Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options

L'ex-gardien de la Roma tacle Ranieri

Modififié
Il y a ceux qui versent des larmes à la vue de leurs rêves brisés et il y a ceux qui les boivent avec délectation.

C'est exactement l'attitude qu'a adoptée Alexandre Marangon Donieber, plus connu sous le nom de Doni. Cet ancien gardien brésilien, aujourd'hui retraité des terrains en raison de problèmes cardiaques, est probablement l'un des rares professionnels du ballon rond à s'être publiquement réjoui de l'éviction de Claudio Ranieri cette semaine.

Sur son compte Instagram, celui qui a défendu les perches de la Roma entre 2005 et 2011 a lâché un message lapidaire on ne peut plus explicite : « Tôt ou tard, on a ce qu’on mérite. On cache les mensonges pendant un temps, puis la vérité éclate au grand jour. » La pique s'explique par l'arrivée de Ranieri sur le banc du club romain en 2009, en remplacement de Luciano Spalletti. Il avait alors relégué Doni au poste de second couteau, au profit de Júlio Sérgio. Un choix qui a marqué le début de la fin de l'ancien international brésilien.


Si le message a été entre-temps supprimé, Doni vient de rater une belle occasion de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant d'opérer une vengeance minable. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Le Kiosque SO PRESS

il y a 7 heures Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 15
Partenaires
Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
il y a 10 heures Venez regarder un match chez So Foot ! 5