1. //
  2. // Légende
  3. // Pink Floyd Football Club

L'histoire psychédélique du Pink Floyd FC

Pink Floyd est l'un des plus grands groupes de rock de l'histoire. Ça, on le sait. Ce que l'on sait moins, en revanche, c'est que les membres du groupe avaient leur propre équipe de foot : le Pink Floyd Football Club, aussi connu sous le nom de First Eleven. Rétro.

Modififié
899 98
Imaginez donc une équipe avec Paul McCartney aux buts, Ringo Starr en défense centrale, George Harrison sur l'aile droite, et John Lennon à la pointe de l'attaque. Une pure fantaisie ? Oui. Car les Beatles n'ont jamais eu pour ambition (ni pour envie) de monter une équipe de foot. En revanche, un autre groupe de rock anglais mythique, les Pink Floyd, a longuement fait danser son âme entre musique et football. Retour en arrière d'une quarantaine d'années.

Nous sommes en 1973. Pink Floyd, un groupe de rock progressif fondé en 1965, rayonne partout dans le monde, notamment après la sortie de son huitième opus, The Dark Side of the Moon (mars 1973). Pour Noël 1973, la maison de disques des Pink Floyd, EMI Music, décide de sortir une compilation. Le principe est simple : la compil', intitulée A Nice Pair, reprend l'intégralité du contenu des deux premières galettes du groupe (les deux avec Syd Barrett, membre fondateur éjecté du band en 1968, ndlr). Jusque-là, aucun rapport avec le foot. Pourtant, à l'intérieur de la pochette, les fans découvrent une photo pour le moins surprenante : un cliché du « First Eleven » , une équipe de foot au complet composée des quatre membres du groupe, Roger Waters, Rick Wright, Nick Mason et David Gilmour, et de sept autres joueurs, parmi lesquels Storm Thorgerson, le graphiste à l'origine de toutes les pochettes d'album du groupe. Maillots et chaussettes blanc et bleu, shorts bleus : par cet improbable cliché, la légende du Pink Floyd Football Club vient de naître.

Jouer au foot avec des chaussures de tennis


Ce n'est finalement un secret pour personne : le football représentait une grande part de la vie des membres du groupe. Mais de là à fonder une vraie équipe… La photo du « First Eleven  » n'est en effet pas une mise en scène. Loin de là. Ce jour-là, l'équipe des Pink Floyd a vraiment joué face à une équipe composée de « Marxistes de la partie septentrionale de Londres » , dixit Nicholas Shaffner, biographe du groupe. Score final ? 4-0 pour les gars du Pink Floyd FC qui, en plus d'être de talentueux musiciens, avaient donc du ballon. Shaffner se souvient que Nick Mason, le batteur des Pink Floyd, « donnait absolument tout et sortait souvent du terrain complètement rincé » . Roger Waters, le bassiste, préférait, lui, enfiler les gants et prendre place dans les cages. « C'était un gardien courageux, notamment dans ses sorties aériennes » , précise encore le biographe. Rick Wright jouait en défense, à droite, tandis que Gilmour évoluait un peu plus haut, sur le flanc droit.

« En tournée, en studio, partout, on avait toujours un ballon de foot avec nous » Roger Waters, bassiste des Pink Floyd

Dans cette équipe, outre les déjà cités, on trouvait également Chris Adamson, road manager du groupe au début des années 70. Adamson s'était taillé une petite réputation sur son aile gauche, non pas pour ses prestations, mais parce qu'il jouait au foot avec des chaussures… de tennis. Un autre membre du staff, Bob Richardson, était lui surnommé « Liverpool Bobby  » , tandis que Steve O'Rourke, manager des Pink Floyd, tenait la baraque en défense centrale « et n'était souvent pas là pour rigoler » . L'objectif de tout ce petit monde réuni au sein du Pink Floyd Football Club n'était évidemment pas de gravir les divisions ou de se prendre trop au sérieux. Mais juste de prendre du plaisir entre potes et de partager ainsi cette passion commune. « En tournée, en studio, partout, on avait toujours un ballon de foot avec nous » , se souvient d'ailleurs Roger Waters, immense fan d'Arsenal devant l'éternel. Le gaillard aime tellement ses Gunners qu'en 2013, il avait été immortalisé lors d'un concert à Padoue, en Italie, en train de signer un autographe sur un maillot du club de Padova, très similaire à celui d'Arsenal.

Amour pour Arsenal, passion pour Liverpool


L'amour des Pink Floyd pour le football se retrouve également à l'intérieur de leurs chansons. Deux ans avant d'immortaliser le onze du « First Eleven » dans l'album A Nice Pair, le quartet avait sorti une chanson intitulée « Fearless » , dans le LP Meedle (1971). À la fin de ce morceau, qu'entend-on par-dessus les notes de guitare si l'on tend bien l'oreille ? Le « You'll nNever Walk Alone » du Spion Kop de Liverpool, capté en 1970 lors d'un derby entre les Reds et Everton. On peut d'ailleurs distinctement entendre des « Everton, Everton » scandés par les fans des Toffees et rapidement submergés de sifflets par les supporters de Liverpool. Pourquoi Liverpool ? Tout simplement parce que, si Waters et Gilmour étaient des grands supporters d'Arsenal, Mason et Wright étaient des sympathisants de Liverpool.

À 4'42
Youtube

Le Pink Floyd Football a existé pendant plusieurs années. Une autre photo de cette équipe de chevelus qui arboraient des bandanas a été prise en 1975, soit près de deux ans après la sortie de la compilation A Nice Pair. L'équipe avait d'ailleurs, entre-temps, troqué son maillot blanc et bleu pour de jolies tuniques rayées blanc et vert. Cette année-là sortira l'immense Wish You Were Here, suivi, en 1977, d'Animals. Tiens donc : 1977, une année où Liverpool remporte pour la première fois la Coupe des clubs champions. Certainement en écoutant Fearless à blinde dans les vestiaires…



Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Est-ce que Girard y a joué ? Ou était-ce dans le filiale de Kiev ?
Note : 14
"Pink Floyd est l'un des plus grands groupes de rock de l'histoire"

Houla l'erreur ! C'est pas "l'un des plus grands", c'est "Le plus grand". Bon, sur ce, je vais lire l'article !
Note : 1
Merci Eric pour ce bel article !
Grand fan - Super article merci!!

However, l'album en 71 c'est Meddle, pas Meedle. Cheers mate!
ça change de la grand-mère à Benzema et des putes à Ribéry. Enfin un article que j'ai lu avec passion.
ParisianoLF Niveau : Loisir
Personne pour parler du U avec un titre comme ça ?! Les traditions se perdent
lemudream Niveau : CFA2
Tout partagé avec les collègues, super article ! gros gros fan du groupe, comme beaucoup j'imagine, et je ne connaissais pas du tout cette histoire. Pour revenir sur le YNWA sur Meddle, quand j'étais plus jeune je me demandais à quoi ça correspondait. N'ayant jamais eu de culture foot transmise de manière héréditaire, l'interêt que j'ai fini par porter à ce morceau, les quelques recherches que j'ai fait dessus etc ont été le début de mon histoire avec la culture foot :)
One Night Stand Niveau : DHR
Ok Fearless est un super morceaux, mais si tu veux te motiver pour un match avec du Pink Floyd, tu fous à fond One Of These Days!
Ian Curtis
Message posté par laurentlp
"Pink Floyd est l'un des plus grands groupes de rock de l'histoire"

Houla l'erreur ! C'est pas "l'un des plus grands", c'est "Le plus grand". Bon, sur ce, je vais lire l'article !


Entièrement d'accord il y a quelques années mais plus j'écoute the lamb lies down on Broadway de Genesis et Tales of topographic oceans de Yes, plus je me dis que The wall, c'est de la soupe.
Reste Meddle, Atom heart mother et WYWH et surtout Animals qui trouvent grâce à mes yeux.
Aie tout une époque , révolu pour certains , pas forcément pour d'autres .. ( Gilmour chante en solo non ? )
Musicalement ça envoyer du lourd , je pense que Pink Floyd est le plus grand groupe médiatisé* de l'histoire de la musique !
( J'entend par la que la musique Anglophone prédomine , mais il y a d'immense groupes qui chante dans d'autres langues mais non médiatisé mondialement , )

A propos de Liverpool , celle si a du résonner dans le vestiaire a la mi-temps contre le Milan AC , en finale a Istanbul :

https://www.youtube.com/watch?v=ySO-gryuO-c


Bravo Eric .
George Haggis Niveau : CFA2
Putain mais Yes c'est Close to the Edge pas Tales from topographic bordel !!
gaiusbaltar Niveau : DHR
Joie bonheur et plénitude...
Merci beaucoup beaucoup pour cet article.
Note : 9
C'est sympa de faire un article sur Pink Floyd pour cultiver certains membres de ce site. Je me souviens d'une fois où Floyd Pink s'était fait traiter de PD sur ce site à cause de son pseudo.
Kostakurta
Message posté par laurentlp
"Pink Floyd est l'un des plus grands groupes de rock de l'histoire"

Houla l'erreur ! C'est pas "l'un des plus grands", c'est "Le plus grand". Bon, sur ce, je vais lire l'article !


Oui...après les Beatles
Ian Curtis
Message posté par George Haggis
Putain mais Yes c'est Close to the Edge pas Tales from topographic bordel !!


Nan, the revealing science of god, ça me rend trop ouf!!!!Tiens, je me la mets tout de suite!
Non mais YES, ça me fait penser à du Bach!! en mieux!
Ian Curtis
Message posté par Kostakurta


Oui...après les Beatles



Beatles??? Nan faut pas déconner
C'est comme dire que Roland Emmerich est le plus grand réalisateur parce qu'il fait le plus d'entrées.
Jed mosly Niveau : CFA2
Message posté par Kostakurta


Oui...après les Beatles



Les beatles.. Ni plus ni moins que les One direction du siècle dernier.
lemudream Niveau : CFA2
Message posté par Ian Curtis


Entièrement d'accord il y a quelques années mais plus j'écoute the lamb lies down on Broadway de Genesis et Tales of topographic oceans de Yes, plus je me dis que The wall, c'est de la soupe.
Reste Meddle, Atom heart mother et WYWH et surtout Animals qui trouvent grâce à mes yeux.


the lamb lies down on broadway est effectivement un véritable chef d'oeuvre, je connais mal l'histoire de Genesis mais comment ça se fait que Phil Collins ai autant pris le pas sur Peter Gabriel dans le temps ? Ce mec est véritable génie putain. Sinon Pink Floyd, Dark Side of the Moon, Animals et Wish you were here sont aussi trois chef d'oeuvre faut pas cracher dans la soupe.

Si tu aimes genesis et compagnie je te conseille les deux derniers albums de Opeth, ancien groupe de métal reconverti en rock prog, perso j'adore.
Claude le Gentil Niveau : CFA
Note : 1
Message posté par Ian Curtis


Entièrement d'accord il y a quelques années mais plus j'écoute the lamb lies down on Broadway de Genesis et Tales of topographic oceans de Yes, plus je me dis que The wall, c'est de la soupe.
Reste Meddle, Atom heart mother et WYWH et surtout Animals qui trouvent grâce à mes yeux.


C'est l'abondance d'albums et de morceaux absolument géniaux qui te fait douter parmis ces auteurs

Particulièrement si tu compares The Wall au reste.

En plus des albums déjà cités au dessus, on peut citer Foxtrot et l'immense Supper's ready. Parce que le matin, dans la voiture, ça lance parfaitement la journée.
letonnelier Niveau : DHR
Message posté par Jed mosly


Les beatles.. Ni plus ni moins que les One direction du siècle dernier.


Paul Mc Cartney est juste considéré comme le plus grand mélodiste anglo-saxon du 20ème siècle, par des types comme Dylan, Wilson, Townshend, ...
A l'inverse du foot, où on ne peut supporter deux clubs ennemis (ou alors en cachette...), la musique à cela d'universel que l'on peut aimer plusieurs groupes tout en se foutant pas mal des rivalités fabriquées par la presse spécialisée.

Et bravo pour l'article, je pensais avoir lu tout ce que je pouvais sur le Floyd, et je ne savais pas qu'ils avaient monté une équipe.
Quand on voit cette vidéo, ça ne m'étonne pas d'apprendre que Mason ne lâchait rien sur le terrain :
https://www.youtube.com/watch?v=L2OylafY6PY
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
899 98