1. // 27 juin
  2. // Gay Pride

L'homosexualité est-elle tabou dans le foot féminin ?

Depuis le 6 juin, le Canada accueille la 7e Coupe du monde féminine. Sur les cinq cents joueuses du Mondial, quatorze se présentent comme officiellement gays. Cependant, qu'en est-il des homosexuelles dans le football actuel ?

Modififié
717 41
Ramona Bachmann est une pionnière, une vraie. Après un joli triplé contre l'Équateur, la Suissesse a rendu publique son homosexualité. À 24 ans, l'attaquante de FC Rosengård en Suède a annoncé la nouvelle en toute décontraction pour le quotidien Sonntags-Blik. Avec ses mots, Ramona a fait le point sur une situation pas si facile : « Quand je me promène main dans la main avec Camille en Suisse, les gens se retournent. Ce qui n'est pas le cas en Suède, ou ici au Canada. » Malheureusement pour elle et de nombreuses autres sportives, le monde ne se limite pas à la Suède et au Canada. Pour beaucoup de ses confrères et consœurs, le fait d'aimer une personne du même sexe constitue une tare, un handicap à la pratique du football. Et c'est peu dire que les femmes sont loin d'être épargnées. On le dit plus ouvert et moins machiste que celui des garçons, mais le football féminin s'afficherait aussi comme un monde fermé, sclérosé par des pelletées d'idées reçues.

« La gangrène du football féminin »


L'Afrique, représentée au Canada par le Nigeria, le Cameroun et la Côte d'Ivoire, apparaît comme le continent le plus ouvertement hostile à l'homosexualité des femmes en crampons. Ainsi, l'ancienne footballeuse des années 80 Peggy Lucie Auleley, aujourd'hui professeur de littérature et écrivain, avait dérapé il y a peu sans que cela n'émeuve grand monde. En janvier dernier, lors des journées de réflexion sur le football féminin à Libreville, elle avait notamment déclaré : « Il faut assainir les mœurs dans le milieu et lutter contre l'homosexualité si nous voulons redorer le blason de notre sport, lequel s'est dévergondé. J'ai quitté le milieu du sport à cause des mauvaises pratiques qui entouraient nos activités, notamment le lesbianisme et la corruption. » Rappelons que ce fameux événement dirigé par le ministère des Sports gabonais s'intitulait « Développement du football féminin au Gabon : stratégies et plan d'actions prioritaires. » Ambiance.

Ce pays coincé entre la Guinée équatoriale et le Congo n'a cependant pas le peu glorieux monopole de la lutte contre le lesbianisme. Le Nigeria avait également défrayé la chronique ces dernières années. Avec l'homophobie en guise de leitmotiv, la patronne de la Nigeria Women Football League et l'ex-coach des Super Eagles Eucharia Uche s'étaient relayées pour aboutir à des sommets jamais atteints. En 2011, l'ancienne entraîneuse avait profité d'une défaite des siennes contre l'équipe de France pour causer d'amour dans le New York Times : « Les lesbiennes dans notre équipe étaient vraiment un gros problème, mais depuis que je suis sélectionneur, le problème est réglé. Il n'y a plus de joueuses lesbiennes dans mon équipe. Elles sont beaucoup plus concentrées comme ça et savent que le football peut leur apporter la renommée, le bonheur et l'amusement. L'homosexualité détruit tous ces espoirs. » OK... Quelques années plus tard, c'était au tour de Dilichukwu Onyedinma, boss de la ligue féminine du pays, de reprendre le flambeau avec sa volonté d'interdire le football aux gays. Heureusement, la FIFA était passée par là, empêchant la liberticide manœuvre.

« Allez, regardez, on applaudit les lesbiennes ! »


La France, quant à elle, n'est pas épargnée. Ici, peu importe le niveau, amateur ou pro, les questionnements sont légion. Les clichés ont la peau dure : dans l'Hexagone, le football féminin est vu comme un sport de garçon manqué et donc irrémédiablement lesbien. Dans la bouche de beaucoup, le mot revient souvent, comme s'il était impossible d'avoir sa préférence, peu importe son physique. Le cliché s'est installé jusqu'à gêner les footballeuses, plus à l'aise balle au pied qu'avec le mot « lesbienne » au bout des lèvres. Camille Abilly, milieu de l'équipe de France et de l'Olympique lyonnais a ainsi flirté avec la limite dans les colonnes du site web Lyon Capitale : « Il faut être franc aussi, ça a existé. On ne peut pas le nier. Certaines faisaient du foot uniquement pour rencontrer d'autres femmes. Lorsque j'ai commencé le foot, à 14 ans, je ne sais pas comment mes parents ont accepté que j'y aille. C'était plus un club de rencontres qu'une équipe de foot. Maintenant, ce n'est plus le cas. » Preuve que si le débat se pose plus franchement que dans le foot masculin, le sujet reste encore tabou.

Si les idées reçues imprègnent le monde professionnel, elles règnent également en maître dans le monde amateur. À Paris, le 28 janvier dernier, c'est tout un effectif de footballeuses qui s'est fait alpaguer. À 19h30 sur un terrain du 20e arrondissement, l'équipe des Dégommeuses s'est fait agresser verbalement par un éducateur pas très disposé à l'idée de filer sa pelouse à la petite troupe. Les filles, qui se décrivent comme « une association composée de lesbiennes et d'amies de lesbiennes qui promeut l'égalité dans et par le sport » , ont dû faire face à des salves d'insultes. Accompagné de ses ouailles, l'entraîneur mécontent avait alors donné dans le scabreux selon 20 Minutes : « Je vais te faire bouffer mes couilles dans ta bouche. Allez, regardez, on applaudit les lesbiennes ! » D'après les Dégommeuses, ces actes et propos homophobes sont récurrents sur les terrains de sport. Pour le moment, les joueuses lesbiennes présentes à la Coupe du monde au Canada ont été épargnées par ces dérives. Espérons que ça dure...

Par Thomas Fourcroy et Lhadi Messaouden
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Elle est tabou dans les pays ou c'est tabou. (ou dans les parties d'un pays ou)
Grosse info quoi

Une fois n'est pas coutume mais j'ai pas lu l'article...


M'enfin je vois pas pourquoi on pourrait pas faire un article un peu plus général sur l'homosexualité dans le foot...

Et je valide avec Lille...

Et oui...
Red Devil Niveau : CFA2
Bon article pour un sujet malheureusement en effet très tabou. On s'en branle de la sexualité des joueurs/joueuses, seul devrait compter l'amour du foot! Je sais, je rêve.
Red Devil Niveau : CFA2
Sinon les USA ont enfin légalisé le mariage gay, ça montre que les mentalités peuvent changer malgré tout!
C'est bien beau de tenir compte des propos de quelques illimunies ,pour épingle l'Afrique en parlant d'hommosexualite dans le foot, on bien vu que les français particuliers et les occidentaux en général étaient d'esprit beaucoup plus ouvert ,le mariage pour tous en est la parfaite illustration avec ces manifs monstres chaque dimanche à Paris et un peu partout en France .
C'est dans le foot en général,féminin ou masculin. Quelle Star du foot assume son homosexualité ? Les rares coming out sont effectués après la carrière.. Et d'ailleurs ne choquent personne !! Je reste fan de Marinette Pichon (Quel palmarès !!) et elle a le droit d'aimer qui elle veut...
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par Mousfadi
C'est bien beau de tenir compte des propos de quelques illuminés pour épingle l'Afrique en parlant d'homosexualite dans le foot, on bien vu que les français particuliers et les occidentaux en général étaient d'esprit beaucoup plus ouvert, le mariage pour tous en est la parfaite illustration avec ces manifs monstres chaque dimanche à Paris et un peu partout en France .


C'était des "manifs monstres" mais au demeurant ces manifestants ne représentaient qu'une minorité des français- minorité très médiatisée certes, mais doit-on se plaindre de l'exposition des revendications des minorités dans un pays qui prétend défendre la liberté d'expression et où n'importe-quel Antoine Dupont exhibe fièrement sur son profil Facebook un "Je suis Charlie"?
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Il est probable que l'homosexualité soit mieux vue chez les joueuses que chez les hommes, dans la mesure où le foot féminin, à l'image de la communauté gay en général, a du affronter son lot de préjugés dégradants avant de pouvoir bénéficier d'une reconnaissance publique.

Chez les hommes j'ai l'impression que c'est un autre délire... à la limite, moins chez les footballeurs à proprement parler, qui sont fatalement amenés à se confronter à d'autres cultures (équipiers, championnats, sélections...) et donc à élargir leurs horizons, que chez leurs fans et proches, globalement issus de milieux populaires et [prend ses pincettes] moins ouverts d'esprit.
L'homosexualité des gonzesses, dans le football occidental je pense que de manière générale l'opinion publique s'en fout. On parle de compétitions qui représentent quoi ? 0,00001% de l'exposition du jeu dans le monde ? Et encore je suis gentil, y a quasi pas d'enjeux d'image ou financiers rattachés à la question, si demain une française fait son coming out la pire chose qui peut lui arriver c'est de passer chez Ruquier.

Bref tout ça pour dire que même si elles sont victimes de clichés niveau "tabou" c'est 1000 fois pire chez les bonshommes où on est carrément dans l'omerta, d'autant plus drôle qu'on a jamais eu de footballeurs aussi effeminés voir androgynes (coucou Neymar).
Sidney, la tolérance chez les classes populaires est-elle tabou?
Meme avec des pincettes c'est limite comme réflexion, en gros tu opposes les homos aux prolos. Ces derniers n'ont pas le monopole de l'homophobie, et certains seraient mêmes gays.
Non "l'Homo" n'est pas toujours une follasse efféminée et "le prolo" pas toujours un beauf facho crasseux en marcel.
Bon j'en ai rajouté je te l'accorde.

Je valide avec valenciennes, des prolos forcément.
Message posté par Sidney G'Ovule


C'était des "manifs monstres" mais au demeurant ces manifestants ne représentaient qu'une minorité des français- minorité très médiatisée certes, mais doit-on se plaindre de l'exposition des revendications des minorités dans un pays qui prétend défendre la liberté d'expression et où n'importe-quel Antoine Dupont exhibe fièrement sur son profil Facebook un "Je suis Charlie"?


Bordel vos débat sont à chier. Je vois même pas le bout de la fin de où vous voulez aller... A part pianoter sur vos clavier pour se gonfler d'orgueil...
- Mr Blattini Niveau : District
Message posté par Red Devil
Bon article pour un sujet malheureusement en effet très tabou. On s'en branle de la sexualité des joueurs/joueuses, seul devrait compter l'amour du foot! Je sais, je rêve.


"un bon supporter c'est un supporter qui en prend une à chaque mercato" Tout est dit, pas besoin de faire des différences entre humains.
Oliver Guy Roux Niveau : Loisir
Message posté par - Mr Blattini


"un bon supporter c'est un supporter qui en prend une à chaque mercato" Tout est dit, pas besoin de faire des différences entre humains.


Bien vu. le réal n'a donc pas de bons supporters. CQFD
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par aquatre
Sidney, la tolérance chez les classes populaires est-elle tabou?


Non justement, c'est pour ça que j'ai pris des "pincettes" pour aborder le sujet.
T'as des jeunes issus de milieux populaires qui n'ont rien contre l'homosexualité et des gens issus de milieux privilégiés qui campent sur des positions réactionnaires à ce sujet.

Mais on peut pas nier que dans une partie de la culture populaire l'homosexualité est fortement dénigrée, t'as qu'as vérifier ça dans les lyrics de certains rappeurs qui marchent fort
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
Message posté par LPDB
Bordel vos débat sont à chier. Je vois même pas le bout de la fin de où vous voulez aller... A part pianoter sur vos clavier pour se gonfler d'orgueil...


Si t'aimes pas les débats périphériques au football je te suggère de fréquenter d'autres sites web, que je ne citerai pas par décence.

Par ailleurs, ta gueule.
Message posté par Sidney G'Ovule


Si t'aimes pas les débats périphériques au football je te suggère de fréquenter d'autres sites web, que je ne citerai pas par décence.

Par ailleurs, ta gueule.



M'en fiche en fait. Hein...
Par ailleurs je fréquente les sites que je veux et j'étais là avant toi si ça a un quelconque sens ce genre d'arguments...
Message posté par Mousfadi
C'est bien beau de tenir compte des propos de quelques illimunies ,pour épingle l'Afrique en parlant d'hommosexualite dans le foot, on bien vu que les français particuliers et les occidentaux en général étaient d'esprit beaucoup plus ouvert ,le mariage pour tous en est la parfaite illustration avec ces manifs monstres chaque dimanche à Paris et un peu partout en France .


Je trouve que c'est tout à l'honneur de l'Afrique.
Message posté par Sidney G'Ovule

Mais on peut pas nier que dans une partie de la culture populaire l'homosexualité est fortement dénigrée, t'as qu'as vérifier ça dans les lyrics de certains rappeurs qui marchent fort


Ces rappeurs issus des milieu populaires mais qui s'adressent et qui vendent surtout aux petits bourgeois en manque de frisson.
Le débat est sans fin car empirique: tu me sors un rappeur homophobe dans ses lyrics, je te sors un curé tradi homophobe des beaux quartiers et ainsi de suite...
Convenons d'une chose: dans toutes les couches il y a homo et homophobe, ne pas avoir fait une thèse a st germain des prés sur l'esthétique a Mykonos du temps des soubrettes en toge ne fait pas de toi un prolo homophobe.
Je réitère : je force les traits, c'est pas pour envenimer le débat sinon j'aurai balancé Cr7, marinette, la taille de messi et brigitte fardo dans une meme phrase, avec ouverture sur le conflit israël/Palestine.

Oh et puis merde c'est samedi soir je me lâche :
"Putain trop dégouté l'attaquante suédoise elle est lesbos j'aurai du m'en douter elle ressemble a Cr7 avec un sexe d'enfant style messi.Encore un complot judeo-musulman pour attaquer notre blanche heterosexualité.Salauds de riches du MoDem, marinette pichon et Brigitte fardo ne sont pas prêtes a sortir du placard"..
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Note : 19
Message posté par Mousfadi
C'est bien beau de tenir compte des propos de quelques illimunies ,pour épingle l'Afrique en parlant d'hommosexualite dans le foot, on bien vu que les français particuliers et les occidentaux en général étaient d'esprit beaucoup plus ouvert ,le mariage pour tous en est la parfaite illustration avec ces manifs monstres chaque dimanche à Paris et un peu partout en France .


Oui enfin en France, des gens on manifesté contre le Mariage pour Tous (et donc sûrement contre l'homosexualité).
Dans certains coins d'Afrique (mais pas que, en Russie ou dans des pays Arabes), on ne manifeste pas contre les homos : on les tue.

Excuse-moi, mais je trouve que ça fait une petite différence.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
717 41