1. //
  2. // Naples/Steaua (1-0)

L'heure de Naples

Il y aura au moins un club italien en seizièmes de finale de l'Europa League. Le Napoli s'est qualifié à l'arraché, ce soir, en battant le Steaua Bucarest grâce à un but de Cavani dans les arrêts de jeu. Dernièrement, c'est un peu devenu une habitude à l'ombre du Vésuve.

Modififié
0 15
Naples a sauvé l'honneur italien. Ouf. Mais il s'en est fallu de peu pour que le fiasco soit total. Il suffisait "juste" de battre les Roumains du Steaua Bucarest pour se qualifier. Facile sur le papier. Oui, sauf que les Roumains n'avaient pas fait le déplacement pour venir chercher trois points. Le mot d'ordre : tous derrière pour défendre le nul qui les qualifierait pour les seizièmes de finale. Du coup, face à la muraille de Bucarest, le peuple napolitain s'en est une nouvelle fois remis à son Uruguayen Edinson Cavani, plus sauveur de la patrie que Matador. Le stadio San Paolo a dû attendre la 92ème minute pour exploser, au terme d'un match fermé, d'un ennui total même. Celui-ci n'est devenu intéressant qu'à partir de la 80ème minute, lorsque Naples a commencé à avoir vraiment le feu au cul. La manière n'y était pas, mais le résultat oui. Finalement, c'est ce qui compte. Naples sera au rendez-vous au printemps. Un petit miracle lorsque l'on sait que cette victoire est tout simplement la première dans cette Europa League pour les Parteonopei.



On nous avait promis : « Vous allez voir, avec Naples, il y a du spectacle » . Et à voir les résultats du club lors des matches précédents, on avait envie d'y croire. 3-3 au match aller après avoir été mené 3-1, 3-3 à Utrecht il y a quinze jours après avoir pris trois buts dans le premier quart d'heure : Naples s'était forgé au cours de la compétition une réputation d'équipe qui ne meurt jamais. Malheureusement, une réputation ne suffit pas à faire peur à un solide adversaire. Et on le comprend dès les premières minutes, lorsque le Steaua affiche clairement ses intentions : attendre. Du coup, bah on attend. Tous. Les joueurs, les spectateurs, les arbitres. Pour avoir un premier frisson (mais alors, un tout petit), il faut attendre la 17ème minute et une frappe lointaine de Hamsik. Quelques minutes plus tard, Zuniga tente à son tour de réveiller le San Paolo avec un coup de tête trop mou qui termine à côté (25ème). Voilà une action qui pourrait enfin déchaîner les ardeurs napolitaines. Pas le moins du monde. Il ne se passera rien de plus jusqu'à la pause, pour une mi-temps d'une tristesse sans nom. Même l'arbitre n'en pouvait plus, à tel point qu'il a sifflé la mi-temps à 44'59.



Mazzari a secoué les siens pendant la pause. « Fuori gli attributi » avait-il grondé avant la rencontre. En gros, "sortez vos...". Bien reçu. Mais sur la pelouse, c'est toujours la même ritournelle : pas de rythme, pas d'occaz. Une petite pour Cavani (51ème) mais son contrôle dans la surface est trop long et le portier adverse se saisit du ballon. Finalement, la première véritable occasion arrive par un coup-franc vicieux de Vitale (56ème) que Tatarusanu (voilà pourquoi on préférait dire "le portier roumain") détourne en corner. Et puis plus rien. Le néant total jusqu'à un attentat de Maggio sur Surdu qui aurait mérité le retour prématuré à la douche. L'arbitre est clément.


Plus que dix minutes, Naples sent que le rêve européen est en train de s'envoler. Le Stade tout entier se met à pousser ses poulains. "Naples, sauve-nous" avait titré ce matin le Corriere dello Sport. L'orgueil finit par jaillir. Maggio expédie un coup de tête juste au-dessus de la barre (81ème) et une minute plus tard, Cavani d'une frappe croisée trouve le poteau. Quand le sixième arbitre indique cinq minutes d'arrêts de jeu, les joueurs napolitains savent que leur moment est venu. Ils avaient marqué à la 94ème minute face à Palerme il y a dix jours. Cette fois-ci, Cavani n'aura pas été aussi patient. A la 92ème, il délivre tout un peuple, et même tout un pays, d'un coup de tête malin sur corner. Les dernières secondes offrent juste le dernier beau geste de la soirée : un éclatage en règle de l'arcade de Martinovic par Cannavaro junior, qui prend un rouge. Mais à ce moment-là, même lui s'en fout. Naples se qualifie. Alléluia. « C'est un miracle, je dédie ce but à Dieu. Le match allait mal tourner et ce but est venu d'ailleurs pour nous sauver » a commenté le buteur Cavani, à chaud, aux micros de Sky. Finalement, la réputation du Napoli a eu raison de ses propres faiblesses : cette équipe ne meurt jamais. Tant mieux pour l'Italie.



Eric Maggiori

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Elle est mal barrée, l'Italie du foot, avec le seul Naples en C3!

On se croirait revenu dans les années 78-82 quand le calcio n'avait que deux représentants en UEFA.

Ça va faire douze ans qu'elle ne remporte plus ce titre! Ou qu'elle n'accède pas en finale.

C'est pas Naples qui va y arriver! D'autant que cette équipe a une carte à jouer en championnat et que ça va lui bouffer toute son énergie.
C'est surtout qu'ils s'en foutent les clubs italiens de l'Europa League...
les coms ressemblent de plus en plus à ce qu'on peut trouver sur Léquipe. Va jouer ailleurs mario, on se fout de ton débat à la con, c'est pas l'esprit !
C'est quoi l'esprit, Pampan?

C'est d'envoyer bouler les autres?

De quel débat tu parles?

Qui est ce "on" au nom duquel tu causes?
Vainqueur de la WC 2006, actuel vainqueur de la Champions', 3 clubs en 8ème de finale cette année.

Si c'est ça être mal...
Je suis tifoso, je tiens à le préciser.

Ça ne m'empêche pas de constater que le calcio va mal. Au contraire.

La Squadra ne fait plus peur à personne. Les clubs ne sont plus compétitifs. A mon avis (j'espère me tromper) aucun d'entre eux n'atteindra le dernier carré, cette année. Sans parler de l'ambiance dans les stades!

Et puis, cerise sur le gâteau: l'Italie va perdre une place en C1 dès l'an prochain au profit de l'Allemagne.
l'esprit c'est le second degré, en évitant les comparaisons de palmarès et autres jugements de fanatiques dénués d'objectivité et surtout d'intérêt.

Comme je le disais, il y a l'équipe pour cela, et tu auras bcp plus d'interlocuteurs pour te décharger.

Je prends donc en compte dans le "on", les lecteurs qui se délectent plutôt d'une bonne boutade et d'un commentaire décalé que des "débats à la con", style "le foot en italie va mal", "la juve se fout de l'EL", "l'Inter a eu une mauvaise préparation physqiue cet été", "la valeur marchande de Rod Fanny est d'au moins 10M, Rennes s'est fait pigeonner", "CR7 a un ongle incarné, c'est un sacré égoïste" ...etc. Garde ces discours pour le PMU du coin stp

Malheureusement, l'esprit Sofoot est bel et bien en train de se laisser submerger.
Aurais-tu la prétention d'incarner l'esprit So Foot, Pampan? En tout cas, j'ai beau chercher le second degré dans ton com, je ne le trouve pas.

A moins que caricaturer les propos d'autrui n'en soit.

Le calcio, je l'aime. Sa situation m'intéresse et me préoccupe.

Si toi non, il me semble qu'il y a beaucoup d'articles sur beaucoup d'autres sujets.
Je n'ai pas la prétention d'être drôle, au contraire je n'avais jamais posté jusqu'aujourd'hui, mais voyant la pollution qui s'accumule j'essaie de lancer la vendetta (en polluant moi-même j'en conviens).

Concernant tes intérêts et préoccupations, ils ne sont pas partagés par tous (note le nombre de réponse à ton com ...). Comme je te l'ai dit, il y a d'autres moyens (et d'autres sites) plus appropriés pour lancer des pseudo-débats.

Je m'arrêterai là.
A bon entendeur
Personellement Mario je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi!!
Ok Naples ce n'est pas sur mais qui sait il peuvent nous surprendre comme l'Inter l'année dernière!!
Je pense que le Milan a une chance en champion's league et l'inter ne va pas ce laisser faire tout comme la Roma mais je pense que l'avenir des clubs Italiens ne tient qu'aux tirages au sort alors attendons de voir les adversaires avant de ce faire un avis!!

Je suis en revanche d'accord pour dire que le foot italiens a eu une crise mais c'est finit ils se reprenne attends t'as vu le niveau des matchs en série??!!c'est totalement différents des années passées!!Alors oui la Juve, la Sampdoria et Palerme n'ont pas assurées l'UEFA mais tout n'est pas fait pour l'Allemagne si un club italiens gagne cette année bien que les chances soient minimes l'espoir fait vivre non??!!!

Quant a ton commentaire sur le fait que la squadra ne fait plus peur. tu parles de la Nazionale??!!! si oui elle fera toujours peur parce que c'est quand l'italie est au plus bas qu'elle est la plus forte!!
"d'une bonne boutade" nan mais t'es sérieux???
@ Pampan

C'est bien sympa de te faire mousser comme ça en défendant "l'esprit" so foot ( avec les articles de Chérif qui sont bien 20% du temps) mais en attendant, la vérité est là : L'Italie va perdre une place en C1 d'ici l'an prochain au profit de l'Allemagne!
J'aime le Calcio, d'autant plus cette année car la Juve semble retrouver un peu de son lustre d'antan et Naples, Palerme et la Lazio sont là en outsiders, mais force est de constater que la Serie A donne une image de Championnat un peu dépassé quand tu compares à l'Allemagne par exemple où à l'Angleterre.

Après je pense que mario exagère en disant que Naples n'a aucune chance, ils ont le même niveau que l'Atlético Madrid qui l'a gagnée l'an dernier, alors qui sait? En tout cas Naples ne sera pas un bon tirage pour les 1ers de poule...

PS : comptez-moi le nombre d'Italiens dans l'équipe-type de l'Inter (je ne parle pas de ceux qui ont juste le passeport genre les italo-argentins), il ne doit pas y en avoir des masses, un peu le Arsenal de la Serie A sur ce point de vue...
Tu veux faire le ménage sur le site, Pampan et tu commences par moi.

Pourquoi moi?

Je n'ai pas la prétention de sortir une vanne à chaque com mais j'essaie de ne pas tomber dans les provocs et les insultes.

Tu trouves le sujet bateau, sans doute, pas digne de So Foot? La sempiternelle crise du calcio!

C'est un sujet qui me tient à coeur, à moi et à d'autres, comme tu peux le constater.

@Célia, Antartic, in bocca al lupo! Je suis plutôt pessimiste. A mon avis, la crise du calcio n'est pas fini. Et ce n'est pas les situations de Bologne ou de la Roma qui me rendront espoir.
Che bello, ma fai anche lo spiritoso !

Enfin bref, tu as gagné je jette l'éponge, mes mots ont peut être dépassé mes pensées, mais mon opinion sur ce genre de commentaire n'en demeure pas moins.
L'Italie a la Roma, l'Inter et le Milan encore engagé en CL + peut être Napoli en EL.

L'Allemagne a Schalke et le Bayern en CL + Stuttgart et Leverkusen en EL.

Tout en sachant que l'Inter a gagné la CL la saison dernière (face à un club Allemand) comment l'Italie peut perdre une place de CL ?

Les 1ères places de groupe ça fait gagner autant de points ? Plus qu'une victoire finale ?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Inter sans forcer
0 15