1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Barcelone-Milan AC (4-0)
  4. // Presse

« L’exploit d’une époque » pour Barcelone

Que ce soit en retournant sa veste ou en jubilant, la presse espagnole est dithyrambique suite à l’exploit réalisé par ce Barça. Une « remontada » , la première du genre en Ligue des Champions, qui propulse un peu plus cette génération au Panthéon.

Modififié
0 64
« Ce Barça réclamait un exploit dans l’adversité, et a trouvé le match référence d’une époque. Johan Cruyff l’avait fait face au Dynamo Kiev, Tito Vilanova et Jordi Roura l’ont réussi grâce à une « remontada » face au Milan qui restera dans l’histoire du club et dans toutes les mémoires. Pas seulement pour avoir levé un déficit de 2-0, mais bien pour avoir démontré que toutes ses caractéristiques identitaires sont inoubliables, qu’elles seront toujours là quand le cœur d’hommes comme Iniesta, Messi, ou d’un David Villa qui était proche de fondre en larmes suite à un but qui le propulsa sur le toit de l’Olympe, battront » . Fransisco Cabezas, journaliste à El Mundo, entame par ces mots le récit d’une nuit qui fera date en Espagne. Ou dans son football tout du moins. Avec son « L’exploit d’une époque  » , il n’en oublie pas que le Barça ne s’est qualifié « que » pour les quarts de finale. Mais dans un pays où la populace et sa presse se divisent entre pros-madridistas et pros-blaugranas, l'exploit du 12 mars 2013 met tout le monde d'accord : ce Barça est unique.


L’Opportuniste Vs l’Apologie



De fin de génération, les quotidiens madrilènes – Marca et As pour ne pas les citer – s’en étaient fait les choux gras. Dépassés par le Real Madrid, méconnaissables à San Siro, les Blaugranas, c’était une évidence, étaient en fin de cycle. Mais en Espagne, la mémoire est courte, très courte. Comme dans L’opportuniste de Jacques Dutronc, les vestes se sont retournées. Dans Marca, plus gros tirage de la presse espagnole, on vante ainsi la force de caractère d’un « Barça qui tient enfin sa nuit épique » : « Ce ne fut pas le meilleur match du Barça, non señor. D’autres partitions furent plus complètes. Le 5-0 du Real ou le 3-1 face à Manchester en finale de la Ligue des Champions par exemple. Mais il n’avait pas su trouver la réponse dans des situations périlleuses. Contre l’Inter ou Chelsea, l’émotion avait joué contre lui » . Côté bonne foi, le très objectif As – on déconne, hein – fait, lui, encore plus élogieux. Par la plume de son directeur Alfredo Relaño, il considère que « le Barça a construit sa légende avec ce jeu et ce même jeu l’a poussé dans une nuit qui servira à enterrer tous les doutes » .

Du côté de la cité de Gaudi, ses deux quotidiens Mundo Deportivo et Sport n'en pouvaient plus. Lorsque leur came, leur raison d’être, leur Barça réussit l’exploit le plus marquant de cette saison, les éloges fusent de partout. Avec sa Une tout en sobriété (le seul David Villa s’époumone en gros plan), le Mundo Deportivo y va de sa légende tout en sobriété : «  Un Barça colossal conduit à l’extase le Camp Nou dans une nuit magique avec un Messi divin  » . Oui, il est possible de caser autant de superlatifs dans une même phrase. A coups d’articles sur l’apologie de cette génération, le concurrent Sport se plait dans un rôle de communicant made in Masia – pour la petite histoire, tous les joueurs barcelonais ont reçu la note de 10/10. Dans son éditorial, le directeur de la rédaction Joan Vehils demanderait presque pardon : «  Le meilleur joueur du monde ne pouvait pas faillir et ne l’a pas fait : Messi est grand. Villa a joué en attaquant de pointe et a marqué. Xavi a fait du Xavi et Iniesta a démontré qu’il n’avait pas d’équivalent. Alba a tout sorti et Busquets est toujours aussi… Nous pourrions continuer ainsi avec tous les joueurs du Barça. Pour tout cela, l’attitude a balayé les doutes. Ceux qui rêvaient de vivre une crise du Grand Barça devront attendre. La Liga est pratiquement et, avec un tel jeu, il est favori pour conquérir la Champions. Je le dis, le changement de cycle devra attendre. Désolé  » .


«  El Guaje, tu le mérites  »


La presse espagnole, plus que par le jeu déployé, reste béate d’admiration face à des champions hors-norme. Messi, une nouvelle fois quelques kilomètres au-dessus de la mêlée, accapare la couvertures. Mais pas que. Dans El Pais, Luis Martin encense David Villa dans un poétique « El Guaje, tu le mérites  » : « Il a crié comme un fou et l’équipe est venue sur lui, consciente que le Guaje avait besoin d’un but comme celui d’hier. Il l’a croqué avec passion car dans ce vestiaire, on l’aime avec passion, à commencer par Messi, qui, pour beaucoup, se dispute en public, et de façon véhémente en privé. Le Guaje est le bonheur du verger et la foi d’un vestiaire qui a besoin d’un Villa heureux et chantant. Face à Milan, il a résolu le problème comme personne, rappelant qu’il est le meilleur buteur espagnol de tous les temps » . Sa joie, touchante et sincère, reste l’image de ce huitième de finale retour. Comme pour rappeler qu’au-delà des théorèmes et des tactiques millimétrées, ce Barça est avant tout humain. Sur ce point, tous les journalistes d’Espagne s’y accordent.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je crois surtout que les culés n'arrivent pas à imprimer que c'était une belle honte de perdre 2-0 face à ce Milan. On dira ce qu'on veut mais la surprise était bien là, à l'aller.
Le score du retour est beau, mais pas un exploit face à une équipe d'un niveau abyssal depuis une plombe et avec des absents en plus.
Passer à quelques cm et un poteau près de l'élimination face à ça, c'est loin d'être flatteur.
Sans parler de l'éventuelle main de Piqué sur l'action de Niang et le hors-jeu de Messi sur le 2e but dans la foulée.
Face à une équipe avec de l'expérience et un niveau suffisant pour contrer, ça passait pas, mais le Milan a perdu tous ces cadres dont c'était assez propice à ce scénario.
Ce qui m'a le plus choqué, c'est les 10min de pub à la mi-temps alors qu'on paye 11e/mois. Elle est la la honte saloper.ie de Bein. Alors qu'il y avait plein de chose a voir pendant cette mi-temps.
Je crois que le gros match c'est surtout Messi qui l'a sorti hier. C'est lui qui met l'équipe dans le bon sens.

Faudra plus direr qu'il se chie dessus sur les gros matchs.

Et je vous dis ça alors que moi ma came c'est Cristiano.
Niang Niang Niang, ce poteau, pourquoi ça rentre pas!
Coup-franc CFA Niveau : District
La veste réversible, tendance incontournable des collections printemps / été 2013 (bon de celles d'avant aussi, c'est vrai).
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Ils ont juste rattrapé leurs conneries* de l'aller.
Mais, fallait un grand talent collectif pour le faire. Ils l'ont fait.
Les faits de jeu sont les faits de jeu.. Oui Milan aurait pu, mais il a sourtout jamais existé hier soir. Triste déclin.
nononoway Niveau : CFA
@merengone

Comme quoi tout peut être tourné dans n'importe quel sens pour plaire à chacun...

Et passer contre Manchester en partie grâce à l'arbitrage symp(l)atoche, on en parle pas.

Soit, hier la meilleure équipe, à tout point de vue, a gagné, c'est bien ce qui compte.
alvar_hanso Niveau : DHR
Message posté par DIY
Je crois que le gros match c'est surtout Messi qui l'a sorti hier. C'est lui qui met l'équipe dans le bon sens.

Faudra plus direr qu'il se chie dessus sur les gros matchs.


à part des ados en pleine crise qui ne sont plus objectifs, il n'y avait personne pour le dire.

Sinon, il n'a clairement pas retrouvé son coup de rein (momentanément, définitivement ?). Il a toujours du mal à éliminer les adversaires lorsqu'il tente de percer dans l'axe. Par contre, il montre que sa palette est suffisamment large pour être décisif autrement.
Message posté par DIY
Faudra plus direr qu'il se chie dessus sur les gros matchs.


Y'a quelqu'un qui a déjà dis ça ? Sachant qu'on peut faire une liste longue comme le bras des matchs importants où il a été monstrueux, ce serait assez osé. Bref, c'est pas le sujet là, c'est une revue de presse.

Suis juste heureux que Villa soit acclamé. Vous parlez d'Iniesta l'incompris (ce qui est faux) mais y'en a beaucoup d'autres qui ne sont pas assez mis en valeur (Busquets comme d'hab, Alba voire même Alves) et notamment Villa. J'espère que Messi aura pigé (mais j'ai comme un doute) que Villa est pas loin d'être indispensable.
Message posté par MerenGone
Je crois surtout que les culés n'arrivent pas à imprimer que c'était une belle honte de perdre 2-0 face à ce Milan. On dira ce qu'on veut mais la surprise était bien là, à l'aller.
Le score du retour est beau, mais pas un exploit face à une équipe d'un niveau abyssal depuis une plombe et avec des absents en plus.
Passer à quelques cm et un poteau près de l'élimination face à ça, c'est loin d'être flatteur.


C'est ta mauvaise foie qui est abyssale Mereng1 !
Indépendamment de leur niveau technique, Milan avait réaliser un exploit à l'aller, comme avaient su le faire le Chelsea et l'Inter de Mou ou le Celtic cette saison : une solidarité à tout épreuve en défense et une réussite de malade sur les contre attaques, accepter de courrir derrière la balle 70 minutes et croiser les doigts pour ne pas en prendre de but en 1er, pour que le Barça finisse par douter et redevenir inoffensif. (Sans parler de la multiplication des fautes pour casser le rythme)
En gros, tomber sur un mauvais jour de Messi quoi...
Messi avait dit en conférence de presse que les joueurs eux memes connaissaient les maux qui minaient le barça on en a eu la preuve hier. Le Barça n'était pas en crise mais n'avait simplement pas de coach. Ils ont couru et pressé plus que d'habitude or depuis plusieurs matchs ils laissaient les autres jouer leur jeu et eux faisaient tourner la balle. Hier ils ont pressé haut, 3 joueurs à la récupération du ballon (comme a l'époque du 5-0 contre le real) de la percussion et des passe vers l'avant ça change tout! en tout cas un match de très haut niveau comme on en avait pas vu depuis un moment de la part du barça! et puis Messi baroud d'honneur le mec élève son niveau de jeu dans le money time à l'image d'un michael jordan quand il avait la dernière possession, la balle de match. Le meilleur!
Message posté par MerenGone
Je crois surtout que les culés n'arrivent pas à imprimer que c'était une belle honte de perdre 2-0 face à ce Milan. On dira ce qu'on veut mais la surprise était bien là, à l'aller.
Le score du retour est beau, mais pas un exploit face à une équipe d'un niveau abyssal depuis une plombe et avec des absents en plus.
Passer à quelques cm et un poteau près de l'élimination face à ça, c'est loin d'être flatteur.
Sans parler de l'éventuelle main de Piqué sur l'action de Niang et le hors-jeu de Messi sur le 2e but dans la foulée.
Face à une équipe avec de l'expérience et un niveau suffisant pour contrer, ça passait pas, mais le Milan a perdu tous ces cadres dont c'était assez propice à ce scénario.


Tes arguments sont très faiblards, parce que si tu t'attarede sur des faits de jeux, on peut citer la main de Zapata au match aller et une quantité innombrable de fautes non sifflées ou au contraire trop sévères dans chaque match de foot, et ça nous avance à quoi ?
Oui le Milan a été faible ce soir, oui on a retrouvé le Barça offensif du début de saison, et oui ils ont toujours ces lacunes défensives.
Mais dans l'ensemble ils méritent leur qualification, il n'y a pas besoin d'ajouter des "si la main...", "si le poteau..."(d'ailleurs Niang devait la piquer et non la croiser, c'est une erreur de sa part).
nononoway Niveau : CFA
Message posté par alvar_hanso


à part des ados en pleine crise qui ne sont plus objectifs, il n'y avait personne pour le dire.

Sinon, il n'a clairement pas retrouvé son coup de rein (momentanément, définitivement ?). Il a toujours du mal à éliminer les adversaires lorsqu'il tente de percer dans l'axe. Par contre, il montre que sa palette est suffisamment large pour être décisif autrement.


Y'a des tonnes de personnes qui essayent de faire croire ça.

Pour percer plein axe, c'est surtout difficile d'éliminer 4 à 5 personnes qui te marquent.
DeanWinchester Niveau : CFA2
L'exploit c'est surtout le Milan qui l'a fait a l'aller, car ce milan est en reconstruction, et en plus avec des absents important.

ce barca a bien été capable de mettre 7 buts a leverkusen ou 5 buts a une équipe de mourinho, en mettre 4 a "ce milan" c'est pas si illogique.

en revanche, c'est la 1ere fois en 10 matchs que Messi marque dans le jeu contre une équipe italienne, l'exploit est peut être la.
Ca rejoint tout à fait ce que je dis, l'exploit est à l'aller et la surprise qui va avec donc, le Barca avait réalisé une mauvaise prestation.
Hier le Milan a sombré comme c'est déjà arrivé plus d'une fois cette saison et face à un Barca qui s'est rapproché de son niveau des dernières saisons ça donne ce large score logique.

Mon foie se porte bien je te remercie.

@Nonoway : Le score final c'est 4-0, si ton truc c'est d'enfoncer les portes ouvertes avec des phrases du style "la meilleure équipe a gagné", soit.
J'apporte une vision différente de ce qu'on essaye de nous vendre aujourd'hui, pas forcément objective mais pas forcément erronée non plus.
alvar_hanso Niveau : DHR
Message posté par nononoway


Y'a des tonnes de personnes qui essayent de faire croire ça.

Pour percer plein axe, c'est surtout difficile d'éliminer 4 à 5 personnes qui te marquent.


ba oui, évidémment c'est difficle
mais il y a un ou deux ans, il arrivait à le faire. Sur les quatre "gros matchs" du mois, il n'y arrive plus du tout.
Message posté par vale


Y'a quelqu'un qui a déjà dis ça ? Sachant qu'on peut faire une liste longue comme le bras des matchs importants où il a été monstrueux, ce serait assez osé. Bref, c'est pas le sujet là, c'est une revue de presse.

Suis juste heureux que Villa soit acclamé. Vous parlez d'Iniesta l'incompris (ce qui est faux) mais y'en a beaucoup d'autres qui ne sont pas assez mis en valeur (Busquets comme d'hab, Alba voire même Alves) et notamment Villa. J'espère que Messi aura pigé (mais j'ai comme un doute) que Villa est pas loin d'être indispensable.


on l'entend à chaque grand match ouais, notamment lors des clasicos
on l'entend avec l'Argentine aussi
Plasil Power Niveau : CFA
Certains ont quand même l'air de dire que dans le fond le Barça a juste passé un contrôle de routine. Bah oui 4/0, toutes les équipes collent ce score au Milan c'est bien connu.
Je conseille à l'auteur d'approfondir son article pour remettre à leur place tous ceux qui ont retourné leur veste, non pas sur la fin de cycle du Barça, mais sur le niveau du Miilan. Il y a quelque semaines c'était une équipe superbe, qui n'avait pas été aussi forte depuis longtemps, qui ne prend jamais de buts etc... et maintenant c'est redevenu une équipe de tocards et c'est la teuhon d'être fier de l'avoir sorti en lui en passant 4...
Bah ouais, bien sûr les gars!
nononoway Niveau : CFA
Message posté par MerenGone


@Nonoway : Le score final c'est 4-0, si ton truc c'est d'enfoncer les portes ouvertes avec des phrases du style "la meilleure équipe a gagné", soit.
J'apporte une vision différente de ce qu'on essaye de nous vendre aujourd'hui, pas forcément objective mais pas forcément erronée non plus.


Comme quoi c'est vraiment de l'anticonformisme plutôt que de la réflexion...

Tu fouilles pour trouver des preuves contre des faits évidents (les fameuses "portes ouvertes"), ouvre simplement les yeux et vois l'évidence. En plus sur ce match, c'est compliqué de faire de l'anti, l'arbitre ne s'en est pas mêlé...
cantona-forever Niveau : Loisir
Quand je vois le barça jouer comme ça, je suis bien content que les dirigeants aient refusés la candidatures de Mourihno comme entraineur et qu'ils aient pris Pep. cette equipe, on la doit a guardiola, meme si la philosophie etait deja la au barça, evidemment, celui qui l'a fait vivre avec ces joueurs-ci, c'est lui.
petite quenelle aux adolescents fan du Mou, son rêve a toujours été de coacher le Barça (c'est d'ailleurs le club ou il a passé le plus de temps), il voulait d'ailleurs prendre guardiola comme assistant. Il s'est fait remercié a l'époque et recalé ensuite... dur dur dur. cela explique pas mal de choses
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 64