L’hommage bordelais à Ramé

Modififié
0 10
Ulrich Ramé, à 40 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière pro, à la fin de la saison. Une décision motivée, aussi, par la perspective de passer ses diplômes d’entraîneur. Après avoir raté de peu la montée en Ligue 1, il y plusieurs mois, le portier sedanais raccroche. Forcément, à Bordeaux, la nouvelle n’est pas passée inaperçue.

« Pour moi, c’est beaucoup de respect, parce que quand je suis arrivé, il m’a toujours donné des conseils, et des bons, même s’il était gardien de but et pas milieu de terrain, a déclaré jeudi Grégory Sertic. C’est un vrai professionnel, donc j’ai beaucoup de respect pour cet homme. J’espère qu’il va revenir sur Bordeaux. »

Pour Julien Faubert, pas photo non plus. « C’est une personne qui m’a énormément apporté quand je suis arrivé ici, par son calme, sa sérénité et son expérience. Il a marqué l’histoire de Bordeaux et de l’équipe de France, a indiqué le latéral bordelais. C’est très personnel, mais je pense qu’au vu de son nom et de la carrière qu’il a eue, être troisième gardien à Sedan, c’est pas forcément glorifiant, ajoutait-il. Je trouve dommage qu’il arrête, mais s’il le ressent comme ça… »

Mais Ulrich Ramé, c’était quoi, en fait, durant ses quatorze ans de fidélité aux Girondins ? « Il avait une certaine aura et même s’il ne s’exprimait pas souvent, quand il parlait, on l’écoutait, répond Faubert. Il en imposait et il nous a sauvé beaucoup de matchs. C’était un super mec dans le vestiaire… Il chambrait énormément, même s’il n’en avait pas l’air… »

Un sacré déconneur donc, cet Ulrich…

LB, à Bordeaux
Modifié

Note : 1
"Il a marqué l’histoire de l’Équipe de France"... C'est pas Ulrich mais Julien le déconneur! Tu vas me dire, Ramé a tout de même 12 fois plus de sélections que notre éphémère n°10 Bleu!
 //  Supporter de Nantes
Note : 1
Respect à lui, un Nantais.

mais si Nantes, vous vous souvenez? vous longez la cote vers le nord, vous tombez sur la plus belle ville du Monde et ben c'est là.
ßrestoâ Niveau : DHR
Remplaçant dans un club de national (plus qu'une question de temps), alors qu'il a joué la CL (dans une autre vie certes) contre la Fiorentina et Willem II (Ruud c'est pour toi !), c'est dur.
Bon reconversion et à bientôt sur un banc.
Au SCO peut-être ?

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Trash Talk basket Le kit du supporter Vietnam Label
0 10