L'horloge de Guardiola

Séché le week-end dernier en FA Cup par Arsenal à Wembley, Pep Guardiola sait désormais qu'il bouclera la première saison de sa carrière d'entraîneur sans le moindre titre. Faut-il s'en inquiéter ? En aucun cas, car s'il admet son échec, le Catalan savait qu'il lui faudrait du temps. Voilà le prix de la mise en danger.

Modififié
10 septembre 2016, à Old Trafford. Une première rencontre entre le feu et la glace, la première vraie démonstration d'extase d'une foule envers un homme décrit depuis le premier jour, par ses fidèles comme un prophète, par ses détracteurs comme un donneur de leçon idéologue. La caricature est comme ça : elle cale dans des cases et aime mélanger la fiction et la réalité. Pourtant, ce jour-là, Pep Guardiola sait où il est sans forcément savoir encore où il va. Manchester City, qu'il a pris en main seulement deux mois plus tôt, vient de cabosser le voisin de United (2-1), balayant dans le même temps le général Mourinho. Autour de lui, les supporters de City hurlent : « Guardiola est chez nous ! » Derrière sa ligne, Guardiola ne desserre pas la mâchoire, tout simplement car, comme il le déclinera durant toute sa première saison en Angleterre, il « s'adapte » encore. Oui, ses joueurs ont remporté les dix premiers combats toutes surfaces confondues de la campagne, mais il ne faut pas s'enflammer. Pour la première fois de sa carrière d'entraîneur, débutée en 2007 sur le banc de la réserve du Barça, l'homme sait qu'il vient de se mettre en danger.


Comment ? En débarquant dans un championnat où le football est avant tout fabriqué sur un modèle de contre-attaques permanentes et qu'il ne connaît pas. Le voilà face à un chantier là où il avait une base solide à Barcelone et un monstre à ne pas faire décliner à Munich. Une situation que le journaliste Marti Perarnau a dessiné ainsi dans Pep Guardiola : The Evolution : « Il arrive à City ce qui arrive quand tu étudies une langue étrangère ou un instrument de musique. Tu apprends, tu avances, tu crois savoir beaucoup de la nouvelle matière et tu progresses, mais, soudain, tu stagnes, tu trébuches et sens que tu as touché un plafond. C'est la courbe de l'apprentissage. » Lors de la présentation officielle du technicien catalan, le président de City, Khaldoon al-Mubarak, annonçait que Guardiola transformerait complètement l'équipe. Sept mois après, Manchester City a bien été bousculé, mais pour la première fois de sa vie d'entraîneur, Guardiola n'a pas gagné. Sauf qu'il le savait.

« Nous avons besoin de plus de temps »


Voilà ce qu'il disait à l'automne dernier : « Nous avons gagné la plupart de nos matchs grâce à notre enthousiasme. Pour bâtir quelque chose de stable, de plus contrôlé, nous avons besoin de plus de temps. » Dans les faits, sa première saison à City sera regardée comme un échec où le seul objectif, depuis la défaite en demi-finale de FA Cup contre Arsenal dimanche à Wembley, est désormais de sécuriser une place en Europe l'année prochaine. Au moment de faire le bilan du dernier exercice entre les mains de Pellegrini en mai dernier, Al-Mubarak avait estimé qu'une quatrième place en Premier League, une victoire en League Cup et une demi-finale de C1 était le strict minimum pour City. Aujourd'hui, Guardiola doit se battre pour tenir cette quatrième place, a été dégagé dès les huitièmes de la Ligue des champions par Monaco et n'est plus engagé dans les différentes coupes nationales. Dans le football moderne où l'on découpe un entraîneur à la première secousse, l'ancien coach du Barça et du Bayern pourrait sauter.


Faire des erreurs est devenu interdit, construire un projet sur le long terme aussi. « Pourquoi devrais-je être traité différemment ?, s'interrogeait Pep Guardiola le week-end dernier. J'ai dit et répété à plusieurs reprises quel était notre objectif cette saison. Gagner tous les titres ? Alors, si nous ne l'avons pas fait, nous avons échoué. Nous devons nous améliorer. Si les dirigeants estiment pouvoir le faire avec moi, je suis là. Sinon... (...) J'estime être un homme chanceux. Si j'ai autant gagné jusqu'ici, c'est avant tout parce que j'ai dirigé le Bayern Munich et Lionel Messi. J'ai eu de la chance. Je suis venu ici pour me prouver des choses. Je ne peux pas changer mon passé. » Guardiola n'a pas décidé son image, seulement ses idées. Et il faut se montrer patient.

Les idées et les hommes


De la patience ? Vraiment ? Le prétendu meilleur entraîneur du monde n'a pas gagné et on devrait lui pardonner ? Pep Guardiola n'a jamais parlé de lui ainsi. Mieux, il voulait venir en Angleterre pour se confronter à ceux qu'il considère lui comme les meilleurs, Antonio Conte en tête. Reste que le projet de jeu de Conte est plus facile à mettre en place en Angleterre que celui de Guardiola. Certains diront que ce sont de nouvelles excuses, mais le Catalan a toujours expliqué qu'il lui faudrait « deux ou trois ans » pour amener son projet de jeu. Il faut attendre pour juger, dépasser l'instant et la simple première saison. Guardiola : « Il y a plusieurs moments cette saison où j'ai pris du plaisir, mais je sais que je suis jugé sur les succès. Dans ma carrière, j'ai remporté des titres, mais si les gens disent que je suis devenu un désastre, je peux l'accepter. » S'il a échoué cette saison, car cela reste un échec malgré tout, c'est qu'il n'avait déjà pas les hommes. Comment expliquer qu'un joueur comme Kevin De Bruyne, ses vingt-cinq ans et sa vision panoramique, soit plus expérimenté sur un terrain que Raheem Sterling ?


City a de très bons joueurs, mais qui n'avaient pas encore la faculté de tenir une situation. La défaite à Monaco en C1 l'a définitivement prouvé. En arrivant à Manchester, Pep Guardiola avait fixé la base de son projet autour d'une colonne défensive solide et d'ailiers rapides. Là-dessus, sa défense n'a souvent pas été à la hauteur, minée par des problématiques de gardien et Kompany n'est revenu que trop tard dans la saison. Leroy Sané, belle satisfaction de la saison et déjà boulon du futur, n'a lui décollé qu'en janvier alors que Nolito n'a jamais vraiment convaincu. Il y a des bases dans l'idée, il faut désormais y injecter les bons hommes et, en ça, le prochain mercato sera décisif, tout comme le retour de Gabriel Jesus. Non, Guardiola n'est pas mort, et oui, il doit être traité comme les autres. Il apprend, c'est lui qui le raconte chaque semaine, et la Premier League est définitivement sortie cette saison des stéréotypes de son passé. Apprendre est le meilleur remède pour résister. Attendre a aussi du bon. Rendez-vous sur un podium dans un ou deux ans.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Premier League - J26
Man. City-Man. United




Dans cet article

JeanPierre-Pasdepain Niveau : CFA
"Le prix de la mise en danger."
Donc aller jouer dans une équipe à 500 millions de patates de budget et championne deux ans auparavant vous appelez ça de la mise en danger ?
Ce commentaire a été modifié.
Note : 2
Aller coacher une équipe à 500 millions de patates de budget (comme 5-6 autres clubs de PL...) et championne deux ans auparavant (c'est vrai que 2 ans en foot c'etait hier...) et en fin de cycle dans le championnat le plus competitif du monde oui j'appelle ca de la mise en danger. Apres il a clairement foiré son mercato en prenant Nulito et pas un lateral et en virant Hart! Vivement la saison prochaine...
1 réponse à ce commentaire.
Note : 1
Il est évident que City et Guardiola ont besoin de temps.

Néanmoins dépenser autant de millions et devoir faire une saison avec Sagna et Clichy en latéraux titulaires, ça ne fait pas très très sérieux !

Au rayon de la défense toujours, le club a dépensé plus de 150 patates en 3 ans sur 3 joueurs : Mangala, Otamendi et Stones, voilà voilà ...
Maurice Belette Niveau : CFA2
Stones je perds pas espoir qu'il devienne au moins la moitié de ce qu'on a entendu sur lui.
Les 2 autres revendez à un cirque à 2 sur un monocycle ça peut être épatant.
1 réponse à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié.
Note : 1
"Si j'ai autant gagné jusqu'ici, c'est avant tout parce que j'ai dirigé le Bayern Munich et Lionel Messi." merde si il le dit lui même, ses détracteurs ne vont plus avoir beaucoup d'arguments...
 //  15:59  //  Supporter des Pays-Bas
Ca ouvrira peut-être quelques yeux...
1 réponse à ce commentaire.
Un article qui dépasse le manichéisme ambiant autour de ce coach:

- "C'est un prophète" Vs "c'est un tocard surcoté qui n'a entraîné que les meilleurs"

Un peu de nuances ne fait pas de mal, un premier juge de paix seras sa capacité d'adaptation à un championnat ou l'intensité est reine, au-delà de la technico/tactique.
S'il échoue Guardiola resteras un dogmatique rigide tout en étant un grand coach, s'il réussit il (se) prouveras sa capacité à adapter ses réponses tactiques aux problèmes qui lui sont posés.

Hâte de voir l'année prochaine :)

Tu ne peux clairement pas prétendre à la victoire d'un championnat ou de la ligue des champions quand tu as Clichy et Sagna titulaires dans ton équipe...
Quand on voit les résultats d'Ancelotti (le seul "entraîneur intouchable par l'opinion publique") cette saison on Bayern, déjà éliminé de la LDC et la Coupe, on comprend tout de suite la difficulté d'être entraîneur dans un grand club.

Bizarre, j'ai pas encore vu une seule critique envers Carlo. Quand c'est Pep, gros matraquage direct.
il y a 3 heures Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger !
il y a 4 heures Le retour de la rumeur Messi à Manchester City 97 il y a 5 heures Le rap des ultras de Genk 4 il y a 5 heures Il entre en jeu et doit arrêter le live tweet du match 2 il y a 6 heures Gillet chante du Maître Gims pour son bizutage à l'Olympiakos 15 il y a 7 heures Blaise Matuidi va nous manquer (via BRUT SPORT)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 21:45 Le 200e but en Premier League de Rooney 16
Hier à 14:44 Un lob de soixante mètres en Angleterre 4 Hier à 14:05 Le CSC gênant de Wycombe 12 Hier à 13:44 Anigo s'embrouille sur le bord de la touche 39 Hier à 10:20 Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 13 dimanche 20 août L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 dimanche 20 août Kembo Ekoko à Bursaspor 3 dimanche 20 août La bastos de Marcos Alonso 3 dimanche 20 août Il foire sa panenka à la 96e minute 23 dimanche 20 août La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 dimanche 20 août Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 59 dimanche 20 août Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 8 dimanche 20 août Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 dimanche 20 août La demi-volée de Gignac 10 dimanche 20 août Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 25 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7
À lire ensuite
Le roi David est courtisé