En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

L'homme de Vermaelen

En carton, en papier mâché ou en verre, Thomas Vermaelen semble être voué à une vie d'homme fragile. Toujours sans aucune minute avec le FC Barcelone, le Belge est une énigme dont personne, même en Catalogne, ne saurait diagnostiquer l'état. C'est grave, docteur ?

Modififié
Avec ses 100 000 spectateurs, sa chapelle, ses escaliers, son murmure, le Camp Nou est un stade périlleux et monstrueux. Son virage en épingle l'est tout autant. Pour rentrer leurs bolides dans le parking souterrain de l'antre blaugrana, les joueurs doivent effectuer une manœuvre académique. Thomas Vermaelen, néo-abonné au Camp Nou, l'a appris à ses dépens. Mal embarqué avec son 4X4, l'international belge a dû être secouru par un stadier pour pouvoir le garer et assister en tribunes à la réception de l'Athletic Bilbao. C'est pour le moment sa plus belle action sous les couleurs barcelonaises. Sa seule. Débarqué au cours de l'été en provenance d'Arsenal, le Diable rouge n'a pour le moment joué aucune minute avec ses coéquipiers. La faute à qui ? La faute à quoi ? Dans la nébuleuse barcelonaise, personne ne sait. Le Barça, de par sa non-communication, en a fait un sujet tabou. La seule explication vient de Luis Enrique, interrogé sur le sujet en conférence de presse : « Vermaelen n'est pas blessé. Il subit juste les contre-coups de son retour dans le groupe. Il n'y a pas de soucis à se faire. » Mais beaucoup de réponses à trouver.

Bonus barcelonais, malus londonien


Le 9 août dernier, le FC Barcelone aurait pu changer ses habitudes. Comme à l'accoutumée, lors de chaque officialisation de transfert, le club réaffirme verser 0,5 % du total à l'UNICEF. Pour la venue de Thomas Vermaelen, le destinataire logique aurait pu répondre au nom d'Handicap International. Même s'il n'est pas suspendu pour quatre mois comme son nouveau comparse Luis Suárez, le Belge n'en a pas pour autant plus jouer. Homme de cristal, Vermaelen n'a surpris personne avec sa condition physique à la Abou Diaby. Pis, la direction blaugrana, pour une fois ingénieuse lors d'un transfert, a donné une part prépondérante aux bonus. « Thomas Vermaelen a signé pour cinq ans. Le prix de l'opération est de 10 millions d'euros fixes, avec 5 variables selon son rendement, et 3,8 si nous gagnons la Ligue des champions avec sa participation » , décryptait Jordi Mestres, vice-président sportif du FCB, lors de la présentation de l'ancien capitaine des Gunners. Une part variable qui pourrait quasiment atteindre 50 % du montant, et qui montre par là même que les risques quant à son état physique étaient bien pris en compte.

« À la fois Zubizarreta et Luis Enrique le voulaient. Il a tous les critères que recherchaient et dont avaient besoin les Blaugrana : un central avec de l'expérience, avec une bonne sortie de balle, et bon de la tête  » , rappelle Sergi Solé, journaliste au Mundo Deportivo. Un profil idoine qui complète le recrutement défensif barcelonais après la venue du gabacho Jérémy Mathieu. Justement, si le Belge n'est pas encore dans l'œil de la nébuleuse du Mes que, il le doit beaucoup à l'ancien Lionceau. « Comme Mathieu fait un très bon début de saison, et que le Barça dispose actuellement de Piqué, Mascherano et Bartra, le cas Vermaelen n'a pas encore fait la Une, explique le gratte-papier en charge du suivi de l'équipe première. Il n'y a pas de situation d'urgence. Les gens se demandent juste pourquoi avoir recruté un joueur qui est toujours blessé. Entre nous, les journalistes, nous trouvons la situation étrange. Ce n'est pas comme Suárez, car nous connaissions son indisponibilité. » Pour le moment, sa seule apparition sous la liquette blaugrana remonte au 24 septembre et un match amical de la B du Barça face aux U19 indonésiens. Excitant.

Il cale au feu vert


24 heures à peine après cette rencontre, le FC Barcelone explique dans un communiqué que « le Belge, qui a joué quelques minutes du match amical avec le Barça B, a travaillé avec normalité et est à l'entière disposition de Luis Enrique » . Depuis, rien. Aucune nouvelle concernant sa blessure aux ischio-jambiers. Il n'a toujours pas été convoqué malgré le feu vert des instances médicales du club. Une communication qui laisse pantois tous les observateurs. Sergi Solé, toujours : « Quand il est arrivé, il était déjà blessé. La sélection belge avait alors annoncé que la blessure était musculaire. Il ne devait en avoir que pour deux ou trois semaines. Depuis, presque quatre mois se sont écoulés. Le Barça ne donne aucune information sur son état de santé. Comme personne ne voit les entraînements, qu'il y a beaucoup de secret autour de son cas, on ne fonctionne qu'avec des hypothèses. Est-ce qu'il a eu une nouvelle blessure ? Est-ce que son ancienne blessure s'est aggravée ? » Trois mois après son arrivée, Thomas Vermaelen aura au moins appris, au volant de son 4x4, à négocier l'épingle qui mène au Camp Nou. Reste désormais à y jouer.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 11 heures 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 il y a 3 heures Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 41 il y a 12 heures BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
il y a 8 heures Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 16
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:15 Lamine Sané signe à Orlando 8 Hier à 09:47 Ronaldinho se lance dans la musique 12